Warum scheitern Projekte – Stolperfallen und Tipps

Warum Projekte scheitern

Projekte sind aufwendig und voller Risiken – das liegt in der Natur der Sache, schließlich sind Projekte oft einmalig und neuartig. Da führen scheinbare Kleinigkeiten schnell dazu, dass so manches schwungvoll begonnene Projekt in Schwierigkeiten gerät und am Ende gar scheitert. Damit die Projektziele erreicht werden, müssen Sie sich die Frage stellen: Warum scheitern Projekte und mögliche Stolperfallen vermeiden.

Warum Projekte scheitern

Die Projektarbeit nimmt in Unternehmen einen immer größeren Raum ein. In den letzten zwei bis drei Jahren ist ihr Anteil um 62 Prozent gestiegen. Insgesamt verbringen Mitarbeiter mittlerweile 35 Prozent ihrer Arbeitszeit in Projekten – Tendenz weiter steigend. Zwei Drittel dieser Projekte werden in Deutschland erfolgreich abgeschlossen und bewegen sich im gesteckten Rahmen des magischen Zieldreiecks – Ergebnis, Kosten und Zeit. Das heißt aber auch, dass bei einem Drittel der angestoßenen Projekte längst nicht alles rund läuft. Verantwortlich dafür sind fünf Stolperfallen, die den Projekterfolg gefährden.

Warum scheitern Projekte – Stolperfallen und Tipps

Stolperfalle 1 – Unklare Zielsetzung

Gehen Sie davon aus, dass Projektideen selten hundertprozentig durchdacht sind. Es ist ein Fehler, darauf zu vertrauen, dass sich der Auftrag im Laufe der Zeit schon klären wird. Meist geschieht dies, wenn überhaupt, viel zu spät – und kostet dann richtig viel Zeit und Geld.

Meine Tipps:

  • Sorgen Sie dafür, dass Ihre Projektziele klar formuliert sind. Je schneller Sie das beherzigen und umsetzen, desto erfolgreicher wird Ihr Projekt.
  • Hüten Sie sich davor, die Ziele Ihres Auftraggebers zu erraten, sondern fragen Sie gezielt nach. Beginnen Sie das Projekt nicht ohne die notwendige Zielklarheit.
  • Bleiben Sie hartnäckig, und entlocken Sie Ihrem Auftraggeber seine Prioritäten. Geben Sie sich erst zufrieden, wenn zumindest Größenordnungen für Termine und Kosten auf dem Tisch liegen.

Stolperfalle 2 – Fehlende Unterstützung

Wenn Sie als Projektleiter eine Entscheidung brauchen, gerade auch in schwierigen Situationen, fehlt plötzlich der Ansprechpartner im Management. Die Folge: Es kommt zu Verzögerungen, für die Sie eigentlich gar nichts können, die Sie aber verantworten müssen.

Meine Tipps:

  • Prüfen Sie, ob es einen Auftraggeber gibt, der Ihr Projekt vollständig unterstützt und Ihnen als Ansprechpartner zur Verfügung steht.
  • Vereinbaren Sie mit dem Auftraggeber von Anfang an klare und verbindliche Regeln für die künftige Zusammenarbeit. Gerade in kritischen (Entscheidungs-) Situationen müssen Sie mit seiner Unterstützung handlungsfähig bleiben.
  • Animieren Sie Ihren Auftraggeber dazu, sich persönlich für das Projekt zu engagieren. Auf diese Weise sorgen Sie auch im Umfeld des Projektes für die notwendige Aufmerksamkeit.

Stolperfalle 3 – Unzureichende Planung

Der Projektleiter und sein Team gehen unvorbereitet in das Projekt. Sie schlagen möglicherweise einen falschen Weg ein und sind auf unvorhergesehene Ereignisse nicht vorbereitet. Fehler in der Planungsphase sind später kaum mehr korrigierbar und stellen eine häufige Ursache für das Scheitern von Projekten dar.

Meine Tipps:

  • Verschaffen Sie sich frühzeitig einen schnellen und einfachen Überblick über den Projektablauf. Legen Sie bei wichtigen Zwischenergebnissen Meilensteine fest.
  • Identifizieren Sie alle notwendigen Arbeitspakete und bilden Sie diese in einem Projektstrukturplan ab. Stimmen Sie den Plan mit allen Beteiligten ab.
  • Ermitteln Sie die logischen Abhängigkeiten der einzelnen Arbeitspakete und legen Sie im Netzplan eine sachlich und zeitlich korrekte Reihenfolge der Arbeitspakete fest. Organisieren Sie auf dieser Basis die Arbeit in Ihrem Team.

Stolperfalle 4 – Unterschätzte Risiken

Projektarbeit ist spannend, man weiß nie, welche Überraschung hinter der nächsten Ecke wartet. Risiken zu verdrängen oder kollektiv zu ignorieren bringt nichts. Die Realität schert sich nicht um Wunschdenken oder haltlosen Optimismus getreu dem Motto: »Das wird schon alles irgendwie gut gehen.«

Meine Tipps:

  • Überlegen Sie zu Beginn, welche Risiken überhaupt existieren. Ein Problem ist halb gelöst, wenn es nur klar formuliert wird.
  • Führen Sie geeignete Maßnahmen durch, um die Risiken zu minimieren. Legen Sie dabei ein besonderes Augenmerk auf Risiken, die schwerwiegende Folgen haben können.
  • Bagatellisieren Sie ein Risiko nicht. Nur wenn Sie die Gefahrenpotenziale ehrlich analysieren, können Sie dem Risiko erfolgreich begegnen.

Stolperfalle 5 – Mangelnde Kommunikation

Kontinuierliche aktive Kommunikation stellt eine Grundvoraussetzung für den Erfolg eines Projektes dar. Ohne passende Kommunikationsstrukturen kommen in kritischen Phasen des Projekts keine Entscheidungen zustande – und das Projekt bleibt auf der Strecke.

Meine Tipps:

  • Halten Sie fest, wer welche Informationen wann und in welchem Format erhalten soll. So stellen Sie sicher, dass jeder die Informationen bekommt, die er für eine erfolgreiche Projektarbeit braucht.
  • Sorgen Sie dafür, dass jede Person im Projekt weiß, für was sie verantwortlich ist. Nur wenn es eine klare Zuordnung von Verantwortlichkeiten gibt, können Aufgaben gut und rechtzeitig erledigt werden.
Bist du auf der Suche nach einer Software, damit deine Projekte in Zukunft nicht mehr scheitern? Dann wirf einen Blick auf Capterras Liste der besten Projektmanagement Software!

Autorenprofil Mario Neumann

Portrait

Mario Neumann hat 15 Jahre in einem internationalen IT-Konzern als Experte für Projektmanagement gearbeitet. Seit 2008 entwickelte er als selbständiger Trainer und Berater sein Konzept für „Situatives Projektmanagement“, mit dem er Projektleiter für alle Phasen ihrer Projekte fit macht.

Cycle de vie d’un projet : le guide pour améliorer vos performances

Header Cycle de vie le projet - le guide pour améliorer vos performances

Header Cycle de vie le projet - le guide pour améliorer vos performances

Sur les plus de 2 200 acheteurs potentiels de logiciels de gestion de projet GetApp interviewés de 2016 à 2018, 64 % d’entre eux ont déclaré que la gestion inefficace et non organisée des projets représentait l’aspect le plus difficile de leur travail. Pour leur défense, le cycle de vie d’un projet n’est pas chose facile à maîtriser.

Si votre petite entreprise souffre de problèmes de gestion de projet et d’un rendement médiocre entraînant une perte de revenus, il est temps de réévaluer vos processus.

Les gestionnaires de projet peuvent s’attaquer à ce problème en utilisant une méthodologie normalisée, étape par étape, du cycle de vie des projets. Intégrer des pratiques normalisées de gestion de projet dans l’ensemble de l’organisation réduit le risque d’échec du projet et permet d’obtenir de meilleurs résultats.

Dans cet article, nous allons vous présenter 5 étapes à suivre pour garantir la livraison en temps et en heure de vos projets. Nous étudierons chaque phase de réalisation en profondeur.

Guide méthodologique étape par étape de la gestion du cycle de vie d'un projet
Guide méthodologique étape par étape de la gestion du cycle de vie d’un projet

5 étapes pour la gestion du cycle de vie d’un projet

1. Initiation : déterminez l’objectif du projet

Cette étape, si elle est correctement implémentée, augmente les chances de succès d’un projet. Le lancement d’un projet est la première étape du cycle de vie et implique l’élaboration d’une solide analyse de rentabilisation. Il s’agit d’un document qui explique à l’équipe la nécessité du projet, sa portée et sa vision. Un business plan détaillé vous aidera également à faire financer votre projet.

Voici comment lancer un projet avec succès :

  • Créez une charte de projet ou une analyse de rentabilisation : ce document est nécessaire pour expliquer la vision, les objectifs, la portée, les intervenants, les rôles et les responsabilités du projet, ainsi que le plan et le budget.
  • Lancez une étude de faisabilité pour analyse de rentabilisation : identifiez un problème commercial que votre projet pourra résoudre.
  • Identifiez les parties prenantes du projet : déterminez quel sera l’impact du projet sur vos équipes. Vous devez également comprendre les attentes de vos collaborateurs à l’égard du projet.
Conseil
Dans la phase de lancement du projet, n’oubliez pas d’inclure la portée de la gestion des opportunités. Vous éviterez ainsi de passer à côté d’occasions intéressantes et pourrez planifier vos ressources à l’avance.

2. Planification : établissez une feuille de route et une équipe de projet

En gestion de projet, la différence entre réussite et échec dépend de la qualité du plan. Il est crucial de s’assurer que vous avez planifié correctement votre projet.

Au cours de cette phase, vous devez créer un document ou un ensemble de documents de planification de projet. Ce plan de projet indique les tâches à réaliser par l’équipe et comment elles seront exécutées. Vous y indiquerez tous les processus (financiers, qualité, développement du projet, etc.) requis pour garantir le bon déroulement du projet.

Pour une planification réussie, voici les étapes à suivre :

  • Créez une feuille de route : tout d’abord, déterminez les objectifs et le calendrier du projet. Faites un tableau ou un graphique et visualisez les étapes importantes. Créez également un cahier des charges en prenant en compte les objectifs et les événements marquants du projet.
  • Estimez le budget : il est crucial de déterminer le montant requis pour réaliser votre projet et le retour sur investissement attendu.
  • Formez une équipe de projet fonctionnelle : évaluez les ressources de votre organisation et formez une équipe pour accomplir toutes les tâches du projet.
  • Identifiez les barrages potentiels : dressez une liste des risques prévisibles pour mieux les contourner et assurer la qualité du projet tout au long de son cycle de vie. Les réductions budgétaires et la limitation des ressources font partie des risques les plus courants.
  • Élaborez un plan de communication : vous devez savoir comment communiquer avec vos parties prenantes, internes et externes. Établissez un calendrier pour assurer l’efficacité de ces communications.
Conseil
Établissez un calendrier pour les réunions régulières de collaboration intraservices, comme l’équipe de business intelligence, produits et marketing. Vous aurez ainsi un créneau réservé aux discussions, tout en vous assurant de respecter des échéances réalistes.

