5 étapes pour réduire l’attrition de la clientèle grâce à l’expérience client

comment réduire l'attrition clientèle grâce à l'expérience client

comment réduire l'attrition clientèle grâce à l'expérience client

Vous vendez un produit génial mais vous ne parvenez pas à garder vos clients ? L’explication est sans doute simple : vous ne prêtez pas suffisamment attention à l’expérience client (CX). Ce facteur est pourtant essentiel, car il influence la fidélisation de la clientèle et pousse 80 % des consommateurs à tourner le dos à une marque.

Si vous êtes responsable du service client d’une PME, vous avez probablement l’impression de ne pas pouvoir offrir à vos clients une expérience aussi mémorable que vos concurrents de plus grande envergure. Vous pensez peut-être manquer de ressources et de temps pour définir et intégrer une stratégie CX efficace.

Malheureusement, faute d’une stratégie bien établie, vous risquez de perdre votre avantage concurrentiel sur le marché et de voir vos bénéfices chuter à court et à long terme.

Pour remédier à cette situation, voici cinq mesures qui vous aideront à construire une bonne stratégie CX et à réduire le taux d’attrition de votre clientèle.

1. Apprenez à connaître vos clients pour créer une vision CX

Pour offrir une expérience client positive, vous devez comprendre dans le détail les besoins et les attentes uniques de vos clients. Certains aiment être pris par la main lorsqu’ils découvrent un produit, d’autres se contentent de jeter un œil à un tutoriel vidéo en cas de doute. Une fois que vous connaissez les préférences de vos utilisateurs, offrez-leur ce qu’ils attendent.

Voici quatre conseils à suivre pour établir une expérience client incomparable au sein de votre PME.

Définissez les profils de vos clients cibles

Rassemblez les collaborateurs directement confrontés à vos utilisateurs et organisez un brainstorming pour cerner les problèmes et les défis qu’ils rencontrent. Repérez les points communs pour définir les personas les plus importants. En anticipant les besoins de vos clients, vous pourrez mieux vous adapter à leurs attentes particulières.

définir les profils des clients cibles

Comprenez le cycle de vie de vos clients

Une expérience client positive permet de fidéliser vos utilisateurs et d’en faire des porte-parole de votre marque, une étape cruciale pour booster les ventes incitatives.

Cependant, le cycle de vie du client n’étant pas linéaire, vous devez rappeler l’existence de votre marque à vos meilleurs utilisateurs via de l’awareness content pour assurer leur engagement et, par extension, leur fidélité à votre marque. Pour prédire et prévenir l’attrition, n’hésitez pas à suivre le cycle de vie de vos clients.

Voici un aperçu des cinq phases composant ce cycle :

cycle de vie des clients infographie

Récoltez les feed-back de vos clients

Utilisez des outils d’écoute des réseaux sociaux pour récolter du feed-back en temps réel et découvrir les ressentis de vos clients envers votre marque. Ces informations vous permettront d’analyser et de comprendre le désintérêt de vos utilisateurs. Sur cette base, vous pourrez améliorer les interactions avec vos cibles et répondre efficacement aux problèmes qu’ils rencontrent pour personnaliser leur expérience.

Cartographiez le parcours client

Étudiez la manière dont vos clients interagissent avec votre marque et découvrez les obstacles qu’ils rencontrent. Cela vous permettra d’anticiper leurs réactions, leurs questions et leurs demandes. Partagez ensuite avec vos collaborateurs les techniques qui stimulent une expérience client positive pour les aider à améliorer leurs interactions avec vos clients.

 

2. Sachez quels sont vos concurrents et gardez une longueur d’avance

Vous ne pouvez pas vous permettre d’ignorer le positionnement de vos concurrents. Apprenez tout ce que vous pouvez sur leurs clients et leurs prospects pour mieux positionner votre marque par rapport au même public. Adaptez votre stratégie d’interaction avec vos propres clients et centrez-vous sur ce qui distingue vos produits et peut convaincre les utilisateurs.

Pour vous informer sur vos concurrents, rien de tel qu’une analyse SWOT.

Effectuez une analyse SWOT

Évaluez les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces de vos concurrents et comparez-les aux vôtres. Pensez à effectuer deux analyses distinctes : une centrée sur le produit, l’autre sur le service client.

Analyse du produit

Comparez vos produits à ceux de vos concurrents. Identifiez les fonctionnalités les plus robustes et les plus appréciées proposées par la concurrence pour orienter l’amélioration de votre offre. Prenez également en compte les forces de votre produit et continuez à développer les fonctionnalités que vos clients plébiscitent.

Menez une étude de marché pour développer des fonctionnalités répondant aux problèmes de vos clients avant que vos concurrents ne le fassent. Cette approche devrait vous aider à attirer de nouveaux clients et à convaincre vos utilisateurs de vous rester fidèles.

Analyse du service client

Analysez l’importance et le sens du service client au sein de votre entreprise. Étudiez en détail les processus et chaque point de contact avec le client pour comprendre les forces et les faiblesses de votre approche. Récoltez et analysez les avis utilisateurs pour découvrir en quoi l’expérience client offerte par vos concurrents surpasse la vôtre. Repérez les comportements récurrents de vos acheteurs, leurs motivations et leurs attitudes pour faire le poids face à la concurrence. Ces informations devraient vous aider à revoir vos objectifs et à les aligner avec votre stratégie CX.

 

3. Améliorez vos processus pour les centrer sur le client

L’expérience client est la somme de toutes les interactions d’un utilisateur avec votre marque, même celles qui ont lieu avant et après l’achat.

Pour offrir une expérience positive et gagner la fidélité de vos clients, intégrez vos processus commerciaux dans une stratégie client et centrez-les sur les utilisateurs. Un produit à la hauteur des promesses énoncées dans une publicité ou dans une campagne marketing suscite une expérience client réussie et positive. Veillez donc à combler le fossé entre les attentes de vos clients et ce que vous prétendez leur apporter dans vos campagnes marketing.
Vous pouvez y parvenir en suivant quelques conseils.

Uniformisez la voix de votre marque et adressez-vous à vos clients

Gardez un œil sur les communications à chaque point de contact pour vous assurer que vos employés partagent bien les valeurs de votre entreprise centrées sur le client. Vous pourrez ainsi gagner un avantage concurrentiel en améliorant l’engagement client envers votre marque.

Investissez dans des ressources qui renforcent le service client

Passez en revue les processus de votre service client et donnez la priorité aux supports préférés par vos utilisateurs (réseaux sociaux, discussion instantanée sur le site web, support téléphonique, etc.). Pensez aussi à créer une base de connaissances pour ceux qui préfèrent trouver seuls les réponses à leurs questions.

Assurez-vous que vos ressources répondent aux besoins de vos clients tout en respectant votre image de marque. Lorsque vous implémentez de nouveaux outils, suivez un plan d’action pas à pas pour éviter de vous ruiner ou de vous éparpiller.

Récoltez des avis pour améliorer votre produit et l’expérience d’achat de vos clients

Lancez des sondages pour récolter les avis de vos employés et de vos clients sur vos produits et services. Utilisez les informations que vous en tirez pour prioriser les améliorations à mettre en œuvre.

Donnez toujours la priorité à la simplicité d’utilisation et à la convivialité de vos produits pour faciliter la vie de vos clients.

 

4. Équipez-vous d’un bon logiciel pour renforcer l’expérience client

Avant de jeter votre dévolu sur un logiciel de CX, analysez votre budget et les besoins de votre PME. Passez en revue les nombreux éditeurs actifs sur le marché et les solutions qu’ils proposent. Pour vous aider à prendre une décision, voici quelques fonctionnalités essentielles à prendre en considération :

fonctionnalités importante pour une bonne experience client

5. Évaluez votre stratégie CX pour rester agile

Il est essentiel d’évaluer l’expérience client en termes concrets. Vous pouvez vous appuyer sur des mesures clés comme le Net Promoter Score (NPS), l’UX de votre site web ou les sentiments sur les réseaux sociaux.

Voici quelques autres conseils à suivre lorsque vous évaluez l’expérience client que vous offrez.

Garantissez la propriété des données

Les données CX proviennent de plusieurs sources et départements (marketing, vente, produit entre autres). Les questions de propriété des données peuvent donc constituer un défi majeur.

Heureusement, vous pouvez vous y préparer et fixer les responsabilités de chacun en nommant plusieurs propriétaires de données dans les différents départements. Vous pouvez par exemple définir un seul point de contact pour les données marketing et un autre pour les données extraites du CRM.

Considérez toutes les variables

La satisfaction des clients dépend de nombreux paramètres dont l’importance varie avec le temps : prix, qualité, fonctionnalités, etc. Vous devez donc prendre en compte les mesures spécifiques à chaque canal et surveiller les changements de poids des différents paramètres.

Intégrez toutes vos données pour améliorer votre agilité

Si toutes vos sources de données sont intégrées, vous déchiffrerez plus facilement et plus précisément les mesures associées à l’expérience client. Vous pourrez aussi implémenter les modifications nécessaires et améliorer votre stratégie avec plus d’agilité, ce qui vous permettra de booster l’expérience client à plusieurs points de contact.

Derniers conseils

Voici trois conseils supplémentaires pour assurer la bonne mise en œuvre de la stratégie CX de votre PME.

3 conseils pour une bonne stratégie experience client

Mitarbeiter werben Mitarbeiter: Werden Mitarbeiterempfehlungsprogramme die besten Recruitingkanäle?

Mitarbeiter werben Mitarbeiter

Mitarbeiter werben Mitarbeiter

Der Fachkräftemangel wird von Jahr zu Jahr größer und Arbeitgeber müssen sich im Kampf um die besten Talente neue Maßnahmen überlegen, um nicht nur gute, sondern auch passende Bewerber zu bekommen. Eine Maßnahme erlebt in den letzten Jahren einen Aufschwung, welcher auch in den nächsten Jahren weitergehen wird: Mitarbeiterempfehlungsprogramme.

Was sind Mitarbeiterempfehlungsprogramme?

Mitarbeiterempfehlungsprogramm nennt sich jede systematische Bonifizierung, die das Ziel hat, die Anzahl an Bewerbungen sowie Einstellungen von Bewerbern, die über Mitarbeiter geworben wurden, zu erhöhen. Dabei gibt es sowohl Ansätze der monetären Bonifizierung – in der Regel durch Werbeprämien an den werbenden Mitarbeiter und hin und wieder an den geworbenen Bewerber – als auch die nicht-monetäre Bonifizierung durch Sachleistungen oder nicht-materielle Güter.

Heutzutage werden Mitarbeiterempfehlungsprogramme auch mit entsprechenden Softwarelösungen unterstützt, die die Usability für Bewerber, Recruiter und für Werbende verbessern. Gleichzeitig ermöglichen diese Softwarelösungen ein höheres Maß an Transparenz sowie Reportingmöglichkeiten, um den Erfolg eines solchen Programms sichtbar machen zu können.

Mitarbeiter werben Mitarbeiter: Was ist der Vorteil?

Die Vorteile des Prinzips „Mitarbeiter werben Mitarbeiter“ liegen auf der Hand und sind in der Regel leicht mit eigenen Zahlen zu untermauern. Wer kennt das Unternehmen, die eigene Kultur, die Stärken und Schwächen am besten? Wer kann ein möglichst realistisches Bild vom potenziellen Arbeitgeber geben? Wer kann zumeist am besten abschätzen, wer kulturell und sozial in ein Team passt? Natürlich: Die eigenen Mitarbeiter. Und diese Vorteile lassen sich sehr gut mit Zahlen belegen. In der Regel zeigt sich in jedem Unternehmen, dass Bewerber, die über Mitarbeiter kommen, signifikant erfolgreicher im Bewerbungsprozess sind. Man benötigt durchschnittlich also deutlich weniger Bewerber als bei der typischen Besetzung einer Stelle.

Gleichzeitig haben Bewerber, die über eine Mitarbeiterempfehlung kommen, in der Regel auch eine realistische Einschätzung vom Unternehmen und vom Arbeitsplatz. Dies zeigt sich auch dadurch, dass das Onboarding dieser Zielgruppe meist sehr schnell klappt und diese neuen Mitarbeiter schnell in die Produktivphase übergehen. Gleichzeitig zeigen alle mir bekannten Studien sowie auch Zahlen aus der Praxis, dass diese neuen Mitarbeiter in den ersten Jahren deutlich loyaler sind und es signifikant weniger Probezeitkündigungen gibt.

Zu guter Letzt hat ein Mitarbeiterempfehlungsprogramm einen Reichweitenvorteil, weil man dadurch auch Kandidaten erreicht, die gar nicht aktiv auf der Suche und somit ansonsten schwer erreichbar sind. Wenn Ihre Mitarbeiter zufrieden sind, dann werden sie gerne einen Beitrag dazu leisten, dass das Unternehmen wächst.

Welche Risiken haben Mitarbeiterempfehlungsprogramme?

Auf den ersten Blick wirkt es so, als gäbe es ausschließlich Vorteile bei einem Mitarbeiterempfehlungsprogramm. Das ist jedoch nur die eine Seite der Medaille. Ich möchte die Risiken in zwei inhaltliche Dimensionen unterteilen, damit es einfacher zu verstehen ist. Es gibt Risiken, die primär entstehen, wenn das Programm nicht optimal läuft – was leider in der Realität nicht komplett vermeidbar ist. Außerdem gibt es Risiken, die entstehen, auch wenn das Programm optimal laufen würde.

Wenn es nicht optimal läuft, dann ist die Gefahr groß, dass nicht nur Bewerber frustriert werden, sondern in hohem Maß auch die werbenden Mitarbeiter. Da wirkt eine schlechte Candidate Experience also mindestens doppelt so schlimm – und sie wird immer ans Licht kommen. Daneben sollte man sich bewusst werden, dass es eine Interdependenz zwischen der Mitarbeiterzufriedenheit und der Bereitschaft zur Empfehlung gibt. Ein zufriedener Mitarbeiter empfiehlt gerne – ein unzufriedener Mitarbeiter natürlich eher nicht. Empfiehlt ein Mitarbeiter jedoch ein paar Kandidaten und der Prozess läuft aus seiner Sicht nicht gut, wird er unzufrieden und wird sich sehr wahrscheinlich genau überlegen, ob er noch einmal jemanden empfiehlt.

Selbst wenn es optimal läuft, hat man das Problem, dass man eventuell eine zu geringe Diversität bei den Bewerbern beobachten wird. Hier spreche ich nicht von Geschlecht oder Ethnie, sondern vor allem von kultureller Diversität. Durch ein Mitarbeiterempfehlungsprogramm bekommt man übertrieben ausgedrückt mehr vom selben. Das ist in einem gewissen Ausmaß richtig und wichtig – sollte jedoch genau beobachtet werden.

