What are the benefits of accounting software for small businesses?

bene

Accounting has been around for at least 9,000 years. In Mesopotamia, tokens were used to record transactions between buyers and sellers. Back in those days, clay tablets with pictures of the items sold (sheep, grain, etc) were used to record the transaction of exchanging the items.

Luckily, today you don’t need to record each transaction on a clay tablet, especially with modern options like paper ledgers or  accounting software. Running your own business  can be daunting – you need to take care of everything, from sales to marketing to HR: and in most cases SMEs are one man band needing to know about everything that is happening in the company.

Traditionally, companies have relied on accountants or, in many cases, Excel spreadsheets. Opting for accounting software isn’t mandatory however, it can be very helpful for a growing business. Having your financial records in one place can help you save time, as well as keep your data safe and increase the visibility of your finances. 

As your business grows, you’ll also likely have less time to meet with your accountant to go through your finances and tricky VAT-related questions. Having software that can help you with tax compliance and manage your payroll system can make your life much easier.

When looking for accounting software there are a number of things that you should consider. To start, you should have an idea of what features you are looking for. For example, features such as billing and invoicing will help you create invoices that are personalised with your company’s logo. 

QuickBooks allows users to send invoices and alerts users when the invoice has been opened and when they are due to be paid, helping you keep a record of payments. Reviewers on Capterra mentioned bank reconciliation as an important factor when deciding on software. Xero was rated by users for bank reconciliation, noting that it allows them to have real time feed and keep better track of their finances.

Another important factor to consider before you decide on software is the budget. Once you know what features are most important to your business you can start looking for the companies that offer those ones. Most accounting software in the market requires a subscription, but many also offer some sort of trial or freemium option. So you should see what options there are for trying the software before you purchase it.

Accounting software has many benefits for small businesses. Below we cover three important areas: 

Automation

Things like data entry can be simplified with accounting software, as well as streamlining processes. For example, it can help with calculating VAT and producing payslips. Most businesses rely on  paper ledgers or Microsoft Excel to keep track of their finances. But as the business looks to scale and grow, business owners find themselves with less time to dedicate to keeping track of finances and deciding whether to switch to a software solution. 

The owners of a web design and development Media Suite found themselves in that dilemma when they realised that they would need a more complete accounting solution that would allow them a simple way to keep track of their finances while they focused on expanding the business. By implementing FreshBooks, the company was able to automate processes that were time consuming such as auto-billing, automated reminders for late-paying clients, while also helping them stay on top of their invoicing.

Reporting

Accessibility is another benefit of accounting software linked to reporting. By digitising your data, you can also access it anywhere, anytime. This is of vital importance for small business owners, as most of the time they will be out meeting new clients and this allows them to have a clear overview of the finances.

One of the advantages of reporting is that you are able to see any issues almost immediately, which will help you prepare annual reports and keep track of your company’s financial health. Deliveroo implemented NetSuite to help the company scale. Following implementation, the company was able to keep track of their costs in real time  and helped the company expand to other markets.

Security and compliance

Security is key for all businesses. Software that helps companies keep their sensitive data secure is vital for business owners. Accounting software can also help you stay on top of any new tax requirements that you need to comply with by providing support and best practices on how to implement it. For example, most accounting software vendors offer support for the new Making Tax Digital initiative launched by the HMRC.

If you are looking for accounting software for your business, why not visit our list on Capterra?

 

Diese 3 Vorteile hat ein Robo-Advisor für kleine Finanzberatungen

Die Vorteile eines Robo-Advisors für Finanzberatungen

Die Vorteile eines Robo-Advisors für Finanzberatungen

Einem Roboter Geld anvertrauen? Klingt erst einmal nicht nach einer guten Idee.

Aber hier geht es nicht um die Art Roboter, die man aus Science-Fiction-Filmen oder Artikeln über die Zukunft der künstlichen Intelligenz kennt.

Wir reden hier von Online-Plattformen zur Vermögensverwaltung, kurz „Robo-Advisor“ genannt. Technikaffine Millenials nutzen sie immer häufiger, um ihre Investitionsentscheidungen zu verbessern.

Diesem Trend wird man sich als unabhängiger Finanzberater oder Finanzberaterin stellen müssen, wenn man den Erwartungen und Anforderungen junger Kunden gerecht werden will.

Durch die Nutzung aktueller Software, darunter eben auch Robo-Advisor, können auch kleine Firmen für eine Vielzahl von Kundenprofilen die passenden Finanzpläne erstellen. Darüber hinaus sind sie ein kostengünstiger Weg, die Kundenbindung zu verbessern.

Warum das wichtig ist? Ganz einfach: Nach der Finanzkrise von 2008 hat Robo-Advice in der Trendschmiede USA die dort „Wealth Management“ genannte Finanzberatung revolutioniert. Auch wenn die Branche hierzulande anders funktioniert, kann man von einem Blick über den großen Teich so einiges lernen. Die Programme passen sich an die finanziellen Anforderungen eines individuellen Investmentportfolios an und errechnen Anlagestrategien auf Grundlage komplexer Algorithmen.

In diesem Artikel wollen wir eine genauere Definition erarbeiten und uns anschauen, wie kleine, unabhängige Finanzberatungen von dieser Technologie profitieren können.

Robo-Advisor: Der Aufstieg der unsichtbaren Finanzberater

 Was ist ein Robo-Advisor?

Das hängt ein bisschen von der verwendeten Definition ab. Der einen Variante folgend bezeichnet man so Anlageberater*innen, die ihre Kunden auf Grundlage der Empfehlungen einer Software beraten. Die andere Definition bezeichnet nur die Beratersoftware, gleich, ob sie von einem Profi oder direkt von den Anlageinteressierten selbst verwendet wird. Für diesen Text meinen wir die Software, nicht die Menschen.
Also:
Es handelt sich dabei um Algorithmen, die das Profil von einzelnen Kund*innen mit den passenden Investitionsmöglichkeiten und Aktienvorschlägen verknüpfen, ob nun für die private Rentenvorsorge, die BAföG-Rückzahlungen oder einfach nur, um etwas auf der hohen Kante zu haben.

Der Begriff „Robo-Advisor“ jedenfalls ist eine Verbindung aus „Roboter“ und „Financial Advisor“, dem englischen Wort für Finanzberater*innen.

Die Lösungen, um die es hier geht, sind cloud- und webbasiert, sodass sie – und damit die Nutzerkonten – jederzeit und von jedem Gerät aus eingesehen werden können. Für Kund*innen ist diese Echtzeit-Information natürlich ein großer Mehrwert.

Die Google Trends zum Begriff Robo-Advisor

Google Trends zeigt den Suchverlauf für „Robo-Advisor“. 2017 war der Höhepunkt erreicht.

In den letzten Jahren hat diese Technologie in kleineren und größeren Unternehmen so einiges durcheinandergeschüttelt.

Statista zeigt die internationale Entwicklung in dieser Tabelle relativ deutlich (Bezahlinhalt, Daten von April 2017) und Business Insider ging 2017 davon aus, dass bereits 2020 weltweit etwa 1 Billion USD von Robo-Advisors verwaltet wird, 2022 soll die Zahl auf unfassbare 4,6 Billionen ansteigen.

Beispiel einer Robo-Advisor-PlattformBeispiel einer Robo-Advisor-Plattform (Quelle)

Wie funktioniert Robo-Advice?

 

Wie funktioniert Robo-Advice?

Der Robo-Advisor trifft automatisch Entscheidungen über Investitionsformen (Aktien, Rentenfonds etc.), die zu dem entsprechenden Profil passen.

Unabhängige Finanzberater und Finanzberaterinnen, die für ihr Unternehmen nach Robo-Advice suchen, sollten besonders auf die folgenden Features achten:

  • Dashboard:Das Dashboard gibt den Besitzer*innen einen Überblick über die in den einzelnen Portfolios angelegten Gelder.
  • Algorithmusbasiert:Die Investitionen werden automatisiert algorithmisch getätigt, und zwar von Plattformen, die die Anlageentscheidungen auf Grund von Echtzeitinformationen treffen.
  • Portfoliomanagement:Risikoreiche Anlageformen wie Aktien sollten durch einen guten Mix aus lang- und kurzfristigen Anlageformen abgefangen werden.
  • Kundenprofile:Mit Fragebögen und Formularen erstellen Robo-Advisors die an die jeweiligen Kundenwünsche angepassten Investorenprofile.

3 Grundlegende Vorteile für unabhängige Finanzberater und Anlageberaterinnen

 

1. Kostenersparnis durch eine Reihe von Vermögensverwaltungsportfolios

Für kleine, unabhängige Unternehmen ist der grundlegende Unterschied zwischen einem menschlichen Berater oder einer Beraterin und einem Robo-Advisor oft eine reine Kostenfrage. Für einen Robo-Advisor wird üblicherweise eine jährliche Gebühr fällig, die Höhe variiert dabei. Laut Stiftung Warentest liegen die günstigsten Kosten bei 0,6 % der Anlagesumme, die höchsten bei 1,87 %. Die Kostenstrukturen für menschliche Berater*innen sind da komplexer, häufig handelt es sich um eine Mischung aus Honorar und Provision. Jedenfalls sind sie meist höher.

Diese Kostenersparnis kann unabhängige Finanzberater*innen dabei unterstützen, über eine günstige Kostenstruktur eine breitere Kundschaft anzuziehen.

Zusätzlich dazu kann ein Robo-Advisor helfen, Anlageportfolios zu diversifizieren und so aufzustellen, dass auch komplexe Aufgaben übernommen werden können, zum Beispiel Altersvorsorge, Versicherungen oder das Planen von Immobilienkrediten.

Profitipp:

Suche dir eine Nische im Finanzberatungsmarkt: Berate Millennials auf der Suche nach an ihre Wünsche angepassten Anlagestrategien für den Immobilienkauf oder die private Altersvorsorge.

Diversifizierte Portfolios und eine sich verändernde Kundschaft (also weniger Baby Boomer und mehr Millennials) führen zu nutzerfreundlichen Lösungen, die den komplizierten Finanzjargon vereinfachen.

2. Wettbewerbsvorteil durch beschleunigte digitale Transformation

Kleine Finanzberatungen stehen in immer stärkerem Wettbewerb. Darüber hinaus rüstet auch die Konkurrenz technisch auf, um sich hier einen Vorteil zu verschaffen.

Wer erfolgreich sein und bleiben will, muss mit der digitalen Transformation Schritt halten – dies gilt besonders angesichts eines immer jüngeren, technisch versierteren Kundenstamms. Das Angebot muss sich an ihre technischen Fähigkeiten und Erwartungen anpassen, ohne dass die IT-Ausgaben deshalb gleich durch die Decke gehen.

Gerade kleinere Firmen können es sich nicht unbedingt leisten, auf aufkommende Technologien wie die Blockchain oder besonders teure Lösungen wie ERP-Systeme zu setzen. An der Stelle kommt der Robo-Advisor ins Spiel, der die Leistungsfähigkeit einer Investitionsverwaltungssoftware mit praktischer Anwendbarkeit und überschaubaren Kosten verbindet.

3. Verbesserte Beratung durch Mensch und Maschine

Ein Robo-Advisor verbessert das Kundenerlebnis, weil er eine Kombination aus menschlicher und maschineller Beratung ermöglicht.