3. Exécution : passez à l’action

C’est pendant cette phase que vous devez exécuter la stratégie établie à l’étape précédente : en somme, on crée les livrables et on les présente au client. Au cours de l’étape d’exécution du projet, un gestionnaire de projet doit être en charge des équipes, des processus et de la communication.

Voici quelques conseils pour y arriver :

  • Organisez les flux de travail : assignez les tâches selon les aptitudes de vos collaborateurs. Expliquez-leur quels sont leurs responsabilités, les critères et les processus du projet.
  • Prévoyez des réunions de suivi : organisez des briefings réguliers pour ne rien manquer de l’état d’avancement du projet. Vous pourrez ainsi vous assurer que chacun atteint ses objectifs et éclaircir tout doute ou problème avec les membres de votre équipe.
  • Communiquez avec les clients : au cours de cette phase, il est essentiel de tenir vos clients au courant de l’évolution du projet.
Conseil
Discutez de la façon dont vous aimeriez intégrer les retours des clients à cette étape, de la fréquence à laquelle vous les solliciterez et du délai d’exécution pour les implémenter. Vous éviterez ainsi les retouches de dernière minute et réduirez les coûts associés.

4. Suivi et contrôle : appuyez-vous sur des métriques clés

Dans cette phase, vous mesurez la progression et le rendement du projet pour vous assurer de son bon déroulement. Les gestionnaires de projet peuvent en suivre l’état d’avancement à tout moment pour modifier le plan si besoin.

Voici ce que cette phase implique :

  • Mesurez l’avancement du projet : les indicateurs clés de performance (ou KPI en anglais) permettront de suivre l’avancement du projet et de s’assurer que les tâches se déroulent comme prévu. En suivant ces indicateurs, vous serez sûr de respecter les échéances des livrables. Pour s’assurer que vous ne dépassez pas le budget alloué, le gestionnaire de projet devrait faire le suivi du coût de toutes les ressources utilisées.
  • Évaluez les risques et trouvez des solutions : vous devriez être conscient des risques qui pourraient impacter le projet. Effectuez des ajustements et trouvez des solutions pour vous assurer que lesdits risques n’impactent pas de façon significative la portée ni le budget du projet. Documentez les solutions pour vous aider lors de projets futurs.
Conseil
Pendant cette phase, prenez le temps de vous réunir avec votre équipe pour discuter d’autres solutions financières. Il est important de suivre de près votre projet pour avoir une idée précise du montant total des ressources dépensées et identifier les domaines dans lesquels vous pouvez économiser.

5. Clôture : préparez un rapport de projet

Cette phase indique que le projet est terminé et implique un post-mortem et un suivi. Un gestionnaire de projet identifie les forces et les faiblesses du projet en termes de temps, de processus suivis et de ressources utilisées. Les faiblesses sont évaluées pour que les chefs de projet puissent élaborer des solutions.

Voici ce que vous devez faire pour clôturer un projet avec succès :

  • Réévaluez les ressources : analysez la performance de votre équipe en termes de respect des délais de livraison et de qualité du travail. Vous devrez alors mettre fin à votre collaboration avec les ressources contractuelles et sécuriser les ressources à temps plein pour le prochain projet.
  • Organisez une réunion d’équipe : clôturez officiellement le projet avec une réunion pour revenir sur les succès, les lacunes, les risques et les échecs. Cela vous sera utile pour de futurs projets.
  • Documentez l’achèvement du projet et préparez le rapport final : vous devrez documenter tous les aspects du projet une fois qu’il sera terminé. Effectuez une analyse finale des performances globales. Réalisez un audit de toutes les phases et préparez un rapport pour les parties prenantes en couvrant tous les aspects du projet : objectifs atteints, tâches réalisées, délais de livraison, budget final dépensé, ressources totales dépensées, risques rencontrés, etc.
Conseil
Organisez une réunion de clôture de projet avec votre client et prenez note de son point de vue sur les performances globales du projet. Vous pouvez intégrer ses retours et opinions dans les domaines relatifs à la gestion de projet pour améliorer l’efficacité de votre équipe. Cela peut vous aider à gagner la confiance de vos clients et à renforcer votre image de marque en tant que fournisseur de services de confiance.

Mesures recommandées

Vous vous êtes muni de ce guide méthodologique étape par étape sur le cycle de vie des projets pour votre petite entreprise, c’est parfait ! Ensuite, voici ce que vous devriez faire :

  • Identifiez une plateforme de gestion de projet compatible avec votre modèle de cycle de vie préféré et propose des fonctionnalités telles que la gestion de tâches, les diagrammes de Gantt, les tableaux Kanban et la documentation.
  • Recueillez les opinions de votre équipe sur la méthodologie du cycle de vie du projet et implémentez-les lors de la mise à jour de votre stratégie. Il est essentiel de s’assurer que votre méthodologie répond aux besoins uniques de votre entreprise lorsque vous suivez les étapes listées dans cet article.

Acompanhe seus projetos com este modelo de Gráfico de Gantt no Excel

gráfico de Gantt no Excel

Depois de disponibilizar um modelo de Gráfico de Burndown, o Capterra traz agora uma opção de Gráfico de Gantt no Excel para você e sua equipe cuidarem melhor dos seus projetos. 

gráfico de Gantt no Excel

A tentação de realizar um projeto sem planejamento é grande, principalmente com aqueles pequenos. No começo, são apenas algumas pessoas envolvidas, e as tarefas, prazos e responsabilidades parecem estar claramente definidos. Tudo é fácil!

Só que o projeto começa, e a expectativa não vira realidade. De repente, tudo se complica, alguém fica doente e um fornecedor não faz a entrega conforme o esperado. O cliente liga e reafirma que precisa do projeto finalizado o mais rápido possível. É quando surge a pergunta: quando estará pronto?

Em algum momento, o gerente de projeto precisa admitir que perdeu a visão geral do que está sendo feito. As tarefas se misturam, prazos importantes não são cumpridos e a resposta fica clara: é preciso planejar!

Uma solução simples: o Gráfico de Gantt

Quem trabalha em um projeto precisa planejar. Trata-se do passo definitivo para a uma implementação bem-sucedida. Isso se aplica tanto aos projetos pequenos como aos grandes, porque até mesmo os menores possuem tarefas complexas, envolvem riscos e precisam da coordenação entre vários participantes.

Os Diagramas de Gantt se estabeleceram como um instrumento de planejamento na gestão de projetos. Eles possuem apenas dois eixos: o vertical mostra as tarefas do projeto, enquanto o horizontal mostra o período em que essas tarefas devem ser concluídas.

A princípio, parece muito limitado, mas mesmo essa versão simples do Gráfico de Gantt traz enormes vantagens. Com ele, você pode ver rapidamente quando cada ação deve acontecer. Também é mais fácil lidar com as dependências entre tarefas. 

Por exemplo, se a tarefa número 4 não puder ser concluída até que a tarefa número 2 acabe, as consequências dos atrasos da última poderão ser avaliadas rapidamente. Além disso, o Gráfico de Gantt funciona bem para realizar controles e correções ao longo do projeto. Se a tarefa número 1 não for entregue no dia 3 de um mês, fica imediatamente claro que algo não está indo como deveria e assim é possível definir a melhor maneira de lidar com a situação.

Outra vantagem deste tipo de gráficos é que eles podem ser criados e atualizados com rapidez e facilidade. É um dos métodos mais eficazes para exibir atividades com base no tempo e apresenta uma solução simples para o planejamento de projetos que pode causar grande impacto com pouco tempo investido. Não surpreende que eles tenham se estabelecido como uma das ferramentas mais usadas na gestão de projetos.

Por isso, criamos um modelo de Gráfico de Gantt no Excel para ajudar a sua empresa. Nele, você pode verificar quem são os responsáveis pelas tarefas, qual porcentagem de cada uma já foi concluída e ver de maneira fácil e rápida quais estão sendo feitas e o estado de cada uma.

Ao usá-lo, sua empresa pode experimentar uma ferramenta de planejamento antes de investir em softwares de gestão de projetos. Nosso modelo de Gráfico de Gantt no Excel inclui explicações sobre como preencher os campos, bem como fórmulas que criam gráficos automaticamente após a entrada de dados.

Como funciona nosso modelo 

Para criar um Gráfico de Gantt, primeiro você precisa de um plano de projeto detalhado. A ideia básica por trás destes gráficos é nomear todas as tarefas e subtarefas e determinar o tempo necessário para cada uma. Portanto, um plano de projeto consiste em uma série de tarefas relacionadas que precisam ser concluídas em uma determinada ordem.

Por exemplo, se você pretende pintar uma sala, não pode começar antes de colocar todos os móveis para fora. Nada impede, no entanto, que você comece a misturar a tinta enquanto um amigo retira todos os móveis da sala.

O primeiro passo para fazer um plano de projeto é, portanto, a definição da sua estrutura, subdividindo aspectos do projeto em tarefas individuais. Por exemplo, as tarefas “comprar tinta” e “misturar tinta” pertencem ao conjunto “tinta”.

Além das tarefas individuais, também é preciso definir a sequência na qual elas devem ser concluídas. No exemplo anterior, você deve comprar a tinta antes de misturá-la. Ao incluir essa informação, o Gráfico de Gantt mostra imediatamente se as tarefas são executadas paralelamente ou uma após a outra.

Depois de anotar a duração e a data de início das tarefas, o modelo cria barras no gráfico. A duração determina o comprimento das barras no calendário. A data final das atividades é calculada automaticamente.

Software de Gráfico de Gantt

Além do modelo de Gráfico de Gantt no Excel que apresentamos, também é possível usar softwares especiais para a gestão de projetos. As empresas podem usar o modelo em Excel para ter uma ideia de como planejar. Uma opção é começar com um projeto pessoal para conhecer esse tipo de ferramenta.

Já os programas especializados incluem algumas vantagens que não estão no Excel, são muito mais fáceis de usar e mais claros na apresentação. Com eles, também é possível economizar tempo nas entradas de dados e atualizações manuais, especialmente se o software é capaz de importar dados de outros sistemas.

Softwares completos de gestão de projetos têm outras vantagens: além de ferramentas de planejamento, como o Gráfico de Gantt, eles também oferecem funcionalidades como registro de horas, gestão de tarefas, colaboração em projetos, etc.

Experimente diferentes soluções para descobrir qual se adequa melhor às suas necessidades. Independentemente da solução que você escolher, o Gráfico de Gantt provavelmente se tornará um elemento essencial na gestão dos seus projetos.

