E-mailing : 9 étapes pour améliorer votre délivrabilité

DélivrabilitéL’e-mail marketing est un outil efficace mais délicat : bien manié, c’est un levier peu coûteux qui vous permettra de toucher une large audience. En revanche, définie à tâtons votre stratégie e-mailing a toutes les chances de ne pas vous procurer les résultats espérés. La délivrabilité, notamment, conditionne fondamentalement la réussite de vos campagnes.


9 étapes pour améliorer sa délivrabilité


La délivrabilité, c’est la capacité à faire parvenir à ses destinataires des campagnes emailing dans leur boîte de réception. En clair, il faut que votre email soit d’abord accepté par par le fournisseur de messagerie de votre contact pour qu’il ait une chance de l’ouvrir, le lire et le cliquer.


Soignez la gestion de votre base de contacts

Votre carnet d’adresses est la pierre angulaire de vos campagnes emailing et la façon dont vous le gérez est suivie de près par les FAI. Afin de ne pas passer pour un spammeur vous devez notamment respecter les désabonnements de vos contacts, éliminer les NPAI, et agir face aux plaintes.

1. Collecte des adresses email

La première chose à faire pour lancer une campagne d’emailings c’est de créer la base de contacts à qui ils seront adressés. Seulement, la façon dont vous collectez des adresses email est déterminante pour votre délivrabilité : vous diminuez considérablement vos chances d’atterrir dans les SPAM si un utilisateur vous a donné son accord pour recevoir votre newsletter. Faites donc en sorte que l’internaute renseigne lui-même son adresse email ou donne son consentement (en cochant une case par exemple) – c’est la méthode Opt-in. Par la suite, vous pouvez également lui demander confirmation par email, on parle alors de “double opt-in”. Logiquement, votre base de contact sera plus petite que ce que vous imaginiez sans cette contrainte, en revanche vous aurez un taux de NPAI très faible et donc un carnet d’adresse de meilleure qualité. Les meilleurs logiciels d’emailing, notamment Sarbacane, vous permettent la mise en place facile d’un formulaire de collecte d’email sur votre site ou votre blog.

2. Gestion des abonnés

Vos abonnés eux-mêmes peuvent directement influencer votre taux de délivrabilité : en déplaçant vos mails vers les SPAM, en se désabonnant ou en supprimant directement les emailings que vous leur envoyez. Il est donc primordial de soigner votre relation.

Pour y parvenir, segmentez votre liste de contacts au plus tôt. En prenant en compte les centres d’intérêts de vos abonnés par exemple, vous parviendrez à cibler vos messages, vos informations seront ainsi plus appréciées, donc plus attendues et moins ignorées. Essayez de classer vos contacts dès leur inscription en intégrant par exemple à votre formulaire un champ à cet effet : “Quels types de contenus souhaitez-vous recevoir (informations, promotions, offres spéciales, etc.)” ? Ou encore : “Quels sujets vous intéressent plus particulièrement” ? Vous pouvez aussi segmenter vos listes en fonction du type de contact collecté (prospects, nouveau clients, client fidèle, …). Veillez bien à ce que vos formulaires d’inscription restent faciles à remplir et ne deviennent pas décourageants, proposez plusieurs types de réponses et vos visiteurs n’auront qu’à cocher pour choisir.

3. Désabonnements à votre newsletter

N’ayez pas peur des désabonnements, ils sont inévitables et ce qui compte vraiment c’est leur bonne gestion. Pour ne pas dégrader la délivrabilité de vos campagnes vous devez rendre la procédure le plus simple possible. En effet, un désabonnement inopérant ou fastidieux poussera vos futurs ex-contacts à trouver un autre moyen de ne plus recevoir votre newsletter (notamment grâce au bouton “Ceci est un SPAM” proposé par leur client email). Or, si un trop grand nombre de destinataires agissent de la sorte, il y a de fortes chances pour que vos messages arrivent automatiquement dans le dossier des courriers indésirables par la suite. En d’autres termes, vous serez officiellement considérés comme spammeur par certains fournisseurs de messagerie. C’est pourquoi vous ne devez pas hésiter à rendre suffisamment visible votre lien de désabonnement. Aussi, il arrive que les destinataires oublient pour quelle raison ils reçoivent vos messages. C’est pourquoi il est utile d’ajouter une ou deux phrases dans vos emailings pour rappeler à vos lecteurs pourquoi ils font partie de vos abonnés.

4. Fréquence d’envoi de vos emailings

Pour lutter contre l’arrivée de vos emailings directement dans les SPAMS, surveillez la fréquence à laquelle vous envoyez vos messages. Si vous submergez vos abonnés ils risquent forts de se sentir harcelés, si au contraire vos envois sont trop espacés vos destinataires auront tendance à vous oublier. Pour éviter ce problème vous pouvez donner la possibilité à vos clients de choisir eux-mêmes la fréquence à laquelle ils souhaitent recevoir vos newsletters. Gardez à l’esprit que le plus important reste la constance dans la fréquence d’envoi, pour minimiser les plaintes et désabonnements, mais aussi pour améliorer votre réputation auprès des fournisseurs de messagerie.