5 Tipps für den Erfolg eines Mitarbeiterempfehlungsprogramms

1. Ändern Sie den Auszahlungszeitpunkt für Ihre Prämien

Die Prämie hat das Ziel der Honorierung für die gute Tat. Sämtliche psychologische Theorie und Forschung zeigt auf, dass Feedback wie eine Honorierung zeitnah zu der honorierten Tat stattfinden muss, um eine möglichst hohe Wirkung zu erzielen. Viele Unternehmen zahlen die Werbeprämie erst nach Bestehen der Probezeit des Geworbenen aus. Damit verliert die Prämie extrem an Wirkung. Koppeln Sie die Prämie an den Startzeitpunkt des Mitarbeiters. Denn: Sollte es bei Mitarbeiterempfehlungen tatsächlich noch zu vielen Probezeitkündigungen kommen, dann stehen Sie vor ganz anderen Herausforderungen.

2. Seien Sie kreativ bei den Prämien

Geld als Prämie ist gut und leicht zu erklären und meiner Erfahrung nach wichtig – aber Geld sollte nicht der einzige Bestandteil sein. Es geht um Honorierung, also Wertschätzung. Zeichnen Sie die Mitarbeiter intern im Intranet oder der Mitarbeiterzeitung aus. Schreiben Sie Dankesschreiben von der Geschäftsführung. Zeigen Sie, dass Sie dankbar sind. Schenken Sie allen erfolgreichen Werbern eine Flasche Wein oder irgendetwas anderes, womit sie nicht rechnen und was sie nicht erwarten.

3. Ermutigen Sie Ihre Mitarbeiter

Wenn Sie Ihre Mitarbeiter befragen, was die Gründe dafür sind, warum sie keine neuen Mitarbeiter werben, ist einer der häufigsten Gründe immer Unsicherheit. Unsicherheit, weil man die Prozesse nicht kennt oder beispielsweise, weil man nicht negativ betrachtet werden möchte, falls die vorgeschlagene Person nicht gut abschneidet im Bewerbungsprozess.

4. Nutzen Sie eine entsprechende Software

Es gibt gute Software, die Ihnen helfen kann, den Überblick über diesen Kanal zu behalten und gleichzeitig einen vereinfachten Bewerbungsprozess für geworbene Kandidaten ermöglicht. Ab einer gewissen Größe und einem Ziel von mindestens einer zweistelligen Anzahl von Einstellungen über das Mitarbeiterempfehlungsprogramm lohnt sich ein solches Tool erfahrungsgemäß.

5. Nutzen Sie Gamification

Es gibt eine Vielzahl von spielerischen Elementen, genannt Gamification, die zu einer zusätzlichen Motivation führen können. Lassen Sie beispielsweise zwei Bereiche oder Niederlassungen in einem Quartal gegeneinander antreten und sich darin messen, wer die meisten Empfehlungen bekommt. Sie werden sich die Augen reiben, wie sehr dies der Empfehlungsbereitschaft guttut.

Mitarbeiter werben Mitarbeiter: Fazit

Mitarbeiterempfehlungsprogramme werden immer mehr an Bedeutung gewinnen. Vernachlässigen Sie diesen Kanal keineswegs, denn er ist sehr erfolgreich sowie nachhaltig. Wenn Sie die oben genannten Tipps zum Prinzip „Mitarbeiter werben Mitarbeiter“ umsetzen, steht einem weiteren erfolgreichen Recruitingkanal nichts mehr im Weg.

Los diez mejores software de finanzas para no financieros

Los 10 mejores software de finanzas para no financieros

Los 10 mejores software de finanzas para no financieros

Para algunas personas, muy pocas, las finanzas de una  empresa suponen un desafío divertido. Al resto, sin embargo, el mero hecho de pensarlo le da dolor de cabeza. Pero ¿tan complicada tiene que ser la contabilidad? ¡Lo cierto es que no! Si estás preparado para olvidarte de las hojas de cálculo y empezar a usar una aplicación de contabilidad en la nube, los dolores de cabeza serán cosa del pasado. Y eso no es todo: ahorrarás mucho tiempo cada semana con esta lista de programas de contabilidad para pymes.

La mayor complicación es el paso inicial: elegir una aplicación de finanzas y contabilidad para pequeñas empresas. Existen multitud entre las que  elegir y, por suerte, muchas de ellas son excelentes, están repletas de funciones útiles y ofrecen interfaces maravillosamente sencillas con las que, me atrevo a decir, llevar el plan contable de tu empresa será una tarea amena.

Este artículo incluye una lista con las diez mejores aplicaciones de finanzas y contabilidad. Muchas de ellas ofrecen períodos de prueba gratis para que puedas conocer su funcionamiento antes de decidirte. Anímate a probarlas y empieza a disfrutar de los números.

Software de contabilidad y finanzas para pymes

Xero

Sofware d eplan contable Xero

Xero es una aplicación de contabilidad en línea diseñada para ofrecer una gestión de cuentas eficiente y agradable a las pequeñas empresas. La aplicación importa todas tus transacciones financieras a su base de datos y las vincula a las correspondientes transacciones de contabilidad.

El ingenioso panel de control de Xero te ofrece de un vistazo información completa sobre tus principales cuentas, informes de ingresos y gastos, próximos pagos y facturas pendientes. Xero cuenta con una tienda de complementos propia con la que mejorar aún más las funciones de la aplicación.

Precios: Xero ofrece tres planes de precios distintos. El plan Starter, con funciones limitadas de facturación y conciliación de transacciones bancarias, tiene un precio de 9 dólares mensuales (unos 8 euros). El plan Standard cuesta 30 dólares al mes (unos 26 euros) e incluye facturación, conciliación y envío de facturas y presupuestos ilimitados. El precio del plan Premium 10, con funciones mejoradas, como el cambio de divisas, es de 60 dólares mensuales (unos 52 euros).

FreshBooks

Programa de contabilidad FreshBooks

Es un placer usar FreshBooks, en serio. Este software es muy fácil de entender, incluso si nunca antes has usado software de contabilidad. FreshBooks cuenta con un panel intuitivo y fantásticas funciones de visualización.

La solución te permite crear rápidamente facturas de aspecto profesional e incluye soporte para pagos con tarjeta de crédito. Cuenta con funciones de facturación recurrente, estimaciones y envío de correo postal con solo un clic.

Precios: FreshBooks ofrece tres niveles de planes de precios. El plan Lite cuesta 15 dólares mensuales y permite facturar a hasta cinco clientes activos. El precio del plan Plus es de 25 dólares mensuales para cincuenta clientes activos y el plan Premium permite facturar a hasta 500 clientes por 50 dólares mensuales.

FreeAgent

Programa de contabilidad FreeAgent

Con FreeAgent es muy fácil emitir facturas a clientes, supervisar gastos, sincronizar tus cuentas bancarias e incluso reclamar pagos, todo desde su intuitiva interfaz.

FreeAgent ofrece una excelente asistencia al usuario y realiza frecuentes copias de seguridad de los datos para que nunca los pierdas. También incluye una función de seguimiento de tiempos que registra cada minuto de trabajo para poder facturar con total exactitud.

Precios: el plan Sole Trader de FreeAgent tiene un precio de 9,50 libras mensuales (unos 11 euros), el Partnership/LLP, de 12 libras al mes (unos 14 euros) y el Limited company de 14,50 libras (unos 17 euros). También cuentan con descuentos para planes pagados anualmente.  

QuickBooks Online

Software para financas QuickBooks Online

QuickBooks Online te permite gestionar tu contabilidad, cobros y facturación desde una única herramienta. Su interfaz agradable y colorida aloja multitud de potentes funciones, entre las que se incluyen presupuestos, seguimiento de tiempos, cuentas a pagar, creación de informes, inventario, contactos, ventas e impuestos.

Gracias a la integración con banca en línea de QuickBooks Online, podrás asociar tu cuenta bancaria al software y descargar automáticamente los datos de tus transacciones financieras. Supervisa los movimientos monetarios de tu empresa de manera fácil y cómoda.

Precios: el precio de QuickBooks es de 10 dólares mensuales (unos 9 euros) para contratistas independientes y trabajadores autónomos. Si lo contratas para una empresa, los precios oscilan entre los 15 dólares mensuales (unos 13 euros) del plan Simple Start, los 23 dólares al mes (unos 20 euros) del plan Essentials -con el que se pueden manejar facturas, cambiar de divisa y trabajar con tres usuarios más la persona contable-, y los 32 dólares mensuales (unos 28 euros) del plan Plus. En este último se pueden incluir, entre otras funcionalidades, hasta 25 usuarios, junto con el contable.

Nutcache

Programa de facturación Nutcache

Si buscas una aplicación de facturación y gestión del tiempo en línea, merece la pena probar Nutcache. Esta aplicación te permite crear un número ilimitado de facturas, añadir tu logotipo y enviarlas de forma masiva a tus clientes.

Además de las herramientas de facturación y seguimiento del tiempo, Nutcache también incluye funciones de gastos, creación de informes y pagos en línea. Una de las mejores facilidades de esta aplicación es su interfaz multilingüe, que te permite comunicarte y coordinarte con clientes de manera global.

Precios: el plan Pro de Nutcache tiene un precio de 5 dólares mensuales (unos 4 euros) por usuario con suscripción anual. El precio de la suscripción mensual es de 6 dólares (unos 5 euros). El plan Enterprise cuesta 12 dólares al mes (unos 10 euros) por usuario con suscripción anual o 15 dólares (inos 13 euros) con suscripción mensual.

KashFlow

Software de contabilidad KashFlow

KashFlow es una potente aplicación de contabilidad dirigida especialmente a pequeñas empresas en Reino Unido. KashFlow escucha a sus clientes y solo incluye funciones solicitadas por los usuarios. La aplicación permite calcular fácilmente los impuestos de Reino Unido e incluye informes de IVA.

Si tienes una pequeña empresa en Reino Unido merece la pena echar un vistazo a KashFlow. Para usarla, según anuncian sus desarrolladores, “no es necesario saber nada de contabilidad”. Es decir, perfectas finanzas para no financieros.

Precios: el plan Core de KashFlow tiene un precio de 7 libras mensuales (unos 8 euros). El precio del plan Plus Accounting es de 21 libras mensuales (unos 24 euros).

Sage One

Sage One. Finanzas para no financieros

Sage One es una aplicación de contabilidad que funciona bajo un curioso principio. Los desarrolladores de Sage One admiten que, para las pequeñas empresas, la contabilidad es una tarea tediosa e inevitable y por ello la solución administra automáticamente todos los aspectos posibles.

Sage One busca la simplicidad por encima de otros aspectos. Aunque odies la contabilidad, Sage One te permite mantener todos tus documentos organizados con precisión.

Precios: si eres autónomo, Sage ofrece una aplicación de facturación por 7,5 euros al mes. Para empresas más grandes que necesiten múltiples usuarios, el plan de contabilidad y facturación cuesta 15 euros mensuales.

Zoho Books

Software para contabilidad y finanzas Zoho Books

Zoho Books es otra aplicación de contabilidad súper sencilla. Una de sus grandes ventajas es que se integra con el resto de aplicaciones de negocio de Zoho, conformando la que quizá sea la alternativa más destacable para Google Apps for Business. Junto con el resto de aplicaciones web del creciente ecosistema de Zoho, Books te ayudará a gestionar con sencillez cada paso de la contabilidad de tu empresa.

Desde la facturación hasta la creación de informes de impuestos, Zoho Books pone todo lo que necesitas al alcance de la mano.

Precios: Zoho Books ofrece tres planes de precios. El plan Basic, por 9 dólares mensuales (unos 8 euros) por compañía y limitado a 2 usuarios y 5 flujos de trabajo automatizados; el plan Standard, que cuesta 19 dólares al mes (unos 16 euros) por empresa, con capacidad de incluir a 3 usuarios; y el plan Professional, con un precio de 29 dólares mensuales (unos 25 euros) por organización, contactos ilimitados, 1 usuarios y 10 flujos de trabajo automatizados.

Wave

La aplicación de contabilidad Wave es perfecta para pequeñas empresas que no quieren usar herramientas demasiado complicadas y ha sido diseñada específicamente para organizaciones con nueve o menos empleados. Con Wave puedes crear, enviar y revisar facturas y pagos  para conocer en todo momento el estado de tus cuentas. Sus eficaces paneles y su función de creación de informes te ayudan a analizar las decisiones de negocio e identificar las posibilidades de ahorro de tu empresa.

Precios: las funciones de facturación, contabilidad y escaneo de recibos de Wave son completamente gratis de manera ilimitada.

FinancialForce Accounting

FinancialForce Accounting completa esta lista de las diez mejores aplicaciones de finanzas para no financieros, pequeños empresarios que en realidad odian la contabilidad. Su principal ventaja es que se integra muy bien con SalesForce.com. De hecho, en un principio FinancialForce se creó para integrarse en SalesForce. Si tu empresa es una de las muchas que emplean este software de  CRM (gestión de relaciones con los clientes), deberías probar FinancialForce Accounting.

Precios: para recibir información sobre precios, contacta con el proveedor y te asesorarán hasta encontrar en plan que más le convenga a tu empresa.

¿Eres un pequeño empresario que odia la contabilidad?

No pasa nada si no adoras llevar las cuentas de tu negocio. A menos que seas contable, seguro que no soñabas con los números cuando te hiciste empresario.

Ojalá esta lista de las diez mejores aplicaciones de contabilidad te haya resultado útil. Si no encuentras en ella la aplicación ideal para tu negocio, echa un vistazo a la lista de Getapp con todo el software de contabilidad para pymes que puedes encontrar actualmente en el mercado.

Más recomendaciones sobre las finanzas en pequeñas y medianas empresas

Was ist besser: PPC- oder PPL-Marketing?

PPC PPL affiliate marketing

Insbesondere kleine Unternehmen müssen hohe Kosten erst einmal rechtfertigen können, selbst so wichtige Ausgaben wie Marketing und Werbung.

Das jährliche Marketing-Budget ist kein Fass ohne Boden und so muss bei der Auswahl der Werbestrategien und -kanäle eine bedachte Entscheidung getroffen werden.

Bei modernen Werbeansätzen stellt sich häufig die Frage, ob Pay-per-Click (PPC) oder Pay-per-Lead (PPL) für die Generierung neuer Leads erfolgreicher ist.

Lass mich bei der Entscheidung helfen: Du kannst beide Methoden einsetzen … und zwar gleichzeitig!

PPC PPL affiliate marketing

Jetzt ist die Katze aus dem Sack: Ihr müsst euch nicht die Nächte um die Ohren schlagen, um zu entscheiden, welche Methode zur Lead-Generierung eingesetzt wird.

Tatsächlich setzen viele Software-Anbieter, die mit Gartner Digital Markets (das sich aus CapterraGetApp und Software Advice zusammensetzt) arbeiten, sowohl PPL- als auch PPC-Programme ein und lassen in beiden Systemen mehrere Kampagnen gleichzeitig laufen.