Confira os outros templates para gerir projetos disponibilizados pelo Capterra:

Schritt für Schritt zum Projektlebenszyklus oder wie ich mit Methode meine Projekt-Performance verbessere

projetklebenszyklus header

Von den über 2.200 potentiellen Käufern von Projektmanagement-Software, die wir von GetApp zwischen 2016 und 2018 befragt haben, gaben 64 % die „mangelnde Effizienz und schlechte Organisation von Projekten“ als ihr größtes Problem an.

Doch es gibt Hoffnung: Auch kleine Unternehmen können aus dem Teufelskreis der Umsatzeinbußen ausbrechen, die sich aus schlecht gemanagten Projekten ergeben. Dafür müssen nur die Prozesse im eigenen Projektmanagement auf die Probe gestellt werden.

Projektmanager*innen tun gut daran, durch den Einsatz von standardisierten Prozessen Fehler auszumerzen. Das gilt auch für die methodische Überwachung des Projektlebenszyklus. Werden derartige Vorgehensweisen umfassend in allen Abteilungen umgesetzt, kann man nicht nur das Risiko eines Scheiterns von Projekten verringern, sondern auch gleichzeitig die Ergebnisse eines Vorhabens verbessern.

Mit diesem Artikel wollen wir dazu beitragen, den Projekterfolg dauerhaft zu sichern, indem wir dir einen fünfstufigen Plan für Verwaltung und Ausarbeitung eines Projektlebenszyklus an die Hand geben. Es geht um diese 5 Schritte, die sich jeweils einer Phase im Projektlebenszyklus zuordnen lassen und die wir gleich noch einzeln besprechen werden:

So verwaltest du die 5 Schritte des Projektlebenszyklus

grafik - schritt für schritt projektlebenszyklus
1. Definitionsphase: Lege eine detaillierte Projektagenda fest

Eine sorgfältige Definition verbessert die Aussicht auf Projekterfolg. Um ein erfolgreiches Projekt anzustoßen, braucht es zuerst einmal ein überzeugendes Geschäftsszenario. In diesem Dokument wird der Rahmen des Projektes abgesteckt, Ziel, Umfang und Vision werden hier festgehalten. Ein detaillierter Business-Plan hilft darüber hinaus dabei, die Finanzierung des Projektes festzuzurren, weil er solide Argumente liefert.

So leitest du ein erfolgreiches Projekt ein und sicherst seinen Erfolg von Anfang an:

  • Projektcarta oder Geschäftsszenario erstellen: Die Carta bzw. das Szenario dient dazu, Vision, Ziele, Umfang, Stakeholder, Rollen und Verantwortlichkeiten festzulegen. Weiterhin werden hier auch gleich der übergeordnete Ablauf und das Budget des Projektes abgesteckt.
  • Machbarkeitsstudie für das Geschäftsszenario durchführen: Hier gilt es, festzulegen, welches unternehmerische Problem durch das Projekt gelöst werden soll.
  • Stakeholder identifizieren: Im Vorfeld muss klar sein, wer bzw. welche Teams und Abteilungen von einem Projekt wie betroffen sind. Auch die Erwartungen der Beteiligten müssen abgeklopft werden.
Profitipp:
Denke daran, von vorneherein auch die Komponente des Chancenmanagements einzuplanen, sodass du bei einer positiven Abweichung vom Plan über ausreichend Ressourcen verfügst, um angemessen zu reagieren..

2. Planungsphase: Projekt-Roadmap und Teamzusammenstellung

Über Erfolg oder Misserfolg eines Projektes gibt allzu oft die Qualität der Projektplanung den Ausschlag. Entsprechend kann die Bedeutung dieser Phase gar nicht häufig genug unterstrichen werden.

In diesem Teil wird der Projektplan erstellt und dokumentiert, je nach Umfang in einem oder mehreren Dokumenten. In diesem Plan wird festgehalten, was das Team wie tun wird. Er umfasst die für den Projekterfolg wesentlichen Prozesse aus allen Bereichen (Finanzen, Qualitätssicherung, Projektentwicklung usw.).

Die folgenden Schritte garantieren einen erfolgreichen Projektplan:

  • Erstelle eine Projekt-Roadmap: Zuerst müssen Projektziele und Zeitrahmen festgesteckt werden. Zeichne einen Zeitstrahl und trage die Meilensteine ein, um jederzeit den Überblick über den Ist-Stand zu haben. Auf Grundlage dieser Zwischen- und der übergeordneten Projektziele erstellst du dann ein Scope Statement.
  • Veranschlage ein Budget und erstelle daraus einen Finanzplan: Es gilt, für ein Projekt den Finanzrahmen zu stecken. Bestimme die Kosten und den erwarteten ROI.
  • Stelle ein geeignetes Projektteam zusammen:Schau dir deine verfügbaren Ressourcen genau an und stelle ein Team zusammen, das alle Aufgaben erfolgreich abschließen kann.
  • Erkenne eventuelle Probleme:Eine Liste vorhersehbarer Risiken ist von unschätzbarem Wert, wenn eines der erwarteten Szenarien tatsächlich eintritt. Sie hilft dabei, die Qualität auch in unruhigem Fahrwasser zu gewährleisten. Typische Risiken sind zum Beispiel Budgetkürzungen oder mangelnde Personalressourcen.
  • Entwickle einen Kommunikationsplan:Für die Kommunikation mit deinen internen und externen Stakeholdern braucht es von Beginn der Definitionsphase an eine geeignete Strategie. Wenn du schon dabei bist, erstelle auch gleich einen Zeitplan für die regelmäßige Kommunikation.
Profitipp: 
Halte regelmäßige Projektmeetings mit anderen Abteilungen, zum Beispiel der Business Intelligence, dem Produktdesign oder dem Marketing. So hast du genug Zeit, dich allen Aspekten zu widmen und kannst gleichzeitig sicherstellen, dass deine Zeitpläne realistisch bleiben.

3. Realisierungsphase: Setze deine Pläne in die Tat um

Die Realisierungsphase ist die längste Phase im Projektlebenszyklus, denn jetzt geht es daran, die im Vorfeld ausgearbeiteten Projektpläne in die Tat umzusetzen. In dieser Phase müssen Ergebnisse erzielt und den Kunden vorgestellt werden. Im Verlauf der Realisierungsphase sollte ein Projektmanager bzw. eine Projektmanagerin damit betraut sein, Menschen, Prozesse und Kommunikation zu beaufsichtigen.

Mit den folgenden Hinweisen läuft die Realisierungsphase reibungslos:

  • Organisiere Arbeitsabläufe:Weise den entsprechenden Teammitgliedern ihre Aufgaben zu. Erkläre ihnen die Verantwortlichkeiten und Abhängigkeitsbeziehungen, die für einen störungsfreien Ablauf unerlässlich sind.
  • Halte regelmäßige Team-Meetings:Regelmäßige Meetings mit sämtlichen Teammitgliedern helfen dabei, allen einen Überblick über den Fortschritt der einzelnen Personen und Aufgaben zu verschaffen. So werden Ziele eingehalten und die an ihnen arbeitenden Kolleg*innen haben gleichzeitig die Möglichkeit, Bedenken oder Risiken im passenden Rahmen anzusprechen.
  • Kommuniziere mit den Kunden:Es ist wichtig, dass deine Kunden in dieser Phase immer über den Projektfortschritt informiert sind.
Profitipp:
Besprich, wie du in dieser Phase mit Kundenfeedback umgehen willst, wie häufig du nach Rückmeldungen fragen möchtest und wie lange es dauern soll, die entsprechenden Änderungen einzuarbeiten. Auf diese Weise werden möglicherweise kostspielige Konflikte vermieden, weil es nicht erforderlich sein wird, in den letzten Zügen des Projektes noch größere Modifikationen vorzunehmen.

4. Monitoring und Controlling: Grundlegende Kennzahlen als Bewertungsgrundlage

Diese Phase verläuft im Grunde zeitgleich mit der Realisierungsphase und wird deshalb in einigen Übersichten nicht einzeln aufgeführt. Wir halten sie aber für so grundlegend, dass wir ihr hier einen eigenen Abschnitt widmen. Der Grundgedanke: Stelle fortwährend sicher, dass alles nach Plan verläuft. Projektmanager*innen können jederzeit in ihr Projekt eingreifen und Anpassungen vornehmen, um sicherzustellen, dass alles reibungslos verläuft.

Dafür brauchen sie allerdings immer einen guten Überblick. Den sichern sie sich am besten so:

  • Projektfortschritt messen:Mit Leistungskennzahlen, auch KPI (Key Performance Indicator) genannt, lässt sich nachverfolgen, ob alle Aufgaben tatsächlich im Zeitplan liegen. Dafür muss man natürlich vermerken, ob Zwischenziele pünktlich geliefert werden. Dasselbe gilt für Ausgaben. Behält die Projektmanagerin oder der Projektmanager alle Kosten im Auge, können sie nicht unerwartet aus dem Ruder laufen.
  • Risikoevaluierung und Problemlösungsstrategien:Alle eventuell im Projekt entstehenden Risiken sollten im Auge behalten werden. Hier sind möglicherweise Anpassungen erforderlich oder es müssen Wege gefunden werden, um all diese Klippen zu umschiffen und Umfang und Budget unter Kontrolle zu halten. Diese Lösungsstrategien sollten dokumentiert werden, so braucht man bei zukünftigen Projekten das Rad nicht neu zu erfinden, sondern kann einfach auf Erprobtes zurückgreifen.
Profitipp:
Setze dich ab und zu mit deinem Team zusammen und besprich zusätzliche finanzielle Möglichkeiten. Auf diese Weise behältst du dein Projekt immer im Blick und hast ein besseres Gefühl für die Gesamtkosten. Möglicherweise lassen sich so Bereiche identifizieren, in denen du Kosten einsparen und dadurch zusätzliche Gewinne generieren kannst.

5. Abschlussphase: Abschlussbericht vorbereiten

In dieser Phase ist die eigentliche Projektarbeit abgeschlossen. Jetzt gilt es, sie Revue passieren zu lassen und auszuwerten. Projektmanager*innen müssen in dieser Phase das Projekt in Hinblick auf Dauer, Prozesseinhaltung und Ressourcenverwendung prüfen. Schwächen werden evaluiert und Strategien entwickelt, um diesen Problemen in Zukunft besser zu begegnen.