Veillez également à suivre votre volume d’envoi : les fournisseurs de messageries vous considéreront comme spammeur si vous effectuez trop d’envois massifs et vous risquez de vous faire bloquer. Le mieux reste de réguler votre flux d’envoi en étalant la quantité d’emails dans le temps. Pour gérer au mieux cette opération vous pouvez avoir recours à un prestataire capable d’envoyer vos emailings en flux continu.


Montrez patte blanche à travers vos emailings

5. Gestion de votre e-reputation

L’e-réputation est un élément clé de la délivrabilité car les fournisseurs de messagerie analysent la réputation des serveurs utilisés pour tous les envois vers leur service. Certains routeurs professionnels entretiennent des relations particulières avec les fournisseurs de messagerie qui les identifient alors comme légitimes. C’est notamment le cas de Sarbacane.

Votre e-réputation dépend également de l’authentification de vos envois. L’authentification est un moyen pour les expéditeurs de prouver leur identité et permet ainsi aux fournisseurs d’accès à internet et de messagerie de lutter contre le spam et le phishing. En utilisant un processus d’authentification, vos emailings ont une meilleure chance de parvenir à vos destinataires, pour ce faire vous pouvez avoir recours aux deux principales normes d’enregistrement : la SPF et la clé DKIM.

6. Objet du mail

En plus d’être la seconde impression que vous donnez à votre destinataire (après l’identité de l’expéditeur), l’objet du mail est particulièrement analysé par les filtres anti-SPAM. Sa bonne rédaction est donc essentielle pour optimiser votre taux de délivrabilité. Surtout, n’envoyez pas d’emailing avec un objet vide ! Préférez-le court et personnel. Vous devez également éviter toutes pratiques spammy comme l’emploi de mots en majuscules, de caractères spéciaux, ou de termes trop promotionnels (exemple à ne pas suivre : “PROMO : CLIQUEZ ET PROFITEZ DE PRIX INCROYABLES !!!”). N’hésitez pas à A/B tester vos différents objets sur les principaux webmails avec votre logiciel d’email marketing

7. Contenu du message

Votre objectif premier doit toujours être de fournir du contenu intéressant en accord avec les attentes de vos abonnés, ce pour quoi ils se sont inscrits sur votre liste. Comme pour l’objet, évitez les discours trop promotionnels. Votre destinataire ne doit pas se sentir victime de hard-selling. A l’inverse, essayez plutôt de personnaliser les messages que vous envoyez : la personnalisation des emails est un facteur important pour une bonne délivrabilité. Vous pouvez par exemple utiliser les nom et prénom du destinataire, vous serez ainsi davantage dans la discussion que dans la communication de masse et vos destinataires se sentiront plus considérés. C’est un moyen efficace de diminuer les plaintes et donc d’améliorer votre e-réputation.

8. Mise en forme

En B2B notamment, il est courant de préferer des campagnes avec des mailers sobres, écrits simplement, en “texte brut”. Si dans le cas contraire, vous désirez mettre en forme vos messages (couleurs, images, animations,…) vous pouvez utiliser le format HTML. Cependant ce format peut poser quelques problèmes en termes de délivrabilité (poids du message, problèmes d’affichage, etc.). Aussi, veillez à ne pas uniquement composer votre message d’images : la plupart des webmails empêchent leur affichage automatique, c’est-à-dire que l’utilisateur doit cliquer sur un lien pour qu’elles s’affichent. Les filtres auront du mal à analyser votre contenu uniquement imagé et vous partirez plus facilement dans les SPAM. En somme, si vous utilisez le format HTML gardez en tête que le texte est primordial : équilibrez votre mise en page avec 50% de texte et 50% d’images par exemple.


Essayez un logiciel professionnel

9. Simplicité et automatisation

Vous avez donc à votre disposition de nombreux leviers pour maximiser votre taux de délivrabilité. Pour continuer à augmenter ce taux, l’étape suivante est l’automatisation de vos campagnes grâce à un logiciel d’email marketing. Ce type d’application vous permet entre autres de gérer votre carnet d’adresses pour faciliter la segmentation de vos listes, de créer et d’envoyer vos emailings depuis leurs serveurs en profitant de leur e-reputation. Ils facilitent la création d’emails personnalisés à l’aide d’éditeurs graphiques ou de modèles prédéfinis (templates), sans compétences techniques particulières. Les plus complets, comme Sarbacane Desktop, vous permettront d’effectuer des tests de comparaison entre vos différentes listes mais aussi entre plusieurs versions de vos messages ou objets. Enfin, l’utilisation d’un logiciel d’email marketing permet de suivre et d’analyser les performances de vos campagnes (taux de d’ouverture, clic de liens présents dans l’email, etc.) afin de générer des rapports pour ajuster vos décisions stratégiques.


Cet article a été rédigé en partenariat avec Sarbacane Software.

Sarbacane - LogoSarbacane

Sarbacane est une solution complète d’email marketing et de newsletter vous permettant de créer, d’envoyer vos campagnes et d’en mesurer le retour avec une grande simplicité (éditeur en glisser-déposer, tableaux de bord, reporting puissant, etc.). Ce logiciel offre la possibilité de personnaliser vos newsletter pour les rendre plus attractives grâce à un éditeur graphique qui vous guide pas à pas dans la conception de vos messages.


 

Sources

Darwin Agency

e-Marketing

Le Marketer Français

Sarbacane