Améliorer la gestion d’atouts grâce à la cartographie SIG

Améliorer la gestion d'atouts grâce à la cartographie SIG

Améliorer la gestion d'atouts grâce à la cartographie SIG

Pour gérer vos actifs, vous ne pouvez pas vous contenter de savoir où ils se trouvent : vous devez aussi connaître leurs performances. Or, connaître la localisation de vos actifs et de vos collaborateurs peut vous coûter cher. Environ 55 % des frais de gestion des atouts sont liés au personnel et sont principalement associés à des tâches qui pourraient être automatisées ou améliorées grâce à la science des données.

La cartographie SIG est une technologie qui devrait changer la donne, renforcer l’efficacité des sociétés de gestion et améliorer la prise de décision basée sur les données. Actuellement, 80 % du temps d’entretien des actifs est consacré à la résolution de problèmes que vous pourriez éviter en adoptant une approche préventive.

Les organisations qui utilisent la cartographie SIG pour identifier les problèmes avant qu’ils ne surviennent peuvent se concentrer sur le développement de leur stratégie plutôt que s’inquiéter des performances de leurs atouts. Une étude menée par Morgan Stanley indique que l’automatisation de plusieurs postes permettrait au secteur de la gestion des actifs d’économiser jusqu’à 20 %.

Qu’est-ce que la cartographie SIG ?

SIG est l’acronyme de système d’information géographique, un système conçu pour manipuler, visualiser, récolter, analyser et enregistrer des données géographiques.

La cartographie SIG consiste à assembler de multiples ensembles de données géographiques pour présenter sur une carte différentes combinaisons d’informations intéressantes. Grâce à cette technique, on peut par exemple associer des ensembles de données concernant la population, l’emplacement de bâtiments précis et l’emplacement de services publics et les superposer sur une carte géographique classique.

En combinant plusieurs couches d’informations, la cartographie SIG permet didentifier des motifs récurrents parfois difficiles à repérer sur la base de simples données géographiques statistiques. Un supermarché qui veut savoir combien dhabitants du quartier font leurs courses chez ses concurrents, par exemple, peut utiliser des couches SIG pour associer des adresses à des habitudes dachat et ainsi mieux cibler des clients spécifiques.

carte SIG
Voici comment une carte SIG peut aider à déterminer où investir dans un réseau

Améliorer la gestion des atouts avec la cartographie SIG

Il est important de cartographier vos atouts pour savoir exactement où ils se trouvent. Cependant, cela ne vous donne qu’un simple inventaire géographique. Grâce à la cartographie SIG, en revanche, vous avez accès à de nombreuses autres couches de données et pourrez procéder à des analyses détaillées.

En utilisant la cartographie SIG, vous pouvez aussi développer des processus de communication et de collaboration renforcés entre vos équipes grâce à des bases de données accessibles depuis différents appareils. Ceci permet d’inclure de plus nombreuses personnes dans le processus décisionnel.

1. Gestion des données

idéeLa cartographie SIG peut vous aider à récolter, organiser et intégrer des données.

La cartographie SIG permet d’améliorer les pratiques de gestion des atouts au niveau de la configuration et de la collecte des données. Les entreprises qui ne récoltent pas d’informations risquent de ne pas pouvoir établir une bonne stratégie de gestion des actifs.

La majorité des gestionnaires d’actifs ignorent quels atouts ils possèdent. Ils ne connaissent pas non plus leur état de fonctionnement, leurs besoins en termes de maintenance ou le budget requis pour les entretenir. Les informations accessibles grâce à la cartographie SIG peuvent aider les entreprises à :

  • Estimer plus précisément le cycle de vie de leurs atouts
  • Identifier les besoins de maintenance préventive
  • Déterminer les risques potentiels en cas de panne
  • Planifier proactivement les problèmes potentiels

En bref, la cartographie SIG des actifs aide les organisations à identifier les motifs récurrents, les tendances et les relations entre les événements. La cartographie SIG permet de réduire les coûts opérationnels en fournissant des informations détaillées sur les atouts, des détails à impact limité aux données relatives aux nombres d’utilisateurs touchés par un événement.

2. Gestion des opérations

idéeLes données récoltées par la cartographie SIG et intégrées à d’autres systèmes logiciels peuvent appuyer des décisions opérationnelles.

La cartographie SIG peut aider les entreprises à mieux gérer leurs activités opérationnelles. En cartographiant les atouts et en intégrant les informations extraites à un logiciel de gestion des installations, les entreprises peuvent
améliorer :

  • la gestion des installations et les processus de planification en visualisant les espaces, les actifs et le personnel ;
  • la création de bons de commande grâce aux fonctionnalités prédictives de la cartographie SIG ;
  • la recherche d’informations sur la répartition d’espaces, l’emplacement précis d’installations, les doubles emplois et l’ajout et la mise à jour de données.

3. Réduction des coûts

idéeLa cartographie SIG permet de réduire les coûts associés à de nombreux processus propres aux sociétés de gestion.

La cartographie SIG est un processus qui se gère à distance. Les données peuvent donc être récoltées et diffusées rapidement. Ceci permet d’améliorer l’efficacité et de réduire les coûts, notamment ceux associés :

  • à la planification des maintenances ;
  • au suivi d’inventaires ;
  • à la création de bons de commande ;
  • à la détermination de localisations ;
  • à l’extension de la durée de vie des atouts.

Implémentation de la cartographie SIG dans les processus de gestion des atouts : quelques conseils

La cartographie SIG peut aider les entreprises à gérer et à visualiser leurs atouts, mais elle n’est pas adaptée à toutes les organisations impliquées dans la gestion d’actifs. Ses coûts de lancement et de maintenance pouvant être élevés, mieux vaut évaluer le retour sur investissement avant de procéder à l’implémentation du système.

Avant d’investir, voici quelques conseils pour les organisations qui veulent se lancer dans la cartographie SIG et améliorer leurs pratiques de gestion des atouts :

  1. Établissez un inventaire complet de tous vos actifs.
  2. Enregistrez des données clés sur vos atouts : ancienneté, condition, emplacement, coûts associés, prévisions de remplacement.
  3. Déterminez les risques associés aux actifs.
  4. Établissez un plan de gestion des atouts.
Une fois que vous disposerez d’un aperçu complet de vos atouts, des coûts associés et du plan à long terme, vous pourrez déterminer si votre entreprise a besoin ou non d’un logiciel de cartographie SIG.

De 14 beste gratis HTML-editors

Startups schieten als paddenstoelen uit de grond en technologische innovaties volgen elkaar snel op. Er lijken wel een miljoen redenen te zijn om je eigen website te maken… en ook een miljoen website builders om je daarbij te helpen, waaronder gratis html-editors.

Of het nu gaat om het verkopen van een product, het creëren van een ruimte waar mensen met vergelijkbare interesses met elkaar in contact kunnen komen of om je interesse in het maken van een website te bevredigen, een website is een uitstekend middel om verbinding te maken met miljoenen mensen.

En of je nu een whizzkid in webdesign bent of een beginner, waarschijnlijk weet je al dat het van belang is om enigszins bekend te zijn met HTML (HyperText Markup Language), een standaard opmaaktaal voor het ontwerpen van websites.

Omdat HTML een van de meest gebruikte opmaaktalen voor het bouwen van websites is, kan het geen kwaad om hier wat kennis over te hebben. En hoe zou je het vinden als er een programma bestaat waarmee jij je HTML kunt verbeteren… of waarmee je er op z’n minst voor kunt zorgen dat je code geen fouten bevat?

Nou, die tool is er, en wel in de vorm van een HTML-editor, oftewel een bewerkingsprogramma voor de code. Ik zal je hieronder 14 opties voor HTML-editingtools geven (waaronder gratis html-en CSS-editors).

Maar eerst zal ik uitleggen wat een HTML-editor is en laat ik je zien waarin een aantal HTML-tools verschillen. Ook zal ik een korte beschrijving geven van de mogelijkheden die elke editor te bieden heeft.

gratis html-editors coding

Wat is een HTML-editor?

Een HTML-editor is een tekstbewerker voor code. Het kan een zelfstandig programma zijn, maar maakt ook vaak deel uit van een bredere Integrated Development Environment (IDE). Dat is in wezen de toolbox van ontwikkelaars waarmee code niet alleen kan worden bewerkt, maar ook kan worden gecompileerd, geïnterpreteerd en gecorrigeerd.

Meer in het bijzonder is een HTML-editor een tool waarmee je je code kunt bijhouden. Hoewel je technisch gezien je code in elke tekstbewerker kunt typen, biedt een HTML-editor de nodige functies om ervoor te zorgen dat je code goed geschreven is… of op z’n minst foutloos is.

De meest elementaire functionaliteit van een HTML-editor is syntaxiscorrectie of spellingcontrole voor code. HTML-editors hebben vaak ook een functie voor het tracken van de syntaxis, waarmee de verschillende delen van de code worden gemarkeerd om het lezen te vergemakkelijken en verschillende onderdelen regel voor regel van elkaar worden gescheiden. Meestal kun je ook algemene HTML-elementen invoegen of deze automatisch laten aanvullen.

Voor iedereen die wel eens vergeten heeft om een haakje af te sluiten is alleen die mogelijkheid al een waar geschenk uit de hemel.

Waarom zou ik een HTML-editor gebruiken?

Als iemand die dagelijks veel tekst schrijft, ben ik altijd weer blij dat ik een revisor heb die mijn blogartikelen controleert zodat alles er voor mijn lezers goed uitziet.

Een HTML-editor kan je beschouwen als je revisor, een controle waarop je kan vertrouwen en die een hoop gemak biedt. Zelfs een meester in coderen maakt wel eens een tikfoutje na een hele dag code schrijven. Een HTML-editor helpt bij het ondervangen van fouten zodat je niet handmatig honderden regels code langs hoeft te gaan om te zien waar het fout ging.

Hoewel we ons specifiek bezighouden met de manier waarop een editor omgaat met HTML, zijn er veel editors die ook andere talen aankunnen, zoals CSS of PHP, zodat je over meer mogelijkheden beschikt als je je verder wilt bekwamen in webdesign.

Maar voordat je op zoek gaat naar de HTML-editor van je dromen, is het nuttig om te weten dat er twee soorten HTML-editors zijn, die geschikt zijn voor ontwikkelaars met verschillende ervaringsniveaus.

Tekstuele HTML-editors

Een tekstuele HTML-editor geeft de code regel voor regel weer, precies zoals jij die geschreven hebt.

gratis tekstuele html-editors weergave
Zo ziet je code eruit in een tekstuele HTML-editor (bron: Stack Overflow)

Geschikt voor: de meer ervaren codeerders, degenen die een goede controle over hun code willen en degenen die overvolle code haten. Dit soort codeerders kunnen het beste een tekstuele HTML-editor gebruiken.

WYSIWYG HTML-editors

WYSIWYG is de afkorting van “What You See Is What You Get.” Dat betekent dat wanneer je een webpagina ontwerpt in een WYSIWYG-editor, je precies weet hoe de pagina eruit komt te zien voordat je deze uploadt of test. De meeste van deze editors werken met slepen-en-neerzetten, wat ze bijzonder handig maakt.

gratis html-editor WYSWYG
In een WYSIWYG-editor kun je precies nagaan hoe je webontwerp eruit komt te zien (bron: Elated)

Geschikt voor: de minder ervaren codeerders en degenen die meer gericht zijn op ontwerp dan op code. Dit soort codeerders zou beter naar een WYSIWYG-editor kunnen kijken dan een tekstuele editor.

Maar zijn er dan wel gratis HTML-editors?

We zouden de hele dag door kunnen gaan met praten over handige coderingstools. Maar als je nog maar net begonnen bent met coderen of als je van plan bent een bureau voor webdesign te beginnen, zijn je financiële middelen wellicht beperkt.

Gelukkig zijn er aardig wat gratis open source HTML-editors te krijgen. Ik heb er 14 gevonden. Ik heb een onderscheid gemaakt tussen tekstuele editors en WYSIWYG-editors. Ze staan hieronder in alfabetische volgorde, samen met een korte beschrijving van de respectieve mogelijkheden.

Gratis tekstuele HTML-editors

Denk eraan dat je voor deze editors wel de nodige ervaring met HTML of een andere codeertaal moet hebben. Deze editors bieden ondersteuning wanneer je fouten maakt, maar ze kunnen geen code voor je schrijven.

Aptana Studio 3

gratis html-editors Aptana

Bron van de afbeelding: Aptana

 

Aptana Studio is een aanpasbare open source IDE. Naast HTML5 kan deze tool CSS, JavaScript, PHP, Ruby, Rails en Python bewerken. De oplossing kan worden geïntegreerd met Git voor versiebeheer en kan worden geïmplementeerd met FTP-, SFTP-, FTPS- en Capistrano-protocollen. De laatste update vond plaats in maart 2017.

Arachnophilia

gratis HTML-editors arachnophilia

Bron van de afbeelding: Arachnophilia

 

Arachnophilia is een open source HTML-editor geschreven in Java (omdat de maker ervan, Paul Lutus, Microsoft-producten boycot). De editor ondersteunt Unicode en kan ook projecten in PHP, Perl, C++, Java en JavaScript bewerken. Bovendien heeft de editor een ingebouwde FTP-client om te helpen bij de implementatie. De laatste update vond plaats in april 2018 waarbij XHTML werd inbegrepen.

Bluefish

Bluefish code tekstbewerker

Bron van de afbeelding:  Bluefish

 

Bluefish is een open source code-editor die draait onder Linux, Mac OS X, Windows, FreeBSD, OpenBSD en Solaris. De editor ondersteunt FTP-, SFTP-, HTTP-, HTTPS-, WebDAV- en CIFS-protocollen. Voor degenen die werken aan grote projecten kan Bluefish meer dan 500 documenten tegelijk geopend hebben. Wijzigingen in documenten worden automatisch hersteld als je systeem vastloopt tijdens het coderen. De tool is ook geschikt voor aardig wat andere talen, zoals C++, Google Go, Java, Perl, PHP, Python en R. De laatste update vond plaats in 2017.

CoffeeCup

CoffeeCup code tekstbewerker

Bron van de afbeelding: CoffeeCup

 

CoffeeCup levert een gratis HTML-teksteditor. Maar als je behoefte hebt aan meer WYSIWYG-mogelijkheden, is er tegen betaling ook een “Visual Editor” verkrijgbaar. Je kunt met CoffeeCup zowel HTML- als CSS-bestanden maken en bestaande websitebestanden bewerken. Bovendien kun je content op pagina’s bijwerken met de Components Library.