Zum erfolgreichen Projektabschluss gehört die:

  • Neuauswertung der Ressourcen:Du musst die Leistung deiner Teammitglieder hinsichtlich der Qualität und Pünktlichkeit ihrer Arbeit auswerten. Die Verträge mit Externen müssen beendet, Interne dem nächsten Projekt zugewiesen werden.
  • Abschlussbesprechung:Trommele ein letztes Mal dein Team zusammen und schließe das Projekt offiziell ab. Besprich dabei Erreichtes, Verfehltes, Risiken, Erfolge und Misserfolge. Dabei kannst du viel für zukünftige Projekte lernen.
  • Dokumentation des Projektabschlusses und Erstellung des Projektberichts:Ist ein Projekt abgeschlossen, müssen alle Aspekte dokumentiert werden. Nimm eine letzte Analyse der Gesamtleistung vor. Durchkämme alle Phasen deines Projektes und erstelle einen Bericht für die Stakeholder, in dem du erreichte Ziele, erledigte Aufgaben, eingehaltene Deadlines, das endgültige Budget, die verwendeten Ressourcen, alle Probleme usw. festhältst.
Profitipp:
Halte eine Abschlussbesprechung mit deinen Kunden und lass dir darlegen, wie sie die Leistung deines Teams im Projekt und die Qualität der Ergebnisse einschätzen. Dieses Feedback kannst du dann ausarbeiten und in dein zukünftiges Projektmanagement einfließen lassen und so die Leistung deines Teams verbessern. Das wiederum erhöht das Vertrauen deiner Kunden, stärkt das Image deiner Marke und dich als vertrauenswürdigen Dienstleister oder vertrauenswürdige Dienstleisterin.

Nächste Schritte

Auf dem Weg zum sorgfältig ausgearbeiteten Projektlebenszyklus solltest du als Nächstes Folgendes tun:

  • Entscheide dich für eine Projektmanagement-Plattform, die sich an den von dir gewünschten Lebenszyklus anpassen kann, und Funktionen wie Aufgabenverwaltung, Gantt-Diagramme, Kanban-Boards und Dokumentations-Features bietet.
  • Hole bei deinem Team Feedback zur Erstellung des Projektlebenszyklus ein und berücksichtige ihre Vorschläge, wenn du die Methode für dich anpasst. Denn das wirst du tun müssen, nur dann funktioniert sie auch für dich und deine Situation.

Conheça 3 ferramentas de BI gratuitas

ferramentas de bi gratuitas

ferramentas de bi gratuitas

Uma das melhores características das ferramentas de business intelligence (BI) é que seus benefícios não estão limitados a um determinado tipo de empresa. Seja para 10 ou 10.000 funcionários, é possível aproveitar as vantagens que as ferramentas de BI oferecem, como painéis e relatórios pontuais.

Mas há um problema: a maioria das ferramentas de BI são caras. A boa notícias é que se você evitava investir em um desses programas por causa do custo, não tem mais com o que se preocupar.

Existem ferramentas de BI gratuitas e de código aberto que são uma excelente maneira de aproveitar os benefícios dos dados e análises sem nenhum custo.

Vamos conferir três opções de ferramentas de business intelligence entre as melhor avaliadas no diretório do Capterra.

Cada uma das alternativas abaixo (apresentadas em ordem alfabética) tem uma avaliação geral dos usuários acima da média (4,5 estrelas ou mais) em comparação com outros produtos da mesma categoria. Elas também têm mais de 10 reviews e incluem pelo menos três dos principais recursos dos programas de BI (saiba mais sobre nossa metodologia no final do texto).

E as ferramentas de BI de código aberto? Infelizmente, no momento desta análise, nenhum software open source passou pelo filtro da nossa metodologia. Se você necessita de uma solução de código aberto, no entanto, pode conferir algumas opções no final deste artigo.

Os programas


  • Databox
  • QlikView
  • Tableau

3 ferramentas de BI gratuitas

1. Databox

O Databox é o destaque entre as ferramentas de BI gratuitas, com pontuação alta em facilidade de uso, praticidade e suporte ao usuário.

O software permite que as empresas visualizem e acompanhem seus KPIs (indicadores de desempenho na sigla em inglês) por meio de um painel visual amigável, fornece informações em múltiplos dispositivos e pode ser integrado a sistemas populares, como Adobe Analytics e Salesforce.

O Databox pode ser implantado via nuvem, software como serviço (SaaS na sigla em inglês) e web e possui aplicativos para iOS e Android.

Prós: segundo os usuários, o software é visualmente agradável e oferece um grande número de integrações com outros sistemas.

Contras: os usuários afirmam que gostariam de ter mais opções de integração com outros programas.

Valor do upgrade: US$ 49 (cerca de R$ 200) por mês para o plano básico e US$ 248 (cerca de R$ 1.012) por mês para o plano business.

Melhor avaliado por: profissionais dos setores de marketing, publicidade e tecnologia da informação, bem como gerentes e diretores.

captura de tela databox
Painel de business intelligence do Databox, disponível também para iOS e Android (Fonte)

2. QlikView

O QlikView, da Qlik, é uma ferramenta de BI que oferece extração, transformação, carregamento (ETL na sigla em inglês), armazenamento de dados e análise multidimensional, além de painel de visualização para o usuário final. O grande destaque deste software é a sua capacidade de conectar fontes de dados e criar visualizações de dados e painéis usando essas informações.

O programa pode ser implantado via nuvem, SaaS e web. O fornecedor oferece suporte por telefone durante o horário comercial, suporte online e treinamento por meio de webinars e documentos de suporte.

Prós: os usuários destacam a praticidade do programa em comparação com outras ferramentas de business intelligence.

Contras: segundo os usuários, o suporte ao cliente do QlikView está abaixo da média e pode ser um pouco difícil de usar (a base de conhecimento está disponível apenas em inglês).

Valor do upgrade: US$ 30 (cerca de R$ 120) por usuário, por mês.

Melhor avaliado por: desenvolvedores de BI, gerentes de BI e pessoas que trabalham em organizações da sociedade civil.

3. Tableau

O Tableau é perfeito para as pessoas que gostam das tabelas dinâmicas do Excel. Ou, pelo menos, para quem gosta do conceito. Ele possui uma interface de usuário simplificada que permite a manipulação de dados com arrastar e soltar e visualizações.

O Tableau pode ser implantado via nuvem, SaaS e web ou instalado na máquina. Além disso, possui aplicativos para iOS e Android.

Existem treinamentos presenciais, online com um representante, por meio de webinars e com documentos. O suporte está disponível online e por telefone durante o horário comercial.

Apesar da versão gratuita não proteger os dados, a atualização permite que os usuários obtenham acesso a alguns recursos avançados de governança e segurança de dados.

Prós: os usuários avaliam o Tableau acima da média no quesito praticidade.

Contras: segundo os usuários, o suporte ao cliente é deficiente e o programa pode ser difícil de usar. 

Valor do upgrade: US$ 70 (cerca de R$ 285) por usuário, por ano para o Tableau Creation.

Melhor avaliado por: estudantes, analistas de negócios e profissionais do setor educacional.

captura de tela tableau
Painel de business intelligence do Tableau, que conta com upgrade caro (Fonte)

Descrição dos recursos

Abaixo estão as descrições das funcionalidades mencionadas nos softwares deste artigo:

Relatórios pontuais: relatórios que atendem aos requisitos de informações em constante mudança, conforme necessário.


Painel: tela de gráficos e tabelas para visualizar estatísticas e métricas.


Indicadores-chave de desempenho: métricas importantes pelas quais o desempenho da empresa/funcionário é monitorado e avaliado.


Análise de dados visual: interação de elementos de visualização de dados (como tabelas e gráficos) para detalhamento de informações.

Programas de BI open source

Infelizmente, nenhuma ferramenta de business intelligence de código aberto passou nos critérios da nossa metodologia, principalmente pela falta de avaliações. Se você busca uma solução do tipo, porém, confira abaixo algumas opções:

  • Metabase: O programa possui três dos quatro principais recursos que destacamos nos softwares de BI gratuitos. 
  • Pentaho Business Analytics: Esta ferramenta apresenta todos os quatro recursos e possui uma avaliação alta dos usuários do Capterra.
  • ReportServer: A plataforma possui poucas avaliações, mas inclui todos os quatro recursos da lista e uma lista impressionante de opções de implantação. O sistema é gratuito através de uma licença aGPL e possui um valor de download, a ser pago uma única vez, de € 1.999 (cerca de R$ 9.100) para empresas.
Busca um software de business intelligence que faça algo diferente do que as ferramentas que destacamos? Visite o diretório do Capterra.

Metodologia

As ferramentas consideradas para este artigo precisavam:

  • Oferecer uma versão gratuita e independente do software (não uma versão de avaliação em que você deve adquirir o programa após um período de tempo limitado).

Os programas que atendiam a essa definição de mercado também precisavam de um mínimo de 10 avaliações de usuários, publicadas entre 31 de maio de 2018 e 2 de julho de 2019, e ter uma classificação geral acima da média em comparação com outros produtos da categoria.

  • As melhores ferramentas gratuitas tinham uma classificação geral mínima de 4,5/5 estrelas no Capterra no momento da publicação.

Observação: as partes deste artigo que apresentam opiniões e pontos de vista expressos pelos usuários não representam as opiniões do Capterra.

Os programas selecionados neste artigo são exemplos para mostrar um recurso em contexto e não se destinam a endossos ou recomendações. Eles foram obtidos de fontes consideradas confiáveis no momento da publicação.

 

5 IoT Devices That Have Shaped Our Work Environment Today

IoT devices within a business

When I first heard that my previous employer had hired a Head of Internet of Things (IoT), I thought it was a joke. I questioned: ‘How can someone’s job title be about ‘things’ on the internet?’ 

I quickly learned that this thing called ‘the Internet of Things’, was actually a very real and genuine, well, thing. That was back in 2012. Fast-forward seven years and IoT has turned out to be one of the most transformative technologies of the decade. But for many of us non-technical folks, the concept of it still feels a little vague. 

In this article, we answer the questions: 

  • What is the Internet of Things? 
  • How has it allowed us to improve data management?
  • And which five IoT devices have been most ground-breaking?

IoT devices within a business

What is the Internet of Things?

The Internet of Things (IoT) is a system of devices that connect to each other and the Internet. A broader way to define IoT devices are machines that ‘communicate’ with each other through the cloud. Everyday items can be made smarter through IoT technology, including coffee makers, laptops, mobile phones, and basically everything else you can think of that has an on or off button. 

How does the Internet of Things work?

IoT devices have built-in sensors, processors, and communication hardware that enable them to carry out big data analytics from their surrounding environments. The information gathered is fed into an IoT platform, which machines then use to analyse and act upon to meet business and consumer demands. 

Think of a smart toaster: Controlled through a smartphone app, a smart toaster acts off personalised settings to produce delicious, golden slices with every pop. It automatically calculates factors such as temperature and length of cooking time based on the consumer’s preferences.

So, no more scraping those burnt edges of crust into the bin—just perfect toastiness, every single time.

Smart toaster buttery toast
We’re just going to leave this here…

That’s important, obviously, but IoT applications can tackle even greater problems too. Take what Melbourne is doing with its waste system for instance. The city has installed smart sensor technology into BigBelly bins to reduce the overflow of rubbish in street bins. Once the bin reaches 70% capacity, it sends an alert to a control centre to facilitate emptying it.

So, how has the Internet of Things changed the workplace?

The Internet of Things network is now used by businesses to achieve several goals. These include energy consumption reduction and the optimisation of company operations. It’s also used to increase employee comfort, generate greater revenue and increase customer engagement. 