Bei beiden Modellen gibt es jedoch einige Aspekte, über die sich Software-Anbieter im Klaren sein müssen, bevor sie eine umfassende Kampagne starten.

In diesem Artikel erläutern wir die Grundlagen beider Werbemöglichkeiten sowie einige Voraussetzungen, die vor Beginn gegeben sein sollten.

PPC- und PPL-Werbung im Detail

PPC- und PPL-Werbung bringen jeweils verschiedene Anforderungen, aber auch verschiedene Vorteile mit sich. Sehen wir uns diese genauer an, um sicherzustellen, dass du vor Kampagnenbeginn alles beisammenhast.

Werbung mit PPC

Einer der größten Vorteile von PPC ist, dass in wenigen Minuten eine Kampagne gestartet werden kann, die auch gleich Leads generiert. Aber so verlockend dieser schnelle Erfolg auch sein mag: Die Website muss auch in der Lage sein, den Traffic in ähnlicher Geschwindigkeit umzuwandeln.

Deine Website hat keinen Call-to-Action und kein Onlineformular? Passe die Seite entsprechend an, bevor du deine erste PPC-Kampagne startest.

Weiterhin sollten für eine erfolgreiche PPC-Kampagne folgende Elemente gegeben sein:

  • Eine optimierte Website bzw. Landing Pages
  • Tracking Tools für Conversions und Empfehlungen
  • Ein klar umrissener Zielmarkt
  • Ein klar definierter Verkaufsprozess

Optimierte Websites und Landing Pages erstellen

Mach dir keine Sorgen, wenn du nicht weißt, wie man ein Onlineformular erstellt und du keinen Webdesigner zur Hand hast. Es gibt eine Vielzahl von Tools für die Optimierung von Websites und Landing Pages, bei denen du dir Hilfe holen kannst.

Es ist gar nicht so schwer, eine zumindest moderat optimierte Landing Page zu erstellen. Du musst diese jedoch unbedingt vor Beginn einer PPC-Kampagne aufsetzen. Ohne Landing Page können deine potenziellen Kunden ihre Kontaktdaten nirgendwo hinterlegen, weshalb dein Sales-Team anschließend nicht mit ihnen in Kontakt treten kann. Ohne Landing Page ist ein Abschluss also gar nicht möglich.

Kampagnen tracken

Das Tracken oder Überwachen von PPC-Kampagnen ist mit den richtigen Tools eigentlich ziemlich einfach. Leider überwachen viele Anbieter ihren bezahlten Traffic nicht und wissen so auch nicht, ob ihre Kampagnen sich überhaupt lohnen.

Es gibt hunderte von Tools für die Webanalyse oder das Kampagnenmanagement, wobei Google Analytics wahrscheinlich die bekannteste (und auch noch kostenlose) Wahl ist.

Was ist dein Zielmarkt?

Beim Start einer neuen PPC-Kampagne solltest du deinen Markt kennen. Häufig werden Keywords festgelegt, die für das gewünschte Zielpublikum zu teuer oder zu weit gefasst sind.

PPC eignet sich hervorragend für Nischenmärkte, aber auch nur, wenn die Kampagne gezielt Personen in dieser Nische anspricht. Du solltest also Abstand von teuren Klicks außerhalb deines Zielmarkts (und außerhalb deines Budgets) nehmen.

Einen klar definierten Verkaufsprozess erstellen

Das Sammeln von Leads ist schön und gut, aber letztendlich willst du bei diesen potenziellen Käufer*innen dein Produkt an den Mann oder die Frau bringen.

Deine PPC-Kampagne sollte über die richtigen Kanäle zu Hunderten von Leads führen. Wenn dahinter jedoch kein durchdachter Verkaufsprozess steht, bei dem die Leads der richtigen Person bzw. dem richtigen Team zugewiesen, sie qualifiziert und sofort kontaktiert werden, verschwendest du dein Geld.

Eine CRM-Software oder ein ähnliches Tool unterstützt dein Team beim Organisieren einer Pipeline und lässt sie die Leads aus deinen erfolgreichen Werbekampagnen an einem Ort zusammenfassen.

Werbung mit PPL

Pay per Lead ist für die meisten Softwareunternehmen eine hervorragende Wahl. Über PPL-Kanäle abonnieren sie einen Service und kaufen so auf die eine oder andere Art einzelne Leads.

Im Vergleich zu einer PPC-Kampagne erhält man weniger Leads zu einem höheren Preis. Jeder Lead wurde jedoch bereits im Voraus durch einen Dritten qualifiziert, sodass dem Sales-Team einiges an Arbeit erspart bleibt.

Wie bei PPC sollten auch vor einer PPL-Kampagne einige Voraussetzungen erfüllt sein:

  • Festlegung eines (durchschnittlichen) Preises pro Lead
  • Ein funktionierendes Sales-Team

Was ein Unternehmen pro Lead zahlen sollte

Die Informationen, die man durch PPL-Leads erhält, sind sicherlich spannend. Trotzdem sollte man nicht vergessen, dass dahinter nur ein begrenztes Marketingbudget steckt. Du musst dir also genau überlegen, welche Leads finanziell sinnvoll sind.

Um die durchschnittlichen Kosten pro Lead zu bestimmen, solltest du dir zuerst überlegen, wie viel du für die Akquise eines Kunden auszugeben bereit bist.

Nehmen wir als Beispiel einen Customer Lifetime Value von ca. 10.000 EUR an. Um einen Kunden dieser Größenordnung zu gewinnen, bist du bereit, 10 % des Lifetime Values (1.000 EUR) in die Akquise zu investieren. Diese 1.000 EUR sind die Cost per Action (CPA, Kosten pro Aktion).

Der nächste Teil der Gleichung hängt von deinem Sales-Team ab. Wenn sie normalerweise 10 % aller eingehenden Leads in einen Abschluss umwandeln (ihre Konversionsrate also bei 10 % liegt), muss dies mit dem CPA multipliziert werden (10 % x 1.000 EUR). Das Ergebnis von 100 EUR sind die durchschnittlichen Cost per Lead (CPL) bzw. die Kontaktvergütung.

PPC PPL - Average CPL
Die akzeptablen CPA werden mit der Konversionsrate multipliziert, um die veranschlagten Durchschnittskosten zu bestimmen.

Behalte diese Zahlen im Hinterkopf, wenn du zur Überprüfung der Kosten einen Blick auf deine PPL-Kampagnen wirfst. Und vergiss nicht, dass diese Zahlen sich mit der Zeit auch ändern.

Überprüfe deine Leads, um sicherzugehen, dass dein durchschnittlicher CPL und deine Konversionsrate im Rahmen bleiben. Wenn deine Leads zu teuer sind, erhöhe zusammen mit deinem Sales-Team die Konversionsrate, überprüfe die Preisstruktur oder suche dir einen anderen PPL-Anbieter.

Ermögliche den Erfolg deines Sales-Teams

Für ein Sales-Team liegt einer PPL-Kampagne dieselbe Logik zugrunde wie einer PPC-Kampagne: Wenn sich niemand mit deinen Leads in Verbindung setzt, bringen sie deinem Unternehmen auch nichts.

Über PPL erhältst du weniger Leads als bei einer PPC-Kampagne, was für ein kleines Sales-Team einfacher ist. Trotzdem, oder gerade dann, muss dein Sales-Team bei der Kontaktaufnahme effizient agieren und diese Leads auch umwandeln können. In diesem Sinne ist CRM-Software immer eine gute Möglichkeit, deinem Team die Arbeit zu erleichtern.

Schnapp dir die Leads

PPC- oder PPL-Marketing – es hängt von deinem Unternehmen, deinem Produkt und deinem Sales-Team ab, was die passendere Lösung ist. Beide Werbemodelle bieten unterschiedliche Vorteile und basieren auf verschiedenen Voraussetzungen.

Wie oben dargestellt, musst du jedoch keine Wahl treffen, sondern kannst beide Kampagnen laufen lassen. Viele unserer Kunden bei Gartner Digital Markets verfolgen genau diesen Ansatz.

Wenn du als Software-Anbieter auf der Suche nach neuen Leads bist, gibt es da draußen eine Vielzahl an Kanälen und Affiliate-Programmen für dein Marketing. Auch wir stehen dir bei deinen PPC– und PPL-Werbekampagnen gerne zur Seite.

Welcher Ansatz funktioniert bei dir?

Welche Werbekampagnen haben gut für dein B2B-Unternehmen funktioniert? Mit welchen Strategien hast du deine PPC- oder PPL-Kampagnen erfolgreicher gestaltet? Erzähl es uns in den Kommentaren.

Suchst du Lead-Management-Software? Wirf einen Blick auf Capterras Liste der besten Lead-Management-Softwarelösungen.

Los mejores software de gestión de proyectos gratis

Software de gestión de proyectos

Software de gestión de proyectos

La competencia en el ámbito del software para gestión de proyectos gratis es cada vez mayor. Desde la primera vez que en Capterra reunimos las mejores herramientas de project management, allá por 2014, las opciones disponibles se han multiplicado por 10 (¡como mínimo!). Queremos facilitar la vida a las pequeñas y medianas empresas, y creemos que la mejor manera es ayudando a que se la organicen. Si tienes un presupuesto reducido y un equipo pequeño (de hasta cinco personas) y estás dispuesto a prescindir de algunas funciones prémium; te recomendamos optar por un software gratuito.

Con estos ocho software no gastarás dinero, al menos al principio, a la hora de coordinar tiempos y trabajadores que colaboran en cada proyecto. Además, como somos meticulosos, hemos seguido una metodología rigurosa (que encontrarás al final) con la que destacar de cada herramienta sus ventajas, desventajas, precios -si los hay- de actualizaciones y a quién creemos que va dirigido.

Pero en nuestra lista también encontrarás una amplia gama de opciones para empresas de cualquier tamaño; desde las funciones de gestión de tareas y colaboración de grupos para pequeñas empresas hasta completísimas herramientas que incluyen planificación, programación, diagramas de Gantt y capacidades ágiles.

Nota: las herramientas incluidas en la lista se encuentran entre las soluciones de gestión de proyectos gratuitas más recomendables según la metodología que encontrarás al final del texto y se presentan en orden alfabético. Las fortalezas y debilidades de cada una de ellas deben examinarse en su conjunto y según las necesidades específicas (en lugar de comparar las herramientas entre sí). El lector deberá buscar las funciones más importantes para su caso concreto y considerar las necesidades de negocio y los objetivos que se pretenden cumplir con la implementación del software antes de tomar una decisión.

Las herramientas están ordenadas en orden alfabético.

Las mejores opciones de software gratuito de gestión de proyectos

Lista de los mejores software gratis de gestión de proyectos

Bitrix24: software de gestión empresarial para pequeñas y medianas empresas

Bitrix24 es una solución de gestión empresarial colaborativa diseñada para aunar en una única plataforma la gestión de relaciones con los clientes (CRM), la gestión de proyectos (PM), los recursos humanos (RR. HH.) y la automatización de flujos de trabajo.

El plan gratuito incluye 12 usuarios, 5 GB de almacenamiento online y multitud de funciones que no cuestan nada. Con el CRM, se gestionan clientes potenciales y contactos, marketing por correo electrónico y automatización de ventas. Los RR. HH. cuentan con directorio de empleados, autoservicio para estos y ludificación.

Entre las funciones gratuitas de PM se encuentran las tareas y proyectos ilimitados, seguimiento del tiempo, listas de verificación, diagramas de Gantt y gestión de documentos. También ofrece distintas funciones de comunicación, como redes sociales, chat, mensajería instantánea y videoconferencia.

Las funcionalidades añadidas de CRM y marketing, además de la gestión de proyectos gratuita, hacen que Bitrix24 sea perfecto para equipos de ventas y empresas de servicios profesionales.

PM Britix24
Vista de “Mis tareas” en Bitrix24 (Fuente)

Ventajas: Bitrix24 no limita el número de tareas o proyectos en su plan gratuito. Es uno de los muchos productos repletos de funciones incluidos en esta lista.

Desventajas: los usuarios de Capterra indican dos importantes áreas problemáticas, el deficiente soporte técnico y la falta de materiales de formación adecuados para la expansión de funciones.

Ambos aspectos serán críticos para las empresas que opten por el plan gratuito, ya que este no incluye asistencia al cliente. Los nuevos usuarios se enfrentarán a una alta curva de aprendizaje y tendrán que pasar un período de adaptación antes de que el equipo pueda funcionar a pleno rendimiento.

Precio de actualización: versión basada en la nube, 39 dólares mensuales para 24 usuarios (Plus), 99 dólares mensuales para 50 usuarios (Standard) y 199 dólares mensuales para usuarios ilimitados (Professional).

Aplicaciones móviles: iOS, Android

Adecuado para:

Pequeñas y medianas empresas centradas en servicio, consultoría o ventas que deseen una solución de gestión empresarial sólida con funciones de gestión de proyectos.

Clubhouse: una herramienta Scrum altamente funcional

Clubhouse ha sido diseñada para equipos que trabajan en proyectos de software y es más ligera que otras herramientas. Ofrece un reducido conjunto de funciones que puede no ser suficiente para todos los equipos de proyecto, pero si necesitas un software con funciones básicas de Scrum, merece la pena que lo pruebes.

Pantallazo de Clubhouse
Diagrama de flujo acumulativo en Clubhouse (Fuente)

Ventajas: el mayor activo de Clubhouse es su especialización. En lugar de dirigirse al conjunto del mercado de gestión de proyectos, la solución ha sido diseñada de manera específica para equipos que gestionan sus proyectos de software con Scrum. Puedes marcar relaciones de historia, planificar epics y comenzar el trabajo mediante una configuración de tablero Kanban con actualizaciones de equipo automáticas. Algunos usuarios de Capterra indican que el panel de Clubhouse, con elementos básicos, es un soplo de aire fresco comparado con sus competidores menos intuitivos.

Clubhouse también mantiene a salvo los datos del usuario enviando copias de seguridad cifradas cada diez minutos a Amazon S3 y AWS, además de ofrecer inicios de sesión SSL y HTTPS.

¿La parte solidaria?: si diriges una organización sin ánimo de lucro que cumpla los criterios de elegibilidad de Clubhouse (información en inglés), puedes disfrutar de la solución de manera gratuita.

Desventajas: Clubhouse solo ofrece tres usuarios en su versión gratuita. Si superas este número, su precio es de 8.50 dólares mensuales por usuario. Las ventajas de la versión de pago son la asistencia prioritaria y el rol de observador.

La naturaleza minimalista de Clubhouse puede ser atractiva para ciertos usuarios, pero no es lo suficientemente sólida para muchos equipos de proyecto. No ofrece opciones de almacenamiento más allá de la integración con otras herramientas y carece de algunas funciones, como chat de equipo, portales de cliente y seguimiento del tiempo, que otros software de gestión de proyectos ofrecen en su versión estándar.

