12 outils d’analyse client pour utilisateurs débutants ou confirmés

analyse client

analyse client

Plus vous en savez sur vos clients, plus vous êtes susceptible de les rendre heureux. C’est le principe de l’analyse des données clients, cest-à-dire de lutilisation des informations relatives à la clientèle pour évaluer son sentiment de satisfaction et mieux répondre à ses besoins. Lexploitation des données, c’est un grand mot, qui peut parfois faire peur aux petites entreprises. Pourtant, que vous en ayez conscience ou non, les outils analytiques sont partout. Du CRM à lécoute des réseaux sociaux, vous utilisez peut-être déjà sans le savoir des outils danalyse client.

Shep Hyken, gourou américain du service client, auteur de nombreux ouvrages sur le sujet, considère que les entreprises de toutes tailles peuvent se faciliter la vie avec des outils de collecte et dexploitation des données à leur mesure.

Cest une simple question déchelle, explique-t-il. Si vous êtes une toute petite structure avec un nombre réduit de clients, vous pouvez facilement récolter des informations et des données. Si vous êtes une société immense qui compte des centaines de milliers de clients, vous pouvez le faire tout aussi simplement grâce à des outils informatiques adaptés.

À partir des analyses les plus pertinentes, vous pouvez voir émerger des tendances et, à lheure où lintelligence artificielle commence à décortiquer les données à notre place, faire des prévisions dune précision troublante. Si vous alimentez votre outil avec des chiffres globaux, il prédira de grandes tendances ; si vous lui fournissez des informations et des données provenant de clients spécifiques, il pourra prévoir des comportements individuels dans le moindre détail.”

En récoltant ces données à un niveau individuel et à un niveau plus global et en procédant à une analyse client les entreprises peuvent non seulement créer des campagnes sur-mesure réservées à des clients particuliers, mais aussi établir des stratégies de marketing et de vente adaptées à lensemble de leur structure.

Comme le souligne Shep Hyken, la récolte des données na rien de compliqué. Le plus difficile reste de sélectionner et dutiliser les bonnes informations. Une fois que vous savez ce quil vous faut, il vous suffit de vous centrer sur les renseignements clés. Pas besoin de vous encombrer dun millier de données inutiles“.

Dans cet article, nous vous présentons quatre types doutils :

  • CRM : de nombreux logiciels de CRM incluent déjà des fonctionnalités danalyse qui peuvent vous aider à en savoir plus sur vos clients.
  • Service client : certains logiciels de service client permettent de générer des rapports et vous fournissent ainsi des renseignements essentiels sur votre clientèle.
  • Réseaux sociaux : si vous voulez savoir ce que vos clients disent de vous lorsquils surfent ailleurs que sur votre site web, vous pouvez utiliser des outils associés aux réseaux sociaux pour écouter dautres plateformes en ligne.
  • Analytique : des outils danalyse spécialisés dans les données clients peuvent vous aider à récolter de précieuses informations à partir de données extraites de multiples sources.

Ils sont classés en 3 sous-sections : pour utilisateurs débutants, pour utilisateurs de niveau intermédiaire et pour utilisateurs confirmés, selon les besoins analytiques ainsi que le temps et le budget quune entreprise peut consacrer à l’analyse clientèle.

Utilisateurs débutants

Les logiciels convenant aux débutants sont les moins coûteux. Leurs fonctionnalités danalyse client sont parfois moins nombreuses que celles dautres outils, mais ils nen restent pas moins intéressants pour se lancer dans lanalytique.

CRM : Zoho CRM

analyse client

Zoho exploite les données provenant de son propre CRM ainsi que dautres produits Zoho et dapplications tierces pour analyser vos clients. Ses fonctionnalités de reporting vous offrent un aperçu de vos campagnes marketing les plus réussies, de vos clients les plus importants et des leads qui valent la peine dêtre entretenus. Vous pouvez aussi créer vos propres formules pour générer des rapports sur-mesure ainsi que des tableaux de bord vous donnant une vision précise de vos données.

Prix : à partir de 12 $ par utilisateur par mois.

Service client : Intercom

analyse client

Intercom est une plateforme de service client et de messagerie qui vous aide à garder un œil sur vos clients et à maintenir le contact avec eux. Le logiciel vous permet de lancer une discussion en direct pour amorcer le processus de communication, puis de guider vos clients vers la conversion à coups de suivi de leads et de marketing automation. Toutes les informations sont centralisées au sein du système, ce qui vous permet dexploiter dans le détail les renseignements propres à vos clients afin denvoyer des messages ciblés en fonction de la progression de chacun dans le processus de vente. Intercom vous propose également une vision globale de vos segments de clientèle et de vos activités dans le logiciel.