Through IoT, specialists can pinpoint what information is useful and what can be deemed irrelevant (and therefore ignored). More than that, they can follow patterns, makes predictions based on trends, and prevent problems from happening before they become a concern. Because of this incredible power, business strategies are regularly formed off the back of the information provided by the IoT or IIoT (the Industrial Internet of Things).

Here are five other ways IoT has already made significant waves in the workplace: 

1. Intelligent buildings

Who hasn’t worked in a shared office and experienced some sort of disagreement over the air conditioning? Luckily, IoT can step in to mediate. 

For example, Google’s Nest Thermostat learns (through machine learning) from the temperature settings manually inputted by staff over a couple of days. The thermostat will then adapt accordingly to blow out a comfortable temperature to cool the office. It also detects when people are in the office and when it should turn itself off to save energy.

It isn’t just the heating that has become more efficient. Businesses are also connecting their lighting system to an IoT network to increase energy efficiency, enhance comfort for occupants and reduce maintenance costs.

2. Safety and security

Smart appliances can also be fitted into buildings to make them safer. In the case of a fire, for example, intelligent smoke detectors alert fire-fighters to the emergency while staff focus on removing themselves from danger. 

Many businesses have also implemented advanced electronic access control systems so that workers don’t need to carry around bulky keys or access cards. Instead, the employee accesses password-protected areas through a digital ID on their mobile device. Not having a physical ID reduces the risk of it being stolen, lost or copied.

3. Travel

According to Austroads, congestion performance in Australia correlates with a city’s population. The bigger the city, the worse the traffic jams—which is bad news for Melbourne and Sydney residents who commute to work via car. 

But here’s the good news: Connected cars will become one of the most important IoT devices to steer us toward safer and more convenient journeys. These cars connect to the Internet via a wireless local area network (WLAN), which allows the vehicle to benefit from the data of other connected devices inside and outside the car. This way, the driver can react to events on the road ahead based on the information provided. 

Circling around filled-up car parks may also soon be a thing of the past. Telstra’s Smart Parking system enables drivers to quickly find available parking spots before they reach their destination. The technology is already deployed across several Australian council regions in Melbourne and Perth.

4. Employee health and well-being

IoT data collection is essential for the advancement of healthcare research and treatment. Wearable technology is one example that has demonstrated its effectiveness in this area. An Apple Watch, for example, can monitor and react to a person’s levels of mood and cognition. 

Devices such as these have grown in popularity among consumers, which has given us greater insights into how to manage mental health problems, such as stress. Employees who are mentally and physically healthy tend to be more productive, show higher levels of engagement, and have fewer sick days. 

As businesses have begun to show recognition for this, wearable smart devices have increasingly worked their way into corporate wellness programs too. Some employers are rewarding employees who track how often they are at their desk, how often they’re active and how well they sleep at night. 

5. Remote work

Cisco says that ‘more than half of the full-time workforce will be working remotely by 2020’ just as IoT business processes and systems will drastically scale up. The greater levels of connectivity of work platforms have allowed people to work from anywhere, and from almost any device. 

Employees can accomplish the same work activities they could have carried out in an office, such as team meetings and project collaboration. As a result, this way of working has steadily increased over the decade. 

What’s next for IoT?

IoT has given us a world of highly interconnected technologies, from devices and machines to objects, animals and people. Despite all of these technological advances, we’ve only scratched the surface of the possibilities for this tech.

One area the industry must not ignore is the issue of cyber security. As the Internet of Things expands, so does the number of entry points for hackers. Without sufficient network security software, businesses open themselves up to risks in the form of spying, exploitation, blackmail, and theft. 

Businesses who want to invest in this exciting technology should continue doing so. However, ensure the implementation works alongside an updated security strategy.

Looking to update your security system? Check out Capterra’s top-rated network security platforms today.

La era del Dark Data: ¿sabes lo que almacenas?

Dark data qué es, riesgos y beneficios

Dark data qué es, riesgos y beneficios

Uno de los momentos cruciales de todo negocio es ese en el que descubres qué es el Dark Data y, que sí, que tú también lo tienes.

Y aquí es donde tu capacidad estratégica debe brillar. Puedes no ocuparte de ello y dejar que sea un riesgo latente en tu empresa o proyecto, o darle la vuelta y convertirlo en una oportunidad para apoyar nuevas decisiones tácticas. 

Si has elegido la segunda opción, sigue leyendo.

¿En qué consiste el Dark Data?

Gartner define el Dark Data como los activos de información que las compañías procesan y almacenan durante sus actividades de negocio, pero que no consiguen utilizar para otros propósitos, como visión analítica o monetización.

Quizá con esta definición no te has sentido incluido del todo entre las compañías que albergan Dark Data. Pero, si te decimos que, básicamente es información que tienes pero no usas, que ocupa espacio de almacenamiento y te genera tanto costes como riesgos. ¿Te suena familiar? ¿Te preguntas cómo obtuviste este tipo de información?

En muchos casos, el Dark Data no se pidió de por si, sino que se generó y recopiló sin ningún objetivo, como consecuencia de otros procesos. Es decir, nunca se contempló usar esos datos, pero se están almacenando. A veces de forma consciente, a veces de forma inconsciente. Pero lo que es seguro es que no se le está dando un uso y que supone un riesgo que, bien gestionado, puede convertirse en una oportunidad.

Aun así, no pienses que solo generas Dark Data cuando tus clientes, proveedores o usuarios te facilitan información. Tus empleados también pueden generarlo. Debajo de los cimientos de tu pyme hay una enorme acumulación de datos. Es hora de hacer obras.

Cada organización genera distinto tipo de Dark Data. Estos son algunos ejemplos:

  • Datos de Recursos Humanos.
  • Datos extraídos en encuestas y estudios que nunca fueron procesados.
  • Notas o presentaciones antiguas.
  • Versiones obsoletas de documentos actualizados.
  • Correos electrónicos.
  • Cambios registrados en negociaciones de pedidos.
  • Vídeos, imágenes y grabaciones.
  • Registros de actividad.

¿Qué oportunidades ofrece el Dark Data a tu pyme?

Al ser un concepto relativamente nuevo, las empresas que sepan sacar provecho del Dark Data que almacenan serán las que encabecen la carrera de la optimización de recursos.

Ten muy en cuenta que lo que a un departamento (o persona responsable) le parece de nula utilidad, a otro puede representarle el nuevo enfoque de la estrategia que le hará despuntar. 

Estos son solo tres ejemplos de información que almacenas, que no usas y que puede darte datos muy interesantes:

  • Los archivos de registro del servidor pueden hablarte de un comportamiento escondido que tienen tus usuarios en tu sitio web.
  • Los registros cualitativos de llamadas comerciales que hayas generado pueden revelarte sentimientos y opiniones de tus clientes que no se reflejan en las encuestas de calidad de servicio al cliente.
  • Si conserváis datos de ubicación móvil, pueden darte muchas pistas sobre patrones de consumo de tus clientes.

 Si las ideas ya empiezan a fluir por tu cabeza, vamos por buen camino.

¿Qué problemas puede causar un descuido del Dark Data?

Una vez sabes que lo tienes, debes actuar de inmediato. Primero, para extraer beneficios. Segundo, para evitar problemas que pueden surgir, como por ejemplo:

  • Problemas legales. Desde la aparición del Reglamento General de Protección de Datos (RGPD), no saber qué información ni qué permisos de la misma tienes, no es una buena idea.
  • Riesgo de filtraciones de negocio. Todo dato es útil para tu competencia. Saber de qué forma te relacionas con tus clientes, qué búsquedas haces, o incluso qué fotos tomaste para inspirarte en tu nuevo proyecto es algo que le encantaría a toda empresa o emprendedor que te tenga en el ojo de mira. Así que, para evitarlo, ocúpate de tu Dark Data cuanto antes.
  • Daños a la reputación. Actualmente la sociedad es muy sensible en lo que a datos respecta. Una brecha de seguridad o una mala gestión que salga a la luz pueden arruinar la buena fama de tu organización. Imagínate, por ejemplo, que salen a la luz datos bancarios de tus clientes o sus preferencias en compras. 

Toma acción, audita tu información y empieza a convertir este activo inmóvil y potencialmente peligroso en una oportunidad.

 ¿Cómo gestionar, analizar y exprimir el potencial valor del Dark Data?

La era de la información nos ha traído “problemas” como el Dark Data. Pero por suerte, también herramientas BI para gestionarlos. 

Estas herramientas permiten a las empresas acceder, analizar y compartir información con tal de tomar decisiones que realmente beneficien al negocio. Por ejemplo, podrás crear informes que te muestren de forma clara qué datos almacenas, de dónde vienen y desde cuándo los tienes; alimentar fácilmente tu base de datos en cualquier lugar que desees o transformar datos brutos en información procesable.

De esta manera, evitarás malgastar recursos humanos y económicos en intentos de gestión de excedentes de información que acaban quedando aparcados por falta de tiempo.

 La alquimia del liderazgo: convertir problemas en éxitos

Lejos de tomar el hecho de almacenar Dark Data en tu empresa como un problema, conviértelo en una oportunidad para mejorar en uno o varios ámbitos de tu negocio. 

Así que, ahora que ya tienes más que clara la definición de Dark Data, saca todo ese potencial que llevas dentro y haz que la próxima vez que hables de ello sea para explicar tu propio caso de éxito en la gestión de la información.

De marketingwaarde van je LinkedIn profiel | met LinkedIn profiel tips

LinkedIn profiel tips

Rond de 8 miljoen Nederlanders hebben een LinkedIn-account. Dat is ongeveer 85% van de beroepsbevolking en ongeveer 45% van de totale bevolking. De professionele netwerksite telt wereldwijd rond de 660 miljoen leden. Het is daarmee het grootste zakelijke social media platform ter wereld. Misschien toch wel de moeite waard om even stil te staan bij de mogelijkheden van LinkedIn.

Als jij een van die 8 miljoen Nederlanders bent met een profiel, vraag jezelf dan eens af wat je eigenlijk met je profiel doet. Misschien heb je ooit een profiel aangemaakt om met oude vrienden in contact te komen of een nieuwe baan te zoeken en meer niet.

Zonde! Er zit veel meer in je persoonlijke LinkedIn profiel dan je denkt. Als je het netwerk op de juiste manier weet te gebruiken kun je er zowel persoonlijk als zakelijk profijt van hebben.

LinkedIn profiel tips

Zakelijke marketingwaarde van je persoonlijke LinkedIn profiel

LinkedIn mag dan wel een zakelijk platform zijn, het blijft social media. En bij social media gaat het vooral om menselijke interactie. Dat geldt dus ook voor LinkedIn. Bedrijven kunnen er nieuws en artikelen delen, maar deze updates bereiken over het algemeen niet dezelfde mate van succes als persoonlijke berichten. Kijk maar eens op je tijdlijn, je zal zien dat de meeste updates afkomstig zijn van personen. Mensen reageren namelijk liever op updates van mensen dan van bedrijven. Je persoonlijke profiel heeft daarom de potentie om leads te generen voor je bedrijf.