Eclipse

Eclipse code bewerker

Bron van de afbeelding: JavaEE Tips

 

Eclipse biedt een reeks plug-ins, waaronder een HTML-editor, in de open source Web Developer Tools-kit. Bovendien heeft de tool plug-ins voor het bewerken van CSS, JSON en JavaScript. Op de site van de leverancier wordt gewaarschuwd dat “nieuwe gebruikers het verwarrend kunnen vinden” als ze alleen maar HTML-code willen bewerken. Dus zouden beginnelingen deze editor misschien het beste kunnen negeren, terwijl ervaren codeerders de flexibiliteit van Eclipse juist aantrekkelijk zullen vinden. De laatste update vond plaats in maart 2019.

Komodo IDE

KomodeID HTML Editor weergave

Bron van de afbeelding: ActiveState

 

Komodo IDE van ActiveState heeft een uitgeklede gratis versie van een uitgebreider systeem, naast licenties waarvoor betaald moet worden. Maar ook de gratis versie biedt enkele krachtige functies, zoals automatisch aanvullen en tools voor debugging. De editor is tevens geschikt voor een aantal andere talen, zoals Python, Perl en Node.js.

Microsoft Visual Studio Community

Microsoft code editor

Bron van de afbeelding: Microsoft

 

Als je Microsoft niet boycot zoals Paul Lutus, de maker van Arachnophlia, zou je eens kunnen kijken naar de gratis “Community”-editie van de IDE van Microsoft Visual Studio, die ondersteuning biedt voor vijf gebruikers. Hoewel de betaalde versies geavanceerdere functies te bieden hebben, bevat de gratis versie alle essentiële tools voor HTML-editing. Bovendien zijn er enkele handige functies voor het ontwikkelen van mobiele apps, zoals het delen van code tussen Android en iOS.

NetBeans

Netbeans code editor

Bron van de afbeelding: NetBeans

 

NetBeans is een gratis en open source IDE waarmee je kunt coderen in HTML5, PHP, JavaScript, C++ en verschillende andere talen. De editor bevat codesjablonen en -generators, naast tools voor projectmanagement ter ondersteuning van grotere projecten en teams. Bovendien is er een grote marketplace voor plug-ins en worden ontwikkelaars aangemoedigd hun eigen plug-ins te schrijven en te delen. De laatste update vond plaats in april 2019.

Notepad++

Notepad gratis HTML-editor

Bron van de afbeelding: Wikimedia Commons

 

Notepad++, dat overigens alleen beschikbaar is voor Windows, is een gratis source code editor geschreven in C++. De UI kan volledig worden aangepast en gebruikers kunnen zelf beslissen hoe de syntaxis wordt gemarkeerd en op. En er is een bonus: voor de milieubewuste ontwikkelaar is het goed te weten dat Notepad++ de uitstoot van CO2 wil terugdringen door programma’s te maken die minder CPU-vermogen nodig hebben. De laatste update vond plaats in mei 2019.

NoteTab Light

Notetab code tekstbewerker

Bron van de afbeelding: NoteTab

 

NoteTab laat meteen al in zijn productbeschrijving weten dat degenen die liever met een WYSIWYG-editor werken, beter niet voor dit systeem kunnen kiezen. Maar ben je op zoek naar een gratis, gespecialiseerde HTML-editor, kijk dan zeker eens naar NoteTab. De leverancier claimt dat dankzij de toegepaste minimalistische methode voor syntaxismarkering je HTML- of CSS-code gemakkelijker te lezen is dan in sommige andere editors. En met de aanpasbare sneltoetsen voor codefragmenten kun je razendsnel code van het ene project naar het andere kopiëren en plakken. Er is een “Standard”- en “Pro”-versie van NoteTab als je krachtigere functies nodig hebt.

PSPad

PsPad gratis html-editor

Bron van de afbeelding: PSPad

 

PSPad is een andere oplossing die alleen onder Windows draait. Sommige producten in onze lijst zijn niet echt bedoeld voor commercieel gebruik (en dan met name de producten met betaalde versies), maar PSPad is altijd gratis en kan kosteloos worden gebruikt door commerciële bedrijven en overheidsinstanties. Het programma biedt codesjablonen, spellingcontrole en auto-correctie. De laatste update vond plaats in februari 2019.

Gratis WYSIWYG HTML-editors

De meeste van deze editors zijn geschikt voor beginnende codeerders en ontwerpers. Sommige ervan genereren code terwijl je webpagina-elementen sleept naar de gewenste positie op de pagina. Andere laten de code van de pagina zien, maar die kun je dan zelf naar believen bewerken. Omdat je wijzigingen op het scherm worden weergegeven, kun je je ontwerp in real-time blijven aanpassen.

BlueGriffon

Bluegriffon weergave editor

Bron van de afbeelding: BlueGriffon

 

BlueGriffon heeft enkele betaalde versies van zijn product, maar de gratis versie bevat alle essentiële tools voor het ontwerpen van webpagina’s. Het is een van de drie WYSIWYG-editors in onze lijst en volgens de website van de leverancier wordt de oplossing “officieel aanbevolen door de Franse regering als de Web Authoring Tool voor de Franse overheid”. Dus als je vertrouwen hebt in de keuze van de Franse overheid wat betreft HTML-editors, is dit de juiste tool voor jou!

BlueGriffon biedt een dubbele weergave van enerzijds je broncode en anderzijds het WYSIWYG-ontwerp, zodat je de code kunt bijhouden en tegelijkertijd kunt controleren hoe je site eruitziet. De editor is ook geschikt voor CSS en SVG. De betaalde versie van het product heeft ontwerpgeoriënteerde functies zoals een fullscreen editor, een pipet om kleuren te kiezen en waarschuwingen bij overschrijding van de limiet van het aantal toegestane woorden.

NetObjects fusion Essentials

NetObjects weergave code editor

Bron van de afbeelding: NetObjects

 

NetObjects Fusion omschrijft zichzelf als een “HTML-generator in plaats van een HTML-editor.” Met de drag-and-drop-functionaliteit van het product kun je goed ontworpen webpagina’s maken precies zoals je gebruikers die te zien krijgen. Met de gratis versie kun je HTML5-websites met fotogalerijen, formulieren en eCommerce-functionaliteit bouwen.

SeaMonkey

Seamonkey code tekstbewerker

Bron van de afbeelding: SeaMonkey

 

SeaMonkey is een open source “alles-in-één internetapplicatie” met een browser, e-mail, chat en tools voor webontwikkeling, waaronder een HTML-editor. Dus als je alleen maar een HTML-editor wilt, kun je beter op zoek gaan naar een ander systeem in onze lijst. Maar voor ontwikkelaars die een compleet pakket willen, kan SeaMonkey wel eens de moeite van het proberen waard zijn. Het project wordt mogelijk gemaakt door Mozilla en gebruikt daarom veel van dezelfde broncode als Firefox en Thunderbird. De laatste update vond plaats in juli 2018.

Dus coderen maar!

Als je op zoek bent naar een HTML-editor, heb je hier hopelijk aardig wat ideeën opgedaan. Duik er eens in en test een paar tools om te zien welk programma het meest geschikt is voor jou. En laat me hieronder weten hoe het je is bevallen!

 

Editores HTML gratuitos: conheça 14 opções

14 editores HTML gratuitos

14 editores HTML gratuitos

Numa era de start-ups e inovação tecnológica existem muitos motivos para criar um site, e o número de ferramentas no mercado parece infinito.

Desde vender uma criação própria, passando por desenvolver um espaço onde pessoas com interesses em comum possam se conectar, até simplesmente brincar com o design de sites, uma página é uma grande oportunidade para entrar em contato com milhões de pessoas.

Tanto craques do web design como iniciantes sabem o quanto pode ser útil ter fundamentos básicos de HTML. Como se trata de uma das linguagens mais básicas para a criação de páginas, nunca é demais conhecê-la um pouco mais.

A boa notícia é que existe uma ferramenta capaz de levar os conhecimentos em HTML de qualquer um a outro patamar (ou que pelo menos garanta que os códigos estejam escritos corretamente). Tal ferramenta se chama editor HTML.

Antes de apresentarmos 14 opções deste tipo de programa junto de uma breve descrição dos recursos de cada um, explicaremos o que é um editor HTML e as diferenças entre as opções disponíveis no mercado.

O que é um editor HTML?

Um editor HTML pode ser uma programa independente ou parte de um ambiente de desenvolvimento integrado (IDE na sigla em inglês) mais amplo. O IDE é basicamente uma caixa de ferramentas para desenvolvedores com um espaço para editar, compilar, interpretar e depurar o código.

Trata-se de uma ferramenta que ajuda principalmente a rastrear a linguagem de programação. Ainda que seja tecnicamente possível digitar o código em qualquer editor de texto, um editor HTML tem as soluções necessárias para garantir que ele esteja bem escrito ou que, pelo menos, não contenha erros.

Seu recurso mais básico é a correção da sintaxe, que funciona como uma espécie de corretor ortográfico para linguagem de programação. Tais programas também costumam oferecer rastreamento de sintaxe, que destaca diferentes partes do código e facilita a leitura pela separação de diferentes trechos, linha por linha. Por último, geralmente também permitem inserir ou preencher automaticamente elementos comuns de HTML.

Por que usar um editor HTML?

Redatores de conteúdo que escrevem sem parar todos os dias agradecem poder contar com um editor que revise seus posts para que tudo esteja correto e soe bem para os leitores.

Um editor HTML oferece o mesmo tipo serviço e proporciona tranquilidade, já que até quem domina uma linguagem de programação pode cometer erros aqui e ali depois de passar o dia inteiro escrevendo códigos. Um programa do tipo ajuda a encontrar esses erros. Assim, o programador não precisa revisar manualmente centenas de linhas de código para encontrar o que não está bem.

Nesta lista buscamos reunir alguns dos melhores editores HTML, mas vale notar que muitos também são aptos para outras linguagens, como CSS ou PHP, o que aumenta as opções para quem quiser diversificar suas habilidades de design de páginas.

Antes de encontrar o programa ideal, é preciso estar atento que existem dois tipos de ferramentas no mercado, cada uma voltada para desenvolvedores com diferentes níveis de experiência.

O editor HTML de texto

Um editor HTML de texto mostra a linguagem linha por linha, exatamente como foi escrita.

editor HTML
Assim é como se vê o código em um editor HTML de texto (Fonte: Stack Overflow)

Público-alvo: profissionais mais experientes que buscam um controle estrito do que programam e gostam de evitar um código sobrecarregado.

O editor HTML WYSIWYG

WYSIWYG é a sigla em inglês para “o que você vê é o que você obtém”. Quem cria sua página  em um editor WYSIWYG saberá exatamente como ela ficará antes de fazer o upload e testá-la. A maioria dessas ferramentas tem recursos de arrastar e soltar, o que as torna muito fáceis de usar.

editor wysiwyg
O editor WYSIWYG mostra exatamente como o design da página vai ficar (Fonte: Elated)

Público-alvo: programadores menos experientes e focados mais no design do que no código.

Existem editores HTML gratuitos?

Felizmente, há opções de editores HTML gratuitos e de código aberto no mercado. Os 14 que selecionamos aqui estão separados entre editores de texto e WYSIWYG e apresentados em ordem alfabética, com uma breve descrição dos respectivos recursos.

Editores HTML de texto gratuitos

Vale lembrar que com estes editores é preciso ter experiência em HTML ou outra linguagem de programação. Eles ajudam a corrigir erros, mas não escrevem o código.

1. Aptana Studio 3

Captura de tela do Aptana Studio 3
Fonte: Aptana

O Aptana Studio é um IDE de código aberto e personalizável. Além de HTML5, também pode editar CSS, JavaScript, PHP, Ruby, Rails e Python. Permite  integração com o Git para facilitar o controle de versões e pode implementar usando protocolos FTP, SFTP, FTPS e Capistrano.

2. Arachnophilia

Captura de tela do Arachnophilia
Fonte: Arachnophilia

O Arachnophilia é um editor HTML de código aberto escrito em Java, já que seu criador, Paul Lutus, faz boicote aos produtos da Microsoft (texto em inglês). É compatível com Unicode e também serve para quem precisa editar projetos em PHP, Perl, C++, Java e JavaScript. Tem seu próprio cliente FTP incorporado para ajudar na implantação. Sua última atualização é de abril de 2018.

3. Bluefish

Captura de tela do Bluefish
Fonte: Bluefish

O Bluefish é um editor de código aberto que roda em Linux, Mac OS X, FreeBSD, OpenBSD e Solaris. É compatível com protocolos FTP, SFTP, HTTP, HTTPS, WebDAV e CIFS.

Bom para projetos grandes, o Bluefish consegue abrir 500 documentos ao mesmo tempo e recupera automaticamente alterações feitas em documentos modificados em caso de falha durante a edição. Pode editar diversas linguagens, como C++, Google Go, Java, Perl, PHP, Python e R. A última atualização é de 2017.

4. Responsive Site Designer

Captura de tela do CofeeCup
Fonte: CofeeCup

O Responsive Site Designer oferece um editor HTML de texto gratuito, mas  para quem estiver procurando uma versão WYSIWYG, eles também oferecem um “Visual Editor” com o pagamento de uma taxa. O CoffeeCup serve para criar arquivos de HTML e CSS e editar arquivos de sites já existentes. Além disso, é possível atualizar o conteúdo de várias páginas usando a biblioteca de componentes.

5. Eclipse

Captura de tela do Eclipse
Fonte: JavaEE Tips

O Eclipe oferece diversos plugins no seu kit de ferramentas para desenvolvedores web, entre eles um editor HTML. Também tem plugins de edição de CSS, JSON e JavaScript.

Segundo o próprio site, a ferramenta pode parecer confusa para novos usuários que queiram somente editar um código. Por isso, os iniciantes devem evitar essa opção, mas essa flexibilidade pode ser atrativa para os programadores experientes. Sua última atualização é de março.

6. Komodo IDE

Captura de tela do Komodo IDE
Fonte: ActiveState

Além das licenças pagas, o IDE Komodo, da ActiveState, tem uma versão gratuita simplificada com alguns recursos robustos, como ferramentas de depuração e preenchimento automático. Ele também edita várias outras linguagens, como Python, Perl e Node.js.

7. Microsoft Visual Studio Community

Captura de tela do Microsoft Visual Studio Community
Fonte: Microsoft

Para quem não boicota a Microsoft como Paul Lutus, vale a pena conferir a edição “Community” gratuita do IDE do Microsoft Visual Studio, apto para até cinco usuários. Embora a versão paga venha com recursos mais avançados, a gratuita tem todas as ferramentas essenciais para editar HTML. Além disso, o programa conta com boas ferramentas para  desenvolvimento de aplicativos para dispositivos móveis, como o compartilhamento de código entre Android e iOS.

8. NetBeans

Captura de tela do Net Beans
Fonte: NetBeans

O NetBeans é um IDE gratuito e de código aberto para programar em HTML5, PHP, JavaScript, C++ e várias outras linguagens. Oferece modelos e geradores de códigos, além de ferramentas para a gestão de projetos para ajudar a organizar equipes e tarefas grandes. Também conta com uma grande oferta de plugins (os desenvolvedores são incentivados a escreverem e compartilharem seus próprios plugins). Sua última atualização foi lançada em abril.