Millennials sind die Kunden der Zukunft und sie nutzen einer Studie der amerikanischen Lebensversicherung Guardian Life zufolge eine Vielzahl von Geräten für die Finanzberatung, darunter das Smartphone (20 %), E-Mail (23 %) und Textnachrichten (8 %). Spitzenreiter mit 45 % bleibt aber die Beratung durch eine qualifizierte Person. In Deutschland dürfte das nicht viel anders aussehen.

Genau diese menschliche Beratung kann dadurch verbessert werden, dass Berater*innen sich ihrerseits vom Kollegen Roboter beraten und mit passgenauen Informationen und Schätzungen versorgen lassen. Auf diese Weise verschafft man sich nicht nur durch die menschliche Komponente das Vertrauen der Kunden, sondern die höhere Genauigkeit verbessert auch die Qualität der Anlagestrategien.

Kleine und unabhängige Finanzberatungsunternehmen sollten daran arbeiten, eine Mischung aus menschlicher und maschineller Betreuung anzubieten.

Der Robo-Advisor ermittelt auf Basis seiner Algorithmen die besten Investments für die Kunden. Entsprechend haben die Mitarbeiter*innen mehr Zeit für Kundengespräche, Beratungen oder die Beantwortung von Fragen.

Nächste Schritte

Jetzt, wo du einen Überblick über die wichtigsten Vorteile von Robo-Advisors erhalten hast und weißt, wie sie dich unterstützen können, stehen folgende Schritte an:

  • Ermittle die Anbieter, deren Angebot zu den Angeboten deines Unternehmens passt und die die entsprechenden Produkte auch tatsächlich führen, ob nun Altersvorsorge oder Aktienportfolio.
  • Schaue dir eine Testversion an und behalte im Auge, ob sie dir im Alltagsgeschäft tatsächlich erhebliche Vorteile bietet.
  • Kaufe und teste die Basisversion desjenigen Tools, das am besten zu deinen Anforderungen passt, bevor du dir überlegst, ob die Premium- oder Enterprise-Version tatsächlich einen Mehrwert für dich hat.

 

Auch interessant

Mit diesen GetApp-Ressourcen kannst du nach anderen Tools für die Bereiche Vermögensverwaltung und Buchhaltung suchen oder dich ganz einfach weiter einlesen:

Die Zukunft der Banken – 5 Technologietrends für 2019

Wat is PSD2 en wat betekent de wet voor jouw onderneming

Heb je de term PSD2 al eens gehoord? De nieuwe Europese richtlijn voor betaaldiensten die sinds 19 februari 2019 in werking is getreden? Vast wel, maar misschien realiseer jij je nog niet dat je er als ondernemer ook direct mee te maken krijgt. Wat is PSD2 precies en wat betekent het voor jouw onderneming? En kan je bijvoorbeeld PSD2 voor apps en betalingsverwerkers weigeren? In deze blog zullen we je alles over de PSD2-wetgeving uitleggen en deze en andere vragen beantwoorden.

wat is PSD2?

Wat is PSD2?

De afkorting PSD staat voor Payment Service Directive. De PSD2 is geen nieuwe wet, zoals veel mensen denken. Het is een verbetering van de PSD1, een eerdere regulering van elektronische betalingsdiensten in de Europese Unie die door de snelle groei van nieuwe kaart-, internet- en mobiele betalingsproducten achterhaald is geraakt. De invoering van PSD1 leidde tot de toetreding op de markt van “third party service providers” (tpp’s) zoals iDeal, CCV, Mollie, Apple Pay en Adyen, die betaaldiensten aan consumenten mogen aanbieden onder een vergunning zonder dat ze een bank zijn.

Door de opkomst van talrijke andere innoverende nieuwe betalingsproducten of -diensten die buiten het toepassingsgebied van de PSD1-wetgeving vallen, was er noodzaak tot een verbeterde regulering die potentiële veiligheidsrisico’s in de betalingsketen en rechtsonzekerheid voorkomt: de PSD2. De wetgeving is geldig in de Europese Economische Ruimte (Europese Unie + Noorwegen, IJsland en Liechtenstein).

De Third Party Service Providers – TPP

Wat de meeste mensen al hebben gehoord is dat PSD2 banken verplicht om derden toegang te geven tot hun bankrekeningen. Dat klopt. PSD2 maakt het mogelijk om via een derde partij je bankrekening te benaderen voor zogenaamde betaalinitiatiediensten (PISP – Payment Initiation Service Provider) en rekeninginformatiediensten (AISP’s – Account Infomation Service Provider).

Oftewel, deze derde partijen bieden de mogelijkheid tot betalen en inzage in je rekeningen buiten je bank om. Het idee erachter is dat jij zelf eigenaar wordt van je bankrekening in plaats van dat banken dat zijn en dat je gebruik kan maken van nieuwe onafhankelijke toepassingen op het gebied van betalen en rekeninginformatie.

Om dit veilig te maken, zijn er een aantal regels opgesteld. Zo moet zo’n tpp een vergunning hebben van de Nederlandse Bank of een andere toezichthouder uit de EU. Bovendien wordt er in veel gevallen tweestapsverificatie vereist.

PSD2-wetgeving

Waarom PSD2?

Het doel van PSD2 is om de markt voor betalingsverkeer op een veilige manier open te gooien. We staan nu dan ook aan het begin van een revolutie in de betalingsmarkt! De gedachte hierachter is dat wanneer banken meer concurrentie krijgen er meer innovatie in de bankensector zal komen, wat de consument weer ten goede komt. Technologische bedrijven krijgen met PSD2 namelijk de kans om nieuwe producten en diensten te ontwikkelen. De verwachting is dan ook dat er onder de PSD2 veel nieuwe innoverende diensten zullen ontstaan.

Voor wie geldt PSD2?

Wie krijgt er met PSD2 te maken? Zowel consumenten, bedrijven als financiële dienstverleners. Bedrijven en consumenten zullen diensten gaan afnemen die onder de PSD2 wetgeving vallen maar alleen de derde partijen zullen door de wet worden gereguleerd.

PSD2 voor ondernemers

Maar wat heb jij als ondernemer nou eigenlijk aan PSD2? Dit wordt het beste duidelijk aan de hand van een aantal voorbeelden.

Al je rekeningen in een app

Het inzien van rekeningen wordt makkelijker gemaakt doordat er bijvoorbeeld apps kunnen worden ontwikkeld die al je rekeningen bij elkaar in één overzicht tonen. Dus ook wanneer je rekeningen hebt bij verschillende banken. Op die manier krijg je heel snel een beeld van je cashflow en hoef je dus niet meer zelf informatie op te halen van al je rekeningen en uit te rekenen hoeveel geld je onderneming eigenlijk bezit.

Zelf kredietcontrole uitvoeren

Het vrijgeven van rekeninginformatie aan derde partijen zal snel tot de ontwikkeling van nieuwe zakelijke toepassingen leidden zoals kredietcontrolediensten. Als ondernemer kan je toegang vragen tot de zakelijke betaalrekening van je klant. Dit maakt het mogelijk om te controleren of de klant over voldoend krediet beschikt op zijn rekening om voor jouw product of dienst te betalen. Bij- en afschrijvingen tot 18 maanden terug kunnen worden opgevraagd.

Real-time informatie in je boekhoudsysteem

Als je op dit moment een automatische koppeling tussen je bankrekening en boekhoudsysteem hebt, is het je vast wel opgevallen dat je de af- en bijschrijvingen op je rekening altijd pas een dag later in je boekhoudsysteem kan zien. Dit komt doordat banken de informatie moeten doorsturen en dit over het algemeen maar een keer per dag doen. Door je boekhoudsysteem toegang te geven tot je bankrekeningen, kan je de transacties op je rekening in realtime zien. Een andere toepassing is direct vanuit je boekhoudsysteem betalen. Altijd fijn om weer met een systeem minder te kunnen werken, toch? En wellicht dat boekhoudsystemen zelfs zo kunnen innoveren dat de betalingen die je doet automatisch kunnen worden weggeboekt.

Geen toeslag meer voor debit- en creditcardbetalingen

Bij overboekingen binnen de EER (EU-landen + Noorwegen, IJsland, Liechtenstein) kunnen de kosten alleen nog gedeeld worden (SHARED). De optie om de begunstigde of de opdrachtgever te laten betalen verdwijnt. Bovendien mogen bedrijven zoals webwinkels geen toeslag meer rekenen voor debit- en creditcardbetalingen (zoals Mastercard en Visa).

Kan je de PSD2 weigeren?

De rekeninghouder is ten alle tijden baas over zijn eigen rekeningen en kan PSD2 dus altijd weigeren. Banken mogen alleen inzage geven in rekeningen of betalingen laten maken door derde partijen na uitdrukkelijke toestemming van de klant. Alleen betaalrekeningen vallen onder deze wet, geen beleggingsrekeningen bijvoorbeeld.

Kan je een machtiging voor PSD2 weer intrekken?

Je kan je machtiging voor PSD2 intrekken wanneer je maar wilt. Dit doe je bij de rekeninginformatie- of betaalinitiatiedienstverlener zelf. Verder is het ook zo dat je voor rekeninginformatie elke 90 dagen opnieuw toestemming moet verlenen en voor betaaldiensten bij élke betaling apart toestemming moet geven.

Waar moet je op letten als je toestemming voor PSD2 geeft?

Allereerst, een belangrijke waarschuwing: geef nooit je pincode aan een derde partij. Je pincode is puur en alleen nodig om betalingen met je betaalpas te doen. Om je rekeningen in te zien of betalingen te doen via een derde partij, is de pincode niet nodig.

Een app of betalingsverwerker heeft een banklicentie nodig om toegang te mogen vragen tot rekeningen. De banklicentie kan door de Nederlandse Bank worden afgegeven of een andere nationale toezichthouder binnen de EER. Pas dus wel op met toegang verlenen tot je bankrekening aan een niet-Europese partij want derden die buiten de EER zijn gevestigd vallen niet onder de PSD2 wetgeving en worden dus ook niet gecontroleerd door een reguliere toezichthouder.

Betaaldienstverleners moeten zich uiteraard ook houden aan de wet Algemene Verordening Gegevensbescherming (AVG). Vandaar ook dat uitdrukkelijke toestemming voor de toegang tot persoonsgegevens geldt en dat de dienstverleners maatregelen moeten treffen om de veiligheid van de gegevens te waarborgen. De wet geeft je bovendien het recht om ‘vergeten te worden’, wat inhoudt dat een bedrijf alle klantgegevens moet vernietigen als de kant daarom vraagt.

PSD2 kan ondernemen een stuk makkelijker maken maar raadpleeg wel altijd het register van de DNB voordat je een derde partij toegang tot je rekening geeft. Als het gaat om een partij uit een ander Europees land, controleer dan of die partij een banklicentie heeft via de nationale toezichthouder van het betreffende land.

3 alternatives à Wave à prix abordable pour les TPE

alternatives Wave TPE PME comptable

alternatives Wave TPE PME comptable

Si vous êtes comptable dans une petite entreprise, ou que vous vous êtes improvisé comptable de votre TPE, vous avez probablement déjà entendu parler de Wave. Lancé à Toronto en 2009, Wave est devenu LE logiciel comptable pour TPE et travailleurs indépendants. Il compte désormais plus de 3,5 millions d’utilisateurs à travers le monde.