Clubhouse cuenta con una aplicación solo para iOS y su última versión ha desatado la ira de muchos usuarios que afirman que la aplicación es inferior a la herramienta.

Precio de actualización: 8.50 dólares mensuales por usuario.

Aplicaciones móviles: iOS

Adecuado para:

Individuos o equipos de desarrollo de hasta tres personas que gestionan proyectos con metodología ágil.

Freedcamp: usuarios y proyectos ilimitados

Haciendo honor a su nombre, Freedcamp ofrece casi todas sus funciones de manera gratuita. Así, en la versión freemium se pueden planificar proyectos más avanzados que con muchos de sus competidores.

Cuenta con intercambio y edición de archivos, foros de discusión, plantillas de proyecto y facturas. Algunos usuarios de Capterra elogian la facilidad de instalación de Freedcamp y su ágil atención al cliente.

Project Management Freedcamp
Lista de tareas en Freedcamp (Fuente)

Ventajas: los usuarios pueden añadir tareas, hitos y seguimiento del tiempo a los proyectos de Freedcamp. La herramienta también ofrece tableros Kanban que permiten seguir las tareas de forma visual y mantener en privado las personales.

Desventajas: a pesar de ofrecer una versión gratuita más sólida que muchos de sus competidores, Freedcamp cuenta con limitaciones. Entre otras, la necesidad de actualizar para crear informes de proyecto. Aunque Freedcamp ofrece subtareas, los usuarios echan en falta el soporte para capas adicionales en la versión gratuita.

Precio de actualización: 5.99 dólares mensuales para el propietario y 1.99 dólares mensuales por cada usuario adicional.

Aplicaciones móviles: iOS, Android

Adecuado para:

Equipos de proyecto que necesiten un software con proyectos, usuarios y almacenamiento ilimitados y gratuitos.

Hygger: herramienta de gestión de proyectos ágiles para gestión de cartera

¿Quieres usar tableros Kanban o Scrum o quizá una combinación de ambos? Hygger puede ser la opción más adecuada para tu equipo. Aunque la empresa se creó en 2017, ya ha conseguido una valoración promedio de 4.5/5 estrellas por parte de los usuarios de Capterra y más de 70 reseñas.

Software de PM Hygger
Tablero Kanban en Hygger (Fuente)

Ventajas: una de las mayores fortalezas de Hygger es que permite a los usuarios gestionar y combinar varios proyectos simultáneos de forma sencilla. Hygger también ofrece una gran flexibilidad con sus configuraciones: sprints, Kanban, tableros, diagramas de carril, backlogs, diagramas de quemado, hojas de ruta… Si lo puedes imaginar, está en Hygger. El nivel gratuito ofrece todas las funciones de la solución a equipos de hasta cinco usuarios, lo cual debería ser más que suficiente para equipos pequeños.

Desventajas: puesto que Hygger es un producto relativamente nuevo, sigue en fase de desarrollo. Los usuarios indican que aún se están corrigiendo errores y que ciertas funciones disponibles en la versión de sobremesa todavía no se han implementado en las aplicaciones móviles. Los usuarios afirman, además, que el cambio de configuración (por ejemplo, de tableros Kanban a backlog) no es fluido; es necesario copiar los datos de una configuración a otra.

Precio de actualización: 9 dólares mensuales por usuario.

Aplicaciones móviles: iOS, Android

Adecuado para:

Equipos ágiles en fase de crecimiento que necesiten una herramienta de gestión de proyectos completa.

Pivotal Tracker: herramienta de gestión de proyectos para pequeños equipos tecnológicos

Pivotal Tracker ha llegado al mundo de la gestión ágil afirmando poder conseguir que “la gestión de proyectos sea tan sencilla como pulsar un botón”.

Pivotal Tracker es un producto de Pivotal Software, empresa que fue adquirida por Dell como parte de la fusión con EMC en 2016. Esta unión conformó una de las mayores compañías tecnológicas del mundo. En otras palabras: Pivotal Tracker está respaldada.

Herramienta de gestión de proyectos Pivotal Tracker
Búsqueda en proyectos en el espacio de trabajo de Pivotal Tracker (Fuente)

Ventajas: la herramienta cuenta con multitud de funciones y es mucho más que una lista de tareas o una herramienta de seguimiento de tiempo con pretensiones. Cuenta con funcionalidades avanzadas como planificación automática de sprints, espacios de trabajo multiproyecto, más de 100 integraciones y analíticas profundas. La solución divide los proyectos en “historias”, palabra común en la terminología de desarrollo ágil (información en inglés). Las aplicaciones nativas también garantizan que Pivotal Tracker funcione de manera fluida en cualquier dispositivo, pero está  limitada a dos proyectos simultáneos. Sin embargo, si eres educador o trabajas en proyectos públicos u ONGs cualificadas, dispondrás de un plan gratis a tu medida.

Desventajas: la versión gratuita está limitada a tres usuarios, dos proyectos simultáneos y 2 GB de almacenamiento. Pivotal Tracker se ha diseñado para desarrolladores de software ágiles, así que, si no estás familiarizado con el sistema, quizá sea mejor que busques otra solución.

Precio de actualización: 150 dólares anuales, con capacidad para hasta cinco colaboradores.

Aplicaciones móviles: iOS, Android

Adecuado para:

Pequeños equipos de TI de tres o menos personas.

Redbooth: solución liviana de gestión de proyectos y tareas para espacios de trabajo compartidos

Redbooth es una solución colaborativa de gestión de proyectos y tareas que ayuda a los equipos a organizar su trabajo en un espacio compartido. Allí los usuarios pueden moverse entre tareas, conversaciones, notas y archivos. También pueden pasar de un espacio de trabajo a su panel para ver un resumen de todas sus tareas asignadas.

El plan gratuito de Redbooth incluye hasta diez usuarios, 2 GB de almacenamiento de archivos y dos proyectos (o “espacios de trabajo”) activos. Sus funciones de gestión de tareas son muy sólidas y cuenta con algunas capacidades de gestión de proyectos. La solución incluye, por ejemplo, diagramas de Gantt para planificación de proyectos, pero sus capacidades de creación de informes son limitadas (solo cuenta con informes de “calendario” y “resumen de tareas”).

Redbooth. Gestión de proyectos gratis
Diagrama de Gantt en Redbooth (Fuente)

Ventajas: Redbooth ofrece una sólida funcionalidad de gestión de tareas en el plan gratuito y permite a los usuarios importar tareas, convertir correos electrónicos en tareas, dividir estas en subtareas y asignar usuarios y fechas límite.

El plan gratuito tiene un límite de dos proyectos activos, pero los archivados no se tienen en cuenta. Una vez finalizado el proyecto, solo tienes que archivar el espacio de trabajo para guardar los datos y seguir trabajando dentro del límite de proyectos activos.

Desventajas: el plan gratuito de Redbooth no ofrece soporte para usuarios externos, lo que dificulta la colaboración de los equipos con clientes o personas ajenas a la organización.Tampoco cuenta con mucho espacio de almacenamiento (2 GB). Incluso los equipos pequeños de diez o menos personas querrán aprovechar las integraciones del producto con Google Drive y DropBox.

Precio de actualización: 12 dólares mensuales por usuario (Pro), 18.75 dólares mensuales por usuario (Business).

Aplicaciones móviles: iOS, Android

Adecuado para:

Equipos pequeños (de diez o menos personas) que necesiten gestionar tareas y deseen funciones básicas de planificación de proyectos para un número reducido de proyectos internos.

Targetprocess: diseñado para equipos ágiles

Targetprocess es una herramienta de gestión de proyectos especializada que ofrece marcos de gestión de proyectos ágiles, como tableros Kanban y Scrum. Entre algunas de sus funciones están los flujos de trabajo personalizados, la planificación de capacidad del equipo, el seguimiento del tiempo y la gestión de problemas.

La versión gratuita permite crear hasta 1000 proyectos y ofrece un soporte básico que incluye chat en directo y base de conocimiento.

Software de PM Targetprocess
Panel de planificación de sprints en Targetprocess (Fuente)

Desventajas: Targetprocess es una herramienta ideal para equipos de desarrollo de software pequeños que necesiten flujos de trabajo personalizados para la planificación de sprints, estimación de historias de usuario y preparación de backlog de producto. También ofrece excelentes funciones de creación de informes y seguimiento. Puedes ver resúmenes de progreso del proyecto en el panel con el tiempo que han empleado los miembros del equipo en las tareas e incluso consultar informes detallados, como la tendencia de errores por versión lanzada.

Desventajas: si buscas una herramienta de gestión de proyectos sencilla, puede que Targetprocess no sea la mejor opción. Puesto que va dirigida a un nicho de mercado muy técnico e incluye funciones especializadas que pueden ser irrelevantes para algunos equipos. Además, el diseño de la interfaz no es especialmente fácil de usar. Los nuevos usuarios necesitarán un tiempo para configurar los paneles y acceder a los informes.

Precio de actualización: 25 dólares mensuales por usuario.

Aplicaciones móviles: iOS, Android

Adecuado para:

Equipos de desarrollo de software.

Teamweek: una sólida herramienta para equipos

Teamweek comenzó siendo una herramienta interna del archiconocido software de seguimiento de tiempos Toggl y se lanzó al mercado de manera autónoma en 2017. Aunque aún está en período de transición, se ha ganado un lugar en esta lista gracias a sus sólidas funciones para equipos.

Gestión de proyectos Teamweek
Aplicación móvil de Teamweek (Fuente)

Ventajas: la fortaleza de Teamweek es su capacidad para facilitar el trabajo en equipo. Ofrece casi todo lo que buscan los usuarios en un software de gestión de proyectos: líneas de tiempo, un buen calendario, recursos compartidos e hitos. También ofrece información para la planificación de capacidad competitiva y cuenta con distintas integraciones con herramientas como Slack, GitHub y Chrome.

Desventajas: el producto gratuito de Teamweek carece de una función fundamental, la hoja de ruta de proyecto. Esto no es un problema si la usas para gestionar proyectos cortos que pueden planificarse por completo en un diagrama de Gantt, pero no es suficiente para proyectos de envergadura.

Los usuarios deben actualizar a una versión de pago si desean alojamiento nativo. Teamweek no permite que los usuarios adjunten archivos a las tareas, así que no es adecuada para equipos con mucho intercambio de recursos.

La versión gratuita ofrece hasta cinco usuarios. La actualización ofrece, además de la capacidad de incluir más usuarios, personalización de colores y vista anual, actualizaciones quizás superfluas para muchas pequeñas empresas.

Precio de actualización: 39 dólares mensuales para diez usuarios.

Aplicaciones móviles: iOS, Android

Adecuado para:

Pequeñas empresas que busquen una herramienta de planificación sencilla basada en diagramas de Gantt.


La metodología aplicada

Productos gratuitos o freemium

En la primera fase de esta investigación, se evaluaron los productos del directorio de software de gestión de proyectos de Capterra para determinar si existen versiones gratuitas y si estas cumplen los criterios de inclusión.

A continuación, se ordenaron los productos admitidos según su categoría: gestión de tareas y gestión de proyectos.

La evaluación final califica cada producto según su experiencia en el sector, tendencias del mercado y capacidades específicas del software.

1. ¿Es gratuito y cumple estos criterios de oferta gratuita?

En este artículo se clasifica un producto como gratuito si:

  • Ofrece una versión gratuita e independiente del software.
  • No es una versión de prueba de un software que, tras un determinado período de tiempo, debe adquirirse.

Cuando la herramienta se clasifica como gratuita, se analiza según los siguientes criterios:

  • Cuenta como mínimo con tres reseñas verificadas en la web de Capterra.
  • Admite al menos tres usuarios independientes en el plan gratuito.
  • Es identificada como aplicación “segura” en la tienda de Google Play.
  • Su proveedor no envía más de diez correos electrónicos de marketing durante la primera semana de registro.

2. ¿Es un software de gestión de proyectos o de gestión de tareas?

Los productos que cumplen los criterios anteriores se evalúan según esta definición de software de gestión de proyectos:

El software de gestión de proyectos ayuda a las organizaciones a gestionar y entregar proyectos a tiempo, según el presupuesto y dentro del alcance establecido. Estas herramientas ayudan a dirigentes de pequeñas empresas, equipos de proyecto y partes interesadas a planificar, supervisar y controlar sus proyectos.

Esta comprobación verifica las capacidades básicas de gestión de proyectos y su idoneidad para la categoría.

Los productos se clasifican como software de gestión de proyectos si contienen todas estas funcionalidades principales:

  • Gestión de tareas: creación de tareas, establecimiento de plazos y asignación de tareas a los usuarios. Supervisión del progreso de cada tarea hasta su finalización.
  • Funciones de colaboración: suministro de un espacio de trabajo centralizado que permite a múltiples usuarios comunicarse, debatir y coordinar.
  • Gestión de documentos/intercambio de archivos: capacidad de intercambio de archivos y almacenamiento en un repositorio central, con seguimiento de versiones e historial de cambios.
  • Planificación de proyectos: configuración de criterios de alcance, presupuesto y plazo. División de proyectos en hitos y tareas individuales. Definición de camino crítico e identificación de dependencias, limitaciones y recursos clave.
  • Creación de informes/paneles: capacidad de mostrar gráficos, tablas, presentaciones de datos y flujos de actividad. Seguimiento de estimaciones reales y previstas de tiempo y costes.

Muchas pequeñas empresas necesitan este software únicamente para gestionar tareas y colaborar entre grupos reducidos. Por ello, si un software no cumple esa definición de gestión de proyectos, se evalúa según la siguiente definición de software de gestión de tareas:

El software de gestión de tareas ayuda a individuos y equipos a organizar, gestionar y completar tareas. Estas herramientas permiten a los usuarios crear tareas, seguir los progresos de las mismas y colaborar.

3. Evaluación final

La evaluación final de los productos combina siete factores específicos junto con el conocimiento del sector de los analistas, la experiencia con las herramientas y la comprensión de las tendencias y necesidades de los negocios en el panorama del software de gestión de proyectos.

Los factores de revisión final incluyen:

  • Capacidades nativas: conjuntos de funciones indicados en las definiciones de mercado de gestión de proyectos y gestión de tareas.
  • Móvil: disponibilidad para dispositivos de todo tipo (iOS, Android, Windows), puntuaciones generales de reseñas en tiendas de aplicaciones.
  • Atención al cliente: asistencia en el producto (temas de ayuda, preguntas frecuentes, comunidad), soporte por correo electrónico/texto, disponibilidad (24 horas, limitada, solo en EE. UU. o global).
  • Seguridad: cualificación ISO/IEC 27001, HIPAA, SP 800-53 y/o DIACAP Nivel 2, AES, TLS/SSL y 2FA.
  • API: disponibilidad, retrocompatibilidad.
  • Facilidad de uso.
  • Alcance de mercado.