9. Notepad++

Captura de tela do Notepad plus plus
Fonte: Wikimedia Commons

Disponível apenas para Windows, o Notepad++ é um editor gratuito escrito em C++. A interface do usuário é totalmente personalizável e os usuários podem decidir como realçar ou esconder (folding na expressão em inglês) a sintaxe.

Um bônus: para os preocupadas com o meio ambiente, o Notepad++ trabalha para reduzir as emissões de carbono criando programas que rodam com menos potência da CPU. Sua última atualização é de maio.

10. NoteTab Light

Captura de tela do NoteTab Light
Fonte: NoteTab

Segundo os criadores do NoteTab, o seu método minimalista de destaque da sintaxe facilita a leitura da programação em HTML ou CSS em comparação com outros editores. Os atalhos personalizáveis do teclado com fragmentos de código reduzem o tempo dedicado a copiar e colar o código de um projeto a outro. O NoteTab também tem versões Standard e Pro.

11. PSPad

Captura de tela do PSPad
Fonte: PSPad

O PSPad é outra solução apenas para Windows. Alguns dos produtos da lista não foram desenvolvidos para uso comercial (especialmente os que têm versões pagas), mas o PSPad é totalmente gratuito e pode ser usado por instituições públicas e comerciais sem nenhum custo. O programa oferece modelos de códigos, um verificador ortográfico e correção automática. Sua última atualização foi lançada em fevereiro.

Editores HTML gratuitos de WYSIWYG

A maioria desses editores pode ser usada por programadores e designers iniciantes. Alguns geram código à medida que o usuário arrasta e solta elementos na página que está criando. Outros mostram o código da página, mas permitem a edição de acordo com especificações dadas pelo usuário, com as alterações aparecendo na tela, o que permite adaptar o design em tempo real.

12. BlueGriffon

Captura de tela do BlueGriffon
Fonte: BlueGriffon

O BlueGriffon tem algumas versões pagas, mas a gratuita oferece as ferramentas básicas necessárias para criar páginas. De acordo com o seu site, o programa é “oficialmente recomendado pelo governo francês como ferramenta de criação para o setor público da França”. Para quem confia no gosto dos funcionários públicos franceses em termos de editores HTML, essa pode ser uma boa ferramenta.

O programa oferece uma visualização dupla do código fonte e do design em WYSIWYG que permite ao usuário rastrear o código enquanto confere o desenho da página. Também edita CSS e SVG.

Os recursos adicionais da versão paga incluem opções voltadas ao design, como editor em tela cheia, conta-gotas para escolher cores e aviso de número de palavras.

13. NetObjects Fusion Essentials

Captura de tela do NetObjects Fusion Essentials
Fonte: NetObjects

O NetObjects Fusion é descrito como um “gerador de HTML, não um editor HTML”. O design com função de arrastar e soltar ajuda a criar sites com ótimo layout e exatamente como verão os usuários. A versão gratuita permite desenhar sites em HTML5 com galerias de fotos, formulários  e recursos de comércio eletrônico.

14. SeaMonkey

Captura de tela do SeaMonkey
Fonte: SeaMonkey

O SeaMonkey é um “conjunto multifuncional de aplicativos de internet” de código aberto, com navegador, e-mail, bate-papo e ferramentas de desenvolvimento web, entre elas um editor HTML. Por isso, quem busca apenas a última opção talvez prefira outro sistema da lista. Já para os desenvolvedores que procuram uma experiência completa, o SeaMonkey pode valer a pena.

O projeto é desenvolvido pela Mozilla e, por isso, usa muitos códigos fonte iguais aos do Firefox e do Thunderbird. Sua última atualização foi lançada em julho de 2018.

Comece a programar!

Teste algumas das opções acima e veja qual atende melhor às suas necessidades. E não esqueça de contar nos comentários abaixo qual funcionou melhor!

Les avantages d’un VPN et pourquoi toutes les entreprises devraient en utiliser un

Les avantages d'un VPN et pourquoi toutes les entreprises devraient en utiliser un

Les avantages d'un VPN et pourquoi toutes les entreprises devraient en utiliser un

Au niveau international, Internet traite environ 71 131 GB de trafic numérique par seconde, dont 2 790 265 emails et
73 849 recherches Google par seconde. Vous vous demandez sûrement “En quoi cela me concerne, exactement ?”

Les communications de votre entreprise, qu’elles soient externes ou internes, et les recherches qu’effectuent vos employés sur Internet sont incluses dans ces chiffres. Ce qui signifie qu’une faille de sécurité dans la transmission de vos données pourrait vous coûter cher.

D’après le Ponemon Institute, 92 % des entreprises ont signalé avoir été impactées par des cyber perturbations l’an dernier. Apporter son propre ordinateur ou sa tablette, travailler à distance… Autant de pratiques de plus en plus répandues qui présentent un risque pour la sécurité de votre entreprise.

Si les grandes entreprises sont capables de déployer des solutions de sécurité informatique de taille, les PME doivent quant à elles faire preuve de vigilance.

Même avec un budget limité, vous pouvez protéger votre entreprise en investissant dans une solution de réseau privé virtuel (VPN). Un VPN sécurise vos activités en ligne en cryptant les données transmises et en occultant votre identité.

Dans cet article, nous allons découvrir comment fonctionnent les VPN et quels sont leurs points forts. Nous passerons aussi en revue les fonctionnalités principales des solutions VPN et vous fournirons une liste de trois logiciels réputés.

Qu’est-ce qu’un VPN ?

Un VPN désigne un tunnel sécurisé pour naviguer sur Internet. Il vous aide à établir une connexion sécurisée et cryptée sur Internet entre votre dispositif et le serveur. Il dissimule également l’identité de votre appareil et chiffre les données que votre ordinateur ou smartphone diffuse en ligne.

Pour mieux comprendre l’utilité d’un VPN, il faut déjà comprendre comment fonctionne la navigation sur Internet sans VPN.

la navigation sur Internet sans VPN


Sans VPN, les données que vous envoyez via Internet (surtout via les sites Web qui ne respectent pas la norme HTTPS) sont visibles en clair et sans protection. Les pirates peuvent visualiser les données en transit et remonter leur piste pour identifier et accéder à votre adresse IP. Cela peut vous affecter directement si ces données incluent des informations confidentielles telles que des appels d’offres ou des accords de fusions et acquisitions. Indirectement, les pirates peuvent rendre vos serveurs et vos appareils vulnérables pour lancer des cyberattaques.

Un VPN sécurise vos échanges en ligne en créant un réseau virtuel. Vos requêtes n’atteignent plus le serveur directement : le VPN les redirige et se connecte au serveur à la place. Le serveur de destination identifie le serveur du VPN et non votre adresse IP comme point de départ.

la navigation sur Internet avec VPN

Vos requêtes de données sont cryptées par le VPN avant même que votre fournisseur d’accès à Internet ne les reçoive, ce qui empêche les pirates ou les logiciels malveillants de déchiffrer vos informations.

Pourquoi vous avez besoin d’un VPN

Tous les types d’utilisateurs (individus, start-up, PME ou grandes entreprises) peuvent tirer avantage d’un VPN. Un VPN sécurise les communications par Internet et réduit les risques de vol de données.

Voici 4 cas pour lesquels un VPN peut s’avérer utile :

  • Vos collaborateurs travaillent à distance : certains de vos employés ou freelances travaillent de chez eux. Surveiller leurs activités en ligne et leur donner un accès sécurisé à votre réseau informatique peut s’avérer difficile.
  • Vos collaborateurs peuvent apporter leurs propres appareils : “Bring your own device“, ou BYOD, désigne l’habitude d’apporter son propre équipement au travail, une tendance appuyée par un nombre grandissant d’entreprises. Bien que ces stratégies réduisent les coûts matériels pour l’employeur, elles constituent des risques accrus pour la sécurité. En dehors du travail, les employés peuvent se connecter à des réseaux non protégés qui mettent vos données en danger.
  • Vos employés rendent régulièrement visite aux clients : que ce soit pour signer des accords ou faire du consulting, quand ils sont sur site, ils ont besoin d’accéder à votre réseau privé. Ils peuvent également avoir besoin de travailler quand ils sont en déplacement, ou via un réseau Wi-Fi public dans un aéroport ou un hôtel. Toutes ces connexions non sécurisées représentent un risque pour la sécurité.
  • Vous voulez simplement communiquer et naviguer sur Internet en toute sécurité : alors que de plus en plus de sites Web passent au HTTPS, certains utilisent encore HTTP. Vos employés peuvent se retrouver sur ces sites sans le vouloir et exposer des données importantes telles que des mots de passe ou des informations commerciales.

Pour les entreprises, les avantages du VPN ne sont plus à démontrer, que ce soit pour naviguer en toute sécurité ou accéder à des sites Web autrement inaccessibles.

Les VPN : beaucoup d’avantages, peu d’inconvénients

Un VPN peut sécuriser vos communications, améliorer la confidentialité de vos données et contourner les restrictions géographiques.

Avantages d’un VPN

les avantages d'un VPN

  • Une sécurité des données accrue : un VPN augmente la sécurité de vos sessions de navigation en faisant circuler vos données via un tunnel sécurisé et crypté. Certains VPN peuvent même détecter les logiciels malveillants dissimulés dans les fichiers téléchargés et vous alerter.
  • Une meilleure confidentialité en ligne : le respect de la vie privée sur Internet est un débat qui fait rage depuis plusieurs années déjà. Un VPN dissimule votre identité en fournissant de nouvelles adresses IP quand vous naviguez. Le cryptage des données transmises améliore la protection de vos données en les rendant illisibles aux utilisateurs mal intentionnés.
  • Le contournement des restrictions géographiques : certains sites Web ou bases de données en charge de vos opérations quotidiennes peuvent être inaccessibles depuis votre pays. Un VPN contourne le blocage des sites Web en faisant passer votre requête pour une demande émise par une adresse IP appartenant à un territoire non restreint.
  • Un prix abordable : les VPN sont des outils de sécurité qui protègent vos données de navigation pour moins de
    10 € par mois
    . Une seule licence VPN prend généralement en charge entre 3 et 10 appareils. La plupart des prestataires VPN proposent également des abonnements à l’année à des prix imbattables.

 Il n’y a aucun inconvénient à utiliser un VPN, les étapes de chiffrage de données et de redirection des informations aux serveurs VPN peuvent parfois ralentir votre connexion.

Si c’est le cas, vous pouvez désactiver le VPN. Il est cependant conseillé de toujours utiliser un VPN quand vous accédez à un réseau Wi-Fi public ou quand vous envoyez des données confidentielles.

Les fonctionnalités clés des VPN

Si vous êtes à la recherche d’un VPN, sélectionnez un modèle proposant les fonctionnalités clés suivantes.

Les fonctionnalités clés des VPN


Voici d’autres fonctionnalités utiles si vous cherchez un logiciel VPN :

  • Serveurs internationaux : si votre prestataire VPN dispose des serveurs dans le monde entier, vous pourrez utiliser plus d’adresses IP. Cela améliorera également les capacités de contournement du géoblocage. Qui dit plus de serveurs dit réduction du trafic et amélioration de la vitesse de la navigation.
  • Stratégie sans logs : pour garantir la confidentialité de vos données, il est important de vous assurer que votre prestataire VPN ne conserve pas de journaux (logs) de vos activités en ligne. Le stockage de telles informations est régi différemment selon la situation géographique et peut être une clause obligatoire dans certains pays. Contactez votre prestataire VPN pour en savoir plus.
  • Applications mobiles : nous sommes de plus en plus nombreux à gérer nos activités professionnelles sur smartphone ou tablette. Votre VPN doit étendre sa protection à tous les appareils mobiles. Vérifiez que votre logiciel de VPN est bien disponible sur iOS, Android et Windows.

Les PME font généralement attention à la vitesse et au coût des VPN. Le nombre de serveurs et la compatibilité entre les plateformes sont deux autres éléments à prendre en compte.

3 logiciels de VPN

Vous trouverez ci-dessous les trois logiciels de VPN les mieux notés par les utilisateurs sur GetApp au 1er avril 2019. Ils sont classés par ordre alphabétique.

1. GOOSE VPN

Disponible à partir de 2,99 € par mois avec un abonnement de deux ans ou 12,99 € par mois sans abonnement, GOOSE VPN propose un cryptage 256 bits, un kill switch (coupe-circuit), la prise en charge d’IPsec et une stratégie sans logs. Ce logiciel vous permet également d’éviter les restrictions de bande passante imposées par les fournisseurs d’accès à Internet. GOOSE VPN fonctionne sur tous types d’appareils et de systèmes d’exploitation, dont Windows, Mac, Android et iOS.

logiciel VPN goose
Une connexion sécurisée établie avec GOOSE VPN

2. NordVPN

Disponible à partir de 2,62 € par mois avec abonnement de 3 ans ou 10,50 € par mois sans abonnement, NordVPN est un service de sécurité cloud qui propose le cryptage 256 bits, un kill switch, une protection contre les fuites DNS, une stratégie sans logs et la gestion de l’activité.

logiciel VPN NordVPN
Modification des paramètres dans NordVPN

3. PureVPN

Disponible à partir de 2,92 € pour un abonnement d’un an ou à 9,60 € par mois sans abonnement, PureVPN est un VPN compatible avec le P2P qui comprend le partage de fichiers sécurisé, le cryptage 256 bits, un kill switch, une protection DDoS et une solution anti-restriction de bande passante. Cet outil cache également les adresses IP, empêche les fuites DNS et bloque les logiciels publicitaires. PureVPN fonctionne sur divers types de plateformes, dont les téléviseurs intelligents, les PC, les smartphones et les routeurs.

logiciel VPN PureVPN
Les différents modes de connexion proposés par PureVPN

Et maintenant : procurez-vous immédiatement un VPN

Si vous n’avez pas encore de VPN, n’attendez pas que vos informations soient compromises pour vous en procurer un. Consultez notre catalogue de solutions logicielles VPN pour trouver le VPN qui vous convient.

Une fois que vous avez configuré votre VPN, vous devez inciter vos employés à accéder à Internet uniquement via le VPN. Si vos employés laissent le logiciel éteint la plupart du temps, le VPN ne pourra pas protéger leurs activités en ligne.

Si vous avez déjà un logiciel VPN et souhaitez passer au niveau supérieur, jetez un œil aux outils qui proposent une navigation plus rapide et qui prennent en charge les fonctionnalités de cryptage moderne de type SSL et LTP.

 

Enquête : comment les PME abordent-elles la question de la sécurité des données à l’heure du RGPD ?