Si vous venez de lancer votre petite entreprise, Wave fait probablement partie de la liste des logiciels comptables pour TPE qui vous intéressent, et à raison. L’éditeur est actif dans le secteur depuis plus d’une décennie et son interface simple d’utilisation récolte des avis utilisateurs majoritairement positifs.

De plus, pas d’inquiétude concernant votre budget puisqu’il est gratuit. Wave s’est vraiment taillé une place de choix sur le marché en mettant gracieusement à disposition des utilisateurs son produit :  un logiciel comptable pour TPE et PME relativement robuste. Il est ainsi devenu une option de premier choix pour les indépendants, les freelances et les toutes petites équipes.

Bien sûr, Wave doit générer des revenus d’une manière ou d’une autre pour être viable. Au départ, l’application en cloud affichait des publicités, mais ce n’est désormais plus le cas. À présent, l’éditeur propose deux applications intégrées payantes : Payments by Wave and Payroll by Wave. Elles sont destinées aux entreprises qui commencent à devoir gérer des paiements et une masse salariale. Elles peuvent soit continuer d’utiliser Wave en consacrant une partie de leur budget à ces fonctionnalités supplémentaires, soit opter pour d’autres outils.

Il existe une autre raison d’envisager des alternatives à Wave lorsque vous vous lancez dans la recherche du logiciel idéal pour votre TPE : Wave n’inclut pas de système de traçabilité des opérations comptables, ce qui expose votre entreprise à un risque de fraude.

Dans cet article, vous trouverez plusieurs alternatives à Wave pour les TPE. Elles ne sont pas gratuites, mais elles incluent un système de renvoi aux documents comptables qui vous permettra de mieux protéger vos activités contre la fraude.

Pourquoi envisager des alternatives à Wave

Actuellement, Wave contourne son manque de traçabilité comptable en permettant aux utilisateurs d’ajouter manuellement des notes aux transactions lorsqu’ils les modifient. Mais ce n’est d’aucune utilité contre les risques de fraude. Si un employé malhonnête voulait s’introduire dans le logiciel et trafiquer les chiffres pour dissimuler des détournements de fonds, il lui suffirait d’encoder les données qu’il veut sans y ajouter de note.

Dans un autre registre, des utilisateurs se sont plaints de la lenteur ponctuelle de Wave. Dans les TPE et PME, en matière d’activités comptables, la précision l’emporte sur la rapidité, mais la vitesse n’est pas négligeable lorsque vous attendez que votre compte de résultats charge à 20 h, que vous n’avez pas encore dîné et que vous n’avez qu’une envie : rentrer chez vous.

Alternatives à Wave avec système de traçabilité des documents comptables

Compte tenu de ces éléments, vous trouverez dans cet article quelques outils comptables faciles à utiliser qui, comme Wave, sont disponibles en cloud (pour que vous puissiez y accéder depuis votre bureau, en déplacement ou de chez vous) et qui incluent un support mobile efficace.

Au contraire de Wave, ces outils ne sont pas gratuits, mais rappelez-vous que Wave est une licorne du secteur comptable. De plus, ces outils incluent des fonctionnalités intéressantes que la version gratuite de Wave ne propose pas.

Pour répondre aux besoins des TPE et aux fonctionnalités absentes de Wave, les alternatives sélectionnées devaient répondre à ces critères :

  • Prix réduit puisque le budget est un facteur important pour concurrencer Wave, qui est gratuit
  • Fonctionnalité de renvoi aux documents comptables pour prévenir la fraude en vous permettant, à vous et à vos comptables, de surveiller toutes les transactions financières de votre entreprise.
  • Outils dont la note globale et la note de facilité d’utilisation s’élèvent au moins à 4/5 d’après au moins 200 évaluations utilisateurs dans le répertoire Capterra de logiciels de comptabilité.

Voici les produits qui répondaient à ses critères. Ils sont présentés par ordre alphabétique.

logiciel comptable TPE

1. QuickBooks Online : la référence du secteur qui évolue avec votre entreprise

Présentation de QuickBooks Online (source)

Note globale : 4/5
Facilité d’utilisation : 4/5
Avis utilisateurs : plus de 3 000

Si vous n’avez jamais entendu parler de QuickBooks, ce qui suit va vous plaire. QuickBooks est   des logiciels de comptabilité.

L’un des avantages principaux de QuickBooks Online est qu’Intuit le perfectionne depuis 1983. De plus, le logiciel bénéficie d’une communauté de support utilisateur forte de plusieurs millions de chefs de PME et il s’intègre avec des centaines d’applications.

Bien sûr, il est aussi équipé d’un système de traçabilité comptable.

Points forts
• Solution comptable standard du secteur
• Des centaines d’applications qui s’adaptent à votre système
• Toutes les fonctionnalités de comptabilité imaginables pour les PME

Points faibles
• Augmentation rapide des prix à mesure de l’évolution de votre activité
• Multitude étourdissante de fonctionnalités et d’intégrations
• Prix mensuel double après trois mois

Prix
• Simple Start : 5 €/mois pendant 3 mois, puis 10 €/mois pour un utilisateur
• Essentials : 12,50 €/mois pendant 3 mois, puis 25 €/mois pour 3 utilisateurs ; accès à la gestion des factures et au suivi des heures
• Plus : 17,50 €/mois (pendant 3 mois, puis 35 €/mois pour 5 utilisateurs ; accès à la gestion de projets, à l’inventaire, etc.

2. Xero : un nouveau qui fait parler de lui

xero traçabilité comptable

Capture d’écran de Xero (source)

Note globale : 4,5/5
Facilité d’utilisation : 4/5
Avis utilisateurs : plus de 1 700

Xero est le frère caché de QuickBooks Online.

Relativement jeune, le logiciel a été lancé en Nouvelle-Zélande en 2006 et a connu une belle croissance durant les dix dernières années, passant de 50 000 clients à plus d’un million dans 180 pays entre 2011 et 2016.

Il inclut toutes les fonctionnalités de comptabilité standard et plus de 700 intégrations.

Au niveau du suivi des opérations comptables, Xero est bien équipé avec Assurance Dashboard, une fonctionnalité qui traque les erreurs et les activités suspectes, le tout de manière centralisée.

Points forts
• Paramétrage et prise en main simplissimes
• Interface considérée comme l’une des plus élégantes et des plus faciles à utiliser du marché
• Logiciel extrêmement personnalisable avec plus de 700 intégrations

Points faibles
• Support communautaire robuste, mais aucun support téléphonique proposé
• Version de base limitée à 5 factures, 5 notes et 20 transactions bancaires par mois
• Version supérieure plus de trois fois plus chère

Prix
• Starter : 20 $/mois (environ 18 €) pour 5 factures, 5 notes et 20 transactions bancaires
• Standard : 30 $/mois (environ 27 €) pour un nombre illimité de factures, de notes et de transactions bancaires
• Premium : 40 $/mois (environ 36 €) pour accéder au multidevises, à la gestion des dépenses et à l’administration

3. Zoho Books : excellent rapport qualité-prix pour moins de 10 € par mois

logiciel comptabilité traçabilité Zoho Books

Introduction à Zoho Books (source)

Note globale : 4,5/5
Facilité d’utilisation : 4,5/5
Avis utilisateurs : plus de 350

Zoho, existe depuis plus de 20 ans et propose une suite de logiciels métiers en cloud qui va du CRM à la gestion de projet.

Zoho Books, sa solution comptable, inclut toutes les fonctionnalités comptables imaginables, de la gestion des dépenses à la facturation. Avec son petit prix de 9 $ (environ 8 €) par mois, il s’adresse clairement aux TPE.

Plus important encore, Zoho Books inclut un système complet de traçabilité comptable pour chaque transaction.

Points forts
• Interface simple et épurée
• Moins de 10 € par mois
• Support client plebiscité par les utilisateurs

Points faibles
• Gestion des paies via une application externe
• Intégration avec Zoho CRM recommandée
• Manque d’options de gestion budgétaire

Prix
• Basic : 9 $/mois (env. 8 €) ou 90 $/an (env. 80 €) pour 50 contacts et 2 utilisateurs
• Standard : 19 $/mois (env. 17 €) ou 190 $/an (env. 170 €) pour 500 contacts et 3 utilisateurs ; accès à la facturation récurrente et à d’autres fonctionnalités
• Professional : 29 $/mois (env. 26 €) ou 290 $/an (env. 260 €) pour des contacts illimités et 10 utilisateurs ; accès au nom de domaine personnalisé, à l’inventaire et à d’autres fonctionnalités

La voie du succès comptable pour les TPE

Que vous optiez finalement pour Wave ou pour une des alternatives incluant un système d’historique comptable, vous ne pouvez pas vous tromper puisque vous tournez définitivement le dos aux tableurs, aux piles de documents tachés de café et aux carnets écornés.

Il suffit de déterminer si la traçabilité des opérations est importante pour votre entreprise et de sélectionner les fonctionnalités payantes indispensables.

Vous devriez désormais avoir une vision plus claire des fonctionnalités offertes par les différentes options et de ce à quoi vous devrez renoncer si vous choisissez Wave.

Vous avez besoin d’un logiciel de comptabilité ? Jetez un œil à la sélection des meilleurs outils comptables établie par Capterra.

Le tableau de bord en entreprise, un outil de reporting indispensable

Le tableau de bord en entreprise un outil de reporting indispensable

Le tableau de bord en entreprise un outil de reporting indispensable

Nous sommes entrés depuis quelques années dans l’ère des données : intelligence artificielle, Big data, machine learning. La tendance est à l’analyse de faits fondés scientifiquement en vue d’une amélioration permanente. Évidemment, les entreprises ne sont pas en reste. Les mesures des résultats comptables, du taux d’absentéisme ou encore de la satisfaction du client sont autant de calculs qui permettent aux PME de se faire une meilleure idée de leur performance et de rectifier le tir si nécessaire. Les outils de reporting équipés de tableaux de bord récapitulatifs sont une véritable mine d’or pour les entreprises, quel que soit le secteur d’activité. Mais qu’est-ce qu’un tableau de bord dans une entreprise ? Explications sur ces solutions riches en informations ! 

En quoi consiste le reporting ?

Commençons par établir une définition du reporting : il s’agit de l’acte de rendre compte régulièrement de ses activités à un supérieur hiérarchique en récoltant et en structurant des données pertinentes. Dans ce sens, les outils de reporting sont donc des solutions qui permettent de réunir toutes les informations nécessaires sur un sujet afin de les présenter sous forme de graphiques ou de rapports qui seront ensuite envoyés pour analyse aux échelons supérieurs de l’entreprise.

Il est important de noter que le reporting est utile dans tous les départements d’une PME :

  • Comptabilité : reporting sur le CA, les ventes, les dépenses, etc.
  • Ressources humaines : reporting sur le taux de présence, les absences pour cause de maladie voire de burn-out, etc.
  • Département marketing : reporting sur les différents canaux utilisés dans la stratégie, le taux de churn des prospects, etc.