Genereer leads met persoonlijk profiel

Je kan natuurlijk actief op zoek gaan naar leads. Dit kan door je eigen netwerk te gebruiken, of door zelf een connectieverzoek te sturen naar potentiële klanten of door software te gebruiken die automatisch verzoeken verstuurt naar je doelgroep.

Maar leads kunnen ook van mensen buiten jouw netwerk komen die organisch, of zonder dat jij ze hebt benaderd, bij jou terecht komen. Jouw activiteit en interactie op LinkedIn kunnen ervoor zorgen dat mensen naar jou toe komen en niet andersom. Dit lukt echter alleen als je actief op LinkedIn bent. Wat moet je dan precies doen? Hieronder staan een aantal LinkedIn-profiel tips die je op weg helpen:

LinkedIn Profiel Tips

Deel kennis en artikelen uit je vakgebied. Dit kan in de vorm van nieuws, artikels of videocontent. Mensen moeten je gaan zien als iemand die zijn vak verstaat. Door kennis te delen bouw je ‘thought leadership’ op. Het is niet de bedoeling dat je reclame maakt voor je bedrijf. Geef elke boodschap dus een ‘personal touch’. Deel bijvoorbeeld jouw indrukken van het bedrijfsevenement of jouw key learnings uit een artikel.

Creëer zelf content. Op LinkedIn kun je ook zelf een artikel schrijven en posten. Het is een goede manier om je kennis aan je netwerk en potentiële klanten te tonen. Je kunt artikels schrijven over zakelijke onderwerpen die jou aanspreken zodat mensen die op jouw profiel komen kunnen zien waar jij deskundig in bent. Vergeet ook hier het persoonlijke tintje niet. Maak je content authentiek door te belichten wat jij interessant vindt.

Deze artikels verschijnen niet alleen op de tijdlijn, maar blijven op je profiel staan. Goed voor je personal branding en je bedrijf dus.

Zorg voor een professionele uitstraling van je LinkedIn profiel. Als je je persoonlijke linkedIn profiel wilt gaan inzetten voor je personal branding en voor je bedrijf, bekijk je profiel dan eerst eens kritisch. Ook online speelt uiterlijk een rol. Dus voor een professionele uitstraling volg je deze LinkedIn-profiel tips:

Pas je URL aan

Pas je URL aan en haal de nummers eruit, dat staat een stuk professioneler. Standaard bevat de URL van je profiel een cijfercode. Je kan dit vervangen voor je eigen naam zonder cijfers. Zo ben je bovendien beter vindbaar in Google en kun je de link gebruiken in je e-mailhandtekening. In dit artikel van LinkedIn kan je lezen hoe je dit doet.

Profielfoto en achtergrond

Het eerste waar je naar kijkt op een LinkedIn profiel, en dus ook een potentiële klant, is de profielfoto. Kies daarom een profielfoto die je ook op je CV zou zetten. Dus geen vakantiekiekjes, selfies, foto’s met vrienden of huisdieren.

Pas ook meteen de achtergrondfoto aan. Deze verschijnt achter je profielfoto. In plaats van de standaard blauwe banner, kies je een afbeelding die je profiel mooi complimenteert.

Dus niet zo:

tips voor linked in

Maar zo:

goed linkedin profiel

De foto’s mogen niet groter dan 8MB zijn met een maximale afmeting van b1284 x h396 pixels. Check ook altijd of de afbeelding goed te zien is op mobiel.

Houd rekening met het feit dat de profielfoto/bedrijfslogo op mobiel in het midden staat en op desktop aan de linkerkant. Dus als je tekst in je achtergrond foto plaatst, zet deze dan aan de rechterkant

Kopregel

Je LinkedIn headline of kopregel is de tekst die onder je profielfoto staat. Als je je eigen kop niet maakt, dan gebruikt LinkedIn je huidige functietitel.

kopregel linkedin profiel

Om je kopregel aantrekkelijk te maken kan je deze formule gebruiken:

Functie + organisatie + zoekwoord(en) + iets dat jou interessant maakt
  • Je functie en organisatie is relevante informatie voor je leads en tonen betrokkenheid bij je huidige werkgever.
  • Zoekwoorden zijn belangrijk om gevonden te worden op LinkedIn door de juiste doelgroep. De woorden zijn van invloed op de zoekresultaten. Je kan dus een woord uit jouw branche gebruiken of een vakterm. Het mote in ieder geval iets zijn waar jij deskundig in bent. Zo word je sneller gevonden door potentiële klanten en andere professionals met gedeelde interesses.
  • Het laatste gedeelte van je kopregel is een echte eyecatcher. In dit gedeelte kan je iets zetten waardoor je opvalt. Het kan iets te maken hebben met hoe jij je werk doet of wat jouw toegevoegde waarde is.

Voorbeelden van goede headlines kan je vinden op de profielen van Aaron Orendorff, Melitta Campbell of Whitney Johnson of Dwayne Conrod.

Gebruik maximaal 120 letters en vermijd buzzwords, die voegen maar weinig echte waarde toe.

‘About’ – samenvatting

De samenvatting is een korte maar krachtige beschrijving van jezelf en van wat je kunt. Zie het als een pitch, een eerlijk en oprechte boodschap die best commercieel mag zijn en waarmee je de interesse van je publiek wekt.

Denk bij het schrijven van je samenvatting aan de volgende zaken:

  • Gebruik zoekwoorden. Gebruik de woorden die jouw potentiële klanten zoeken.
  • Wend je kennis aan en vermeld een feit of een statistiek om je kennispositie op te bouwen.
  • Probeer in de eerste paar regels van je samenvatting gedreven te klinken en met passie over iets te praten. Dit kan een belangrijk moment in je carrière zijn of een pakkende uitspraak.
  • Schrijf in de ik-vorm.
  • Gebruik minimaal 40 woorden om in de zoekresultaten te verschijnen.

Op desktop toont LinkedIn de eerste 300 tekens van de samenvatting en op mobiel de eerste 165. Het is dus aan jou om je doelgroep te verleiden om op ‘toon meer’ te klikken.

Als je bovenstaande LinkedIn-profiel tips in de praktijk brengt genereer je niet alleen leads, maar werk je ook aan je personal branding. Je profiel toont dan namelijk niet alleen meer waar je werkt of wie je kent, maar ook wát je weet en waar jij je sterk voor maakt. Zo ontstaat er een mooie mix van persoonlijk en zakelijk waar jij je voordeel uit kunt halen, zij het om leads te genereren, opdrachten binnen te halen, een nieuwe baan te vinden of je netwerk uit te breiden.

CTA: Om actief leads te genereren met LinkedIn kun je leadgeneratie software gebruiken. Deze software helpt bedrijven met het maken van berichten, het verfijnen van de doelgroep en het versturen van connectieverzoeken vanuit je LinkedIn met opvolgingsberichten. Op Capterra staat een uitgebreide lijst met leadgeneratie software oplossingen met productspecificaties en klantbeoordelingen

Andere nuttige links:

Om een volledig beeld te krijgen van hoe consumenten online omgaan met je bedrijf kan je marketingsoftware gebruiken. Op Capterra vind je een volledige lijst met marketing softwareoplossingen die klantinteracties in beeld brengen ongeacht van waar ze zich voordoen.

 

5 outils pour améliorer la performance réseau et prévenir les cyberattaques

Header - 5 outils pour améliorer la performance réseau et empêcher les cyberattaques

Header - 5 outils pour améliorer la performance réseau et empêcher les cyberattaques

Si les petites entreprises utilisent des caméras de sécurité coûteuses et des alarmes anti-intrusion pour protéger leurs actifs physiques, elles négligent bien souvent la protection de leurs réseaux informatiques. Le problème, c’est que les responsables informatiques présument (à tort) qu’un logiciel antivirus suffit.

Symantec a révélé que les hackers ne dépendent plus uniquement des outils d’attaque traditionnels comme les logiciels malveillants : ils s’appuient de plus en plus sur les fonctionnalités des systèmes d’exploitation et des services sur le cloud pour compromettre les réseaux.

Les PME qui n’installent pas de mesures de protection supplémentaires, comme des outils de monitoring réseau pour protéger leur environnement informatique, souffriront de pertes de revenus et perdront la confiance de leurs clients si leur réseau est trop souvent indisponible.

Il se peut que votre réseau soit inaccessible en raison de problèmes internes (erreurs ou échecs de configuration) ou de menaces externes, telles que des attaques DDoS.

Les solutions de monitoring réseau améliorent la performance, réduisent le taux d’indisponibilité de moitié et épargnent aux entreprises des factures astronomiques de récupération de données.

Dans cet article, nous vous expliquer comment améliorer les performances et la sécurité grâce à des solutions de monitoring réseau. Nous énumérons les fonctionnalités logicielles cruciales et comparerons cinq des outils les plus populaires.

Les outils de monitoring fournissent une vue d’ensemble de la santé du réseau

Les outils de monitoring réseau suivent et analysent les réseaux selon divers indicateurs de performance tels que la latence, l’utilisation de la bande passante et la réactivité. Ils étudient également les applications et les périphériques réseau en temps réel et informent les administrateurs réseau de toute anomalie par le biais d’alertes textuelles et vocales.

Surveiller votre réseau vous permet de protéger les périmètres de votre environnement informatique en détectant les intrus et les pics de trafic inhabituels et en surveillant les performances du serveur.

Les fonctionnalités d’un logiciel de monitoring réseau

  • Assure le suivi de la disponibilité des périphériques réseau et de l’utilisation de la bande passante pour détecter tout goulet d’étranglement potentiel.
  • Assure le suivi du taux de disponibilité de vos serveurs, y compris celui du serveur DNS, du serveur SQL, du serveur de messagerie, du serveur FTP et des serveurs virtuels.
  • Assure le suivi de la disponibilité de votre site web et vérifie la présence de liens obsolètes.
  • Filtre le contenu web et surveille les activités de navigation Internet.
  • Identifie la cause profonde des temps d’arrêt et des problèmes de performance du réseau.

Avantages du déploiement d’un logiciel de monitoring réseau

  • Améliore la sécurité du réseau en fournissant des informations précieuses sur la source et la nature de votre trafic réseau.
  • Réduit les temps d’arrêt en identifiant les goulots d’étranglement dans le réseau ainsi que la disponibilité des différents systèmes, périphériques et applications au sein dudit réseau.
  • Vous aide à documenter l’évolution de votre réseau pour faciliter le dépannage et former les nouvelles recrues sur sa structure.
  • Vous aide à surveiller la performance de vos ressources informatiques à distance et ce à partir de vos appareils mobiles. Il vous permet également de collaborer avec votre équipe pour corriger les problèmes en partageant avec les membres autorisés les fonctions de contrôle.