Todas las soluciones se puntuaron en una escala de diez puntos para seleccionar los mejores  productos, que se enumeran en este artículo en orden alfabético.

En esta investigación se contó con la colaboración adicional de Anthony Bradley, Rachel Burger y Laura Clymer.

 

Monitoring à distance des ressources informatiques : les 5 logiciels les mieux notés

logiciel gestion informatique avec monitoring a distance

logiciel gestion informatique avec monitoring a distance

Données confidentielles envolées ou réputation entachée, les conséquences d’un vol ou d’une perte de ressources informatiques (PC, serveurs contenant des informations critiques, etc.) peuvent être lourdes pour les PME et donnent des sueurs froides à de nombreux chefs d’entreprise.

Alors comment faire pour ne pas s’inquiéter lorsque vos employés travaillent à distance et voyagent pour rencontrer leurs clients, quand on connaît les risques de vol ou de perte des ordinateurs et des téléphones portables que cela engendre ? Eh bien, il suffit d’utiliser des outils de gestion informatique qui permettent de contrôler et d’administrer les ressources IT à distance : mises à jour les logiciels, dépannage de systèmes, suppression des données des appareils… Vous garderez ainsi toujours la main sur les dispositifs et sur les informations qu’ils contiennent.

Les solutions de gestion des ressources informatiques (ITAM) offrent des fonctionnalités de contrôle et de prise en main à distance qui vous permettent de surveiller, d’administrer et de protéger toutes vos ressources informatiques où que vous soyez.

Grâce à l’évolution d’Internet et au boom des applications en cloud, nous pouvons aujourd’hui travailler depuis pratiquement n’importe quel endroit sur Terre. De nombreux employés et travailleurs indépendants utilisent donc les données et les outils de leurs entreprises hors des bureaux. La progression des dispositifs connectés (Internet des objets, IoT) contribue également à augmenter la probabilité de la dispersion des ressources IT dans différentes régions du globe.

Les sociétés qui investissent dans des solutions de gestion IT incluant des fonctionnalités de monitoring à distance peuvent plus efficacement contrôler leurs ressources technologiques, administrer leur parc informatique et prévenir des failles de sécurité.

Dans cet article, nous comparons cinq logiciels de gestion des ressources informatiques équipés de fonctionnalités à distance. Nous les avons choisi sur la base des avis utilisateurs publiés sur GetApp. Pour en savoir plus sur le processus de sélection que nous avons suivi, rendez-vous en bas de page.

Les meilleures applications de gestion des ressources IT pour la prise en main  à distance des appareils sont (par ordre alphabétique) :

infographie meilleurs logiciels monitoring a distance

Vous trouverez une liste plus complète de solutions de gestion IT incluant le contrôle à distance en consultant notre catalogue des outils de gestion informatique

ConnectWise Automate : outil de support informatique automatisé avec fonctionnalités de contrôle à distance

ConnectWise Automate est un outil de monitoring et de gestion à distance qui vous permet de repérer et d’administrer tous les appareils associés à votre réseau. Il automatise des tâches routinières pour que vos informaticiens puissent se centrer sur des missions plus techniques (analyse de problèmes ou interventions de dépannage, notamment).

ConnectWise Automate vous aide à surveiller proactivement vos systèmes et à réduire votre temps de réponse en cas de problème. Il inclut des scripts permettant d’automatiser la maintenance des systèmes et il prend en charge les sessions de contrôle à distance et la gestion sans agent de dispositifs comme les routeurs et les switches.

ConnectWise Automate offre également des fonctionnalités de gestion des correctifs et des utilisateurs.


Fonctionnalités de monitoring à distance de ConnectWise Automate :

  • Enregistrements vidéo des sessions de contrôle utiles en cas d’audit
  • Création de rapports de performances des différents systèmes informatiques et mise en place d’alertes en cas d’anomalie
  • Contrôle des systèmes et accès à distance sans perturbation de l’activité du client ou de l’utilisateur final
  • Visibilité de toutes les ressources IT de l’entreprise et possibilité d’utiliser les informations associées pour adapter l’équipement IT de l’entreprise aux standards de son secteur
  • Automatisation de tâches de support informatique dont dépannage, rationalisation des fonctionnalités de ticket et centralisation de l’information
  • Gestion des postes de travail et des ressources, déploiement des mises à jour et exécution des installations depuis n’importe quel appareil
connectwise automate plateforme
Exécution de quelques commandes à distance dans ConnectWise

Avis utilisateurs

D’après une analyse des avis publiés sur GetApp, voici ce que pensent les utilisateurs des fonctionnalités de monitoring à distance de ConnectWise Automate.

Points forts

  • Les utilisateurs estiment que les rapports générés par ConnectWise comprennent toutes les informations nécessaires et notamment des détails concernant les dépannages et l’utilisation des ressources des appareils connectés au réseau.
  • Ils considèrent que les fonctionnalités du logiciel justifient son prix, en particulier les mises à jour automatiques à distance, les alertes en cas de problème technique et les journaux d’événements.
  • Ils indiquent que l’outil inclut d’autres fonctionnalités : automatisation des correctifs, alertes, connexion d’écran à distance et installation automatique de correctifs.

Améliorations attendues

  • Les utilisateurs estiment que l’application mobile de ConnectWise devrait être améliorée car elle n’inclut pas toutes les fonctionnalités clés.
  • Certains mentionnent que les outils de reporting ne sont pas toujours faciles à utiliser et qu’ils ne sont pas aisément personnalisables.
  • L’intégration à d’autres outils de monitoring semble limitée.

Public potentiel
Les PME qui veulent profiter du monitoring à distance et du déploiement de logiciels sur des terminaux multiples devraient apprécier ConnectWise Automate. Le logiciel est particulièrement indiqué pour les PME dont l’expertise informatique est limitée parce qu’il offre de nombreuses fonctions automatisées.

Jamf Pro : outil de gestion IT pour appareils Apple

Jamf Pro (anciennement Casper Suite) est un outil de gestion centralisée de terminaux pour appareils Apple. Il inclut la gestion des ressources IT et celle des applications ainsi qu’un catalogue self-service de résolution de problèmes.

Jamf Pro offre aussi une variété de fonctionnalités de sécurité comme le cryptage Apple, l’installation automatique de correctifs et les commandes de gestion.


Fonctionnalités de monitoring à distance de Jamf Pro :

  • Récolte automatique de données sur les appareils Apple de l’entreprise (hardware, logiciels, sécurité, utilisateurs)
  • Déploiement à distance des mises à jour OS et distribution d’applications préconfigurées aux appareils Mac et iOS intégrés au réseau depuis l’App Store ou n’importe quelle source éditeur proposant des mises à jour macOS
  • Application et distribution de règles de configuration et de scripts automatisés à tous les appareils Apple pour assurer la standardisation des ressources
  • Configuration à distance d’appareils et d’e-mails avec application de fonctionnalités de sécurité (cryptage, mots de passe, verrouillage ou effacement d’appareils) pour les membres de l’équipe (anciens et nouveaux) travaillant hors des bureaux de l’entreprise
outil jamfpro plateforme
Statuts de différentes politiques IT (dont configuration d’appareils mobiles) dans Jamf Pro

Avis utilisateurs

D’après une analyse des avis publiés sur GetApp, voici ce que pensent les utilisateurs des fonctionnalités de monitoring à distance de Jamf Pro.

Points forts

  • Les utilisateurs apprécient la vitesse, la simplicité d’utilisation et la convivialité de l’application.
  • Ils aiment les fonctionnalités de verrouillage et de suppression d’appareils, qui permettent d’effacer à distance les données des dispositifs volés.
  • Ils indiquent que Jamf Pro est économique et présente de nombreuses fonctionnalités qui les aident à gérer leurs appareils à distance.

Améliorations attendues

  • Les utilisateurs souhaitent que l’éditeur améliore l’application mobile (ajout de commandes à distance notamment).
  • Ils aimeraient bénéficier de capacités plus avancées de monitoring et de gestion à distance, de l’ajout d’un support MSP (pour les prestataires d’infogérance) ainsi que d’intégrations avec d’autres solutions de contrôle à distance et de connexions client actives pour exécuter la correction de scripts.
  • Certains ont mentionné des difficultés de connexion avec Active Directory.

Public potentiel
Les entreprises utilisant des appareils Apple peuvent opter pour Jamf Pro pour monitorer et administrer leurs systèmes IT. L’éditeur propose différents tarifs, notamment pour les PME.

Kaseya VSA : logiciel de monitoring et de gestion des ressources informatiques à distance

Kaseya VSA est un logiciel de gestion des services informatiques équipé de fonctionnalités de surveillance et de gestion à distance. Grâce à ses règles d’automatisation, il permet d’administrer les terminaux et l’infrastructure IT, d’automatiser le déploiement des logiciels et de gérer les mises à jour, le tout à distance.

Kaseya VSA inclut également des outils de sauvegarde des données, une protection contre les logiciels rançonneurs, des outils anti-malwares et des fonctionnalités de reprise sur sinistre et de business continuity.


Fonctionnalités de monitoring à distance de Kaseya VSA :

  • Enregistrement à distance des activités d’écran et ajout de captures d’écran aux tickets IT
  • Systèmes de dépannage à distance et gestion de systèmes multiples quelle que soit leur localisation
  • Amélioration de la sécurité réseau par le déploiement à distance de solutions de sécurité (outils de gestion de correctifs, anti-malwares et logiciels de gestion des vulnérabilités notamment)
  • Vision globale de l’architecture réseau et centralisation de la gestion des terminaux et du réseau
  • Connexion des différents dispositifs informatiques et implémentation de modifications nécessaires sans perturbation de l’activité de l’utilisateur
  • Gestion des ressources par détection et surveillance de tous les systèmes et logiciels associés et création de journaux de modifications hardware, logiciels ou système
  • Monitoring à distance de l’utilisation de la bande passante du réseau et des performances sur différents appareils (hyperviseurs et CPU notamment)
kaseya logiciel monitoring
Organisation de tickets de support informatique dans Kaseya VSA

Avis utilisateurs

D’après une analyse des avis publiés sur GetApp, voici ce que pensent les utilisateurs des fonctionnalités de monitoring à distance de Kaseya VSA.

Points forts

  • Les utilisateurs apprécient le fait que Kaseya VSA les aide à évaluer et à surveiller leurs ressources informatiques, à transférer rapidement des fichiers et à créer des procédures agent sur-mesure.
  • Ils sont satisfaits de pouvoir gérer plusieurs machines depuis une seule plateforme et se connecter à distance sans perturber les utilisateurs des appareils grâce à la fonction “Live Connect”.
  • Ils sont impressionnés par la rapidité du logiciel et de sa connexion à distance avec d’autres outils.
  • Ils soulignent l’efficacité des fonctionnalités de script, qui permettent de tout prendre en charge à distance, des sessions de support aux accès SSH.

Améliorations attendues

  • Les utilisateurs aimeraient que le logiciel soit mis à jour plus régulièrement pour que les fonctionnalités de session à distance continuent de tourner correctement.
  • Ils estiment que le logiciel est coûteux par rapport à d’autres produits de gestion des ressources IT.
  • De nombreux évaluateurs pensent que l’éditeur devrait intégrer des fonctionnalités plus robustes à l’outil et proposer un meilleur support client.
  • Ils mentionnent que l’utilisation du logiciel exige des connaissances techniques poussées.

Public potentiel
Kaseya peut être utilisé par les MSP comme par les équipes IT internes qui monitorent et gèrent des ressources informatiques à distance. Il permet de vérifier l’état de l’infrastructure IT des systèmes de leurs clients et de prendre les mesures nécessaires, le tout à distance.

LogMeIn Central : outil de gestion de terminaux avec fonctionnalités de déploiement et de contrôle à distance

LogMeIn Central est une solution de gestion de terminaux qui permet d’automatiser des tâches routinières et de les prendre en charge à distance (mises à jour de logiciels, notamment). En plus d’offrir des fonctionnalités de sécurité comme les antivirus et la gestion utilisateurs, LogMeIn Central prend en charge le contrôle à distance des machines et le déploiement de solutions logicielles où que se trouve l’administrateur.

LogMeIn Central aide les entreprises à centraliser le contrôle de leurs serveurs et de leurs postes de travail. Il leur permet également de surveiller et de sécuriser l’ensemble des ressources IT depuis un seul point et il offre des options de stockage de données. Il inclut en outre la gestion de tâches automatisées et des intégrations avec des applications tierces.

LogMeIn Pro est une alternative à LogMeIn Central. Elle est un peu moins chère mais ses fonctionnalités sont limitées.


Fonctionnalités de monitoring à distance de LogMeIn Central :

  • Accès et contrôle à distance des ordinateurs
  • Affichage de plusieurs bureaux sur un écran connecté à distance
  • Monitoring à distance des performances des machines et de la santé du système de toutes les ressources du réseau
  • Création de rapports avancés et déclenchement d’alertes en temps réel pour évaluer le statut des systèmes informatiques
  • Contrôle de bureau depuis iPhone ou appareil Android grâce à l’application mobile LogMeIn Central
logmeincentral plateforme logiciel it
Surveillance et monitoring de machines selon la localisation et les droits d’accès dans LogMeIn Central

Avis utilisateurs

D’après une analyse des avis publiés sur GetApp, voici ce que pensent les utilisateurs des fonctionnalités de monitoring à distance de LogMeIn Central.

Points forts

  • Les utilisateurs sont satisfaits de l’éventail d’options de personnalisation et de fonctionnalités.
  • Ils estiment que les fonctions d’accès mobile du logiciel sont fiables et facilitent la connexion.
  • Selon eux, les fonctionnalités de l’outil sont robustes et faciles à utiliser même pour prendre en charge plus de 200 systèmes à distance.

Améliorations attendues

  • Les utilisateurs mentionnent que la version basique n’inclut qu’un nombre limité de fonctionnalités et que le passage à la version supérieure est coûteux.
  • Ils estiment que la navigation dans l’affichage multi-écrans est pénible.
  • Ils indiquent que le logiciel est parfois lent, rencontre des soucis de connectivité et avertissent qu’il peut être difficile de lire le contenu des écrans à distance.

Public potentiel
LogMeIn Central est utilisé par des entreprises qui utilisent 200 à 250 postes informatiques, voire plus. La version Pro, qui présente des fonctionnalités comparables, est plus adaptée aux sociétés dont le parc informatique est plus réduit. Elle convient notamment aux équipes en charge de ressources localisées dans différents pays.

Pulseway : outil ITAM de monitoring et de gestion de l’infrastructure IT à distance

Pulseway est un logiciel de surveillance et de gestion des ressources informatiques à distance. Il tourne sous Linux et Mac et assure l’évaluation en temps réel des statuts des ressources système, des performances réseau, des dispositifs de virtualisation, des utilisateurs connectés et bien plus encore.