Les tableaux de bord d’une entreprise,
 ou l’aide au pilotage

Les tableaux de bord l’aide au pilotage d’une entreprise

Le reporting est une technique très précieuse pour les entreprises, et ce pour plusieurs raisons :

  • Objectivité : si le reporting présente un avantage clé, c’est bien celui-ci. En effet, les tableaux de bord proposés par les outils de reporting regroupent des données mesurées de manière homogène pour plus de pertinence. Il est donc ainsi plus facile de voir si certains objectifs spécifiques ont été atteints et de mettre en lumière les changements nécessaires si ce n’est pas le cas.
  • Analyse en temps réel : les différents utilisateurs des tableaux de bord ont la possibilité d’encoder leurs données dès qu’ils le peuvent, de sorte que les informations affichées sur le tableau de bord soient immédiatement mises à jour. Les utilisateurs métier peuvent donc avoir accès à ces chiffres et suivre leur évolution à la seconde près s’ils le souhaitent.
  • Exhaustivité : l’outil de reporting centralise toutes les informations, quelle que soit leur origine. On peut donc imaginer qu’un analyste recoupe facilement des données provenant du département marketing avec celles issues des ressources humaines si l’une de ses missions le demande.

En résumé, le tableau de bord d’une entreprise permet de réaliser une analyse plus approfondie, et, in fine, de prendre des décisions de manière justifiée, plus rapide, mais aussi plus simple.


Excel, un outil limité ?

Si les outils de reporting se targuent de caractéristiques telles que l’évolutivité ou la mise à jour en temps réel, il n’en est rien pour Excel. Cet outil, certes très utile pour structurer des données peu volumineuses, n’offre tout simplement pas les fonctionnalités dont les utilisateurs ont aujourd’hui besoin pour digérer les informations facilement. Il suffit que la quantité de données augmentent pour que leur interprétation se complique considérablement.

Excel n’a pas été conçu pour mettre en relation des facteurs variables, et encore moins pour être utilisé de manière collaborative. On peut donc imaginer avec quelle rapidité des informations précieuses comme l’auteur ou la provenance d’une information peuvent se perdre.


5 outils de reporting et tableaux de bord incontournables pour votre entreprise

La force des solutions de reporting réside dans la possibilité de partager et de propager les informations. Comme il en existe des centaines sur le marché, nous avons réalisé une petite sélection pour aider votre entreprise à mieux récolter ses données et à améliorer ses analyses.


Databox

plateforme logiciel databox

Prix : version gratuite et jusqu’à 219 EUR par mois

Disponible en français : non

Fonctionnalités phares : prise en charge mobile, nombreuses intégrations, outil de visualisation

Ce tableau de bord centralise tous les indicateurs clés de performance (KPI) importants pour l’analyse des statistiques d’entreprise.


AgencyAnalytics

plateforme logiciel agencyanalytics

Prix : entre 43 et 352 € par mois

Disponible en français : non

Fonctionnalités phares : mises à jour, interface utilisateur intuitive, SEO

Cet outil de reporting se spécialise dans l’analyse des statistiques SEO, PPC, réseaux sociaux et e-mail pour les agences de communication et de marketing.


Zoho Analytics

plateforme outil Zoho analytics

Prix : entre 22,50 et 442,50 € par mois

Disponible en français : oui

Fonctionnalités phares : rapports prédéfinis, planification des e-mails, nombreuses intégrations

Anciennement appelée Zoho Reports, cette solution de reporting permet de visualiser de manière dynamique des données statistiques et stratégiques en un clin d’œil.


Wrike

plateforme outil Wrike

Prix : version gratuite et à partir de 8,66 € par mois

Disponible en français : oui

Fonctionnalités phares : agencement dynamique, intégrations, modèles standard

Wrike est la solution idéale pour les équipes de marketing qui doivent mener à bien des projets complexes et multidisciplinaires.


ActivTrak

plateforme outil ActivTrack

Prix : version gratuite et à partir de 6,36 € par mois

Disponible en français : non

Fonctionnalités phares : agencement dynamique, intégrations, modèles standard

Ce tableau de bord s’axe sur le suivi des performances du personnel et sur la mesure de la productivité.

Le reporting, la clé d’une gestion optimale

Les outils de reporting sont des solutions incontournables pour les entreprises car ils leur permettent de mieux comprendre leur performance, de comparer leurs résultats à ceux de leurs concurrents, mais également d’obtenir les informations nécessaires pour prendre des décisions sensées pour l’avenir. À l’ère de la collaboration et du partage des données, le tableau de bord d’une entreprise est son plus fidèle allié pour se démarquer sur son marché.

10 applications pour les PME qui détestent la comptabilité

comptabilite

Ce post a été publié pour la première fois en juillet 2015, puis mis à jour en avril 2019.

 comptabilite

Pour une infime partie de la population, la comptabilité est une activité amusante et divertissante. Mais pour la plupart, la simple idée de faire ses comptes donne la migraine.

Vous pouvez oublier vos craintes ! Si vous êtes prêt à vous débarrasser de vos feuilles de calcul pour adopter une appli SaaS spécialement conçue pour la comptabilité à la place, adieu les prises de tête. Et en bonus, vous pourrez gagner un temps considérable chaque semaine.

Votre dernière prise de tête sera celle du choix de l’application. Heureusement, parmi les centaines de logiciels disponibles, de nombreux sont excellents. Ils proposent des fonctionnalités pratiques et des interfaces intuitives qui pourront rendre la comptabilité agréable (oui, oui !).

Dans ce comparatif de logiciels de comptabilité en ligne, nous vous offrons une liste des dix meilleures applications de comptabilité. Plusieurs proposent une version d’essai gratuite, vous pourrez ainsi vous faire un avis en les testant par vous-même, avant d’en adopter une. Laissez-leur une chance, elles vous feront aimer la comptabilité !

Zervant

Zervant

Prix : version basique gratuite ; versions payantes de 7 à 75 € par mois
Disponible en français : oui
Fonctionnalités phares : relances, reçus pour factures, base de données clients

Zervant est un logiciel SaaS spécialement pensé pour les petites entreprises et les auto-entrepreneurs non initiés à la comptabilité. Cette application rend la facturation facile (même à l’international) : elle vous permet de créer des devis et factures en ligne, de les envoyer, de les classer et de suivre leur paiement.

Zervant génère aussi votre comptabilité automatiquement sur la base des envois de factures et des saisies de revenus et dépenses. Enfin, Zervant propose un outil de gestion du temps, même dans sa version gratuite. On comprend pourquoi 98 % de ses utilisateurs le recommandent.

FreshBooks

freshbooks screenshot

Prix : à partir de 15 $ (environ 13,5 € par mois)
Disponible en français : non
Fonctionnalités phares : gestion du temps, envoi de factures, rapports

FreshBooks est facile à prendre en main, même si vous n’avez jamais utilisé un logiciel de comptabilité SaaS auparavant. L’application s’organise autour d’un tableau de bord clair et intuitif et de représentations graphiques ludiques qui en font un outil agréable à utiliser.

FreshBooks vous permet de créer rapidement des factures à l’apparence professionnelle et intègre les paiements par carte bancaire. Parmi ses autres fonctionnalités, on retiendra la facturation répétée, les outils d’estimation et l’envoi par courrier postal en un clic.

QuickBooks Online

QuickBooks

Prix : à partir de 10 € par mois
Disponible en français : oui
Fonctionnalités phares : envoi de factures, suivi des ventes et des dépenses, rapports de trésorerie

QuickBooks Online centralise la gestion de la comptabilité, de la trésorerie et de la facturation. L’application est très colorée et son interface conviviale. Elle comprend de puissantes fonctionnalités, notamment la gestion des factures estimées, des comptes créditeurs, de l’inventaire, des contacts, des ventes et des taxes, le suivi du temps écoulé ou encore le reporting.

Grâce à l’intégration des banques en ligne par QuickBooks Online, vous pouvez relier votre compte au logiciel pour télécharger automatiquement les détails de vos transactions financières. Cela vous permet de suivre sans efforts les recettes et dépenses de votre entreprise.

iScriba

iScriba

Prix : version basique gratuite ; versions payantes de 9,90 € à 29,90 € par mois
Disponible en français : oui
Fonctionnalités phares : personnalisation de documents, automatisations, suivi de trésorerie

iScriba est un logiciel de facturation en ligne pour petites structures qui vous permet de gérer vos factures, vos devis, vos bons de commande, vos bons de livraison et votre répertoire client où que vous soyez. Très simples d’utilisation, les fonctions basiques de l’application sont entièrement automatisables (facturation automatique, paramétrage global).

En bonus, iScriba propose un accès personnalisé pour vos clients : ils bénéficient d’une interface privée pour consulter les documents qui les concernent, imprimer leurs factures, afficher des tableaux récapitulatifs ou vous laisser des commentaires.

Wuro

Wuro

Prix : version basique gratuite ; versions payantes de 1 € à 90 € par mois
Disponible en français : oui
Fonctionnalités phares : import de factures d’achats, gestion des congés, notifications

Wuro est un logiciel pensé pour créer rapidement des factures et des devis personnalisés en ligne. Sur son interface épurée, vous gérez les achats et dépenses de votre entreprise de façon collaborative en diffusant des alertes individuelles ou groupées si nécessaires.

Cette application comprend dans sa version freemium toutes les fonctions basiques qui permettent de gérer sereinement son activité commerciale. Si vous souhaitez plus de fonctionnalités, vous pouvez par exemple opter pour un module de gestion des congés pour administrer les plannings de vos salariés.

Nutcache

Nutcache

Prix : à partir de 6 $ (environ 5,30 €) par utilisateur et par mois
Disponible en français : oui
Fonctionnalités phares : projets collaboratifs, gestion du temps, intégrations de paiement

Si vous êtes auto-entrepreneur et si vous recherchez une application gratuite de facturation et de gestion du temps, Nutcache vaut le détour. Ce logiciel vous permet de créer un nombre illimité de factures, d’y apposer votre logo et de les envoyer par grosses quantités à vos différents clients.

En plus des outils de facturation et de suivi du temps, Nutcache inclut des fonctionnalités de reporting, de suivi des dépenses et de paiement en ligne. Un des remarquables avantages de cette application (en plus d’être gratuite), c’est son interface disponible en plusieurs langues qui vous permet de communiquer et de coordonner vos activités avec vos clients au niveau mondial.

Compta.com

kashflow screenshot

Prix : version basique gratuite ; version avancée à 15 € par mois
Disponible en français : oui
Fonctionnalités phares : tableau de bord, gestion de trésorerie, suivi des congés

Compta.com est une solution de gestion modulable et colorée, spécialement adaptée aux petites structures. Très complète, Compta.com prévoit même un mode “Comptable” pour suivre l’avancement du travail de votre expert-comptable, si c’est lui qui gère votre comptabilité.

Disponible en freemium, vous pourrez tester gratuitement ses fonctionnalités, de la facturation basique à la gestion du personnel, en passant par les flux de trésorerie.

SbdCloud

SbdCloud

Prix : version basique gratuite ; versions payantes de 17 € à 40 € par mois
Disponible en français : oui
Fonctionnalités phares : remises, gestion d’inventaire, devis

SbdCloud est une autre application de facturation très intuitive. Ce logiciel a été pensé simplement, avec pour objectif de faciliter la comptabilité des petites entreprises. Définition de rabais, gestion de crédits, attribution de réductions à certains groupes de clients… Toutes les fonctionnalités essentielles pour la facturation sont disponibles dès la version gratuite de SbdCloud.

Ajoutez, modifiez, importez et supprimez des clients en toute simplicité. Quelques clics suffisent pour générer une facture.