Enquête comment les PME abordent elles la question de la sécurité des données à l'heure du RGPD

Enquête comment les PME abordent elles la question de la sécurité des données à l'heure du RGPD

En mai 2018, la mise en place en Europe du règlement général sur la protection des données (RGPD) a chamboulé la façon dont les entreprises stockent et gèrent les informations personnelles de leurs utilisateurs. Les entreprises du monde entier (et pas seulement les entreprises européennes) ont dû se plier à cette nouvelle exigence et appliquer de nouvelles politiques de sécurité informatique au sein de leur activité pour rentrer dans le cadre de la loi.

Chaque fois qu’un utilisateur Internet souscrit à un service, effectue un achat sur un site, ou remplit un formulaire, il sème autant d’informations personnelles derrière lui. Les sites Web sont désormais tenus d’afficher un pop-up invitant (ou sommant) l’internaute d’accepter des cookies, et de manière plus tacite, d’autoriser le partage de ses données avec des “partenaires commerciaux”. Ces mystérieux partenaires, selon l’entreprise, peuvent se compter par dizaines, voire par centaines.

Sécurité informatique : les PME à l’épreuve des cyberattaques

Les cyber risques sont la plus grande menace actuelle pour les entreprises. Fuites de données, interruption d’activité, ransomwares… Rien qu’en 2018, 92 % des entreprises françaises ont subi une ou plusieurs cyberattaques. Si les grands groupes sont bien équipés pour se remettre de pertes conséquentes, rien n’est moins vrai pour les PME pour qui une telle attaque peut sonner le glas. 

Comment les PME anticipent-elles ces risques ? Sont-elles prêtes à garantir l’intégrité de ces données confidentielles qui attisent tant la convoitise de pirates chevronnés ? Les données personnelles des utilisateurs sont-elles entre de bonnes mains ? Capterra a mené l’enquête auprès de 104 employés de services informatiques en France et livre un panorama de la sécurité informatique dans les PME en 2019.

Des entreprises pas toujours bien préparées

les pme sont-elles préparées à protéger leurs données

Les entreprises sont plus ou moins conscientes des risques : 53 % se disent “un peu préparées” et seules 44 % s’estiment “très préparées” à respecter les réglementations relatives à la protection des données informatiques. Une petite partie n’est pas ou peu préparée, et devrait urgemment s’enquérir des mesures à prendre : une attaque est vite arrivée, et avec elle, pertes et fracas. Puisque l’information a bien circulé dans la presse et sur le Web, et que des mesures ont été prises au sein des entreprises, ces taux de préparation ne devraient-ils pas être proches des 100 % ? Une éducation reste à effectuer afin que les entreprises, petites ou grandes, mettent en place de manière efficace des mesures visant à protéger leurs données et à prévenir tout acte malfaisant qui pourrait compromettre leur activité.

Où sont stockées les données personnelles ?

Près de 60 % des interrogés affirment que les données sont stockées localement, sur les appareils de l’entreprise, solution qui semble la plus logique car la plus historiquement ancienne. 28 % utilisent le stockage en ligne ou dans le cloud, solution qui gagne du terrain mais qui ne s’est pas encore entièrement démocratisée. Cela s’explique certainement par le manque d’informations sur les produits cloud, et les suspicions quant à leur fiabilité face à une cyberattaque. Pourtant, les outils garantissant l’intégrité du contenu qu’ils hébergent ne manquent pas et leur prise en main est généralement simplissime, en plus de permettre une synchronisation en temps réel sur tous les appareils concernés. Il faut cependant s’assurer que l’outil choisi réponde bien aux normes de sécurité établies par le RGPD.

Comment sont choisis les logiciels ?

Au moment de choisir son ou ses logiciels, seuls 27 % des interrogés considèrent la sécurité des données comme critère premier. Bien sûr, les fonctionnalités semblent logiquement être les éléments essentiels à considérer pour 35 % des répondants, mais cela pourrait bien se retourner contre l’entreprise si ces mêmes fonctionnalités ne garantissent pas la protection des données personnelles de ses clients.

Quelles mesures pour renforcer la cybersécurité de sa PME ?

L’erreur est humaine et malheur à celui par qui le scandale arrive.

Les politiques appliquées au sein de l’entreprise définissent un cadre non seulement pour les employés et l’utilisation faite de ces données, mais également pour la sécurité des informations et des données, internes et externes.

quelles politiques les entreprises appliquent elles en matière de comportement des employés

L’utilisation acceptable

La politique d’utilisation acceptable est un guide expliquant quelles pratiques sont tolérables ou non au sein de l’entreprise. Plutôt que de se voir imposer une liste d’interdictions pures et dures, les employés sont invités à user de bon sens et de leur jugement dans leur quotidien au travail, que ce soit vis-à-vis de leur utilisation du matériel ou bien celle des logiciels. Par exemple, on peut conseiller d’éviter l’utilisation excessive de plateformes de streaming, plutôt que d’interdire strictement l’utilisation de YouTube : une manière souple de responsabiliser les individus.

Une telle politique peut prendre la forme de ce schéma :

Système de politique d'utilisation acceptable

Cela permet à tous les collaborateurs de l’entreprise, et pas seulement à ceux du département informatique, d’user d’un comportement responsable garantissant la sécurité des données stockées et utilisées.

La classification des données

La classification des données permet quant à elle de “ranger” les données afin de mieux les protéger.

Une entreprise regorge de données en tous genres, des plus anecdotiques aux plus sensibles. Un stagiaire, par exemple, ne devrait naturellement pas pouvoir consulter des données ultra confidentielles accessibles au top management. Gartner conseille le classement suivant (disponible pour les clients Gartner), en vue de hiérarchiser les données et leur accès :

  1. Criticité : quelle importance ces données recouvrent-elles dans le déroulement des activités de l’entreprise ?
  2. Sensibilité : quelles seraient pour l’entreprise les conséquences d’une publication non autorisée de ces données ?
  3. Disponibilité : l’accès à ces données est-il fiable et aisé ?
  4. Intégrité : ces données ont-elles été manipulées et stockées correctement ?
  5. Conservation : avez-vous le droit de conserver ces données, et pour combien de temps ?

Une fois la classification établie, il vous faut répartir les données en catégories. Cela implique de décider qui dispose d’un accès à quoi, de quelle manière, et dans quel but.

Elles peuvent être alors rangées de la manière suivante :

classification des données

Le respect des réglementations telles que le RGPD

Le RGPD exige la ”nécessité de garantir un niveau de sécurité adapté au risque numérique, ainsi que le droit d’être informé en cas de piratage des données. Il insiste en outre sur “l’importance d’apprécier et traiter les risques sur les personnes” et la mise en place de “mesures techniques ou organisationnelles appropriées”, qui incluent, entre autres, le chiffrement des données et des “moyens permettant de garantir la confidentialité, l’intégrité, la disponibilité et la résilience”.

Révision des politiques de sécurité : bien, mais peut mieux faire

Les entreprises françaises interrogées sont plutôt assidues et révisent leur politique de collecte de données une fois par an (33 %) ou deux fois par an (25 %). Reste que 42 % n’admettent réexaminer ces mesures que moins d’une fois par an ou seulement s’il y a eu violation. Il est crucial d’être à jour niveau réglementations : en cas d’incident, l’amende peut être salée (jusqu’à 4 % du chiffre d’affaires annuel mondial) et la crédibilité auprès de vos prospects remise en cause, sans parler des fuites de données qui ont particulièrement fait scandale dernièrement.

Une ombre vient cependant s’ajouter au tableau ; à la question “qu’est-ce qui empêche votre entreprise de mettre en place ou d’améliorer les pratiques en matière de sécurité des données ?”, 59 % des interrogés admettent n’avoir pas assez de temps ou les ressources nécessaires. Il existe cependant une liste exhaustive de solutions, en accord avec le RGPD, pour garantir la viabilité de vos activités et l’intégrité des données personnelles recueillies.

protection des données personnelles au travail

Globalement, les PME ont pris conscience des règles de ce nouveau monde impitoyable mais tardent à être entièrement responsables, faute de temps ou de moyens. Il n’est cependant pas trop tard pour renforcer la sécurité informatique de votre entreprise. Alors si vous ne souhaitez pas qu’il vous arrive la même “mésaventure” qu’à Mark Zuckerberg et ses millions d’utilisateurs de Facebook, ne tardez pas à tout miser sur la cybersécurité et à respecter les dernières lois mises en œuvre.

 

* Méthodologie de l’enquête : pour collecter les données de ce rapport, nous avons mené une enquête en ligne entre janvier et février 2019. Les réponses proviennent d’un échantillon du marché cible français. Le sondage a été envoyé à 1009 personnes, parmi lesquelles 104 se sont qualifiées au moyen de questions de sélection. Les participants qualifiés occupent tous un emploi dans un département informatique (à temps plein, à temps partiel ou sont à leur compte) et sont issus de divers secteurs d’activité.

 

5 bug trackers pour un code impeccable

5 bug trackers pour un code impeccable

5 bug trackers pour un code impeccable

Qu’est-ce qui fourmille dans les tréfonds de votre code ? Qu’est-ce que votre équipe de développement appelle “erreurs”, “défauts” ou “problèmes” ? On connaît tous leur petit nom : ce sont les bugs.

Et quand ils commencent à agacer vos clients ou vos développeurs, il est grand temps de repenser votre approche du bug reporting et de penser à investir dans un logiciel de bug tracking. Dans cet article, nous vous expliquons l’intérêt d’un bug tracker, la manière de réduire les ressources dédiées à l’identification et la résolution de bugs, ce qui permettra à vos équipes de se consacrer aux tâches plus importantes comme l’expérience de l’utilisateur final.

45 % des ressources de développement logiciel des PME sont allouées à la gestion des bugs.


LE DÉFI :  Une enquête annuelle menée par Testuff, fournisseur de solutions de test, 1 testeur de logiciel sur 5 indique qu’il ne s’appuie pas sur un bug tracker pour identifier et prioriser les demandes de correction. Ne pas utiliser un tel logiciel nuit à l’ensemble du processus de gestion.


LA SOLUTION :
 Vous devez vous assurer que les dépenses liées au suivi et à la correction de bugs sont justifiées et réduisent les coûts associés aux défaillances.

Associez votre solution de signalement des problèmes à un bug tracker pour bénéficier d’une chasse aux bugs plus productive, allouez la main-d’œuvre ainsi libérée à des tâches plus importantes et peaufinez votre produit avant le lancement pour améliorer la satisfaction client.


En quoi consiste le bug reporting ?

Le bug reporting, ou signalement de bogues en français bien de chez nous, désigne le processus d’identification et de résolution des problèmes affectant les logiciels. Cela peut également porter le nom de bug tracking, ou suivi de bug. Un bug est un dysfonctionnement inattendu qui empêche le bon fonctionnement d’un programme. D’ordinaire, ces problèmes sont par nature imprévisibles et peuvent prendre la forme d’un écran bleu de la mort ou d’erreurs fatales qui nuisent à l’intégrité de fichiers système ou des appareils et programmes associés.

Alors, à qui la faute ?


Les bugs peuvent avoir des conséquences désastreuses sur le cycle de vie d’un projet. Retards imprévus, délais non respectés, charge de travail accrue pour les développeurs obligés de mettre de côté les nouveaux projets en cours pour se pencher sur les anciens. Comment garantir la satisfaction client quand le produit fini semble inachevé et qu’il y a pléthore de bugs ?
C’est là qu’intervient le bug reporting.

 

Pour être efficace, un rapport de bug inclut les six points suivants :

  1. Identification
  2. Environnement serveur
  3. Étapes à reproduire
  4. Résultat attendu
  5. Résultat constaté
  6. Exemple (capture d’écran, enregistrement vidéo ou note vocale)

Vous pouvez utiliser une feuille de calcul pour suivre les bugs et notifier votre équipe par e-mail, mais cela s’avère bien moins efficace qu’un logiciel idoine aux fonctionnalités nombreuses :

  • Tableau de bord accessible à tous pour une collaboration en temps réel
  • Historique des rapports et métadonnées pour analyser les tendances
  • Historique des versions et piste d’audit pour identifier rapidement la localisation des bugs
  • Détection approfondie et anticipée
  • Système de réponse organisé et structuré pour éviter d’oublier des bugs

Les logiciels de suivi de bugs varient grandement de l’un à l’autre. Voici cinq options adaptées à tous types d’équipes.

 

Jira

outil de suivi de bugs jira
Intégrations et importations dans Jira


Cet outil de suivi de bugs tire son nom de “Gonjira”, retranscription phonétique japonaise de “Godzilla”, le célèbre lézard géant du grand écran.

Jira est une solution de gestion de projet qui vous aide à planifier, suivre et coordonner vos équipes. Elle propose de nombreuses intégrations et API pour associer vos applications, dispositifs et flux de travail. La fonction étendue de recherche vous permet de dénicher les bugs les mieux cachés, et ses outils de reporting feront des merveilles entre les mains d’un utilisateur talentueux.

Cet outil est recommandé pour les équipes moyennes et grandes en charge de projets volumineux ou compliqués. Pour plus d’informations sur Jira (prix, fonctionnalités et alternatives), consultez la page produit sur GetApp.

Sentry

Sentry solution open source de saisie de bugs
La fonctionnalité “Owners” dans Sentry


Sentry est une solution open source de saisie de bugs et d’erreurs. Elle diffère des autres logiciels de suivi de bugs, car elle met le bug reporting entre les mains des développeurs au lieu de passer par les utilisateurs finaux et les testeurs. Son slogan,
“Arrêtez de compter sur vos utilisateurs pour signaler les erreurs”, illustre parfaitement cette mentalité. Avec Sentry, ce sont les développeurs qui doivent repérer et éliminer les bugs avant même que les utilisateurs ne remarquent leur présence.

Parmi ses nombreuses fonctionnalités, on signale la notification par e-mail ou SMS des exceptions de surfacing aux “propriétaires” de l’application ou du processus. Cela vous aide à prioriser les tâches, assigner les responsabilités au sein des équipes et à vous assurer que vos développeurs ne sont pas inondés d’alertes de bugs qui ne les concernent pas.

Les capacités d’analyse de Sentry permettent aux utilisateurs de regrouper les événements d’incidents pour mieux localiser les bugs, évaluer leur fréquence et identifier les utilisateurs affectés. La communication est cruciale en interne, mais aussi en externe. Sentry l’a bien compris et a intégré un mécanisme pour inciter les utilisateurs à faire part de leurs commentaires et les alerter de l’implémentation de correctifs. Cela vous aidera à lancer plus rapidement des versions plus soignées.

Cet outil est recommandé pour les équipes de taille moyenne qui savent coder. Pour plus d’informations sur Sentry (prix, fonctionnalités et alternatives), consultez la page produit sur GetApp.