Il permet d’administrer et de monitorer l’ensemble d’une infrastructure IT en ligne ou depuis l’application mobile associée. Il présente également des fonctionnalités comme la découverte de réseaux, la gestion des correctifs OS, la traçabilité des commandes, la surveillance avec Active Directory, l’historique des notifications et des rapports personnalisés.


Fonctionnalités de monitoring à distance de Pulseway :

  • Réponse aux problèmes de système et résolution de problèmes à distance par envoi de commandes depuis n’importe quel appareil mobile ou fixe
  • Exécution de commandes, redémarrage de machines, application de mises à jour importantes et gestion de processus d’exécution à distance
  • Contrôle à distance de machines et de dispositifs périphériques (souris et écrans notamment) associés au réseau sans ouverture de ports supplémentaires ni création de pare-feu
  • Suivi des données et des indicateurs centraux (utilisation du CPU et localisation des appareils notamment) et accès à des informations sur les détecteurs et les processus matériels actifs dans l’infrastructure réseau
  • Lecture de journaux d’événements, exécution et contrôle de services à distance et planification de rapports
pulseway board
Fonctionnalités de gestion de bureau à distance dans Pulseway

Avis utilisateurs

D’après une analyse des avis publiés sur GetApp, voici ce que pensent les utilisateurs des fonctionnalités de monitoring à distance de Pulseway.

Points forts

  • De nombreux utilisateurs attribuent une note positive aux fonctionnalités de bureau à distance de Pulseway. Ils apprécient particulièrement la gestion de correctifs, la planification et les mises à jour, sans oublier la possibilité de redémarrer des appareils à distance sans ouverture de nouveau port ni création d’un pare-feu.
  • Ils sont satisfaits des alertes et des notifications envoyées par le logiciel à propos de fonctions critiques et autres problèmes.
  • Ils aiment la manière dont Pulseway leur permet de gérer des serveurs et des postes de travail à distance et ajoutent que l’éditeur a un support client réactif et ajoute constamment de nouvelles fonctionnalités.

Améliorations attendues

  • Quelques utilisateurs ont rencontré des problèmes de saisie de caractères et de navigation dans les écrans lors de leur connexion à des postes à distance.
  • D’autres mentionnent la lenteur de l’application mobile, qui n’offre que des fonctionnalités basiques, et le manque de raccourcis pour les commandes fréquentes.

Public potentiel
Pulseway existe dans plusieurs versions adaptées aux équipes IT de petites et grandes entreprises. L’administration de deux systèmes est gratuite. Pulseway est disponible à la fois en version hébergée et en version installée et il peut également être utilisé par des prestataires d’infogérance (MSP).

Faire le bon choix

De nombreux facteurs entrent en ligne de compte dans l’achat d’un bon logiciel de gestion des services informatiques. Voici quelques conseils à garder en tête pour trouver une solution ITAM incluant des fonctionnalités de contrôle à distance :

  • Identifiez les besoins particuliers de votre entreprise : avez-vous besoin d’un outil prenant en charge le déploiement de logiciels à distance, le partage de bureau à distance, la gestion de session à distance, ou toutes ces fonctionnalités ?
  • Sélectionnez les logiciels de gestion IT incluant des fonctionnalités essentielles pour votre entreprise. Ne vous laissez pas tenter par le superflu.
  • Jetez un œil aux solutions gratuites et profitez des démos et des versions d’essai gratuites de différents outils pour choisir celui qui répondra le mieux aux besoins techniques et budgétaires de votre entreprise.

Ressources utiles

Il n’est pas toujours facile de choisir le bon logiciel de gestion informatique car les éditeurs ont une fâcheuse tendance à décrire leurs logiciels dans un langage plutôt technique. De plus, de nombreuses solutions partagent les mêmes fonctionnalités.

Pour vous simplifier la vie, n’hésitez pas à consulter le répertoire de logiciels de gestion IT publié sur GetApp. Vous y découvrirez tous les outils disponibles sur le marché ainsi que les avis utilisateurs. Utilisez l’option de comparaison de produits pour évaluer en un coup d’œil les fonctionnalités, les prix et les intégrations des solutions disponibles.


Processus de sélection

Cet article reprend les outils de gestion des services informatiques offrant des options de monitoring des ressources à distance dont la note moyenne sur GetApp était la plus élevée parmi les produits ayant reçu le plus grand nombre d’évaluations durant la semaine du 24 septembre 2018.

  • Nous avons d’abord filtré les outils de gestion IT présentant des fonctionnalités facilitant le contrôle à distance. Nous en avons sélectionné 50, que nous avons classés par ordre décroissant selon le nombre d’avis utilisateurs. Parmi les 10 produits ayant reçu le plus d’évaluations, nous avons sélectionné ceux qui avaient obtenu les meilleures notes.
  • Les sections “Avis utilisateurs” sont basées sur l’analyse du feed-back publié par les utilisateurs sur GetApp à propos des fonctionnalités visées.
  • Les informations complémentaires proviennent des sites web des éditeurs et d’autres sources secondaires.

REMARQUE : cet article reflète les opinions et les points de vue des utilisateurs, pas ceux de GetApp.

 

Kanban vs Scrum: Welche Methode ist besser?

Kanban vs Scrum

Kanban vs Scrum

Scrum oder Kanban – oder beides?

Die Antwort lautet wie so oft: Es kommt darauf an! Sowohl Scrum als auch Kanban sind agile Frameworks. Das Ziel beider Werkzeuge ist es, einen Rahmen zu definieren, in dem Teams möglichst effektiv arbeiten können. Aber es sind eben unterschiedliche Tools, die je nach Kontext, Teamstruktur oder der Art der zu bewältigenden Aufgaben besser oder schlechter geeignet sind. Sie verwenden zum Kochen ja auch einmal Töpfe und das andere Mal Pfannen. Und es gibt sogar Situationen, wo sie beide einsetzen oder beides kombinieren. Aber egal ob Topf oder Pfanne, letztendlich wird das Werkzeug nicht allein entscheidend sein, ob Ihr Essen hinterher lecker schmeckt.

Im Rahmen dieses Artikels zu Kanban vs Scrum möchte ich Ihnen nicht noch einmal vorbeten, was Scrum ist oder wie genau Kanban funktioniert, nein, ich möchte Ihnen die wichtigsten Unterschiede und Gemeinsamkeiten kurz vorstellen. Ihnen Entscheidungshilfen für Ihr Ansinnen mitgeben und auf Kombinationsmöglichkeiten der beiden Werkzeuge hinweisen.

Hauptsache agil

Rund 50 Prozent der deutschen Unternehmen setzen mittlerweile auf agile Methoden. Wie einer Studie der Bitkom Research aus dem September 2019 zu entnehmen ist, setzen ein Großteil der Unternehmen auf Scrum. Die Gründe hierfür sind meist einheitlich. Sie empfinden agile Methoden als schneller, flexibler und somit erfolgreicher. Knapp 40 Prozent der befragten Unternehmen gaben an, dass Ihre Mitarbeiter durch die gesteigerte Verantwortung und Selbstorganisation motivierter wären. Darüber hinaus ermöglichen agile Vorgehensweisen – gemäß der Studie – eine einfachere Zusammenarbeit mit IT-Freiberuflern, die nach wie vor rund ein Viertel der gesamt anfallenden Arbeiten in IT-Projekten übernehmen. Aber nur rund 17 % der Befragten verwenden Kanban. Ich persönlich glaube, dass das Verhältnis Scrum zu Kanban auch auf das Marketing der beiden Varianten zurückzuführen ist. Scrum.org, die Scrum Alliance waren und sind Vorreiter in der Vermarktung von Scrum und haben das Produkt Scrum zu einer hippen Marke werden lassen. Fragen Sie doch einmal in Ihrem beruflichen Umfeld nach, was die Menschen mit „agiler Arbeitsweise“ assoziieren. Ich wette, dass Scrum schneller und häufiger fällt als das Wort Kanban.

Scrum oder Kanban - Anwendung agiler Projektmanagement-Methoden

Kanban vs Scrum: Wo sich die Methoden gleichen

Beide Frameworks unterstützen agiles Arbeiten und sind per Definition „lean“. Das bedeutet, dass sie sich auf folgende drei Prinzipien des Lean Management stützen:

  • Kontinuierliche Verbesserung
  • Prozessorientierung und
  • Kunden- und Mitarbeiterfokus

Sowohl Kanban als auch Scrum setzen auf einen fortwährenden und erfahrungsbasierten Ansatz der Verbesserung, mit dem Ziel Durchlaufzeiten zu verkürzen und Verschwendung zu minimieren. Dieses Lean-Prinzip basiert auf der traditionellen japanischen Geisteshaltung „Kaizen“ (Kai bedeutet „Veränderung“, Zen heißt übersetzt „zum Guten“). Das bedeutet, dass bei beiden Methoden eine offene Fehlerkultur ein zentrales Element darstellt. Fehler werden nicht als schlecht erachtet, sondern als Startpunkt für Verbesserungen.

Scrum und Kanban setzen bei der Abarbeitung der zu bewältigenden Arbeiten auf das Pull-Prinzip. Grundsätzlich wird bei beiden Methoden davon ausgegangen, dass das Team bestimmt, welche und wie viele Arbeitspakete es in der nächsten Zeit durchführt. Hierfür holt sich das Team selbstständig die Aufgaben aus einem Pool unerledigter Arbeiten. Vergleichen Sie das Prinzip mit einem Drucker. Dieser wird nicht schneller werden, wenn Sie ihn mit mehr Papier füttern.

Wichtig ist an dieser Stelle, dass sich das Team nicht die Aufgaben herauspickt, die ihm am besten gefallen. Ziel sollte es stets sein, die Anforderungen oder Aufgaben mit dem höchstmöglichen Wert für den Kunden priorisiert zu bearbeiten.

Darüber hinaus setzen beide Varianten auf sogenannte WIP („Work in progess“) – Limits. Das bedeutet, dass nur eine bestimmte Anzahl von Arbeitsaufträgen pro Arbeitsabschnitt durchgeführt werden können. Während allerdings in Scrum die Zahl der Arbeitspakete durch die Dauer eines Sprints begrenzt ist, limitiert Kanban die Menge an Arbeitspaketen pro Zustand entlang eines Arbeitsablaufes. Wie in den folgenden beiden Grafiken illustriert, befindet sich beim Zustand „in Arbeit“ ein WIP-Limit von drei (hellbrauner Kreis).

Kanban vs Scrum

Agile Methoden zeichnen sich durch Ihre Flexibilität aus. Beide Varianten sind nicht nur darauf konditioniert einen Plan exakt einzuhalten, sondern auch Änderungen und Anpassungen im Sinne des Kunden zeitnah vornehmen zu können. Außerdem sind beide Vorgehensweisen bestrebt, den Prozess so zu gestalten, dass es zu schnellen Ergebnissen kommt. Einerseits um den Kunden nahe am Entwicklungsprozess selbst zu halten und andererseits, um zeitnahes Feedback zu erhalten.

Ein weiteres Merkmal agiler Vorgehensweisen ist die Transparenz. Während diese bei Kanban mit der visuellen Darstellung über ein Board erreicht wird, erzeugen kurze Feedbackschleifen, z. B. durch Daily Standup Meetings bei Scrum das gewünschte Ergebnis. Mithilfe der Transparenz gelingt es ebenfalls, Fehler möglichst früh zu erkennen und Stellschrauben im Prozess zu optimieren.

Die wesentlichen Unterschiede der Modelle

Aber selbstverständlich weisen Kanban und Scrum auch Divergenzen auf. So ist Scrum grundsätzlich starrer in seiner Ausprägung als Kanban, da es mehr Regeln beinhaltet und Abläufe detaillierter vorschreibt.

Beginnen wir mit einer zeitlichen Betrachtung. Scrum basiert darauf, dass Iterationen in einem festgelegten Zeitrahmen (sogenannte Timeboxen) erledigt werden. Die Länge der Timeboxen ist zwar initial variierbar, sollte aber über einen längeren Zeitraum konstant bleiben, um eine gewisse Regelmäßigkeit bei den Beteiligten zu etablieren. Denn ein regelmäßiger Rhythmus, bestehend aus Planung, Umsetzung, Auslieferung der erstellten Arbeitsergebnisse und Reflexion der Ergebnisse, schafft Sicherheit. In Kanban finden Sie weder zeitliche Vorgaben noch Timeboxen. Es bleibt also Ihnen überlassen, wann Sie planen, reflektieren, den Prozess verbessern oder ausliefern. Allerdings erweist es sich in der Praxis als nützlich, auch hier einen gewissen Rhythmus zu etablieren.

Die drei Rollen Product Owner, Scrum Master und Entwicklungsteam sind in Scrum fest vorgeschrieben. Kanban sieht hingegen keine bindenden Rollen vor. Allerdings bedeutet dies nicht, dass Sie keine Rollen bei Kanban einsetzen dürfen oder sollen. Es ist sogar notwendig, dass es mindestens eine Person gibt, die die Prinzipien von Kanban verstanden hat und sich für die Einhaltung des Prozesses verantwortlich zeichnet. Gerne wird diese Rolle neuerdings als Flow Master oder Delivery Manager bezeichnet, sie können die Rolle aber auch durch einen Scrum Master, Projektleiter oder ein Produktmanager ausfüllen. Seit 2016 findet man ebenfalls für die Product Owner Rolle äquivalente Bezeichnungen im Kanban Umfeld, diese lauten dann Service Manager oder Product Manager.

Obwohl beide Methoden Veränderungen als die Norm ansehen, gehen Sie doch beide unterschiedlich damit um. Während bei Scrum, die Aufgaben während einer Sprintlänge (1-4 Wochen in der Regel) fix sind, können Änderungen bei Kanban fortlaufend aufgenommen und in der Prozessablauf integriert werden.

Ein weiterer Unterschied findet sich bei der Messung der Produktivität. Bei Scrum schätzt das Team den relativen Aufwand pro Arbeitspaket unter Berücksichtigung der Komplexität und des damit verbundenen Risikos. Dieser Aufwand wird für eine Sprintdauer aufaddiert und ergibt somit eine teamabhängige Geschwindigkeit. Nachdem sich ein Team eingependelt hat, also verlässlich schätzt und ähnliche Durchschnittsgeschwindigkeiten pro Sprint abliefert, wird diese Messgröße für folgende Sprints als Richtwert herangezogen. Allerdings birgt diese Messung auch Gefahren, Teamkonflikte, Krankheiten sowie schlecht beschriebene Anforderungen und daraus resultierende falsche Schätzungen können die Geschwindigkeit stark beeinflussen. In Kanban ist das Schätzen der Abarbeitungsdauer von Arbeitspaketen nicht vorgeschrieben. Die Messung der Produktivität erfolgt in Form einer Zykluszeit („Cycle-Time“). Also der Zeit, die benötigt wird, um ein komplettes Arbeitspaket von Anfang bis Ende abzuschließen.