Sellsy Facturation

sellsy_facturation

Prix : à partir de 50 € par mois
Disponible en français : oui
Fonctionnalités phares : interactions clients, intégrations, système de caisse

Sellsy répond aux besoins les plus basiques des petites entreprises et des travailleurs indépendants. Si tout ce dont vous avez besoin, c’est d’envoyer des factures, d’enregistrer des paiements et occasionnellement d’envoyer des relances, vous ne pourrez pas trouver plus simple que Sellsy Facturation. Cette application inclut également des outils d’estimation dans le lot des fonctionnalités faciles à prendre en main.

Let It Bill

LetItBill

Prix : à partir de 4,95 € par mois
Disponible en français : oui
Fonctionnalités phares : tableau de bord global, collaboration avec le comptable, gestion des bons de commande

Let It Bill est une solution SaaS en ligne de facturation conçue pour que la comptabilité ne soit plus un ennui. Son interface claire et intuitive permet d’éditer facilement des devis, factures et bons de commande et de gérer les règlements de vos clients.

Outre la facturation, il s’agit d’une véritable plate-forme collaborative que vous pouvez utiliser avec votre expert-comptable et qui permet de gagner du temps et de réduire vos frais de comptabilité de 60 %, selon leurs propres dires.


Vous gérez une petite entreprise et vous détestez la comptabilité ?

C’est normal. Après tout, à moins que vous ne soyez comptable, vous n’avez pas lancé votre business parce que vous aimez tenir des comptes.

Nous espérons que le comparatif de ces dix applications de comptabilité SaaS pour PME vous sera utile. Si vous ne trouvez pas votre bonheur dans cette liste, venez jeter un coup d’œil à la section Finance et Comptabilité de GetApp pour découvrir toutes les applications de comptabilité en ligne destinées aux petites entreprises.

Digitalisation des banques : 5 tendances de la fintech pour 2019

digitalisation des banques tendances fintech

digitalisation des banques tendances fintech

Au cours des dernières années, le secteur de la finance a subi toutes sortes de changements et d’influences :

  • Les effets encore perceptibles de la crise financière.
  • Les faibles taux d’intérêt pratiqués.
  • La multitude de nouvelles règlementations (Accords de Bâle III, MiFID II, DSP 2 et RGPD).
  • L’afflux de concurrents traditionnels et non traditionnels tels que les néobanques, les startups fintech et les bigtechs, ce qui a engendré une pression sur les prix et les marges.

Mais surtout, les nouvelles technologies et la numérisation qu’elles impliquent ont fait leur entrée dans le secteur financier et vont le modifier de manière permanente. Les clients d’autres secteurs sont habitués à une intégration rapide de la technologie dans la vie quotidienne et espèrent la digitalisation des banques et caisses d’épargne.

De nombreuses innovations numériques estampillées “fintech” ont déjà conduit à une modification de l’interface banque/client et, dans de nombreux cas, à de nouveaux modèles économiques. Les appareils mobiles, en particulier, ont considérablement changé les canaux de prise de contact, de communication et de vente entre les clients et les entreprises. Depuis l’introduction de l’iPhone en 2007, le smartphone est devenu une plateforme universelle de communication et de contrôle pour de nombreuses personnes.

La digitalisation des banques réside dans ces 5 tendances technologiques pour 2019

En 2019, les évolutions suivantes seront d’une importance majeure pour le secteur de la finance :

  1. Voice Banking
  2. Biométrie
  3. Automatisation des processus robotisés
  4. Analyse des données
  5. Open Banking


Le Voice Banking : améliorer la communication entre le client et la banque

L’arrivée de la commande vocale numérique a marqué un bond technologique majeur. Les assistants personnels intelligents comme Siri, Alexa ou l’Assistant Google ont fait une entrée en scène remarquée.

Ces assistants se font progressivement une place dans le secteur bancaire, même si de nombreux consommateurs restent sceptiques quant aux garanties nécessaires en matière de sécurité et de confidentialité. Néanmoins, selon une étude de Capgemini, 28 % d’entre eux ont déjà eu recours aux services d’un assistant intelligent pour des paiements ou des transferts d’argent et, d’ici trois ans, 31 % les utiliseront au lieu de se rendre physiquement dans une banque ou un magasin.

L’intelligence artificielle donnera un nouvel élan au Voice Banking, mais il faudra encore attendre avant que les clients puissent parler de transactions financières avec des machines plutôt qu’avec des êtres humains.


La biométrie pour la reconnaissance et l’authentification des clients

Grâce à des films comme James Bond ou Mission Impossible, les cinéphiles connaissent l’intérêt des méthodes d’authentification biométriques, mais aussi les méthodes pour la contourner. Bien que les consommateurs utilisent principalement des mots de passe et des codes PIN pour sécuriser leurs activités et appareils numériques, l’authentification biométrique serait plus sûre.

Là encore, les smartphones ouvrent la voie : outre les lecteurs d’empreintes digitales, la reconnaissance faciale est devenue une technologie de pointe.

Dans le secteur bancaire, des procédures biométriques sont d’ailleurs déjà utilisées :

  • Certaines banques et entreprises proposent un mode de paiement par reconnaissance veineuse.
  • La carte bancaire biometrique permet de payer par empreinte digitale.
  • Une grande banque britannique utilise 500 caractéristiques de comportement, comme la coordination œil-main, la pression des touches, le tremblement des mains, la navigation, le défilement et d’autres mouvements digitaux afin de reconnaitre les utilisateurs de banque en ligne.
  • En France, de nouveaux systèmes d’authentification et de paiement par reconnaissance vocale ont fait leur apparition.
  • En Espagne, les clients peuvent utiliser la reconnaissance faciale pour retirer de l’argent à un guichet automatique.

Pour les paiements scripturaux, la règlementation prévoit une authentification à deux facteurs dans le futur et les solutions biométriques s’y prêtent particulièrement bien. D’une part, elles sont sécurisées et, d’autre part, elles offrent une expérience client nettement meilleure que les mots de passe ou les codes PIN.


L’automatisation des processus robotis
és pour améliorer l’efficacité

Les interactions avec les clients dans les banques vont changer du fait de l’utilisation des nouvelles technologies, mais le back office sera également affecté. Dans cette optique, les robots logiciels offrent de nombreuses possibilités d’optimisation des processus. L’automatisation des processus robotisés ou “RPA” (de l’anglais “Robotic Process Automation”) est une solution d’automatisation qui imite les actions humaines afin d’exécuter un processus. Elle prend en charge les entrées au clavier et les clics de souris dans le but d’améliorer la précision et la rapidité d’exécution de tâches.

La RPA poursuit plusieurs objectifs : réduire les coûts de main-d’œuvre et d’exploitation et/ou accroître l’efficacité et la qualité. Elle est applicable à pratiquement tous les processus d’une banque, qui peuvent ainsi être optimisés. Les domaines d’application comprennent le service à la clientèle, la conformité, le traitement des cartes de crédit, la détection des fraudes et l’intégration.


L’analyse de donn
ées pour une expérience de banking personnalisée

Toutes les banques essaient de gagner de l’argent grâce aux informations de leurs clients. Les données sont considérées comme la nouvelle mine d’or de l’ère numérique et elles sont de plus en plus nombreuses. Traditionnellement, ce sont les institutions financières qui disposent du meilleur accès à un large éventail de données en tant que sous-traitants des opérations de paiement de leurs clients. Si les clients sont d’accord, ces données peuvent être utilisées et traitées pour l’intérêt commun, de manière à générer des offres personnalisées, qui seront idéalement présentées au client quand il en a besoin.

À nouveau, le smartphone joue un rôle important dans la connexion entre le client et la banque.

L’Internet des objets se profile à l’horizon. Les prévisions font état de 35 milliards d’appareils connectés en réseau d’ici 2030, et une multitude d’applications variées : trackers de fitness, assistants numériques, montres, téléphones, clés de voiture, vêtements, bijoux intelligents et bien plus.

Le grand défi des entreprises et notamment des institutions financières ? Utiliser intelligemment le flux de données généré.


L’Open Banking modifie la relation entre les banques et les clients

Avec l’introduction de la DSP 2, les banques et les caisses d’épargne devront également accorder aux fournisseurs tiers l’accès aux données des clients (sous réserve de l’accord des clients) et l’appel à une ouverture générale des banques se fait de plus en plus pressant. Avec l’Open Banking (également appelé API Banking), les écosystèmes numériques remplaceront les anciennes relations banques/clients, dans lesquelles les banques offrent non seulement leurs services, mais servent également d’intermédiaires pour des tiers. Il s’agit par exemple d’entreprises comme Uber, Airbnb, Amazon et d’autres, dont certaines travaillent sans produits et uniquement par le biais d’intermédiaires.

L’économie des plateformes devrait :

  • Modifier la relation traditionnelle banque/client.
  • Permettre de nouveaux modèles pour les fournisseurs de services financiers.
  • Entraîner un changement durable dans le secteur financier.

Les partisans espèrent plus d’innovation, de pression sur les prix, de transparence et de choix pour les clients.

Ce qui est certain, c’est qu’il y aura de nombreuses plateformes à l’avenir. Dans l’économie de plateforme, le gagnant sera celui qui offrira de nombreux points de contact client sur sa plateforme et qui engendrera le plus de trafic. Reste à savoir comment les clients réagiront et s’ils accepteront des plateformes de ce type.

Et le reste ?

Il existe bien sûr d’autres solutions fintech pour le secteur financier, notamment le Blockchain, la réalité augmentée et virtuelle, la robotique, le cloud et l’impression 3D. Toutes ont plus ou moins le potentiel de prendre de l’importance à l’heure de la digitalisation des banques. Elles partagent un point commun : l’impossibilité de prévoir actuellement l’application sous la forme de modèles d’entreprise économiquement attrayants. Cela pourrait changer à moyen terme, mais il est peu probable qu’on assiste à une percée en 2019.

Les meilleures alternatives à Sage 50Cloud Ciel pour les PME

Alternatives à Sage 50Cloud Ciel

Alternatives à Sage 50Cloud Ciel

On ne présente plus Sage et sa solution Sage 50Cloud Ciel, qui reste un grand nom dans l’univers des logiciels de comptabilité et de facturation. Premier outil métier développé pour ordinateurs, Sage se décline actuellement en différentes solutions de comptabilité destinés aux PME, notamment en version française. Mais ce n’est pas parce que cette solution jouit d’un certain prestige et d’une forte notoriété qu’elle est idéale pour votre entreprise.

Qu’est-ce que Sage 50Cloud Ciel ?

Sage 50Cloud Ciel est une suite bureautique de comptabilité et de facturation pour les petites entreprises comptant jusqu’à 20 utilisateurs. Elle se distingue en associant la fiabilité d’un logiciel de bureau à la facilité d’utilisation d’une application mobile en cloud.

Sage 50Cloud Ciel présente de nombreuses fonctionnalités comme la comptabilité générale, analytique et budgétaire, la création de budgets prévisionnels ou encore la déclaration automatique de TVA. Notez que cette solution est disponible en application mobile pour Windows et MacOS.

Toutefois, plusieurs avis clients font part d’un mécontentement en ce qui concerne la configuration du logiciel, son accessibilité ou encore la formation.