Zoho

zoho plateforme logiciel suivi de bug
Intégration de GitHub dans Zoho


Zoho est connu pour sa large gamme d’applications cloud destinées aux entreprises qui partagent des ressources, travaillent à fluidifier le service clientet autres tâches de gestion. Le suivi de bugs est pris en charge par Zoho BugTracker, un module dédié qui présente les informations pertinentes sous forme de tableau de bord intuitif avec un affichage de gestion de projet Kanban.

Zoho BugTracker vous permet de personnaliser et d’automatiser les réponses, d’ajouter des bugs par e-mail, de configurer le tri des bugs par sévérité et de l’intégrer au logiciel de code social GitHub et à BitBucket pour gérer les répertoires. Zoho propose également un tableau de bord centralisé où visualiser les rapports de vos équipes, les mises à jour, les événements marquants et le résumé des feuilles de temps. Vous pourrez également partager des fichiers avec vos équipes pour tenir vos collaborateurs informés.

Cet outil est recommandé aux équipes de petite ou moyenne taille et aux entreprises qui utilisent déjà d’autres produits Zoho. Pour plus d’informations sur Zoho BugTracker (prix, fonctionnalités et alternatives), consultez la page produit sur GetApp.

Marker.io

capture écran outil marker.io
Capture d’écran sur Marker.io


Marker.io est un outil de suivi de bugs visuel qui fonctionne comme un module à ajouter à vos outils de suivi de bugs ou votre navigateur ; il vous permet d’annoter vos projets en direct.

En résumé, Marker.io simplifie grandement le processus d’assurance qualité. Les utilisateurs peuvent faire des captures d’écran des applications et les transformer en tâches assignées à l’équipe de développement. Vous pouvez mentionner vos collègues et vous appuyer sur des modèles de rapports de bugs pour formuler des instructions claires. De plus, vous n’aurez pas à noter les informations de session de votre navigateur, car elles sont automatiquement sauvegardées pour aider vos développeurs à reproduire le bug.

Marker.io permet également aux utilisateurs d’ajouter du texte, des formes, des lignes et même des émoticônes à leurs rapports de bugs pour mettre en valeur leurs suggestions ou idées.

Marker.io s’intègre parfaitement aux géants du suivi de bugs tels que Jira, GitHub et BitBucket ainsi qu’aux outils de gestion de projet comme Trello ou Asana. Cet outil est recommandé aux équipes de toute taille. Pour plus d’informations sur Marker.io (prix, fonctionnalités et alternatives), consultez la page produit sur GetApp.

Instabug

outil suivi de bug instagbug
Enregistrement d’écran et notes vocales dans Instabug


Si vous aimez les applications originales, Instabug va vous plaire. En effet, cet outil permet à vos utilisateurs de créer des rapports de bugs directement depuis votre application. Instabug s’intègre aux programmes de gestion de projet et de suivi de bugs tels que Jira, BitBucket, Slack ou Zendesk. Son installation ne requiert qu’une seule ligne de code et est compatible avec les plateformes mobiles : vous l’aurez compris, Instabug mise avant tout sur la facilité d’utilisation.

Instabug crée des rapports riches en contexte grâce aux notes vocales et enregistrements d’écran,en plus des captures traditionnelles et des annotations, pour que vos développeurs puissent consacrer davantage de temps à la correction des bugs et moins à la localisation. La fonctionnalité d’inspection de la hiérarchie des vues, une représentation en 3D de toutes les couches de l’application, vous sera très utile pour identifier l’affichage affecté. Instabug fournit également aux entreprises un historique des actions des utilisateurs avant que l’erreur ou le crash ne se produise.

Les outils de suivi de bugs visuels sont généralement bien moins coûteux qu’un logiciel complet. Ils sont également plus accessibles pour les équipes et utilisateurs qui ne sont pas particulièrement à l’aise avec la technologie. Pour plus d’informations sur Instabug (prix, fonctionnalités et alternatives), consultez la page produit sur GetApp.


Recommandations

Ne négligez pas les rapports de bugs : à l’heure ou l’intelligence artificielle remplace des millions de postes, le bug reporting résiste encore et toujours à l’automatisation, car il requiert un technicien compétent pour communiquer les bonnes instructions aux développeurs.

Démarquez-vous des autres PME et prenez cette phase d’assurance qualité au sérieux. Fournissez autant d’informations que possible sur les résultats attendus, les étapes à suivre pour reproduire le bug et sa localisation précise au sein de l’application.

Initiez vos équipes au suivi de bugs avec les outils visuels : le problème avec le suivi de bugs, c’est bien souvent le bug en lui-même. De nombreuses PME comptent sur un système de tickets pour conserver un journal des bugs en attente, ce qui malheureusement ne fournit aucune information détaillée du contexte dans lequel l’erreur s’est produite.

Déployez un outil de suivi de bugs avec des fonctionnalités visuelles pour fournir un exemple clair à vos développeurs. Les utilisateurs peuvent ainsi annoter le contenu au sein même de l’application, du prototype ou de la structure où se trouve le bug pour que vos collaborateurs puissent le visualiser en temps réel.

Ne vous basez pas trop sur les bugs pour prendre des décisions : les variations en termes de fréquence ou volume de bugs affectant votre logiciel ou applications peuvent vous permettre d’évaluer la santé de votre méthodologie.

Cependant, les bugs ne peuvent pas être utilisés comme des indicateurs fiables de votre succès. Évitez de promettre des primes de chasse aux bugs et d’implémenter des mesures punitives affectant les indicateurs clés de performance de vos employés. Les primes n’encouragent les employés qu’à se concentrer sur les chiffres et à signaler un maximum de bugs qui n’en sont pas toujours.


Méthodologie

Les produits identifiés dans cet article ont été sélectionnés selon les données des commentaires utilisateurs (la note globale, par exemple) compilées sur GetApp.com. Les commentaires éligibles ont été publiés entre juin 2016 et juin 2018 par les utilisateurs appartenant à des entreprises de moins de 200 employés.

404 error page : tour du monde des pages non trouvées les plus inspirantes

404 error page tour du monde des pages non trouvées les plus inspirantes

404 error page tour du monde des pages non trouvées les plus inspirantes


Si Internet était un pays, ce serait la nation la plus cosmopolite de la planète. Des variétés linguistiques aux variations régionales de l’expérience utilisateur, les utilisateurs ne surfent pas tout à fait de la même manière selon l’endroit où ils se trouvent sur le globe. Et pourtant, une diabolique erreur de code reste immuable : la fameuse “erreur 404 page non trouvée”.

C’est l’une des erreurs que les internautes rencontrent le plus souvent. Elle survient lorsqu’une page demandée est introuvable parce qu’elle a été déplacée, parce que l’URL a été mal encodée, parce que le lien est cassé ou, plus couramment, parce que le site Web est fermé. Voici par exemple la page erreur 404 de notre site :

 

404 error page GetApp


Si vous gérez un site Web, une erreur 404 peut constituer un gros problème, mais aussi une belle opportunité.

Selon un sondage d’Area 404 (en anglais), un site Web qui aide les entreprises à tirer le meilleur parti de leurs pages introuvables, les utilisateurs déclarent se comporter de différentes manières en arrivant sur une page d’erreur :

  • 37 % cliquent sur le bouton “retour” et oublient à jamais le site concerné.
  • Une personne sur cinq essaie de se rendre sur la page d’accueil du site d’origine.
  • 3 % des utilisateurs contactent le webmaster.

CONSEIL :  si vous gérez un site Web, pensez à créer une page erreur 404 sur mesure pour les utilisateurs qui ont tendance à quitter le site lorsqu’ils tombent sur ce type de message. Une page introuvable originale peut en atténuer l’effet négatif voire laisser une impression positive aux visiteurs de votre site.

Tour du monde des pages “error 404” les plus inspirantes

Inspirez-vous de ces 10 pages d’erreur 404 du monde entier pour créer la vôtre.

1. Tencent QQ (Chine)

404 error page chine
Tencent QQ est la plus grande société Internet de Chine. Son site Web se classe huitième en termes d’importance de trafic.


En plus de WeChat, son réseau social, Tencent QQ propose des services de solutions antivirus, d’achats en ligne, de jeux mobiles et de paiement virtuel. Tencent QQ est présent dans presque tous les secteurs de la vie technologique chinoise actuelle.

Mais, même si la technologie est devenue le passe-temps favori des Chinois, la vie de la plupart des citoyens de l’Empire du Milieu tourne toujours autour de leur enfant. Eh oui, c’est là-bas qu’est né le phénomène de “l’enfant roi” qui découlait de la politique de l’enfant unique (celle-ci a pris fin en 2015).

La page d’erreur 404 de Tencent QQ est le plus sérieux des exemples repris dans cet article. Elle affiche des informations sur un enfant réellement disparu : nom, lieu et moment où l’enfant a été vu pour la dernière fois et caractéristiques physiques. En rafraîchissant la page, vous pourrez consulter l’avis de disparition d’un autre enfant. Avec son milliard d’utilisateurs, Tencent QQ peut ainsi sauver bien des vies.

CONSEIL : voilà un exemple qui devrait vous encourager à trouver des manières d’apporter votre contribution à la société en incluant une cause humanitaire à votre propre site Web.

 

2. Pages jaunes (France)

404 error page france
Page 404 de l’annuaire des Pages jaunes.


Tomber sur une erreur 404, c’est comme se retrouver face à un mur. Celle des Pages jaunes a été conçue pour séduire un utilisateur frustré, mais elle contient aussi un appel à l’action.

En effet, elle ressemble à s’y méprendre à la page d’accueil du site Web d’origine, car elle contient la même barre de recherche. Les éléments sont agencés de manière à ce que le visiteur se lance dans la recherche d’une autre page.

CONSEIL : assurez-vous que votre page d’erreur 404 a l’effet escompté et ajoutez-y un appel à l’action.

 

3. INDIATIMES (Inde)

404 error page inde
Indiatimes, magazine de divertissement en ligne indien.


Page d’erreur 404 ou œuvre d’art numérique ? Ou les deux ? On aime les icône, les thèmes, la police de caractères. Qu’on apprécie ou non, on retrouve la même touche artistique sur toutes les pages du magazine Web, même sur les pages introuvables.

Mieux vaut harmoniser la page erreur 404 avec les autres pages d’un site, car une page introuvable est généralement un cul-de-sac dans lequel les visiteurs ne s’attendent pas à se retrouver coincés.

Pour éviter qu’ils se sentent perdus, vous pouvez maintenir une cohérence entre l’apparence et l’ambiance de votre site Web général et la page erreur 404.

Si votre site n’a pas de page introuvable spécifique, vos visiteurs tomberont sur la page d’erreur 404 par défaut de leur navigateur. Ils seront probablement confus et iront probablement vérifier leurs paramètres ou leur connexion. Votre site ne retiendra plus leur attention.

CONSEIL : utilisez une page erreur 404 propre pour montrer à vos utilisateurs qu’une page introuvable n’a rien d’inquiétant et que vous gérez la situation.

 

4. NTT DoCoMo (Japon)

404 error page japon
NTT DoCoMo, opérateur principal de télécommunications fixes et mobiles au Japon.


Cette page introuvable se distingue par sa simplicité. NTT DoCoMo ne s’encombre pas de détails inutiles : un ciel parsemé de quelques nuages et un message clair indiquant que “cette page est introuvable” suffisent. Le tout n’est pas mémorable, mais ce n’est pas forcément un inconvénient.

Parfois, rien ne sert de réinventer la roue. La simplicité peut parfaitement convenir à votre site, en particulier si vos objectifs sont comparables à ceux de NTT DoCoMo et que vous n’avez pas besoin d’une page d’erreur qui fasse un effet bœuf. Il vous faut juste une page erreur 404 qui remplisse correctement sa mission.

CONSEIL : une page introuvable réussie doit renvoyer les visiteurs le plus rapidement possible vers une page fonctionnelle. Tablez sur une page d’erreur 404 simple et efficace dans le style de celle de NTT DoCoMo pour conserver vos visiteurs .

 

5. Tagesschau (Allemagne)

404 error page allemagne
Tagesschau, service d’information de la télévision nationale allemande à l’antenne depuis 1952.


La page d’erreur 404 du Tagesschau est quasiment identique à celle d’un article standard du site :
cliquez ici pour la consulter. Elle s’ouvre sur “Chers utilisateurs” et donne l’impression d’avoir été écrite par le responsable du département informatique en personne.

En bref, le visiteur apprend que certains contenus du site ne sont plus disponibles en vertu du 12e article de la Rundfunkänderungsstaatsvertrag (réglementation allemande en matière d’émissions radiophoniques et télévisées). On y trouve aussi des conseils et des solutions.

Le style formel de cette page offre un traitement clair d’un sujet complexe qui n’intéresse probablement pas la plupart des visiteurs du site.

CONSEIL : une page d’erreur 404 de ce type permet d’informer efficacement les visiteurs sur les nouvelles réglementations entrées récemment en vigueur, comme le RGPD.

 

6. Odnoklassniki (Russie)

404 error page russie
Odnoklassniki est un réseau de social populaire en Russie et dans les pays de l’Est.


Chaque jour, 45 millions d’utilisateurs se connectent à Odnoklassniki (OK.ru) pour reprendre contact avec d’anciens camarades de classe ou avec des amis perdus de vue. De l’Ukraine à l’Ouzbékistan, les membres partagent du contenu en ligne avec leurs réseaux et personnalisent leurs profils.

L’inscription sur Odnoklassniki est gratuite et obligatoire pour accéder au site, trouver des connaissances et profiter de toutes les fonctionnalités disponibles. Le modèle économique d’OK.ru repose entièrement sur l’inscription de nouveaux utilisateurs. Il faut donc convaincre ces derniers de l’importance d’appartenir à ce réseau fermé.

En ce sens, la page d’erreur 404 d’OK.ru n’est pas révolutionnaire, mais elle est diablement efficace. On peut y lire “Cette page n’existe pas sur OK, mais vous en trouverez bien d’autres en vous connectant ou en vous inscrivant”. Ce n’est pas la page la plus clinquante ni la plus drôle, mais elle augmente les chances de conversion d’OK.ru car encourage les visiteurs à devenir membres.

CONSEIL : adoptez une stratégie gagnante en associant votre page d’erreur 404 à votre cœur de métier.

 

7. Absa (Afrique du Sud)

404 error page afrique du sud
Absa est l’un des plus grands groupes de services financiers d’Afrique du Sud.


C’est bien connu, les sites bancaires ne sont pas les plus drôles. Épuré, fonctionnel, sérieux… Voilà quelques adjectifs qui viennent spontanément à l’esprit lorsqu’on pense aux sites Web d’institutions financières. Ils collent aussi au site d’Absa, mais le groupe financier ne s’y cantonne pas.