Scrum + Kanban = Scrumban

Sie kennen nun die wichtigsten Gemeinsamkeiten und Unterschiede von Scrum und Kanban. Vielleicht kam Ihnen beim Lesen ja schon der Gedanke das passendste aus beiden Welten zu kombinieren. Sorry, aber da sind Sie leider nicht der oder die Erste. Unter dem Begriff Scrumban existieren schon seit Mitte dieses Jahrzehnts hybride Modelle, die diesen Ansatz verfolgen.

Das Basiselement von Scrumban stellt eine gewöhnliche Kanbantafel zum Visualisieren der Prozessabläufe dar. Die To-do-Liste des Kanbanboards ist hierbei nach dem Backlog-Prinzip von Scrum geordnet. Das heißt, dass die Einträge mit dem größten Geschäftswert die höchste Priorität besitzen. Im Unterschied zu Scrum gibt es bei Scrumban keine iterativen Sprints. Die Arbeit des Teams erfolgt kontinuierlich unter der Prämisse der Einhaltung der WIP-Grenzen.

Des Weiteren können aus Scrum auch die Rollen in Scrumban übernommen werden. Der Product Owner kümmert sich um die Backlog-Priorisierung, der Scrum Master ist für die Einhaltung des Prozesses notwendig und das Entwicklungsteam für die Umsetzung und Planung. Ebenso ist es sinnvoll Scrum Events wie das Daily-Scrum und die Retrospektive regelmäßig in den Prozess einzubauen. Auch eine wiederkehrende Überprüfung mit den Stakeholdern (Sprint Review) ist in der Regel hilfreich. Die Dauer der einzelnen Zeitfenster und die Frequenz der Treffen sollten im Team abgestimmt werden.

Bleibt die Frage, wann der Einsatz von Scrumban sinnvoll sein kann. In erster Linie bietet sich Scrumban für Arbeitsgruppen an, die regelmäßig und schnell Fehler beheben und kommunizieren müssen. Für derartige Arbeiten ist ein zweiwöchiger Scrum-Zyklus mit anschließendem Reporting zu langwierig und unflexibel.

Ebenfalls interessant kann Scrumban für Teams sein, die stark von Dritten abhängig sind. Oft basieren Vereinbarungen mit Zulieferern oder externen Dienstleistern auf Verträgen, die nicht mit einem internen Sprintzyklus synchronisiert sind. Dies hat zur Folge, dass das Team vielmals nur sehr schwer genaue Abschätzungen treffen kann, bis wann eine Arbeit erledigt ist. Die Erwartungshaltung von Scrum ist aber eine klare und verbindliche Zusage des Entwicklungsteams, was es gedenkt in den nächsten zwei Wochen fertigzustellen. Wie sie sich vorstellen können, ist dies in solch einem Kontext nahezu unmöglich.

Wann Scrum, wann Kanban?

1. Analysieren Sie Ihr Team

Ist Ihre Mannschaft eher weniger flexibel und braucht sie einen klaren Leitfaden mit festgelegten Timeboxen? Sollte Ihr Team Phasen haben, in denen es ungestört arbeiten soll? Dann würde ich zu Scrum raten, da die Aufgaben für zwei Wochen fest fixiert werden und Störungen von außen nicht betrachtet werden sollten.

2. Analysieren Sie Ihr Umfeld und Ihre Abläufe

Teams, die weniger definierte Arbeitsabläufe haben, die Arbeit sequenziell beginnen und beenden und häufig Aufgaben neu priorisieren müssen, um sich ändernden Anforderungen gerecht zu werden, sind mit Kanban besser aufgehoben. Voraussetzung hierfür ist, dass die Aufgaben nicht zu umfangreich sind, da ansonsten ebenfalls eine Neupriorisierung unmöglich wird.

Scrum hingegen eignet sich für Vorhaben mit einer gewissen Planungssicherheit, zumindest einer Sicherheit für die Dauer eines Sprints. Fordert Ihr Kunde eine regelmäßige Einbeziehung, empfehle ich Ihnen ebenfalls Scrum, da er regelmäßig zu jedem Sprintende den realen Fortschritt präsentiert bekommt.

3. Unternehmensstrategie berücksichtigen

Mal schnell Scrum einführen wird nicht funktionieren. Damit sich Scrum in einem Unternehmen etabliert braucht es Zeit und vor allen Dingen auch die Unterstützung und den Willen des Managements in Richtung Selbstorganisation zu marschieren. Wenn die Organisation Agilität aber erst einmal vorsichtig ausprobieren will und keine grundlegenden organisatorischen Veränderungen wünscht, ist ein Einstieg mit Kanban wohl die bessere Strategie.

 

 

Rapport : top 20 des logiciels de planning du personnel les moins chers

logiciels de planning du personnel

Lassés de perdre leur temps et de s’arracher les cheveux sur des horaires papier ou des tableurs dépassés, les managers s’orientent de plus en plus vers des logiciels de planning du personnel pour gérer les horaires de leurs collaborateurs.

logiciels de planning du personnel

Ces solutions permettent non seulement d’améliorer la communication entre les managers et les employés, mais aussi de réduire les erreurs et les conflits au sein des équipes. En structurant les informations horaires via des outils de communication spécialisés, vous pouvez créer de meilleurs plannings, maximiser la productivité de vos employés et améliorer la planification de leurs activités.

On dénombre plus de 100 logiciels de planning du personnel sur le marché. Il est donc pratiquement impossible d’éplucher les informations disponibles sur le site web de chaque éditeur. Heureusement, Capterra est là pour vous simplifier la tâche !

Nous avons établi le classement des 20 logiciels de planning du personnel les moins chers (en anglais) pour vous aider à trouver les solutions les plus adaptées aux besoins de votre PME et à votre budget.

Processus de sélection

Pour constituer cette liste, nous avons défini les fonctionnalités standard attendues d’un logiciel de gestion du personnel et pris en compte le prix des différentes options. Nous avons également considéré le coût de l’implémentation et de l’exploitation de chaque outil sur deux ans. Nous avons enfin compilé et évalué les avis d’utilisateurs publiés sur le site web de Capterra et sur ceux de nos sociétés sœurs, GetApp et Software Advice.

Fonctionnalités standard attendues :

  1. Base de données des employés
  2. Planification des heures de travail
  3. Portail employés
  4. Feuilles de temps
  5. Gestion du calendrier
  6. Permutations horaires
  7. Horloge pointeuse
  8. Gestion des congés / départs
  9. Accès mobile
  10. Rappels et alertes horaires

Pour déterminer le coût sur deux années d’utilisation, nous nous sommes basés sur le scénario suivant :

L’entreprise ABC est à la recherche d’un logiciel de planning du personnel Elle compte 20 utilisateurs à accès total (18 employés et 2 managers). Elle veut souscrire à un contrat de 2 ans incluant l’implémentation du logiciel et toutes les fonctionnalités, les formations et les ressources disponibles (API, adaptation au mobile, intégration registre du personnel, vidéos et documents de formation, démo gratuite, support technique par téléphone et/ou e-mail, FAQ et accès à une base de connaissances).

Ci-dessous, vous trouverez le détail du coût mensuel des 20 logiciels de planification du personnel les moins chers selon ces critères.

Top 20 logiciels de planning du personnel

Pour conclure

Cette liste n’est pas exhaustive et il existe d’autres logiciels de planning du personnel. Nos classements sont conçus pour vous aider mais rien ne vaut votre propre étude de marché pour trouver la solution la plus adaptée à vos besoins. Pour découvrir une liste plus complète, vous pouvez consulter notre répertoire de logiciels de planning du personnel. Nous vous recommandons d’explorer trois à cinq solutions avant de faire votre choix.

Que pensez-vous de ce classement ? Avons-nous oublié un logiciel incontournable ? N’hésitez pas à partager votre avis, car nous mettons ce classement à jour chaque année.

Le guide pratique du recouvrement pour les PME

recouvrement bancaire pme

recouvrement bancaire pme

Vous avez des factures avec des dates d’échéance dépassées sans que votre client n’ait encore payé ce qu’il vous doit ? En fonction de sa situation, du montant de la dette et de la qualité de la relation commerciale que vous avez avec ce client, vous allez pouvoir faire appel à différentes procédures pour obtenir le paiement de ces factures. Ces différentes méthodes n’ayant pas le même impact, il est important de garder en considération l’équilibre entre le résultat voulu et les moyens déployés.

Recouvrement bancaire : définition

Mais d’abord, qu’est-ce que le recouvrement bancaire ? On parle de recouvrement quand vous débutez des démarches pour récupérer les sommes d’argents qui sont dues par vos clients. Il s’agit donc d’une incitation, voire d’une obligation que vous fixez à vos clients pour qu’ils respectent leur engagement.

En effet, à partir du moment où vous faites parvenir une facture à vos clients et qu’ils dépassent le délai de paiement indiqué sur cette dernière, vous allez procéder à des rappels de paiement. Si vos rappels restent sans réponse, vous pouvez enclencher ce que l’on appelle le processus de recouvrement.

Cette démarche n’est pas la plus agréable à entreprendre, mais elle reste nécessaire face à des clients mauvais payeurs. Cet argent que l’on vous doit peut effectivement pénaliser la gestion de votre entreprise, voire même vous mettre en défaut face à vos fournisseurs.

En plus d’avoir un impact sur votre comptabilité, le retard de paiement de vos clients peut aussi affaiblir la performance de votre entreprise en créant des écarts de trésorerie.

Si cette démarche peut sembler être délicate puisqu’elle peut avoir des conséquences sur la relation commerciale que vous entretenez avec vos clients, il faut garder à l’esprit que vous avez vous-même des engagements à tenir. Il y aura donc nécessité de bien gérer les relations commerciales que vous entretenez avec vos partenaires et clients afin de ne pas vous retrouver dans des situations difficiles à gérer.

Quelles sont les techniques de recouvrement bancaire ?

Le recouvrement n’est pas synonyme d’action en justice, loin de là ! Le plus souvent quand vous constatez un retard de paiement de vos factures, vous souhaiterez avant tout préserver la relation commerciale que vous entretenez avec vos clients. Ainsi, différentes étapes existent afin de récupérer l’argent qui vous est dû.

La relance commerciale

Une fois l’impayé constaté, vous pouvez effectuer une relance commerciale en envoyant un courrier ou un mail de rappel afin de déclencher un paiement rapide de la facture. Vous pouvez également opter pour la relance téléphonique qui permet d’avoir une réponse directe et de s’assurer de la bonne foi de votre interlocuteur.

Cette première étape du recouvrement qu’est la relance commerciale préserve la relation client en résolvant le problème qui, dans la plupart des cas, est dû à un simple oubli, un manque de trésorerie temporaire ou encore une demande de modification de votre facture.

Sachez également qui si le volume de relance à traiter est trop important pour être géré en interne, vous pouvez externaliser cette tâche à une agence spécialisée.

Le recouvrement amiable

Si vous restez sans nouvelle quant au paiement de votre facture ou que vous constatez que votre client n’est pas prêt de payer, vous pouvez engager une procédure de recouvrement à l’amiable.

Cette procédure vise à accentuer la démarche et faire comprendre à votre client la nécessité de payer. Elle est cependant plus chronophage et fait appel à vos capacités de négociation et de gestion des litiges. Cette démarche doit être réalisée en essayant de trouver un arrangement bénéfique pour les deux parties. L’externalisation de cette mission est souvent choisie pour augmenter l’efficacité du processus.

Agence de recouvrement, huissier ou avocat

Faire appel à une agence de recouvrement représente le premier degré de la démarche et augmente les chances de succès grâce au statut neutre de cette dernière.

Le recours à un avocat ou un huissier ne donne pas de contraintes judiciaires à votre client, mais renforce le degré de persuasion du processus. En effet, cela permet de faire comprendre au client que la dimension de la démarche n’est plus la même et qu’il s’agit pour lui de la dernière étape du recouvrement à l’amiable avant d’entamer des procédures judiciaires.

Si aucune réponse n’est fournie, le client recevra une sommation envoyée par huissier ou une mise en demeure envoyée par courrier recommandé avec accusé de réception. Ces documents sont nécessaires avant d’envisager de faire appel à la justice.

Le recouvrement judiciaire

Après avoir tenté d’obtenir votre argent tout en essayant de trouver un arrangement avec votre client, et si ce dernier n’est toujours pas décidé à vous verser la somme due, il vous reste la possibilité de procéder au recouvrement judiciaire.

Si le client est un particulier, vous pourrez vous adresser au tribunal d’instance ou au tribunal de commerce. S’il s’agit d’une entreprise, le tribunal compétent sera le tribunal de commerce.

Une fois le tribunal saisi, vous aurez la possibilité de mettre en place trois types de procédures différentes.

 

1 – L’injonction de payer

Si la somme due est incontestable et que vous prouvez l’existence de la créance en fournissant la facture, un bon de commande ou un contrat qui lie les deux parties, vous pouvez choisir l’injonction de payer. Cette mesure vous permettra d’obtenir un titre exécutoire de recouvrement qui est un acte vous permettant d’engager l’exécution de paiement à l’encontre de votre client débiteur.

Démarche la plus simple et la plus légère, elle est réalisé sans médiation avec votre client. Il n’est tenu informé de la procédure qu’à partir du moment où il reçoit l’injonction de payer.

Sachez également qu’il existe une procédure au niveau européen si le litige concerne une livraison intracommunautaire.

 

2 – Le référé-provision

Le recouvrement en référé-provision à la particularité d’exiger la présence des deux parties devant le juge afin qu’un débat contradictoire puisse être mené. Une fois la médiation terminée, le juge prononce son jugement au plaignant. Si elle est favorable, vous devez en informer votre client par voie d’huissier. Il devra alors s’acquitter de la totalité de sa dette à titre de provision.

Dans le cas où la décision du juge est négative, vous avez la possibilité d’abandonner l’action en justice, de faire appel ou d’engager une procédure d’assignation au fond.

 

3 – L’assignation au fond

Dernier stade de la procédure de recouvrement, l’assignation au fond vous permet d’appeler votre client mauvais payeur à comparaître au Tribunal. Cette démarche vous permet de solliciter le paiement de dommages et intérêts ainsi que les différents frais engendrés par la procédure en plus du montant de la dette.

Cette procédure met fin au conflit par décision ferme et définitive du juge. La décision appelée assignation à toutes fins est irrévocable. Si elle est positive pour le plaignant, elle débouche sur un titre exécutoire. Vous devrez alors confier le recouvrement de la créance à un huissier de justice afin d’obtenir les sommes dues.