Ainsi, un utilisateur nous dit que “le service client est horrible”, que “les temps d’attente sont très longs” et qu’il “peut très rarement résoudre les problèmes”. Un autre utilisateur souligne la complexité de l’outil par rapport à d’autres logiciels, alors qu’un troisième explique que “le produit a parfois des problèmes de plantage ou de chargement”. Malgré sa popularité et le grand nombre de fonctionnalités qu’il offre, Sage50 Cloud Ciel n’est donc pas un outil parfait.

Nous avons voulu savoir quelles étaient les alternatives à ce logiciel selon 8 critères :

  1. Le prix
  2. L’adaptabilité aux petites entreprises
  3. L’intégration avec d’autres outils
  4. L’application mobile
  5. L’évolutivité
  6. La formation
  7. La facilité d’utilisation
  8. La qualité du support client

8 alternatives à Sage 50Cloud Ciel

Les applications reprises ci-dessous sont toutes tirées du catalogue de logiciels de finance et de comptabilité de GetApp.

Critère 1 : le prix

Les prix de Sage 50Cloud Ciel

Trois versions de Sage 50Cloud Ciel sont disponibles : Essentials, Standard, Premium. La version la moins chère, coûte 156 € HT par an par utilisateur. Cependant, elle n’est accessible qu’à trois utilisateurs maximum.

Premium, la version la plus chère, est quant à elle ouverte à 20 utilisateurs. Elle revient à 1 308 € par an pour trois utilisateurs. Au regard de ces offres, Sage 50Cloud Ciel n’est donc pas l’option la plus économique pour les PME à petit budget.

Alternative : Compta.com

Compta. Logiciel de gestion comptable

Compta.com est un logiciel de gestion comptable d’entreprise. Cette solution propose plusieurs modules qui vous permettent de gérer votre personnel ainsi que votre documentation électronique.

Vous avez accès à un tableau de bord qui vous permet d’avoir une vue en temps réel de vos finances. Un reporting comptable entièrement personnalisable est également disponible selon les critères et objectifs spécifiques à votre activité.

L’avantage de ce logiciel est qu’il s’agit d’une solution gratuite pour un utilisateur. Il faudra ensuite payer 4 € par mois pour chaque utilisateur supplémentaire.

Une version Premium existe au prix de 15 € par mois qui inclut de nombreux avantages et un support téléphonique.

Critère 2 : l’adaptabilité aux petites entreprises

Sage 50Cloud Ciel s’adresse aux petites entreprises. Pourtant, sa version Premium revient à 2 988 € HT par an pour dix utilisateurs. Cela reste cher pour un “accès en tout temps et en tout lieu” au cloud alors que d’autres applications proposent gratuitement le même service.

Alternative : Zefyr

Zefyr. Gestion comptable en français

Zefyr est une solution complète de gestion comptable disponible en français. Vous pourrez gérer la paie, les notes de frais et les stocks. Spécificité qui a tout son intérêt, vous pourrez l’utiliser en tant qu’outil CRM pour gérer vos commerciaux et vos clients.

Bénéficiez de la puissante fonction de comptabilité analytique du logiciel pour définir vos groupes de répartition et organiser vos recettes et dépenses.

Cette solution s’adaptera très bien à votre activité puisqu’elle vous facture en fonction de votre chiffre d’affaires et du nombre de salariés de votre entreprise. Le nombre de salariés maximal étant fixé à 19.

Il s’agit donc d’une solution en ligne très complète qui s’adapte en fonction de votre activité et qui a la capacité de répondre à l’ensemble de vos besoins en comptabilité et en finance tout en vous proposant un CRM efficace, ce qui n’est pas négligeable.

Critère 3 : l’intégration avec d’autres outils

Certaines PME sont prêtes à dépenser un peu plus pour un logiciel qui intègre de nombreuses applications. Dans ce domaine, Sage 50Cloud Ciel est à la traîne. Plusieurs utilisateurs indiquent sur GetApp que Sage 50Cloud Ciel manque d’add-ons avec des applications de comptabilité tierces. Un évaluateur a même dû abandonner Sage 50Cloud Ciel parce qu’il n’intégrait pas suffisamment d’outils logiciels.

En effet, par rapport à d’autres alternatives, même si Sage s’efforce d’ajouter des applications tierces à sa marketplace, il faut avouer que son catalogue n’est pas très complet.

Alternative : QuickBooks Online

QuickBooks Online. Logiciel de comptabilité

QuickBooks Online est le logiciel de comptabilité le plus populaire sur GetApp. Cette notoriété s’explique en partie par la robustesse de sa suite d’intégrations.

QuickBooks Online s’intègre en effet à de nombreuses applications comme Wrike (gestion de projets), Salesforce (CRM), Gusto (registre du personnel) ou encore MailChimp (e-mail marketing). Quickbooks Online obtient d’ailleurs souvent le meilleur score sur ce critère dans le classement trimestriel de GetApp. C’est d’ailleurs sa capacité d’intégration qui permet l’automatisation de nombreuses tâches et qui en fait un outil très pratique.

“QuickBooks Online est la plateforme de comptabilité principale de notre cabinet comptable”, indique un utilisateur sur GetApp. “C’est un logiciel très complet qui comprend un bel éventail d’outils de reporting et de contrôle de la sécurité des utilisateurs. Il inclut une option multidevise complète, ainsi que des fonctionnalités de gestion de budget avec registre du personnel et calcul TVA intégrés.”

QuickBooks Online s’intègre avec de nombreux outils et s’enrichit chaque jour de nouvelles apps. La version mobile permet, entre autres, de gérer la facturation. Elle inclut en outre des fonctionnalités comme les bons de commande basiques, la gestion de stocks et l’enregistrement des heures, ce qui n’est pas commun pour ce prix.

Critère 4 : l’application mobile

Sage 50Cloud Ciel existe en version mobile sur iOS et Android, mais ses applications ne font pas l’unanimité. Un utilisateur a notamment indiqué sur Google Play qu’il avait dû changer de tablette, car l’application Sage ne fonctionnait pas sur l’appareil qu’il avait précédemment.

Alternative : QuickBooks Online

Application mobile de QuickBooks Online

Quickbook Online dispose d’applications natives pour Android et MacOS qui sont très conviviales. Il suffit notamment de prendre ses factures ou ses notes de frais en photo pour les importer dans l’application. Un véritable jeu d’enfant.

Du côté des lecteurs de GetApp, les éloges sont nombreuses. Un utilisateur souligne par exemple : “Excellente mobilité. Rien à redire sur le temps de chargement. Accès facile à mes comptes depuis mobile, ordinateur de bureau et tablette”.

Critère 5 : l’évolutivité

Si tout se passe bien, votre entreprise devrait grandir ; mieux vaut donc choisir un logiciel qui évoluera avec elle. Sage 50Cloud Ciel s’adapte bien à la croissance des PME avec ses trois versions. Sa version de base, Essentials, revient à 13 € HT par mois. Cela reste raisonnable pour un travailleur indépendant. Cependant, l’outil ne propose que des fonctionnalités comptables de base comme le suivi des flux de trésorerie.

Si vous souhaitez monter en gamme et disposer d’autres fonctionnalités, le prix des autres versions de Sage 50Cloud Ciel pourra vous décourager : de 45 € HT par mois en version Standard jusqu’à 249 € HT par mois pour la version Premium.

Alternative : Zoho Books

Zoho Books. Logiciel pour la croissance des PME

Zoho Books est un logiciel conçu pour contribuer à la croissance des PME. Plutôt que de forcer ses utilisateurs à passer à un logiciel de comptabilité dès que leurs affaires prennent de l’ampleur, Zoho Books s’adapte à leur évolution. Sa version Basique est disponible à partir de 9 € par entreprise par mois. À ce tarif, les utilisateurs peuvent profiter de différentes fonctionnalités comme le rapprochement bancaire, la personnalisation des factures, le suivi des dépenses, etc.

La version la plus chère de Zoho Books, Professionnel, revient à 29 € par entreprise par mois. Elle est accessible à un nombre illimité d’utilisateurs et inclut les bons de commande, les ordres d’achat et la gestion d’inventaire. Grâce à la large gamme de produits de l’éditeur, vous pouvez intégrer Zoho Books à d’autres outils Zoho : CRM, RH, gestion de projets, etc.

“Zoho Books est l’un des logiciels comptables en ligne les plus abordables et les plus complets du marché”, témoigne un utilisateur conquis. “J’aime particulièrement la synchronisation automatique et la mise à jour presque immédiate de nos registres grâce à l’association avec nos comptes bancaires.”

Critère 6 : la formation des utilisateurs

La plupart des utilisateurs de logiciels de comptabilité ne sont pas des comptables. Il faut donc que ces outils soient aussi intuitifs que possible. Quand ils ne le sont pas suffisamment, les éditeurs proposent généralement des formations à leurs clients.

Sage 50Cloud Ciel propose sur son site Internet des cours en ligne gratuits et en français qui abordent les fondamentaux du logiciel.

Alternative : QuickBooks Online

Tutoriel QuickBooks Online

QuickBooks Online met à disposition de ses utilisateurs de nombreuses formations et tutoriels d’utilisation de sa plateforme dans sa section QuickBooks University. Vous aurez ainsi la possibilité de comprendre les différents mécanismes de comptabilité et d’apprendre pas à pas à utiliser la solution avec des vidéos courtes qui montre comment effectuer chaque opération comptable.

De plus, les utilisateurs bénéficient d’une assistance en ligne réactive et efficace qui peut être contacté par chat ou par téléphone. Des assistances vidéo peuvent également être proposée pour compléter les formations mises à disposition au sein de l’Université en ligne.

Les formations sont proposées gratuitement aux utilisateurs.

Critère 7 : la facilité d’utilisation

La plupart des avis publiés sur GetApp ont un point commun : que vous lisiez des commentaires sur des logiciels de marketing ou de comptabilité, les utilisateurs veulent tous un outil facile à utiliser. Les dirigeants de PME n’ont pas vraiment de temps à perdre dans la prise en main d’un nouveau logiciel. La facilité d’utilisation constitue donc généralement un critère de sélection essentiel.

Mais c’est malheureusement un des plus gros défauts de Sage 50Cloud Ciel : l’outil n’est pas intuitif pour de nombreux utilisateurs, qu’ils soient à la tête d’une petite entreprise ou experts comptables. Ainsi, un utilisateur nous fait part de son agacement : “Logiciel très dur à prendre en main. Au bout d’un an, j’y suis toujours pas arrivé !”

Pour les PME qui ont besoin d’une application facile à utiliser sans devoir recourir sans cesse au support client, Sage 50Cloud Ciel n’est sans doute pas la meilleure option.

Alternative : Zefyr

Interface intuitive de Zefyr

Zefyr revendique une interface intuitive et accessible à tous. Tout est fait pour que vous soyez autonome dans la gestion de votre entreprise. Le mot d’ordre est de prendre plaisir à piloter votre structure en temps réel.

De nombreuses tâches sont automatisées et la déclaration de TVA ne prend que 2 minutes. Tout est réalisé en un seul clic.

Les concepteurs sont à l’écoute de leurs utilisateurs pour leur fournir un produit qui réponde parfaitement à leurs besoins. De la gestion de la paie jusqu’au suivi grâce au tableau de bord, tout est fait pour que cela soit facile pour vous.