Sur la page erreur 404 de son site Web, l’institution joue du sarcasme : le visiteur est accueilli par cette affirmation : “Bien joué ! Vous avez trouvé un lien cassé, une espèce rare.” En poursuivant la lecture, il reçoit un joli compliment (“David Attenborough serait fier de vous”) et découvre la procédure absurde lancée par Absa pour résoudre le problème (“notre équipe de sauvetage […] est déjà en route dans son sous-marin ultrasecret”).

CONSEIL : le ton sarcastique de la page introuvable d’Absa décontenance le visiteur mécontent de trouver une erreur. N’hésitez pas à créer une page pleine d’esprit et de personnalité.

 

8. Dong-A Ilbo (Corée du Sud)

404 error page corée du sud
Dong-A Ilbo (qu’on peut traduire par “Le Quotidien d’Asie orientale”) est un quotidien sud-coréen publié depuis 1920.


La page d’erreur 404 de
Dong-A Ilbo fait immédiatement entrer le site dans les bonnes grâces du visiteur. Sa frustration s’envole dès la lecture des excuses formulées à la deuxième ligne : “Nous nous excusons pour les éventuels désagréments occasionnés”.

CONSEIL : il peut être utile de reconnaître simplement votre erreur sur une page introuvable pour faire remonter votre site dans l’estime de vos visiteurs insatisfaits.

 

9. Marca (Espagne)

404 error page espagne
Marca, le quotidien sportif le plus lu d’Espagne dans le monde du football.


On ne vous apprend rien en vous disant que les Espagnols sont accros au foot. Leur pays accueille la Liga, championnat de très haut niveau dans lequel évoluent des dieux du ballon rond à la renommée internationale comme Lionel Messi, Antoine Griezmann et, jusqu’à il y a peu, Cristiano Ronaldo.

Sur la page d’erreur 404, on peut lire : “Ooouuuh ! Ce n’est pas passé loin, mais la page que vous cherchez est introuvable.” La référence à un tir manqué est claire et le lien avec la redirection vers une page introuvable aussi.

CONSEIL : revenez au score en associant subtilement le contenu de votre page erreur 404 à la ligne éditoriale de votre site pour que vos visiteurs ne sortent pas le carton rouge.

 

10. General Motors (États-Unis)

404 error page état unis
De la Buick à la Chevrolet, les modèles légendaires produits par GM fleurent bon l’Amérique.


Des paysages sans fin et une route qui file vers l’horizon : le paysage typiquement américain. La même impression de solitude qui frappe l’internaute face à une page introuvable.

On aime cette page pour deux raisons :

  1. Les gros caractères donnent l’impression que cette page introuvable n’est pas là par hasard, et que c’est la voie à suivre. La page correspond parfaitement à la marque : elle pourrait séduire directement les visiteurs et les convaincre que les Chevrolet sont faites pour eux.
  2. Dans le coin inférieur droit de la page, l’utilisateur peut lancer une conversation en direct avec un agent en cas de besoin.

CONSEIL : pensez à ajouter une option de chat ou un lien e-mail sur votre page introuvable pour encourager vos visiteurs à signaler l’erreur.


Conseils

Optez pour une page d’erreur 404 uniquement en cas d’urgence : vous devriez faire le maximum pour ne jamais en avoir besoin. La suspension d’un site Web est un inconvénient majeur pour les utilisateurs, qui coûte de l’argent aux PME. Pour assurer les performances de votre site Web, pensez à investir dans un logiciel de monitoring réseau.

Appuyez-vous sur les données pour construire votre page : évaluez les performances de votre page d’erreur 404 avec le testing A/B pour déterminer quelle version plaît le plus à vos visiteurs.

Dépassez les limites de la page Web : faites du moindre instant passé par vos utilisateurs sur votre site une expérience à part entière. La page d’erreur 404 n’est qu’un début. Explorez des manières originales de faire ressortir la personnalité de votre marque pour offrir une expérience unique à vos visiteurs. Vous pourrez ainsi vous démarquer de vos concurrents et encourager les visites récurrentes.

Astuce : pour savoir comment d’autres marques gèrent leurs pages introuvables, ajoutez simplement “/404” après l’URL de la page d’accueil de leur site Web.

 

Das sollten kleine Unternehmen vor dem IT-Outsourcing bedenken

Mann am Schreibtisch

Mann am Schreibtisch

Für die meisten von uns ist es selbstverständlich, eine Anwältin für die Erstellung von Rechtsdokumenten und für die Steuererklärung einen Steuerberater zu engagieren. Warum zögern wir dann, bevor wir einen Managed Services Provider (MSP bzw. Betreiberlösungsanbieter) für die IT beauftragen?

Dafür gibt es eine ganze Menge Gründe.

Das Outsourcing egal welcher Unternehmensbereiche birgt immer ein gewisses Risiko, doch wenn ausgerechnet die IT komplett ausfällt, kann das den ganzen Betrieb zum Stillstand bringen – mit nicht selten katastrophalen Auswirkungen auf Umsatz und Ruf des Unternehmens. Kleine Unternehmen, die kostspielige Fehler vermeiden wollen, müssen ihre Bedürfnisse sorgfältig analysieren und die Risiken des Outsourcings von IT-Services genau abwägen.

Einige Unternehmen nutzen ihre IT intensiv, um die betriebliche Effizienz zu maximieren, während andere sie eher als notwendiges Mittel zum Zweck betrachten. Diese internen Dynamiken wirken sich auf die IT-Prioritäten und das Budget aus.

Es überrascht zwar wenig, dass einer kürzlich erschienenen Prognose von Gartner zufolge (für Kunden auf Englisch verfügbar) die IT-Gesamtausgaben in kleinen Unternehmen in den nächsten Jahren deutlich steigen werden, doch die Frage bleibt, ob dieses Geld besser für die Einstellung von internem IT-Personal oder das Outsourcing von IT-Dienstleistungen verwendet werden sollte.

Einstellung von internem IT-Personal

In den meisten kleinen Unternehmen reicht es aus, wenn sich ein*e einzelne*r Mitarbeiter*in um Aufgaben wie die Softwareinstallation oder die Behebung von Gerätefehlern kümmert. Doch sobald das Unternehmen wächst, werden die IT-Anforderungen spezifischer und zusätzliches, besser geschultes Personal unerlässlich.

Würde das Geld keine Rolle spielen, wäre ein gut aufgestelltes internes IT-Team natürlich die ideale Lösung: Sachkundige IT-Profis, die ganz für das Unternehmen da sind, seine Probleme und strategischen Ziele in- und auswendig kennen und echtes, eigenes Interesse daran haben, die Unternehmensvision Realität werden zu lassen.

Doch leider ist das Geld immer ein Faktor und die Einstellung von internem Personal bedeutet Fixkosten wie Gehalt, Lohnnebenkosten und Steuern. Das Budget kleiner Unternehmen ist oft beschränkt und somit ist es nicht immer realistisch, jedes Jahr 75.000 € Gehalt für eine*n IT-Manager*in zu zahlen.

IT-Trends und -Praktiken sind zudem einem ständigen Wandel unterworfen und die erforderlichen Fähigkeiten entwickeln sich rapide weiter oder ändern sich komplett. Kontinuierliche Schulungen des internen IT-Personals sind somit zwingend notwendig, um wettbewerbsfähig zu bleiben.

Leider stellen diese Schulungen selbst eine Herausforderung für viele Unternehmen dar und es kann schwierig sein, geeignete Ressourcen zu finden. Einem Bericht des IT-Schulungsanbieters New Horizons zufolge empfanden nur 12 % der befragten Unternehmen ihre IT-Schulungsmaßnahmen als ausreichend.

Outsourcing von IT-Services

Viele kleine Unternehmen wenden sich an IT-Dienstleister, um Kosten zu senken und mit der Konkurrenz Schritt zu halten.

IT-Outsourcing in KMU umfasst typischerweise Dienstleistungen wie:

  • Helpdesk
  • Sicherheit
  • Rechenzentrum
  • Backup und Disaster Recovery
  • Netzwerküberwachung und -wartung

Kleine Unternehmen, die über IT-Outsourcing nachdenken, haben zwei grundlegende Optionen: Sie können im Falle konkreter Probleme eine*n IT-Techniker*in mit der Behebung beauftragen oder sie können einen laufenden Vertrag mit einem MSP abschließen.

Hammer und SchraubenzieherBestellung externer Techniker*innen nach Bedarf

Diese „Break-fix“-Strategie ist ein rein reaktiver Ansatz für die Lösung von IT-Problemen: Wenn etwas nicht mehr funktioniert, kommt ein Technikprofi und kümmert sich drum. Das ist sinnvoll, wenn in deinem Unternehmen nur selten IT-Probleme auftreten oder plötzlich Support benötigt wird.

„Break-fix“-Dienstleistungen werden jedoch stundenweise abgerechnet und diese Kosten können schnell explodieren. Außerdem musst du die aufgebrachte Zeit und die erbrachten Leistungen erfassen, damit du die gestellten Rechnungen überprüfen kannst. Im Notfall sind „Break-fix“-Lösungen oft hilfreich, aber genau das sind sie eben auch: eine Notlösung, keine Dauerstrategie für deine IT.

Ein PC mit LadezeichenManaged Services Provider

MSPs kümmern sich im von dir gewünschten Umfang um deine IT-Anforderungen und stellen dir für ihre Leistungen in regelmäßigen Abständen, üblicherweise monatlich oder jährlich, eine Rechnung. Es gibt die unterschiedlichsten MSPs mit den unterschiedlichsten Angeboten. Angesichts der riesigen Zahl an verfügbaren Software- und IT-Dienstleistungsunternehmen ist es dabei gar nicht so einfach, den richtigen Anbieter zu finden.

MSPs präsentieren sich kleinen Unternehmen üblicherweise als kostengünstige Alternative zum internen IT-Management. Manche Unternehmen setzen MSPs zusätzlich zu internem IT-Personal ein, sei es als Second-Level oder für bestimmte Projekte (z. B. die Softwareintegration).

MSPs bieten ein breites Spektrum an IT-Ressourcen und können gut mit dem technologischen Fortschritt Schritt halten. Auch die Skalierungsmöglichkeiten, die die Nutzung des Netzwerks eines MSPs im Vergleich zum ständigen Upgraden der eigenen IT-Infrastruktur bietet, können ein großer Vorteil sein.

Managed Security Services Provider (MSSPs) sind MSPs, die sich auf Sicherheitsdienstleistungen wie das Firewall-Management und die Bedrohungserkennung spezialisieren.

KMUs sollten eine sorgfältige Risikoanalyse ihres eigenen Netzwerks durchführen oder von einem unabhängigen Unternehmen durchführen lassen, bevor sie einen MSSP für Sicherheitsleistungen beauftragen. Wer seine Anforderungen von einem Diensteanbieter feststellen lässt, wird immer das bestmögliche Premiumangebot empfohlen bekommen.

Identifiziere Schwachstellen also proaktiv und kenne die Bedrohungen, die das größte Risiko für dein Unternehmen darstellen, um beim Outsourcing von IT-Sicherheitsdienstleistungen fundiertere Entscheidungen treffen zu können.

Bedenken beim IT-Outsourcing

Es gibt so einiges zu bedenken, wenn man Außenstehende in die eigene IT bittet, insbesondere in Bezug auf die folgenden Faktoren:

Kreditkarte mit SicherheitszeichenDatensicherheit

Die Datensicherheit ist beim IT-Outsourcing eine der Hauptsorgen. Trotz der großen Aufmerksamkeit, die das Thema bekommt, wissen einer Studie des Ponemon Institute zufolge 58 Prozent der kleinen Unternehmen nicht, ob die Sicherheitsrichtlinien ihres Anbieters ausreichen, um Datensicherheitsverletzungen zu verhindern.

Datenschutzgesetze wie die DSGVO werden zunehmend strenger und entsprechend vorsichtig müssen Unternehmen sein, wenn sie Dritten – egal wem – Zugriff auf ihre Netzwerke bieten. Als 2013 die Daten von 40 Millionen Kunden der US-Handelskette Target erbeutet wurden, stahlen die Angreifer die Anmeldedaten nicht von einem MSP, sondern von einem HLK-Vertragspartner.

Der Einzelhandelsgigant hatte den Netzwerkzugriff an einen Drittanbieter übergeben, der keine ordnungsgemäßen PCI-Datensicherheitsstandards für die Implementierung der zweistufigen Authentifizierung für den Remote-Netzwerkzugriff befolgte. Target hat den Skandal überlebt, doch kleine Unternehmen haben oft nicht so viel Glück.

Stapel mit BüchernEinhaltung gesetzlicher Vorschriften

Für Unternehmen in einem stark reglementierten Bereich wie beispielsweise dem Gesundheitswesen ist es besonders wichtig, die Erfahrung des Anbieters in der eigenen Branche und seine Compliance-Fähigkeit zu überprüfen. So müssen beispielsweise strenge Richtlinien befolgt werden, wenn MSP geschützte Gesundheitsinformationen deiner Kunden verarbeiten. In einen solchen Fall musst du dich vertraglich absichern, üblich sind zum Beispiel AV-Verträge.

Dabei ist genauestens festzulegen, unter welchen Bedingungen diese Daten vom MSP verarbeitet werden, um allen gesetzlichen Vorschriften zu entsprechen.

Leider weiß man in manchen Fällen nicht genau, wie Daten von einem MSP verwendet oder verarbeitet werden, was die Situation noch schwieriger macht. Zum Glück gibt es MSSPs, die auf bestimmte Branchen spezialisiert sind und Unternehmen bei der Compliance unterstützen.

Bei alledem sollte auch bedacht werden, dass auch MSPs und MSSPs selbst häufig Outsourcing betreiben und beispielsweise Network Operations Center (NOC) oder Security Operations Center (SOC) von Drittanbietern nutzen. Zweifellos gibt es auch unter den NOCs und SOCs einige, die selbst wiederum einen Teil ihres Betriebs auslagern.

Du solltest nur IT-Dienstleister in Betracht ziehen, die sich genauestens mit allen Datenschutzstandards und -gesetzen auskennen, vor allem denen, die deine Branche betreffen. Doch egal wie viele Zusicherungen du erhältst: Immer, wenn Daten dupliziert oder von einem Ort zum anderen verschoben werden, steigt das Risiko einer Sicherheitsverletzung dramatisch an.

Darstellung eines Cyber AngriffsCyberangriffe

Cyberangriffe werden immer häufiger und immer ausgeklügelter. So ist beispielsweise die Zahl der Ransomware-Angriffe 2017 einem Bericht der IT-Sicherheitsfirma F-Secure zufolge um 415 Prozent gestiegen. Die in den letzten Jahren explosiv wachsende Zahl der Endpunkte im Netzwerk verstärkt das Problem zusätzlich.