Comprendre les fonctionnalités d’un logiciel de monitoring réseau

Les capacités d’un logiciel de monitoring réseau vous permettent de détecter le nombre de périphériques connectés, de surveiller les mesures de performance et de générer des rapports d’état. Ces fonctionnalités sont au cœur de tout logiciel de surveillance réseau.

Caractéristiques d’un logiciel de monitoring réseau 

AUTODÉCOUVERTE :
Trouvez automatiquement des périphériques ou des hôtes sur votre réseau, configurez-les, ajoutez-les à votre carte réseau et surveillez leurs performances

ALERTES ET NOTIFICATIONS :
Soyez averti quand l’utilisation du processeur, la connectivité réseau ou la charge de trafic diffèrent de leur plage normale ou prévue. Vous pouvez choisir de recevoir ces alertes par e-mail ou par SMS

TABLEAU DE BORD DE PERFORMANCE :
Depuis un seul tableau de bord, consultez les performances des différents systèmes, serveurs et centres de données à l’aide de graphiques et de cartes visuelles. Les utilisateurs peuvent également contrôler et gérer les réseaux et les systèmes à partir du tableau de bord

REPORTING ET ANALYTIQUES :
Identifiez la source de votre trafic et comprenez comment vos réseaux sont impactés à l’aide de l’analyse du réseau. Obtenez des rapports automatiques sur les tendances d’utilisation et les performances du réseau ainsi que des rapports sommaires

MAPPAGE RÉSEAU :
Utilisez la représentation visuelle interactive de votre réseau pour localiser de nouveaux appareils, identifier les zones de dépannage au sein de votre réseau et former vos employés à la structure de votre réseau

MONITORING DES PERFORMANCES :
Surveillez votre réseau en temps réel. Assurez le suivi de mesures telles que la charge du processeur, la bande passante, le trafic réseau et les performances de la machine virtuelle

AUTOMATISATION DU RÉSEAU :
Automatisez les tâches répétitives relatives à la configuration, à la gestion, au test, au déploiement et à l’exploitation de différents appareils physiques et virtuels

Comparez 5 solutions populaires pour les PME

Il est courant de demander l’avis d’autres clients avant d’acheter un produit. À l’heure actuelle, vous pouvez consulter des sites web compilant des centaines d’avis d’utilisateur (comme GetApp) et en savoir plus sur leurs expériences logicielles.

Dans cet article, nous mettons en lumière cinq logiciels issus de notre répertoire dédié au monitoring réseau ayant le plus grand nombre d’avis utilisateur (au 3 août 2018). Nous avons passé chacun d’entre eux sur le grill pour vous aider à faire le bon choix.

Les produits sont listés ici par ordre alphabétique. Pour en savoir plus sur ces logiciels, consultez les avis utilisateur sur les programmes de monitoring réseau.

1. Atera : un outil de monitoring et de gestion à distance pour les prestataires d’infogérance

Interface de surveillance de la performance réseau sur Atara
Monitoring des performances du serveur montrant l’utilisation du processus et de la mémoire avec Atera (source)

Atera est un outil de monitoring et de gestion à distance pour les prestataires d’infogérance et prend en charge la surveillance et le contrôle en temps réel de plusieurs réseaux. Il s’agit d’une suite logicielle qui offre également des fonctions de reporting, d’assistance à distance, de help desk et de facturation.

Fonctionnalités-clés

  • Alertes et notifications : appuyez-vous sur les options personnalisables d’alertes par e-mail pour décider des valeurs des paramètres (charge processeur, utilisation de la RAM, disque dur, etc.) dont vous souhaitez être averti.
  • Gestion des correctifs : automatisez la gestion des correctifs et installez les mises à jour logicielles à distance sur tous les réseaux et appareils de votre entreprise.
  • Reporting : planifiez des rapports qui peuvent être envoyés automatiquement par e-mail pour vous tenir au courant de l’état de votre environnement informatique, de l’inventaire et des tickets d’assistance.
  • Intégrations : intégrez la solution à votre logiciel de sauvegarde en ligne, aux outils de facturation (tels que QuickBooks, Xero et Freshdesk) et aux solutions de sécurité des terminaux (telles que Webroot).

Prix et configuration

Applications mobiles : non disponible.

Prix : à partir de 89 $ (80 €) par mois par technicien pour sa version PRO. Les itérations plus avancées proposent des fonctionnalités supplémentaires à 129 $ (117 €) par mois par technicien (abonnement GROWTH) et 169 $ (153 €) par mois par technicien (abonnement POWER).

Essai gratuit : disponible pendant 30 jours.

Idéal pour : les prestataires d’infogérance.

2. Pulseway : le monitoring en temps réel pour les serveurs et les réseaux

Liste des appareils présents sur un réseau avec Pulseway
Liste de tous les appareils d’un réseau avec Pulseway (source)

Pulseway est un outil logiciel de monitoring et de gestion en temps réel qui vous permet de contrôler vos serveurs et postes de travail Windows, Linux et Mac.

Découvrez tous les systèmes informatiques de votre réseau et définissez des stratégies sur vos points de terminaison. Vous pouvez également contrôler des machines virtuelles et surveiller et sauvegarder vos machines serveur.

Fonctionnalités-clés

  • Alertes et notifications : recevez des alertes sur le logiciel bureau ou l’application mobile quand le programme identifie un écart dans les paramètres d’exécution, des erreurs ou toute autre anomalie.
  • Collaboration : créez plusieurs comptes utilisateurs et partagez les responsabilités de gestion du système avec votre équipe. Offrez une visibilité en temps réel à vos clients et aux organismes de réglementation pour leur permettre de surveiller les performances réseau.
  • Tableau de bord : obtenez une vue d’ensemble des performances du système en temps réel. Vous pouvez également accéder à distance à tout système à partir du tableau de bord et procéder au dépannage si besoin.
  • Gestion des correctifs : planifiez les analyses, les installations et les mises à jour de tous vos systèmes d’exploitation Windows pour vous assurer que votre réseau est à jour et sécurisé.
  • Reporting : générez des rapports personnalisés et par défaut pour suivre la santé et l’état de votre environnement informatique.

Prix et configuration

Applications mobiles : disponible sur iOS, Android et Windows.

Prix : gratuit en cas d’ utilisation personnelle pour surveiller jusqu’à deux systèmes ; son forfait payant s’élève à 1,85 $ (1,68 €) par mois par poste de travail et 3,95 $ (3,58 €) par serveur par mois.

Essai gratuit : disponible pendant 14 jours.

Idéal pour : Les prestataires d’infogérance, les services informatiques de toutes tailles et les établissements d’enseignement.

3. Spiceworks : un logiciel gratuit de monitoring réseau pour les petites entreprises

Tableau des performances réseau et serveur sur Spiceworks
Tableau de bord des performances du serveur et du réseau avec Spiceworks

Spiceworks est un logiciel gratuit de monitoring réseau qui fournit des mises à jour et des alertes en temps réel sur l’état de vos appareils informatiques. Il vous permet de suivre l’utilisation du processeur pour identifier les ressources surchargées ainsi que toute activité suspecte. À l’heure actuelle, Spiceworks ne prend actuellement en charge que les serveurs Windows et convient mieux aux entreprises ayant moins de 25 appareils à surveiller.

Fonctionnalités-clés

  • Tableau de bord : ajoutez des périphériques au tableau de bord, consultez leurs données de performance en temps réel et suivez l’utilisation de la bande passante.
  • Analyse du réseau : obtenez des informations en temps réel sur le réseau pour repérer les systèmes les plus lents, le trafic réseau important et d’autres erreurs de périphériques/réseau.
  • Alertes et notifications : définissez des notifications personnalisées qui signalent les activités inhabituelles et les erreurs sur le réseau.
  • Communauté d’utilisateurs : Spiceworks bénéficie d’une communauté technologique très active où les utilisateurs posent leurs questions et partagent leurs expériences.

Prix et configuration

Applications mobiles : disponible sur iOS et Android.

Prix : gratuit, y compris le support client.

Essai gratuit : non disponible.

Idéal pour : les petites et moyennes entreprises (PME).

4. Webroot : la sécurité réseau avec des contrôles et filtres granulaires

Interface de créations de filtres de contenu web sur Webroot
Protection des points de terminaison dans Webroot (source)

Webroot est un logiciel de sécurité pour les réseaux et les appareils de points de terminaison. Ses fonctionnalités de sécurité réseau vous aident à sécuriser votre connexion DNS, à gagner en visibilité sur l’utilisation d’Internet et à créer des politiques d’utilisation web.

Fonctionnalités-clés

  • Reporting : générez des rapports approfondis au sujet de l’activité, la productivité du réseau, les menaces, etc. pour obtenir un aperçu complet de votre sécurité DNS, de l’utilisation des ressources web et des risques.
  • Contrôles et filtres réseau granulaires : concevez vos politiques d’utilisation Internet, bloquez les sites web et filtrez le trafic pour empêcher les botnets ou les logiciels malveillants d’accéder au réseau.
  • Renseignement sur les menaces : utilisez la fonction de renseignements prédictifs sur les menaces pour analyser les liens. Le machine learning vous aide à classer les menaces en fonction du niveau de risque qu’elles représentent pour votre entreprise.

Prix et configuration

  • Application mobile : disponible sur iOS et Android.
  • Prix : la fourchette de prix n’est pas accessible au grand public. Contactez le fournisseur pour en savoir plus.
  • Essai gratuit : disponible pendant 14 jours.
  • Idéal pour : les prestataires d’infogérance, les particuliers et les entreprises de toutes tailles.

5. WebTitan : un outil de monitoring d’Internet et de filtrage de contenu web

Interface de protection endpoint sur WebTitan
Créez des règles de filtrage de contenu web avec WebTitan (source)

WebTitan est un logiciel de filtrage de contenu Internet qui vous permet de filtrer les liens de sites web en catégories prédéfinies telles que les médias sociaux, les actualités et le divertissement. Vous pouvez également surveiller, contrôler et protéger votre entreprise contre les menaces en ligne.

Contrairement aux autres logiciels de cette liste qui proposent des fonctionnalités de surveillance des performances des serveurs et du réseau, WebTitan est un outil spécialisé qui se concentre uniquement sur la surveillance et le filtrage de votre trafic web.

Fonctionnalités-clés

  • Reporting : appuyez-vous sur les rapports complets pour contrôler l’activité Internet de votre entreprise en temps réel et obtenir des rapports sur l’historique de navigation des utilisateurs. Vous pouvez personnaliser les rapports ou choisir parmi les nombreux formats de rapport prédéfinis.
  • Sites web approuvés ou interdits : créez des politiques de sécurité qui vous permettent de bloquer l’accès des employés à certains domaines.
  • Cloud Keys : configurez Cloud Keys pour un ou plusieurs utilisateurs et leur permettre de contourner une règle de stratégie et d’accéder à certaines pages web bloquées nécessaires pour certains rôles professionnels mais optionnelles pour d’autres. Les Cloud Keys constituent des exceptions à votre politique générale d’Internet.
  • Notifications : recevez des notifications par e-mail qui vous avertissent des nouveaux rapports, des activités web non planifiées ou de tout problème de sécurité.