Critère 8 : la qualité du support client

Même le produit le plus simple à utiliser peut avoir des ratés. C’est pour cette raison qu’un bon support client peut faire la différence. L’achat d’un logiciel métier constitue un investissement important et de nombreuses PME sont disposées à débourser un peu plus pour s’assurer l’accès à une équipe prête à les aider.

Or, le service client n’est pas le fort de Sage 50Cloud Ciel. “Demande de rappel jamais honorée par Sage”, se plaint un utilisateur sur GetApp. “J’ai un gros problème avec le logiciel, mais cela fait trois jours que j’attends un retour du support client. Apparemment, ils sont trop occupés pour répondre à mes coups de fil et je dois constamment les relancer”, commente un autre. Le support client de Sage 50Cloud Ciel semble devoir être amélioré.

Alternative : Itool

Gestion commerciale Itool

Itool est une solution française qui propose de nombreux modules en ligne qui vont de l’outil de comptabilité à celui de gestion commerciale.

En plus d’organiser des webconférences régulières pour permettre aux utilisateurs de découvrir et de bien prendre en mains l’application, Itool met en avant son service client facilement disponible. Dès la page d’accueil du site, vous avez toutes les informations pour contacter le service client.

Vous pouvez faire une demande de rappel immédiat, appeler au numéro indiqué ou encore écrire au service client pour faire votre demande ; elle sera orientée vers le service commercial ou le service technique en fonction de la nature de votre requête.

D’autres alternatives existent

Chacune des solutions présentées dans cet article constitue une alternative solide à Sage 50Cloud Ciel. Pour être sûre de choisir le bon logiciel, vous pouvez étudier les fiches produits de chacun de ces outils, disponibles dans le catalogue GetApp des logiciels de comptabilité. Vous pourrez également les comparer et même découvrir d’autres logiciels, si vous n’êtes pas convaincu par les solutions listées ici.  

Notez également que vous pouvez compléter ces différentes solutions avec des outils spécialisés, comme Spendesk, pour gérer vos notes de frais ou CollectPlus pour gérer le recouvrement de vos factures.

Los diez mejores software de finanzas para no financieros

Los 10 mejores software de finanzas para no financieros

Los 10 mejores software de finanzas para no financieros

Para algunas personas, muy pocas, las finanzas de una  empresa suponen un desafío divertido. Al resto, sin embargo, el mero hecho de pensarlo le da dolor de cabeza. Pero ¿tan complicada tiene que ser la contabilidad? ¡Lo cierto es que no! Si estás preparado para olvidarte de las hojas de cálculo y empezar a usar una aplicación de contabilidad en la nube, los dolores de cabeza serán cosa del pasado. Y eso no es todo: ahorrarás mucho tiempo cada semana con esta lista de programas de contabilidad para pymes.

La mayor complicación es el paso inicial: elegir una aplicación de finanzas y contabilidad para pequeñas empresas. Existen multitud entre las que  elegir y, por suerte, muchas de ellas son excelentes, están repletas de funciones útiles y ofrecen interfaces maravillosamente sencillas con las que, me atrevo a decir, llevar el plan contable de tu empresa será una tarea amena.

Este artículo incluye una lista con las diez mejores aplicaciones de finanzas y contabilidad. Muchas de ellas ofrecen períodos de prueba gratis para que puedas conocer su funcionamiento antes de decidirte. Anímate a probarlas y empieza a disfrutar de los números.

Software de contabilidad y finanzas para pymes

Xero

Sofware d eplan contable Xero

Xero es una aplicación de contabilidad en línea diseñada para ofrecer una gestión de cuentas eficiente y agradable a las pequeñas empresas. La aplicación importa todas tus transacciones financieras a su base de datos y las vincula a las correspondientes transacciones de contabilidad.

El ingenioso panel de control de Xero te ofrece de un vistazo información completa sobre tus principales cuentas, informes de ingresos y gastos, próximos pagos y facturas pendientes. Xero cuenta con una tienda de complementos propia con la que mejorar aún más las funciones de la aplicación.

Precios: Xero ofrece tres planes de precios distintos. El plan Starter, con funciones limitadas de facturación y conciliación de transacciones bancarias, tiene un precio de 9 dólares mensuales (unos 8 euros). El plan Standard cuesta 30 dólares al mes (unos 26 euros) e incluye facturación, conciliación y envío de facturas y presupuestos ilimitados. El precio del plan Premium 10, con funciones mejoradas, como el cambio de divisas, es de 60 dólares mensuales (unos 52 euros).

FreshBooks

Programa de contabilidad FreshBooks

Es un placer usar FreshBooks, en serio. Este software es muy fácil de entender, incluso si nunca antes has usado software de contabilidad. FreshBooks cuenta con un panel intuitivo y fantásticas funciones de visualización.

La solución te permite crear rápidamente facturas de aspecto profesional e incluye soporte para pagos con tarjeta de crédito. Cuenta con funciones de facturación recurrente, estimaciones y envío de correo postal con solo un clic.

Precios: FreshBooks ofrece tres niveles de planes de precios. El plan Lite cuesta 15 dólares mensuales y permite facturar a hasta cinco clientes activos. El precio del plan Plus es de 25 dólares mensuales para cincuenta clientes activos y el plan Premium permite facturar a hasta 500 clientes por 50 dólares mensuales.

FreeAgent

Programa de contabilidad FreeAgent

Con FreeAgent es muy fácil emitir facturas a clientes, supervisar gastos, sincronizar tus cuentas bancarias e incluso reclamar pagos, todo desde su intuitiva interfaz.

FreeAgent ofrece una excelente asistencia al usuario y realiza frecuentes copias de seguridad de los datos para que nunca los pierdas. También incluye una función de seguimiento de tiempos que registra cada minuto de trabajo para poder facturar con total exactitud.

Precios: el plan Sole Trader de FreeAgent tiene un precio de 9,50 libras mensuales (unos 11 euros), el Partnership/LLP, de 12 libras al mes (unos 14 euros) y el Limited company de 14,50 libras (unos 17 euros). También cuentan con descuentos para planes pagados anualmente.  

QuickBooks Online

Software para financas QuickBooks Online

QuickBooks Online te permite gestionar tu contabilidad, cobros y facturación desde una única herramienta. Su interfaz agradable y colorida aloja multitud de potentes funciones, entre las que se incluyen presupuestos, seguimiento de tiempos, cuentas a pagar, creación de informes, inventario, contactos, ventas e impuestos.

Gracias a la integración con banca en línea de QuickBooks Online, podrás asociar tu cuenta bancaria al software y descargar automáticamente los datos de tus transacciones financieras. Supervisa los movimientos monetarios de tu empresa de manera fácil y cómoda.

Precios: el precio de QuickBooks es de 10 dólares mensuales (unos 9 euros) para contratistas independientes y trabajadores autónomos. Si lo contratas para una empresa, los precios oscilan entre los 15 dólares mensuales (unos 13 euros) del plan Simple Start, los 23 dólares al mes (unos 20 euros) del plan Essentials -con el que se pueden manejar facturas, cambiar de divisa y trabajar con tres usuarios más la persona contable-, y los 32 dólares mensuales (unos 28 euros) del plan Plus. En este último se pueden incluir, entre otras funcionalidades, hasta 25 usuarios, junto con el contable.

Nutcache

Programa de facturación Nutcache

Si buscas una aplicación de facturación y gestión del tiempo en línea, merece la pena probar Nutcache. Esta aplicación te permite crear un número ilimitado de facturas, añadir tu logotipo y enviarlas de forma masiva a tus clientes.

Además de las herramientas de facturación y seguimiento del tiempo, Nutcache también incluye funciones de gastos, creación de informes y pagos en línea. Una de las mejores facilidades de esta aplicación es su interfaz multilingüe, que te permite comunicarte y coordinarte con clientes de manera global.

Precios: el plan Pro de Nutcache tiene un precio de 5 dólares mensuales (unos 4 euros) por usuario con suscripción anual. El precio de la suscripción mensual es de 6 dólares (unos 5 euros). El plan Enterprise cuesta 12 dólares al mes (unos 10 euros) por usuario con suscripción anual o 15 dólares (inos 13 euros) con suscripción mensual.

KashFlow

Software de contabilidad KashFlow

KashFlow es una potente aplicación de contabilidad dirigida especialmente a pequeñas empresas en Reino Unido. KashFlow escucha a sus clientes y solo incluye funciones solicitadas por los usuarios. La aplicación permite calcular fácilmente los impuestos de Reino Unido e incluye informes de IVA.

Si tienes una pequeña empresa en Reino Unido merece la pena echar un vistazo a KashFlow. Para usarla, según anuncian sus desarrolladores, “no es necesario saber nada de contabilidad”. Es decir, perfectas finanzas para no financieros.

Precios: el plan Core de KashFlow tiene un precio de 7 libras mensuales (unos 8 euros). El precio del plan Plus Accounting es de 21 libras mensuales (unos 24 euros).

Sage One

Sage One. Finanzas para no financieros

Sage One es una aplicación de contabilidad que funciona bajo un curioso principio. Los desarrolladores de Sage One admiten que, para las pequeñas empresas, la contabilidad es una tarea tediosa e inevitable y por ello la solución administra automáticamente todos los aspectos posibles.

Sage One busca la simplicidad por encima de otros aspectos. Aunque odies la contabilidad, Sage One te permite mantener todos tus documentos organizados con precisión.

Precios: si eres autónomo, Sage ofrece una aplicación de facturación por 7,5 euros al mes. Para empresas más grandes que necesiten múltiples usuarios, el plan de contabilidad y facturación cuesta 15 euros mensuales.

Zoho Books

Software para contabilidad y finanzas Zoho Books

Zoho Books es otra aplicación de contabilidad súper sencilla. Una de sus grandes ventajas es que se integra con el resto de aplicaciones de negocio de Zoho, conformando la que quizá sea la alternativa más destacable para Google Apps for Business. Junto con el resto de aplicaciones web del creciente ecosistema de Zoho, Books te ayudará a gestionar con sencillez cada paso de la contabilidad de tu empresa.

Desde la facturación hasta la creación de informes de impuestos, Zoho Books pone todo lo que necesitas al alcance de la mano.

Precios: Zoho Books ofrece tres planes de precios. El plan Basic, por 9 dólares mensuales (unos 8 euros) por compañía y limitado a 2 usuarios y 5 flujos de trabajo automatizados; el plan Standard, que cuesta 19 dólares al mes (unos 16 euros) por empresa, con capacidad de incluir a 3 usuarios; y el plan Professional, con un precio de 29 dólares mensuales (unos 25 euros) por organización, contactos ilimitados, 1 usuarios y 10 flujos de trabajo automatizados.

Wave

La aplicación de contabilidad Wave es perfecta para pequeñas empresas que no quieren usar herramientas demasiado complicadas y ha sido diseñada específicamente para organizaciones con nueve o menos empleados. Con Wave puedes crear, enviar y revisar facturas y pagos  para conocer en todo momento el estado de tus cuentas. Sus eficaces paneles y su función de creación de informes te ayudan a analizar las decisiones de negocio e identificar las posibilidades de ahorro de tu empresa.

Precios: las funciones de facturación, contabilidad y escaneo de recibos de Wave son completamente gratis de manera ilimitada.