Der Einsatz von Cloud-Technologien steigt, Mobilgeräte sind mittlerweile allgegenwärtig und mehr als 20 Milliarden über das Internet of Things vernetzte „Dinge“ machen die IT-Sicherheit zur Mammutaufgabe. Auch wenn viele MSPs und MSSPs der Aufgabe gewachsen sind, sind ebenso viele das vermutlich noch nicht.

Verlier nicht aus den Augen, dass es deinem Unternehmen einen Bärendienst erweisen kann, sich bei der Sicherheit komplett auf einen Drittanbieter zu verlassen. Alle kleinen Unternehmen sollten eine Nutzungsrichtlinie für Internet und E-Mail im Unternehmen entwickeln und vor allem auch durchsetzen, um sich gegen Cyberkriminalität zu wappnen.

Auch andere Maßnahmen können das Risiko von gewöhnlichen Cyberangriffen enorm verringern, beispielsweise die Regulierung der Nutzung mitarbeitereigener Geräte, eine verpflichtende zweistufige Authentifizierung und regelmäßige Schulungen zum Thema Cyberkriminalität.

2 SprechblasenServiceerwartungen

Viele KMU befürchten, dass MSPs entweder Versprechungen machen, die sie nicht halten können, oder zu viele Kunden annehmen und dadurch nicht ausreichend verfügbar sind. Diese Bedenken sind angebracht. Wenn dein kleines Unternehmen mit einem Anbieter arbeitet, der schon mehrere mittelgroße Kunden hat, drängt sich die Frage auf, ob er dir die gleiche Aufmerksamkeit widmen wird wie seinen größeren und damit profitableren Kunden.

Daher ist es wichtig, sinnvolle Service Level Agreements (SLAs) auszuhandeln und so sicherzustellen, dass beide Seiten dieselben Erwartungen haben und wissen, welche Folgen es hat, wenn diese nicht eingehalten werden. Auch die Metriken zur Leistungsfeststellung und die Art und Weise, wie über diese berichtet wird, sollten in den SLAs festgelegt werden.

Preisgestaltung

Vor der Beauftragung eines MSP sollten kleine Unternehmen die Preisgestaltung gründlich unter die Lupe nehmen, um die Abrechnungsmethoden komplett zu durchblicken und sich möglicherweise anfallender Zusatzkosten bewusst zu sein. Die Preisstrukturen unterschiedlicher Anbieter unterscheiden sich sehr stark und können beispielsweise nach einem gestuften System, paketbasiert, per Gerät oder per Nutzer berechnet werden.

Idealerweise wählst du ein Modell, das zu einem monatlichen Festpreis alle von dir benötigten Dienste – und keine nicht benötigten Dienste – umfasst.

Risiken minimieren

Mit den folgenden Empfehlungen können kleine Unternehmen ihr Risiko beim IT-Outsourcing reduzieren:

  • Stell sicher, dass alle Beteiligten wissen, wie eine erfolgreiche Zusammenarbeit aussehen soll.
  • Überprüfe alle SLAs im Detail und stelle sicher, dass sie deinen Anforderungen entsprechen.
  • Frag nach der Anzahl und Größe der Kunden, mit denen der Anbieter arbeitet.
  • Bitte um Referenzen und frag andere Kunden, wie schnell der MSP außerhalb der Geschäftszeiten reagiert.
  • Frag, ob Teile des Betriebs des MSPs ausgelagert werden.
  • Finde heraus, wie der Anbieter die Datensicherheit gewährleisten will.
  • Denk an Faktoren, die Compliance-Bemühungen erschweren, beispielsweise sensible Daten.

Stell auch knifflige Fragen zu Datensicherheitspraktiken, Vorfallreaktionsplänen, Erreichbarkeit außerhalb der Öffnungszeiten und branchenspezifischen Problemen. Auch wenn es für deine Aufzeichnungen sinnvoll ist, die Antworten auf diese Fragen in Form von E-Mails vorliegen zu haben, bietet dir ein spontanes Telefongespräch mit einem Anbieter oft einen besseren Einblick in sein tatsächliches Wissen zu deinen spezifischen Anforderungen. So kannst du auch vermeiden, nur Standardantworten gesendet zu bekommen.

Wenn dein Unternehmen von Innovation und der agilen Entwicklung deines Onlinegeschäfts abhängig ist, ist das Outsourcing strategischer Elemente der IT-Infrastruktur eine schlechte Idee. Auch wenn du in einem stark reglementierten Bereich tätig bist und dein Hauptfokus auf der Wahrung der Datensicherheit und der gesetzlichen Compliance liegt, solltest du vor dem IT-Outsourcing zweimal nachdenken. In diesen und vielen anderen Situationen ist das Einstellen internen IT-Personals oft seinen Preis wert.

Nächste Schritte

Die Suche nach Hilfe mit der IT-Infrastruktur kann frustrierend sein. Es wird immer schwieriger, fähige und gut ausgebildete IT-Mitarbeiter*innen zu finden, und manche MSPs versprechen mehr, als sie halten können. Allerdings braucht nicht jedes kleine Unternehmen zwangsläufig mehr internes Personal oder einen MSP.

Leicht erlernbare Software-as-a-Service-Anwendungen und cloudbasierte Datenspeicheroptionen haben den Outsourcing-Bedarf vieler kleiner Unternehmen in der letzten Zeit stark verringert.

Möglicherweise ist es auch für dein Unternehmen sinnvoller, zunächst einfach in Software zu investieren, die deine unmittelbaren Probleme angeht, beispielsweise für den direkteren Kontakt mit Onlinekunden oder eine bessere interne Kommunikation. Erweitere dein Wissen, stelle Recherchen an und analysiere deine eigenen Bedürfnisse genau, um für dein wachsendes Unternehmen eine fundierte Entscheidung zu treffen, egal ob du dich für dein KMU letztlich für das IT-Outsourcing entscheidest oder lieber alles intern regelst.

Probleme mit der Seitengeschwindigkeit? 6 Tipps für eine bessere Page Speed

Mann wundert sich, wie seine Page Speed verbessern kann

Niemand wartet gern.

Im Gegenteil: Die Menschen warten so ungerne, dass viele Unternehmen ihren Kund*innen Möglichkeiten bieten, jede Wartezeit zu vermeiden. Freizeitparks verkaufen spezielle Tickets, mit denen man an langen Schlangen vorbeigehen kann. Bei Fluggesellschaften kann man gegen Gebühr gleich zu Beginn des Boardings und vor allen anderen einsteigen. Mit Bestell-Apps kann man sich in seinem Lieblingsrestaurant selbst zu Stoßzeiten als Erstes bedienen lassen.

Auch bei deinem B2B-Unternehmen ist es im Grunde nicht anders: Auch online hassen Kund*innen es, warten zu müssen, bis eine Website geladen hat.

Mann wundert sich, wie er seine Page Speed verbessern kann

Wenn du keinen Weg findest, die Website-Performance zu verbessern, werden viele die Website verlassen, bevor sie aufgebaut ist. Bei mobilen Websites kommt noch hinzu, dass Nutzer*innen oft durch etwas von außen unterbrochen werden – und die Seitengeschwindigkeit wird noch wichtiger.

Bei der mobilen Page Speed scheint die magische Zahl bei höchstens drei Sekunden zu liegen.

So lange darf deine Seite zum Laden brauchen, bevor die meisten Leute sie verlassen. Für Unternehmen bedeutet das vor allem eines: Je mehr Leute deine mobile Website verlassen, desto weniger Konversionen und desto weniger Umsätze gibt es.

Du kannst dir selbst mit dem Impact Calculator von Google einen Eindruck davon verschaffen, wie sich die mobile Ladegeschwindigkeit auf deinen Umsatz auswirken kann.

Wie kannst du also die Geschwindigkeit deiner Website erhöhen? Mit den folgenden sechs Methoden kommst du spielend in den grünen Bereich.

6 Tipps für eine höhere Page Speed

Alle der folgenden Tipps sind sehr nützlich, um die Seitengeschwindigkeit zu verbessern (vor allem auf mobilen Websites). Angesichts der vielen verschiedenen Bildtypen legen wir aber den Schwerpunkt auf die Bildgrößen, denn kleinere Bilder sind der schnellste Weg, die Ladegeschwindigkeit zu erhöhen.

Wenn du schon genau weißt, wie du die Bildgröße verringern kannst oder gar keine Bilder auf deiner Website verwendest, kannst du diesen Tipp überspringen.

1. Die Bildgröße reduzieren

Die durchschnittliche mobile Webseite ist 2,2 MB groß – und 68 % davon sind Bilder. Das ist insofern ein Problem, als dass keine Website größer als 1 MB sein sollte.

 Bilder komprimieren

Für mobile Websites wird empfohlen, eine Gesamtgröße von weniger als 500 KB pro Seite anzustreben. Das lässt sich erreichen, indem du Bilder komprimierst und unnötige Metadaten aus Rastergrafiken entfernst.

Mit Tools wie dem Image Analysis Tool von Website Speed Test oder Page Weight imgIX kannst du die Bilder auf deiner Website überprüfen und dir Komprimierungsmöglichkeiten aufzeigen lassen.

Wenn du überlegst, die Bilder auf deinen Seiten zu verkleinern, solltest du dabei in einer bestimmten Reihenfolge vorgehen:

  • Hintergrundbilder: Dies ist ziemlich offensichtlich. Stell sicher, dass alle Hintergrundbilder einem Zweck dienen und nicht nur deine Website verlangsamen.
  • Screenshots: Lass dich nicht von begeisterten Produktteams dazu bringen, unkomprimierte Bilder hochzuladen: Eine hohe Bildqualität ist auch bei einer kleineren Bildgröße durchaus möglich.
  • Logos, Symbole und Brandings: Diese Bildtypen werden leicht übersehen, weil sie auf der Seite klein erscheinen. Wenn man nicht aufpasst, passiert es einem jedoch schnell, dass man diese Bilder in hoher Auflösung hochlädt.

Es gibt zahlreiche Tools, mit denen du Bilder komprimieren kannst, beispielsweise TinyPNG, Compressor.io, GIMP oder Photoshop. In Photoshop kannst du die Bildgröße über die Optionen „Für Web speichern“ oder „Exportieren als“ anpassen.

 Den richtigen Dateityp für Bilder verwenden

JPEG-Bilder sind prinzipiell besser für die Page Speed, da sie stärker komprimiert werden können. Nutze JPEGs, wann immer es möglich ist, vor allem bei Fotografien.

Bei Bildern mit wenigen Farben und klaren Linien ist der Qualitätsverlust bei der Komprimierung als JPEG jedoch möglicherweise zu groß. Für Software-Screenshots eignet sich üblicherweise ein PNG besser, aber teste unbedingt selbst, was von der Qualität und Seitengeschwindigkeit her für deinen konkreten Anwendungsfall am besten ist.

Rangfolge der Dateitypen für Page Speed

SVG-Dateien sind wiederum das beste Format für die Anzeige auf mehreren Geräten, da Auflösung und Skalierung bei ihnen keine Rolle spielen. Denk aber bei SVG-Bildern daran, dass der für sie genutzte Code nicht größer sein sollte als bei den anderen Optionen. In der Regel ist das SVG-Format zum Beispiel für Logos sehr gut geeignet.

 Bilder in der richtigen Dateigröße hochladen

Was die optimale Bildgröße ist, hängt von deiner Website ab. Den Empfehlungen von Shopify zufolge sollten Bilddateien auf E-Commerce-Websites beispielsweise höchstens 70 KB groß sein.

Capterra hat Dutzende Software-Websites analysiert, um dir Tipps für die optimale Größe von Screenshots von B2B-Software zu geben.

Dabei haben wir uns auf Screenshots von Desktop-Ansichten der Software konzentriert und sie nur dann einbezogen, wenn sie Folgendes boten:

  • Eine möglichst originalgetreue Ansicht der tatsächlichen Plattform, d. h, sie waren nicht „cartoonisiert“, durch grafische Formen vereinfacht o. Ä.
  • Möglichst eine unbeschnittene Gesamtansicht des Desktops
  • Noch lesbaren Text im Screenshot bzw. eine ausreichende Bildqualität, um den Großteil des Texts entziffern zu können

Diese Kriterien haben wir angelegt, weil sie eine Art Obergrenze für die Bildgröße darstellen. Bilder von Desktop-Versionen sind deutlich komplexer als mobile Screenshots von Software. Wenn der Text noch lesbar ist, bedeutet das, dass der Screenshot auf der Webseite ziemlich viel Platz einnimmt.

Die nachfolgenden Beispiele verdeutlichen diese Eigenschaften:

1. Beispiel:

Ein Screenshot der Tabellenkalkulations- und Datenbanksoftware Airtable

Ein Screenshot der Tabellenkalkulations- und Datenbanksoftware Airtable (Quelle)

2. Beispiel:

Ein Screenshot der CRM-Lösung Pipedrive

Ein Screenshot der CRM-Lösung Pipedrive (Quelle)

Die durchschnittliche Größe der analysierten Screenshots von B2B-Software betrug 211 KB und damit etwa die Hälfte des empfohlenen Maximums von 500 KB für die Größe der gesamten Webseite.

Außerdem haben wir dieselben Screenshots auf der mobilen Version der Website der Softwareunternehmen analysiert.

Schlechte Neuigkeiten für die mobile Ladezeit von B2B-Websites: Nur sehr viel weniger als die Hälfte dieser Websites bot andere Dateigrößen für ihre mobilen Seiten. Die meisten nutzten entweder dieselbe Datei wie für die Desktop-Website oder entfernten das Bild gleich ganz.

Bei denen, die eine kleinere Bildgröße auf der mobilen Website verwendeten, betrug die durchschnittliche Dateigröße 54,1 KB.

Denk dran, dass es viele Möglichkeiten gibt, Screenshots anzuzeigen: Führe Tests durch und finde so heraus, welche Bilder bei deinen Nutzer*innen am besten ankommen.

Du kannst dir auch überlegen, die Screenshots durch andere, kleinere Darstellungen zu ersetzen oder Cartoon-ähnliche Mock-ups zu erstellen. Alternativ kannst du Screenshots zuschneiden und Ausschnitte vergrößern, um auf bestimmte Funktionen hinzuweisen und gleichzeitig das Bild zu verkleinern.

Möglich sind auch Screenshots, bei denen bestimmte Elemente wie zum Beispiel Text nur verschwommen zu erkennen sind, um den Fokus darauf zu legen, wie die Software aussieht und funktioniert.

Achte aber darauf, dass du nicht die Chance verspielst, dich gegenüber potentiellen Kunden glaubwürdig zu präsentieren oder einen Wettbewerbsvorteil gegenüber Mitbewerbern einbüßt, die detailgenaue Screenshots in hoher Qualität anbieten.

Ein letzter Tipp zur Bildgröße: Versuch, Bilder möglichst in der Größe hochzuladen, in der sie auf der Website angezeigt werden. Wenn ein Bild sowieso nur in einer Größe von 280 Pixeln dargestellt werden soll, braucht man auch nicht mit Kanonen auf Spatzen schießen und es mit einer Breite von 1.500 Pixeln hochladen.