Prix : plusieurs tarifs, premier prix à 49 $ par mois

Réseaux sociaux : Hootsuite

analyse client

Hootsuite est un logiciel de social media marketing qui devrait vous plaire si vous commencez à vous intéresser aux interactions entre vos clients et votre marque. Il sert avant tout à programmer la publication et le partage de contenu sur les réseaux sociaux, mais sa version plus avancée, Hootsuite Insights, vous permet daller plus loin en écoutant et en évaluant en direct et en détail les sentiments de vos clients. Avec Hootsuite, vous pouvez voir qui mentionne votre marque ou reposte votre contenu, et évaluer les performances de vos campagnes. Insights vous permet den savoir encore plus sur ce que dit chaque utilisateur en ligne.

Prix : à partir de 25 € par mois. Plusieurs tarifs disponibles.

Analytique : Kissmetrics

analyse client

Kissmetrics est une plateforme web et analytique qui vous fournit de précieuses informations sur les visiteurs de votre site web et sur leurs interactions avec votre plateforme, notamment leurs clics et le stade auquel ils décident de fermer votre page. À partir des données relatives au comportement de vos clients, vous pouvez créer des campagnes de marketing comportemental ciblées pour des groupes dutilisateurs précis. En rassemblant des informations uniques, vous pouvez créer des segments de clientèle que vous ciblerez selon leurs profils et leurs niveaux davancement dans le processus dachat, ce qui vous permet dassurer de meilleurs taux de conversion.

Prix : à partir de 220 $ par mois.

Utilisateurs de niveau intermédiaire

Ces options sont un peu plus coûteuses, mais elles présentent des fonctionnalités plus robustes et peuvent générer des analyses clients plus poussées.

CRM : Agile CRM

analyse client

Agile CRM est un logiciel de gestion de la relation client destiné aux services de vente et de marketing. Il vous fournit des informations sur le comportement de vos clients dès le premier contact. Il récolte notamment des données sur les pages visitées par les utilisateurs, le temps passé sur votre site web et les tendances dengagement, le tout utilisateur par utilisateur. Grâce à ces renseignements, vous pouvez facilement identifier des utilisateurs pour engager la conversation avec eux par téléphone ou par e-mail directement via votre CRM.

Prix : gratuit jusquà 10 utilisateurs, puis à partir de 8,99 $ par mois.

Service client : CloudCherry

analyse client

CloudCherry est un outil de suivi et danalyse client qui vous permet den savoir vraiment plus sur votre clientèle. En recueillant des données via des enquêtes e-mail, web et mobiles, CloudCherry compile et agrège des informations depuis tous vos canaux de communication et toutes vos interactions avec vos clients. La plateforme produit des résultats qui vous permettent de prendre des décisions immédiatement applicables pour améliorer le parcours et la fidélité de vos clients.

Prix : à partir de 100 $ par mois.

Réseaux sociaux : Brand24

analyse client

Brand24 est un outil découte des réseaux sociaux qui vous fournit des informations sur le volume des conversations, des scores dinfluence, et des analyses des sentiments. À partir de ces données, vous pouvez identifier des tendances, repérer des problèmes récurrents, ou encore localiser les influenceurs qui vous permettront de toucher une audience plus large tout en ciblant les meilleurs clients potentiels.

Prix : à partir de 49 $ par mois.

Analytique : BIME by Zendesk

analyse client

Zendesk est un logiciel de service client populaire doté de son propre outil analytique : BIME. BIME récupère des données relatives à lexpérience client depuis diverses sources dont Google Analytics, Adwords ou encore Salesforce. Zendesk vous présente ces renseignements sous la forme dun tableau de bord comprenant une vue densemble de vos performances et de vos segments de clientèle. Vous pouvez ensuite étudier le tout dans le détail pour en savoir plus sur le niveau de réussite de vos campagnes, sur vos interactions avec vos clients ou encore sur les moments de conversion les plus probables. Les fonctionnalités de prévision et de reporting de Zendesk vous aident aussi à anticiper vos résultats pour prendre les meilleures décisions possible.

Prix : À partir de 490 $ par mois pour 2 profils éditeurs et 10 profils non-éditeurs.

Utilisateurs confirmés

Les logiciels danalyse les plus avancés sont les plus coûteux, car ils comprennent un éventail complet de fonctionnalités analytiques performantes qui vous permettent détudier en profondeur les comportements et les sentiments de vos clients.