Sachez finalement que cette démarche est plus longue et plus coûteuse que l’injonction de payer ou le référé-provision.

Comment bien gérer le recouvrement pour votre PME ?

Le recouvrement peut s’avérer être une procédure délicate et conflictuelle pour votre entreprise. Il y a donc nécessité de préserver la relation commerciale. Si le client fait réellement preuve de mauvaise foi, vous allez donc devoir faire appel à la justice.

Pour éviter de vous retrouver dans ce genre de situation, des solutions sont à votre disposition afin de gérer et d’anticiper les retards de paiement de vos clients.

Les bonnes pratiques

Le recouvrement n’étant pas la tâche la plus agréable à réaliser parmi les processus métier de votre organisation, mettre en place des solutions efficaces afin d’anticiper et de simplifier le paiement de vos factures pourra vous faire gagner un temps précieux tout en préservant la relation commerciale que vous avez avec vos partenaires.

Ainsi, utiliser un logiciel de paiement au sein de votre organisation vous permettra d’automatiser les paiements. En effet, des solutions existent pour automatiser la collecte de vos paiements exceptionnels ou récurrents.

Pour n’en citer que deux, GoCardless et Zoho Checkout sont deux très bons outils qui amélioreront la gestion de vos paiements pour minimiser l’impact d’éventuels recouvrements.

Le premier est à utiliser pour automatiser vos paiements récurrents, tandis que le second gère aussi bien la collecte des paiements exceptionnels que récurrents.

Ainsi, ces solutions vous permettent de rendre automatique le prélèvement de vos paiements pour éviter tout retard. Vous n’aurez donc pas à subir d’écart de trésorerie ou de recouvrement.

Les outils et logiciels utiles

On l’appréhende facilement, le recouvrement nécessite la mise à disposition de ressources internes pour recouvrer les sommes dues. En fonction de la situation, il sera également envisagé de mettre à disposition des moyens financiers afin de travailler avec une agence de recouvrement, un avocat ou encore un huissier.

Ces démarches sont donc chronophages et coûteuses. Dès lors, il semble utile d’avoir à disposition des outils efficaces pour gérer vos recouvrements.

On retiendra deux logiciels reconnus en terme de gestion des créances clients que sont ACE et CollectPlus. Ils vous permettront de bénéficier de solutions fiables et performantes dans la gestion du recouvrement.

Quelques astuces pour rendre efficace le recouvrement

Vous l’aurez compris, vous avez la possibilité de mettre en oeuvre différentes démarches qui vont de la simple relance commerciale à l’assignation au fond.

Finalement, le but sera toujours d’obtenir le versement des sommes dues en utilisant des méthodes graduelles en terme de moyens et de ressources raisonnables en fonction des objectifs fixés.

Dans un soucis de rentabilité et d’efficacité, il y aura nécessité de bien anticiper et d’utiliser les bons outils afin de ne pas se retrouver dans des situations délicates.

infographie le recouvrement bancaire


À PROPOS DE L’AUTEUR

Antoine Dubois

Antoine Dubois est passionné d’entrepreneuriat, de technologie et de finance. Après s’être formé en audit et conseil au sein de grands cabinets, il est aujourd’hui freelance.
En tant que consultant, il accompagne les entreprises sur des problématiques stratégiques aussi bien liées à la performance qu’aux enjeux du digital. Efficacité opérationnelle, performance digitale, levée de fonds et mode de financement sont autant de sujets où il peut apporter sa vision globale de l’entreprise. Retrouvez-le sur
Twitter : @ATN_DBS

E-mail marketing : 10 solutions gratuites pour les PME

Email marketing solutions gratuites pour les PME

En 2018, le coût de 30 secondes de publicité télévisée diffusées pendant la demi-finale de la Coupe du monde (France-Belgique) avait été estimé à 260 000 € bruts.

Pour assurer la croissance de votre PME, pas besoin de dépenser une telle somme dans votre stratégie marketing. Quoi qu’en disent les rumeurs, l’e-mail marketing est toujours très rentable et de nombreux logiciels d’e-mail marketing ne coûtent pas un centime.

Email marketing solutions gratuites pour les PME

Dans cet article, vous découvrirez les fonctionnalités des versions gratuites et payantes ainsi que les points forts et les points faibles de 10 outils d’e-mail marketing bien connus qui vous permettront de mener des campagnes d’e-mail marketing efficaces.

Les logiciels sont présentés par ordre décroissant selon leur note globale et le nombre d’avis récoltés dans le répertoire Capterra.

1. MailChimp

Note globale : 4,5/5

Avis : plus de 2 650

mailchimp interface email marketing
Navigation dans les listes dans MailChimp

Depuis son arrivée fracassante sur le marché en 2014, portée par une excellente campagne de podcast marketing, MailChimp est probablement le système d’e-mail marketing le plus utilisé par les PME. On estime qu’il rassemble aujourd’hui plus de 15 millions d’utilisateurs.

Version gratuite : 2 000 abonnés et 12 000 e-mails par mois
Version payante : à partir de 9 € par mois pour des e-mails illimités

Points forts

Points faibles

  • Personnalisation complexe des formulaires d’inscription
  • Absence de certaines fonctionnalités dans la version gratuite : répondeur automatique, diagnostic de filtres antispams, testing e-mail client, envoi par fuseau horaire, monitoring réseaux sociaux avancé et support e-mail / chat entre autres

2. Mailjet

Note globale : 4,5/5

Avis : plus de 65

mailjet interface email marketing
Galerie de modèles dans Mailjet

Pour faire honneur à son nom supersonique, Mailjet doit tout miser sur la rapidité. Le logiciel est édité par une société parisienne active dans plus de 150 pays, dont les États-Unis. Il se présente comme une solution tout-en-un rassemblant tous les outils utiles pour l’e-mail marketing.

Version gratuite : 6 000 e-mails par mois ou 200 e-mails par jour pour un nombre illimité de contacts
Version payante : à partir de 8,69 $ par mois (soit environ 7,65 €) pour relever la limite de nombre d’e-mails à 30 000, supprimer le logo Mailjet et accéder à un support client continu

Points forts

  • Contacts illimités même dans la version gratuite
  • Simplicité et convivialité de l’interface utilisateur

Points faibles

  • Version Premium à partir de 18,86 € par mois (environ 16,60 €), indispensable pour accéder à certaines fonctionnalités comme le testing A/B et le marketing automation
  • Navigation parfois difficile dans les listes de contacts et de distribution

3. SendPulse

Note globale : 4,5/5

Avis : plus de 45

sendpulse interface email marketing
Envoi de notification push dans SendPulse

SendPulse, créé à New York en 2015, joue les petits nouveaux sur le marché de l’e-mail marketing. Il offre une version gratuite très complète et récolte de nombreux commentaires positifs. Pour quelques euros, il prend en charge les communications par texto et les notifications push sur le web.

Version gratuite : 15 000 e-mails par mois limités à 2 500 abonnés
Version payante : à partir de 7,08 € par mois

Points forts

  • Complétude de la version gratuite qui permet de tester de très nombreuses fonctionnalités avant de devoir passer à une version payante
  • Simplicité et facilité de prise en main

Points faibles

  • Options de modèles un peu limitées
  • Lenteurs du système lors de l’exécution de certaines tâches (envoi d’e-mails ou importation de contacts notamment)

4. Benchmark

Note globale : 4,5/5

Avis : plus de 35

benchmark interface email marketing
Éditeur de campagne e-mail de Benchmark

Créé en 2004, Benchmark se centre sur l’e-mail marketing. Ses options de personnalisation de modèles d’e-mails séduisent les amateurs de design créatif. Le logiciel est disponible en huit langues.

Version gratuite : 2 000 abonnés et 14 000 e-mails par mois
Version payante : à partir de 13,99 $ par mois (environ 12,30 €) pour 600 abonnés et des fonctionnalités supplémentaires comme l’automatisation avancée et le testing A/B. Modules complémentaires disponibles payants : vérification de listes, stockage d’images illimité, IP dédiée, etc.

Points forts

  • Convivialité, modèles de qualité, possibilité d’envoi de création d’e-mails vidéo
  • Intégration avec près de 1 000 outils via Zapier

Points faibles

  • Nombre illimité de contacts dans la version gratuite mais importation via formulaire Benchmark uniquement (importation depuis un CRM ou d’autres sources impossible)
  • Support client limité pendant les week-ends : support téléphonique et chat du lundi au vendredi, de 9 h 30 à 20 h EDT (UTC-4)

5. SendinBlue

Note globale : 4/5

Avis : plus de 125

sendinblue interface email marketing
Modèle d’e-mail dans SendinBlue

Cocorico : SendinBlue est un logiciel d’e-mail marketing français lancé il y a une dizaine d’années. L’éditeur a maintenant des bureaux à Seattle et propose ses services en français, anglais, espagnol, portugais, italien et allemand.

Version gratuite : 9 000 e-mails par mois (limités à 300 par jour) pour un nombre illimité d’abonnés
Version payante : à partir de 19 € par mois pour 40 000 e-mails sans limite du nombre d’abonnés

Points forts

  • Simplicité d’utilisation : pas besoin de connaissances techniques pour gérer les campagnes
  • Possibilité de contacter les clients via messages textes automatiques pour quelques euros supplémentaires

Points faibles

  • Service client inconstant : excellent pour certains utilisateurs, pas idéal pour d’autres
  • Interface principale un peu alambiquée

6. Zoho Campaigns

Note globale : 4/5

Avis : plus de 65

zohocampaigns interface email marketing
Manager de campagne sur les réseaux sociaux dans Zoho Campaigns

Zoho Campaigns, l’outil d’e-mail marketing du développeur SaaS californien Zoho, offre une version gratuite très complète qui inclut des fonctionnalités avancées comme le testing A/B, les rapports et les modèles.

Version gratuite : 12 000 e-mails par mois pour 2 000 abonnés maximum
Version payante : à partir de 5 € par mois pour des e-mails illimités et maximum 500 abonnés

Points forts

  • Création de modèles personnalisés
  • Intégration avec d’autres produits Zoho dont Zoho CRM et G Suite

Points faibles

  • Complexité du système qui peut allonger le temps nécessaire au lancement d’une campagne
  • Intégration de vidéos aux e-mails

7. MailerLite

Note globale : 4/5

Avis : plus de 65

mailerlite interface email marketing
Galerie de modèles de MailerLite

MailerLite, produit d’un éditeur lituanien, est l’une des solutions d’e-mail marketing les plus abordables du marché. Son objectif : faciliter la vie des débutants. L’entreprise déclare que plus de 300 000 structures utilisent ses services pour envoyer plus d’un milliard d’e-mails chaque mois.

Version gratuite : 12 000 e-mails par mois pour 1 000 abonnés
Version payante : à partir de 10 $ par mois (soit environ 8,80 €) pour des e-mails illimités jusqu’à 1 000 abonnés (en cas de paiement annuel)

Points forts

  • Légèreté de la solution, idéale pour les débutants
  • Testing A/B, options de répondeur automatique et formulaires intégrés inclus dans la version gratuite

Points faibles

  • Manque de fonctionnalités avancées pour les marketeurs expérimentés
  • Galerie de modèles un peu maigre par rapport à la concurrence

8. VerticalResponse

Note globale : 4/5

Avis : plus de 15

verticalresponse interface email marketing
Testing A/B dans VerticalResponse

VerticalResponse est l’une des solutions les plus connues de cette liste. Créé à San Francisco en 2001, le logiciel compte à présent plus d’un million d’utilisateurs. Il fait maintenant partie du portfolio d’une grande entreprise de produits et services destinés aux PME, Deluxe Corporation.

Version gratuite : VerticalResponse ne dispose pas de version gratuite mais vous pouvez essayer le logiciel gratuitement pendant 2 mois
Version payante : à partir de 11 $ par mois (environ 9,70 €) pour les e-mails illimités, le suivi automatisé, le support en direct (téléphone ou chat), les landing pages et la suppression du branding VerticalResponse

Points forts

  • Outils de planification sur les réseaux sociaux pour un nombre illimité de publications Facebook et Twitter
  • Intégration avec les principaux CRM du marché dont Salesforce, SugarCRM, Zoho CRM et Nimble

Points faibles

  • Fonctionnalités d’automatisation (répondeurs automatiques, déclenchement d’envoi selon critères, testing A/B, etc.) disponibles uniquement dans la version Pro (16 $ par mois)
  • Risque de perte d’abonnés suite à la suppression des données utilisateurs en cas de désinscription de tous les e-mails VerticalResponse

9. Mad Mimi

Note globale : 4/5

Avis : plus de 15

madmini interface email marketing
Affichage du tableau de bord principal dans Mad Mimi

Mad Mimi, créé en Arizona (et actuellement intégré au portfolio de GoDaddy) est un outil très facile à utiliser et donc apprécié par les e-mail marketeurs débutants. Son nom et son logo lui permettent de se démarquer de ses concurrents.

Version gratuite : Mad Mini ne dispose pas de version gratuite
Version payante : à partir de 10 $ par mois (environ 8,80 €) jusqu’à 500 contacts

Points forts

  • Simplicité du système idéale pour les débutants, interface amusante et conviviale
  • Excellent service client

Points faibles

  • Version gratuite limitée à 100 utilisateurs (suffisant pour les TPME et les free-lances, pas pour les plus grandes structures)
  • Absence de fonctionnalités standard comme le testing A/B même dans les versions payantes

10. Campayn

Note globale : 3,5/5

Avis : plus de 3

campayn interface email marketing
Reporting RSI dans Campayn

Campayn est un logiciel canadien dont l’interface simple est conçue pour les débutants de l’e-mail marketing. La version gratuite inclut des fonctionnalités avancées comme les formulaires, l’automatisation et les rapports de base.

Version gratuite : 12 500 e-mails à 500 abonnés avec un répondeur automatique
Version payante : à partir de 19 $ par mois (environ 16,75 €) pour 15 000 e-mails et 3 000 contacts

Points forts

  • Gestionnaire de contacts intégré, idéal pour les entreprises qui ne peuvent pas s’offrir un CRM (et ne savent peut-être pas qu’il existe de nombreux CRM gratuits)
  • Récolte simplifiée des adresses e-mails grâce aux formulaires d’inscription intégrés aux sites web

Points faibles

  • Prix élevé pour plus d’un utilisateur : 39 $ par mois (environ 34,40 €) pour un nombre illimité d’e-mails et jusqu’à 3000 contacts
  • Suspensions occasionnelles de plusieurs heures lors de certaines révisions des campagnes en cours visant à assurer une livrabilité optimale

Vos recommandations ?

Vous connaissez d’autres logiciels d’e-mail marketing gratuits ? N’hésitez pas à les mentionner en commentaire !

Vous avez besoin d’un logiciel d’e-mail marketing ? Consultez la liste des meilleures solutions d’e-mail marketing établie par Capterra.