2. Reduziere das Angebot auf Webseiten

Geh deine Website sorgfältig durch und stell sicher, dass du deinen (potentiellen) Kund*innen nur die relevantesten Inhalte und die Bilder mit dem höchsten Mehrwert anzeigst.

Elemente oder Ressourcen wie beispielsweise Slideshows umfassen eine Menge Navigationsgrafiken und Optionen. Auch mehrere Screenshots einer Software auf einer Unterseite können zunächst nützlich wirken, aber schnell überwältigend werden.

Zu viele dieser Bilder verlängern die Ladezeit deiner Webseite und verringern die Wirkung der einzelnen Bilder, die ja eigentlich als „Schnappschüsse“ die Aufmerksamkeit auf sich ziehen oder einzelne Punkte illustrieren sollten.

Aber Vorsicht: Fang jetzt aber nicht an, an allen Ecken und Enden Inhalte zu entfernen. Sprich mit deinem Webmaster und den Produkt- und Marketingteams, bevor du mit dem Löschen beginnst.

3. Keine Videos auf der Website hosten

Nachdem wir so lange über Bilder geredet haben, denkst du bestimmt, dass du eine Menge Platz sparen kannst, wenn du Videos entfernst. Videos bieten deinen Nutzer*innen allerdings eine wertvolle Möglichkeit, mehr über deine Produkte zu erfahren und sollten deshalb nicht per se gestrichen werden.

Hoste deine Videos auf Drittanbieter-Websites wie YouTube, Wistia oder Vimeo, statt sie direkt auf deiner Website hochzuladen.

4. Schriften reduzieren

Reduziere die Anzahl der verschiedenen Schriftarten auf deiner Seite und denk über die Verwendung von Google Fonts oder Adobe Fonts nach.

Warum? Ganz einfach: Über die Google Fonts API bereitgestellte Schriften werden automatisch komprimiert. Sobald sie heruntergeladen wurden, werden sie im Browser zwischengespeichert und von jeder anderen Webseite wiederverwendet, die die Google Fonts-API nutzt.

5. Den Code der Website verbessern

Website Code mit guter Seitengeschwindigkeit

Räum den Code deiner Website auf, um die Ladegeschwindigkeit zu erhöhen (Quelle)

Es sollten nur Ressourcen als kritisch gekennzeichnet werden, die einen echten Mehrwert für deine Nutzer*innen bieten und damit unverzichtbar sind. Diese Ressourcen werden auf deiner Website hoffentlich bereits „above the fold“ angezeigt, also in dem Bereich, der ohne Scrollen auf den ersten Blick sichtbar ist. Für „below-the-fold“-Elemente und andere Bilder und Daten, die beim ersten Rendern der Seite nicht unbedingt nötig sind, kannst du auf „Lazy Loading“ setzen.

Außerdem kannst du den Code deiner Website optimieren, indem du HTML, JavaScript und CSS per Minifizierung komprimierst und so Informationen entfernst, die dein Browser nicht benötigt. Das betrifft beispielsweise Leerräume, Einrückungen und Kommentare. Hier bewegen wir uns jetzt schon in einem Bereich, der eher für Entwickler*innen relevant ist, aber rede ruhig mit deinem Webmaster darüber: Die Minifizierung kann den Code-Umfang immerhin um 10 bis 90 % reduzieren.

Prüfe abschließend all deine Tracking-Pixel und entferne alles, was nicht mehr benötigt wird. Sorge dafür, dass keins deiner Teams Tracking-Pixel hinzufügt, ohne über die Auswirkungen auf die Seitengeschwindigkeit nachzudenken (das betrifft vor allem die Marketing- und Produktteams). Außerdem ist es hilfreich, im Hinterkopf zu behalten, dass Zählpixel nicht unbedingt schon beim Öffnen der Seite abgerufen werden müssen, auch wenn manche Tools das empfehlen. Wo es sich anbietet, kannst du sie standardmäßig erst dann abrufen lassen, wenn sie DOM-ready sind oder das Fenster geladen ist.

Als Marketingprofis brauchen wir harte Daten, um Marketingbudgets weiterhin sinnvoll zuzuweisen und Elemente zur Lead-Generierung (z. B. CTAs) zu optimieren. Dabei sollten wir allerdings nicht übers Ziel hinausschießen. Bilder, Daten oder Code können – sinnvoll eingesetzt – die Lead-Generierung fördern, was den potentiellen Verlust von Leads durch längere Ladezeiten möglicherweise wieder ausgleicht.

6. Weitere Bereiche zur Geschwindigkeitsoptimierung

Auch in anderen Bereichen sind Verbesserungen möglich: Sorge beispielsweise für ein angemessenes Caching deiner Website-Ressourcen, je nachdem, wie häufig sie aktualisiert werden oder ob sie eher statisch sind, wie z. B. manche Bilder oder PDFs.

Auch mit dem richtigen Hosting-Service kannst du deine Server-Antwortzeit reduzieren.

Überlege außerdem, ein CDN zu nutzen, das deine Website auf globalen Servern zwischenspeichern kann. CDN ermöglichen es, Anfragen auf Servern zu bearbeiten, die geografisch näher an deinem Endnutzer sind und verbessern so Verfügbarkeit und Performance. Auf Crazy Egg wurden einige dieser Optionen noch deutlich ausführlicher dargelegt (Artikel auf Englisch).

Das Verbessern der Page Speed ist einfach – und notwendig

Das war jetzt eine ganze Menge Informationen, aber keine Sorge: Das Verbessern deiner Seitengeschwindigkeit muss keine Mammutaufgabe sein.

Auch wenn du möglicherweise anhand einiger dieser Vorschläge Änderungen an deiner bestehenden Website vornehmen musst, kannst du sie vor allem auch als Richtlinien verwenden, um Standards und Normen für die Zukunft zu entwickeln.

Diese Schritte sind außerdem unumgänglich, wenn du dich ordentlich auf künftige Google-Updates vorbereiten willst – oder einfach nur deine Lead-Zahlen erhöhen.

Beziehe bei diesem Prozess all deine Expert*innen aus den einzelnen Bereichen mit ein. Marketingprofis, Designer*innen oder Mitglieder des Produktteams können beispielsweise die Bilder auf deiner Website überprüfen, während ein Entwickler oder eine Entwicklerin den Code begutachtet und Führungsteams eine hierarchischere Struktur deiner Website festlegen (z. B. das Entfernen unnötiger Elemente „above the fold“ für eine höhere Seitengeschwindigkeit ohne Verzicht auf wichtige Ressourcen).

Hast du noch andere Fragen zum Thema Page Speed oder möchtest du erzählen, wie du selbst die Seitengeschwindigkeit in deinem Unternehmen verbessern konntest? Hinterlass gern einen Kommentar!

Du suchst nach E-Commerce-Software?? Wirf einen Blick auf Capterras umfassende Liste mit E-Commerce-Softwarelösungen.

 

Assistance à distance : les trois meilleures alternatives à GoToAssist

Assistance à distance les trois meilleures alternatives à GoToAssist

Il y a peu, Sears (leader américain de la réparation à domicile) a choisi de privilégier GoToAssist, outil d’assistance à distance, pour permettre à ses techniciens sur site de rentrer plus facilement en contact avec les spécialistes en interne.
Aujourd’hui, votre réparateur de réfrigérateur peut facilement discuter avec un expert situé à l’autre bout de la terre. Grâce à GoToAssist, il peut même organiser une réunion vidéo, envoyer un message texte, partager des photos en temps réel ou dessiner un croquis.

Assistance à distance les trois meilleures alternatives à GoToAssist

Même si vous ne proposez pas de service de réparation d’appareils ménagers, votre équipe IT et votre support technique ont probablement besoin d’accéder à distance à des postes informatiques, voire de les contrôler à distance.

Si c’est le cas, GoToAssist (qui a récemment changé de nom officiel et s’appelle désormais RescueAssist) est un excellent outil particulièrement adapté aux PME qui vous permet d’être en contact avec un conseiller relation client à distance.

Pourquoi ?

  1. Il est accessible en ligne, ce qui est idéal pour les PME.
  2. Il présente toutes les fonctionnalités reprises dans la répertoire de logiciels d’assistance à distance de Capterra.

Fonctionnalités logiciel d'assistance à distance

GoToAssist est un logiciel remarquable très apprécié de ses utilisateurs.Il inclut l’accès sans surveillance et vous permet de lancer un appel ou une discussion en direct d’un seul clic.

Cependant, ce n’est peut-être pas la solution qui convient à votre entreprise.

Pour découvrir quel logiciel d’assistance à distance répondra le mieux à vos besoins, vous devriez vous intéresser à quelques alternatives à GoToAssist.

GoToAssist : trois alternatives intéressantes

Dans cet article, nous passerons en revue trois alternatives à GoToAssist.

Les options présentées dans cet article sont accessibles en cloud, incluent toutes les fonctionnalités reprises dans le répertoire de logiciels d’assistance à distance de Capterra et rassemblent plus de 50 avis utilisateurs.

Les logiciels sont présentés par ordre décroissant selon le nombre d’avis utilisateurs.

1. Zoho Assist

plateforme zoho assist alternative a Gotoassist
Capture d’écran de Zoho Assist (source)

Fonctionnalités clés

Zoho Assist fait partie de la famille des logiciels Zoho, ce qui lui donne un bel avantage. Il s’intègre en effet aisément avec les autres solutions de l’éditeur et offre un support à distance, un service de ticketing et une suite CRM de premier choix. Zoho Assist est aussi équipé pour l’accès sans surveillance et la mise en route à distance.


Avis utilisateurs

Les utilisateurs de Zoho Assist indiquent que le logiciel est rapide et qu’il offre une très bonne qualité d’image (pas trop de coupures ni de retards). Ils apprécient également la facilité d’utilisation de l’outil ainsi que sa fonctionnalité de reporting, qui inclut de nombreuses options avancées.

Autre argument de poids : le support client répond très rapidement aux questions et aux problèmes.

Certains utilisateurs se sont cependant plaints de quelques soucis techniques. Zoho Assist comptabilise d’ailleurs plus de critiques à ce sujet que LogMeIn Rescue, mais moins que SecureLink.


Prix

Zoho Assist propose une version gratuite de son système pour 1 seul utilisateur. Différentes versions payantes sont disponibles. Vous pourrez bénéficier de toutes les fonctionnalités de Zoho Assist dès 21 € par utilisateur par mois (facturation annuelle) grâce à la version Enterprise. Le logiciel fonctionne avec Linux et il est disponible sous forme d’application pour iPhone et appareils Android.

2. SecureLink

plateforme du logiciel securelink
Capture d’écran de SecureLink (source)

Fonctionnalités clés

SecureLink offre un excellent niveau de sécurité, à la fois pour les techniciens IT et pour les utilisateurs finaux. L’entreprise a l’habitude de travailler avec des acteurs du secteur des soins de santé. SecureLink vous permet de vous connecter simultanément sur plusieurs serveurs pour plusieurs clients au sein d’une seule section du système.


Avis utilisateurs

Les utilisateurs de SecureLink trouvent le logiciel simple d’utilisation et sont convaincus par son interface utilisateur, qui facilite la connexion aux serveurs à distance et la gestion simultanée de serveurs multiples. Ils apprécient également la vitesse de l’outil, qui connecte très rapidement un ordinateur à un serveur ou à un autre poste.
Certains ont repéré des soucis techniques et indiquent que le logiciel se déconnecte parfois soudainement et ne se reconnecte pas directement.


Prix

SecureLink ne publie pas ses tarifs. N’hésitez pas à contacter le service des ventes pour en savoir plus. Il n’existe pas de version d’essai gratuite, mais les utilisateurs bénéficient d’un support client continu. Il faut un module complémentaire tiers pour faire fonctionner SecureLink avec Linux.

3. LogMeIn Rescue

logmeinrescue plateforme logiciel
Capture d’écran de LogMeIn Rescue (source)

Fonctionnalités clés

LogMeIn Rescue offre l’accès à distance pour écrans multiples et une fonctionnalité de chat en direct. Il inclut également des mesures de protection robustes comme la vérification en deux étapes et les rapports de vérification, des contrôles d’authentification et d’autorisation, ainsi que le cryptage AES 256 bits.


Avis utilisateurs

Les utilisateurs de LogMeIn Rescue sont conquis par la convivialité du logiciel, même (et surtout) sur les appareils mobiles. Ils considèrent que l’outil est rapide, réactif et fiable.

Certains ont signalé quelques soucis techniques. Le prix de LogMeIn Rescue ne convainc pas les utilisateurs, qui le trouvent trop cher par rapport à ses concurrents.


Prix

LogMeIn Rescue ne propose pas de version d’essai gratuite. Pour bénéficier de l’ensemble des fonctionnalités disponibles, vous devrez débourser 123,17 € par utilisateur par mois (facturation annuelle). Ce tarif inclut le support client durant les heures de bureau. Le logiciel ne prend pas en charge les systèmes Linux, mais vous pouvez vous connecter à un hôte Windows ou Mac OS X depuis un poste Linux via votre navigateur Firefox.

Quelle est la meilleure alternative pour votre PME ?

Si GoToAssist ne semble pas idéal pour votre entreprise, vous trouverez probablement votre bonheur avec Zoho Assist, SecureLink ou LogMeIn Rescue. Ces logiciels cloud très complets ont été évalués par de nombreux utilisateurs, ce qui devrait vous aider à faire votre choix. Pour résumer :

  • Si vous comptez utiliser ou si vous avez déjà adopté des produits Zoho, optez pour Zoho Assist. Cette option abordable est parfaite si vous avez besoin de fonctionnalités avancées de reporting et que les accès sans surveillance et la sécurité ne sont pas vos priorités.
  • Si vous travaillez dans le secteur des soins de santé ou dans un autre domaine fortement réglementé (sécurité, protection de la vie privée, etc.), SecureLink devrait vous convenir. C’est un excellent outil si vous devez souvent vous connecter rapidement.
  • LogMeIn Rescue, enfin, est plus adapté aux PME qui ont besoin d’un logiciel sécurisé facilement téléchargeable dans des applications mobiles. Le support est limité aux heures de bureau, mais cela ne devrait pas être un frein étant donné la fiabilité de LogMeIn Rescue.

Si aucune de ces alternatives ne vous tente, pensez à parcourir notre répertoire de logiciels d’assistance à distance. Vous pourrez y comparer plus de 50 solutions.


Attention : Cet article reflète les opinions et les points de vue exprimés par des utilisateurs ; il n’est pas représentatif de l’opinion de Capterra.

Vous avez besoin d’un logiciel pour call center ? Consultez la liste des meilleures solutions de call center établie par Capterra.