Prix et configuration

  • Application mobile : non disponible.
  • Prix : Le forfait de base est disponible sous forme d’abonnement annuel à partir de 1 550 $ (1 400 €) pour 100 utilisateurs. Un abonnement de deux ans coûte quant à lui 2 790 $ (2 530 €) et un abonnement de trois ans coûte 3 720 $ (3 375 €).
  • Essai gratuit : disponible pendant 30 jours.
  • Idéal pour : les moyennes et grandes entreprises et prestataires d’infogérance.

Les prochaines étapes pour choisir le bon logiciel

Le monitoring réseau requiert un certain niveau d’expertise et de connaissances techniques. Incluez votre administrateur ou votre opérateur informatique dans le processus lorsque vous choisissez un logiciel de monitoring réseau pour répondre aux besoins de votre entreprise.

Voici quelques conseils à garder à l’esprit quand vous cherchez un logiciel de monitoring réseau :

Infographie à garder en tête lors de la sélection de logiciel de monitoring réseau

Choisissez un logiciel qui répond aux besoins de votre entreprise, comme les mises à jour du trafic en temps réel et les exigences en matière de sécurité.

Assurez-vous que le logiciel offre des fonctionnalités en libre-service et mobiles, qu’il est facile de l’adopter et qu’il s’apprend facilement.

Respectez votre budget et externalisez le monitoring réseau si vous ne disposez pas d’une équipe informatique interne.

Si vous n’avez pas d’équipe informatique, envisagez de confier cette tâche à un fournisseur de services de monitoring réseau. Vous devriez également contacter votre prestataire d’infogérance pour connaître la nature exacte des fonctionnalités de monitoring réseau qu’il propose.

Voici quelques autres outils de sécurité réseau à prendre en compte pour assurer la sécurité et le bon fonctionnement de votre environnement informatique.

Utilisez-vous d’autres outils pour sécuriser votre réseau ? N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires 

Consultez le répertoire des logiciels de monitoring réseau de GetApp pour y retrouver une liste exhaustive d’outils de monitoring réseau. Pour en savoir plus sur les options logicielles de sécurité informatique, consultez notre catalogue.

Suivez plus facilement vos projets grâce à notre diagramme de Gantt Excel à télécharger

Header Suivez facilement vos projets avec notre diagramme Gantt Excel à télécharger

Il est souvent tentant de se passer d’outils de gestion de projet quand on débute, surtout s’il s’agit d’un projet peu ambitieux. Au début, peu de personnes sont impliquées et les tâches, le calendrier et les responsabilités semblent être clairement définis. C’est facile, alors pourquoi se compliquer la vie avec des outils ?

Header Suivez facilement vos projets avec notre diagramme Gantt Excel à télécharger

Mais très vite, on doit faire face à la réalité. Une étape soi-disant simple à réaliser s’avère être un vrai cauchemar, un collaborateur clé est malade et un fournisseur de services ne livre pas comme prévu. Le client vous passe un coup de fil pour vous rappeler qu’il a besoin du projet dès que possible. Et il finit par poser la question que l’on redoutait depuis le début de la conversation : “Quand est-ce que ce sera prêt ?”

À un moment donné, le gestionnaire de projet doit admettre qu’il a perdu le fil et ne sait plus où en est son projet. On se trompe sur la priorité des tâches en attente, on ne respecte pas les délais, on oublie des informations cruciales… C’est là qu’on réalise l’importance de la planification.

Une solution simple : le diagramme de Gantt

Qui dit gestion de projet dit planification. La planification est une étape décisive pour garantir la réussite de l’exécution d’un projet. Cela vaut pour les projets de toutes tailles, car même les plus petits projets sont composés de tâches complexes, comportent des risques et reposent sur des équipes à coordonner.

Depuis plusieurs années, les diagrammes de Gantt se sont imposés comme un instrument de planification incontournable dans la gestion de projet. Les diagrammes de Gantt ne sont composés que de deux axes : l’axe vertical représente les tâches du projet, l’axe horizontal indique la période pendant laquelle ces tâches doivent être effectuées.

Au premier abord, cela semble plutôt basique, mais même cette version simple d’un diagramme de Gantt présente des avantages non négligeables. Vous pouvez voir d’un coup d’œil ce qui se passe et quand. Il est également plus facile de gérer les dépendances entre les différentes tâches. Par exemple, si la tâche 4 ne peut être achevée avant la tâche 2, les effets des retards de la tâche 2 peuvent être rapidement évalués et programmés. De plus, le diagramme de Gantt permet de rattraper à temps tout dérapage. Si la tâche 1 du jour 3 n’est pas accomplie, il est évident que quelque chose ne tourne pas rond et qu’il faut se pencher sur le problème.

Un autre avantage des diagrammes de Gantt réside dans le fait qu’il est facile de les créer et de les tenir à jour. Il s’agit simplement de l’une des méthodes les plus efficaces pour afficher les activités en fonction des échéances. Les diagrammes de Gantt constituent un outil simple de planification de projet qui peut avoir un impact positif tout en étant peu chronophage. Il n’est donc pas étonnant que les diagrammes de Gantt se soient imposés comme l’un des outils les plus couramment utilisés en gestion de projet.

Pour soutenir votre entreprise dans la gestion de projet, nous avons créé un modèle Excel de diagramme de Gantt. Ce modèle est un peu plus complexe, mais vous pouvez également suivre qui est responsable de quelle tâche ainsi que le statut de chaque tâche. Mais même s’il s’agit d’un modèle plus complexe, l’avantage numéro 1 du diagramme de Gantt reste le même : vous pouvez voir en un coup d’œil ce qui se passe et quand.

Grâce à notre modèle, votre entreprise peut essayer cet outil de planification avant d’investir dans un logiciel de gestion de projet. Le modèle Excel du diagramme de Gantt à télécharger est fourni avec des explications pour remplir correctement les divers champs, ainsi que des formules qui génèrent le graphique une fois les données saisies.

Cliquez ici pour télécharger votre modèle Excel de diagramme de Gantt !

Comment fonctionne notre modèle Excel 

Pour créer un diagramme de Gantt, vous avez d’abord besoin d’un plan de projet détaillé. L’idée de base derrière les diagrammes de Gantt est de nommer d’abord les tâches et les sous-tâches, puis de déterminer le temps nécessaire à leur réalisation. Un plan de projet consiste donc en une série de tâches connexes qui doivent être accomplies dans un certain ordre.

Par exemple, si vous voulez peindre les murs d’une pièce, vous devez d’abord retirer tous les meubles de la pièce. Cependant, vous pouvez commencer par mélanger les couleurs pendant qu’un ami se charge de sortir les meubles.

La première étape consiste donc à créer un plan de structure de projet de manière à subdiviser les aspects du projet en tâches individuelles. Par exemple, les tâches “Acheter la peinture” et “Mélanger les peintures” appartiennent à la section “Peinture”.

Outre les tâches individuelles, la séquence dans laquelle elles doivent être exécutées doit également être définie. Par exemple, vous devez d’abord acheter la peinture avant de la mélanger. Une fois les champs renseignés, le diagramme de Gantt indique immédiatement si les tâches s’exécutent parallèlement ou l’une après l’autre.

Après avoir noté la durée et la date de début des activités individuelles, notre modèle crée des barres dans le diagramme de Gantt. La durée détermine la longueur des barres du calendrier. En outre, la date de fin des activités est calculée automatiquement.

Les logiciels de diagramme de Gantt

Le modèle Excel à télécharger vous donnera un aperçu de cette technique de gestion de projet, mais vous pouvez également miser sur un logiciel de diagramme de Gantt. Nous vous conseillons d’utiliser le modèle Excel pendant quelque temps pour vous familiariser avec la planification de projet et déterminer si un outil spécial vous serait utile. Quel que soit votre secteur d’activité, les solutions logicielles dédiées présentent des avantages indéniables. Les logiciels spécialisés sont beaucoup plus faciles à utiliser et leur présentation est plus claire. Vous vous éviterez également beaucoup de saisies et de mises à jour manuelles, surtout si le logiciel peut facilement transférer des données importantes à partir d’autres systèmes.

Les entreprises peuvent également investir dans un logiciel complet de gestion de projet. Outre les instruments de planification tels que le diagramme de Gantt, un logiciel propose également des fonctions telles que la saisie du temps passé, la gestion de tâches, la collaboration projet, etc.

Testez différentes solutions pour découvrir celle qui convient le mieux à vos besoins. Mais, quelle que soit l’option que vous choisirez, le diagramme de Gantt deviendra à coup sûr un pilier de la gestion de votre projet.

Guide rapide (à retrouver dans le fichier Excel) :

Saisissez d’abord les données générales de votre projet sur cette page. Si nécessaire, vous pouvez étendre le tableau d’équipe de projet.

Saisissez ensuite vos lots de travaux avec le code PSP correspondant. Procédez comme suit :

  • Si vous avez un jalon ou un sujet de niveau supérieur, utilisez le champ gris et saisissez le nom (si vous avez besoin d’un nouveau point supérieur, copiez simplement une ligne grise existante).
  • Lorsque vous créez un lot de travaux, remplissez d’abord l’organigramme des tâches du projet (work breakdown structure ou WBS en anglais). Décrivez ensuite la tâche et sélectionnez l’agent de votre équipe. Notez ensuite la date de début et la durée de la tâche. La date de fin est calculée automatiquement.
  • Dans la colonne Commentaire, vous pouvez saisir des descriptions, des corrélations ou des commentaires.
  • Dans la section Progression, vous pouvez saisir le pourcentage d’avancement de chaque tâche. Le pourcentage d’achèvement de la phase (valeur sur fond gris) est calculé automatiquement.
  • Si vous vous trouvez déjà dans le projet, vous pouvez déplacer l’affichage du plan de projet. Ajustez simplement la valeur du champ “Démarrer l’affichage dans la semaine du projet” (Start display in project week) à la semaine souhaitée depuis le début du projet.
  • Le champ noir “Date de fin au plus tôt possible” (Earliest possible end date) prédit l’échéance de fin du projet la plus proche.

Les barres bleues représentent la durée du lot de travail. La couleur orange superposée indique le degré d’achèvement arrondi. La date du jour est indiquée par une ligne verticale.

Si vous souhaitez étendre la planification, utilisez la fonction de copie des lignes individuelles. 

Ce modèle Excel est conçu pour la planification prospective avec des dates de début fixes. Il n’est pas conçu pour la planification à rebours.

Si vous préférez utiliser un outil plus complet, notre catalogue de logiciels de gestion de projets fera votre bonheur !

Retrouvez nos autres modèles Excel à télécharger gratuitement et à personnaliser pour vous mettre le pied à l’étrier dans d’autres domaines : burndown chart, budget prévisionnel et planning du personnel !