FinancialForce Accounting

FinancialForce Accounting completa esta lista de las diez mejores aplicaciones de finanzas para no financieros, pequeños empresarios que en realidad odian la contabilidad. Su principal ventaja es que se integra muy bien con SalesForce.com. De hecho, en un principio FinancialForce se creó para integrarse en SalesForce. Si tu empresa es una de las muchas que emplean este software de  CRM (gestión de relaciones con los clientes), deberías probar FinancialForce Accounting.

Precios: para recibir información sobre precios, contacta con el proveedor y te asesorarán hasta encontrar en plan que más le convenga a tu empresa.

¿Eres un pequeño empresario que odia la contabilidad?

No pasa nada si no adoras llevar las cuentas de tu negocio. A menos que seas contable, seguro que no soñabas con los números cuando te hiciste empresario.

Ojalá esta lista de las diez mejores aplicaciones de contabilidad te haya resultado útil. Si no encuentras en ella la aplicación ideal para tu negocio, echa un vistazo a la lista de Getapp con todo el software de contabilidad para pymes que puedes encontrar actualmente en el mercado.

Más recomendaciones sobre las finanzas en pequeñas y medianas empresas

Le guide pratique du recouvrement pour les PME

recouvrement bancaire pme

recouvrement bancaire pme

Vous avez des factures avec des dates d’échéance dépassées sans que votre client n’ait encore payé ce qu’il vous doit ? En fonction de sa situation, du montant de la dette et de la qualité de la relation commerciale que vous avez avec ce client, vous allez pouvoir faire appel à différentes procédures pour obtenir le paiement de ces factures. Ces différentes méthodes n’ayant pas le même impact, il est important de garder en considération l’équilibre entre le résultat voulu et les moyens déployés.

Recouvrement bancaire : définition

Mais d’abord, qu’est-ce que le recouvrement bancaire ? On parle de recouvrement quand vous débutez des démarches pour récupérer les sommes d’argents qui sont dues par vos clients. Il s’agit donc d’une incitation, voire d’une obligation que vous fixez à vos clients pour qu’ils respectent leur engagement.

En effet, à partir du moment où vous faites parvenir une facture à vos clients et qu’ils dépassent le délai de paiement indiqué sur cette dernière, vous allez procéder à des rappels de paiement. Si vos rappels restent sans réponse, vous pouvez enclencher ce que l’on appelle le processus de recouvrement.

Cette démarche n’est pas la plus agréable à entreprendre, mais elle reste nécessaire face à des clients mauvais payeurs. Cet argent que l’on vous doit peut effectivement pénaliser la gestion de votre entreprise, voire même vous mettre en défaut face à vos fournisseurs.

En plus d’avoir un impact sur votre comptabilité, le retard de paiement de vos clients peut aussi affaiblir la performance de votre entreprise en créant des écarts de trésorerie.

Si cette démarche peut sembler être délicate puisqu’elle peut avoir des conséquences sur la relation commerciale que vous entretenez avec vos clients, il faut garder à l’esprit que vous avez vous-même des engagements à tenir. Il y aura donc nécessité de bien gérer les relations commerciales que vous entretenez avec vos partenaires et clients afin de ne pas vous retrouver dans des situations difficiles à gérer.

Quelles sont les techniques de recouvrement bancaire ?

Le recouvrement n’est pas synonyme d’action en justice, loin de là ! Le plus souvent quand vous constatez un retard de paiement de vos factures, vous souhaiterez avant tout préserver la relation commerciale que vous entretenez avec vos clients. Ainsi, différentes étapes existent afin de récupérer l’argent qui vous est dû.

La relance commerciale

Une fois l’impayé constaté, vous pouvez effectuer une relance commerciale en envoyant un courrier ou un mail de rappel afin de déclencher un paiement rapide de la facture. Vous pouvez également opter pour la relance téléphonique qui permet d’avoir une réponse directe et de s’assurer de la bonne foi de votre interlocuteur.

Cette première étape du recouvrement qu’est la relance commerciale préserve la relation client en résolvant le problème qui, dans la plupart des cas, est dû à un simple oubli, un manque de trésorerie temporaire ou encore une demande de modification de votre facture.

Sachez également qui si le volume de relance à traiter est trop important pour être géré en interne, vous pouvez externaliser cette tâche à une agence spécialisée.

Le recouvrement amiable

Si vous restez sans nouvelle quant au paiement de votre facture ou que vous constatez que votre client n’est pas prêt de payer, vous pouvez engager une procédure de recouvrement à l’amiable.

Cette procédure vise à accentuer la démarche et faire comprendre à votre client la nécessité de payer. Elle est cependant plus chronophage et fait appel à vos capacités de négociation et de gestion des litiges. Cette démarche doit être réalisée en essayant de trouver un arrangement bénéfique pour les deux parties. L’externalisation de cette mission est souvent choisie pour augmenter l’efficacité du processus.

Agence de recouvrement, huissier ou avocat

Faire appel à une agence de recouvrement représente le premier degré de la démarche et augmente les chances de succès grâce au statut neutre de cette dernière.

Le recours à un avocat ou un huissier ne donne pas de contraintes judiciaires à votre client, mais renforce le degré de persuasion du processus. En effet, cela permet de faire comprendre au client que la dimension de la démarche n’est plus la même et qu’il s’agit pour lui de la dernière étape du recouvrement à l’amiable avant d’entamer des procédures judiciaires.

Si aucune réponse n’est fournie, le client recevra une sommation envoyée par huissier ou une mise en demeure envoyée par courrier recommandé avec accusé de réception. Ces documents sont nécessaires avant d’envisager de faire appel à la justice.

Le recouvrement judiciaire

Après avoir tenté d’obtenir votre argent tout en essayant de trouver un arrangement avec votre client, et si ce dernier n’est toujours pas décidé à vous verser la somme due, il vous reste la possibilité de procéder au recouvrement judiciaire.

Si le client est un particulier, vous pourrez vous adresser au tribunal d’instance ou au tribunal de commerce. S’il s’agit d’une entreprise, le tribunal compétent sera le tribunal de commerce.

Une fois le tribunal saisi, vous aurez la possibilité de mettre en place trois types de procédures différentes.

 

1 – L’injonction de payer

Si la somme due est incontestable et que vous prouvez l’existence de la créance en fournissant la facture, un bon de commande ou un contrat qui lie les deux parties, vous pouvez choisir l’injonction de payer. Cette mesure vous permettra d’obtenir un titre exécutoire de recouvrement qui est un acte vous permettant d’engager l’exécution de paiement à l’encontre de votre client débiteur.

Démarche la plus simple et la plus légère, elle est réalisé sans médiation avec votre client. Il n’est tenu informé de la procédure qu’à partir du moment où il reçoit l’injonction de payer.

Sachez également qu’il existe une procédure au niveau européen si le litige concerne une livraison intracommunautaire.

 

2 – Le référé-provision

Le recouvrement en référé-provision à la particularité d’exiger la présence des deux parties devant le juge afin qu’un débat contradictoire puisse être mené. Une fois la médiation terminée, le juge prononce son jugement au plaignant. Si elle est favorable, vous devez en informer votre client par voie d’huissier. Il devra alors s’acquitter de la totalité de sa dette à titre de provision.

Dans le cas où la décision du juge est négative, vous avez la possibilité d’abandonner l’action en justice, de faire appel ou d’engager une procédure d’assignation au fond.

 

3 – L’assignation au fond

Dernier stade de la procédure de recouvrement, l’assignation au fond vous permet d’appeler votre client mauvais payeur à comparaître au Tribunal. Cette démarche vous permet de solliciter le paiement de dommages et intérêts ainsi que les différents frais engendrés par la procédure en plus du montant de la dette.

Cette procédure met fin au conflit par décision ferme et définitive du juge. La décision appelée assignation à toutes fins est irrévocable. Si elle est positive pour le plaignant, elle débouche sur un titre exécutoire. Vous devrez alors confier le recouvrement de la créance à un huissier de justice afin d’obtenir les sommes dues.

Sachez finalement que cette démarche est plus longue et plus coûteuse que l’injonction de payer ou le référé-provision.

Comment bien gérer le recouvrement pour votre PME ?

Le recouvrement peut s’avérer être une procédure délicate et conflictuelle pour votre entreprise. Il y a donc nécessité de préserver la relation commerciale. Si le client fait réellement preuve de mauvaise foi, vous allez donc devoir faire appel à la justice.

Pour éviter de vous retrouver dans ce genre de situation, des solutions sont à votre disposition afin de gérer et d’anticiper les retards de paiement de vos clients.

Les bonnes pratiques

Le recouvrement n’étant pas la tâche la plus agréable à réaliser parmi les processus métier de votre organisation, mettre en place des solutions efficaces afin d’anticiper et de simplifier le paiement de vos factures pourra vous faire gagner un temps précieux tout en préservant la relation commerciale que vous avez avec vos partenaires.

Ainsi, utiliser un logiciel de paiement au sein de votre organisation vous permettra d’automatiser les paiements. En effet, des solutions existent pour automatiser la collecte de vos paiements exceptionnels ou récurrents.

Pour n’en citer que deux, GoCardless et Zoho Checkout sont deux très bons outils qui amélioreront la gestion de vos paiements pour minimiser l’impact d’éventuels recouvrements.

Le premier est à utiliser pour automatiser vos paiements récurrents, tandis que le second gère aussi bien la collecte des paiements exceptionnels que récurrents.

Ainsi, ces solutions vous permettent de rendre automatique le prélèvement de vos paiements pour éviter tout retard. Vous n’aurez donc pas à subir d’écart de trésorerie ou de recouvrement.

Les outils et logiciels utiles

On l’appréhende facilement, le recouvrement nécessite la mise à disposition de ressources internes pour recouvrer les sommes dues. En fonction de la situation, il sera également envisagé de mettre à disposition des moyens financiers afin de travailler avec une agence de recouvrement, un avocat ou encore un huissier.

Ces démarches sont donc chronophages et coûteuses. Dès lors, il semble utile d’avoir à disposition des outils efficaces pour gérer vos recouvrements.

On retiendra deux logiciels reconnus en terme de gestion des créances clients que sont ACE et CollectPlus. Ils vous permettront de bénéficier de solutions fiables et performantes dans la gestion du recouvrement.

Quelques astuces pour rendre efficace le recouvrement

Vous l’aurez compris, vous avez la possibilité de mettre en oeuvre différentes démarches qui vont de la simple relance commerciale à l’assignation au fond.

Finalement, le but sera toujours d’obtenir le versement des sommes dues en utilisant des méthodes graduelles en terme de moyens et de ressources raisonnables en fonction des objectifs fixés.

Dans un soucis de rentabilité et d’efficacité, il y aura nécessité de bien anticiper et d’utiliser les bons outils afin de ne pas se retrouver dans des situations délicates.

infographie le recouvrement bancaire


À PROPOS DE L’AUTEUR

Antoine Dubois

Antoine Dubois est passionné d’entrepreneuriat, de technologie et de finance. Après s’être formé en audit et conseil au sein de grands cabinets, il est aujourd’hui freelance.
En tant que consultant, il accompagne les entreprises sur des problématiques stratégiques aussi bien liées à la performance qu’aux enjeux du digital. Efficacité opérationnelle, performance digitale, levée de fonds et mode de financement sont autant de sujets où il peut apporter sa vision globale de l’entreprise. Retrouvez-le sur
Twitter : @ATN_DBS