CRM : Salesforce Sales Cloud

analyse client

Salesforce, dont le logiciel de vente et le CRM sont bien connus des utilisateurs, a ajouté une corde à son arc : Einstein, un composant IA (intelligence artificielle) qui donne accès à des informations très précises sur les clients et offre une vision globale des canaux de vente ainsi que des données prédictives plus poussées. Einstein attribue des scores à vos leads à partir de leurs probabilités de conversion, sélectionne les opportunités les plus intéressantes, et vous fournit des recommandations pour que vous puissiez assurer le meilleur suivi possible selon lhistorique client pour vous aider à améliorer vos résultats.

Prix : À partir de 25 $ par utilisateur par mois.

Service client : Avaya

analyse client

Avaya est un logiciel pour call center doté de fonctionnalités de routage intelligentes qui associent vos agents à vos clients selon leur style de communication. En détectant les moindres indices linguistiques, il est capable de regrouper des clients et de les lier à des agents présentant les mêmes caractéristiques communicationnelles, ce qui améliore les interactions entre vos clients et vos employés.

Prix : contactez directement Avaya ou un revendeur pour en savoir plus.

Réseaux sociaux : Brandwatch

analyse client

Brandwatch est un outil très puissant découte et de surveillance des réseaux sociaux qui vous permet de garder à lœil les mentions de votre marque sur les réseaux et den savoir plus sur les conversations consacrées à vos produits, vos services ou votre secteur. En programmant et en envoyant des requêtes spécifiques, vous pouvez récolter des indices sociaux sur certains termes, des ID Twitter, ou même des sources individuelles.

Prix : contactez directement Brandwatch ou un revendeur pour en savoir plus.

Analytique : Alteryx

analyse client

Alteryx propose une excellente suite doutils danalyse clientèle qui vous permet danticiper les demandes de vos clients, didentifier des prospects et danalyser les informations rassemblées en fonction des données démographiques. En collectant et en décortiquant des renseignements provenant de différentes sources, comme le logiciel Tableau, Alteryx vous permet daccéder à une vision à 360° de chaque client et donc de connaître en détail le profil de vos clients, tout en ayant un aperçu global de leurs comportements et des tendances pouvant guider vos décisions stratégiques.

Prix : À partir de 1 500 $ par utilisateur par an.

Les outils d’analyse clientèle contribuent au bonheur de vos clients

Que vous soyez débutant en la matière ou que vous cherchiez à passer au niveau supérieur, les logiciels présentés vous permettront datteindre le même objectif : offrir à vos clients ce quils recherchent et vous assurer leur fidélité.

Selon l’expert Shep Hyken, dès linstant où vous commencez à prédire des comportements et à proposer une expérience fondée sur ce que les clients ont aimé et aimeront, vous vous donnez une vraie chance de susciter lengagement et détablir une relation forte et pérenne avec eux. Les consommateurs adorent avoir affaire à des entreprises quils connaissent, quils apprécient et auxquelles ils font confiance. Quand jai limpression quune entreprise me connaît si bien quelle me donne envie de lui rester fidèle, je ressens quelque chose de très fort“.

Que pensez-vous de ces logiciels ? Comment procédez-vous à votre analyse client ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire !

Projekthelden – eine bedrohte Art

Jetzt spinnt er, denken Sie vermutlich. Projektmanagement boomt doch, Zertifizierungsstellen für Projektmanager schreiben immer höhere Gewinne und Jobportale platzen fast vor lauter Projektmanagementstellen. Das Thema Agilität ist der Renner schlechthin und Scrum Master sprießen wie Pilze aus dem Boden. Diesen Fakten stimme ich gerne zu, aber ich vertrete die These, dass wir in Zukunft weder den Projektleiter in seiner Funktion als Alleskönner und Superheld benötigen noch den Scrum Master, der sich absolut selbstlos in den Dienst des Teams stellt und stets altruistisch als Facilitator, Trainer und Coach fungiert. Gerade in Zeiten von wachsender Komplexität und Unsicherheit wird weder das eine noch das andere Extrem zum dauerhaften Erfolg führen. Aber Schritt für Schritt. Lassen Sie mich Ihnen zunächst drei kleine fiktive Projektgeschichten über wahre Projekthelden des traditionellen Projektmanagements erzählen.

Projekthelden

Die Firma Notrust steht vor einem großen IT-Rollout-Projekt. Allerdings traut die Firmenleitung keinem ihrer Mitarbeiter so recht die Projektleitung zu. Die Stelle des Projektleiters wird extern ausgeschrieben – und die Suche ist erfolgreich. Nach wenigen Wochen betritt Alexander Smart die heiligen Hallen der Firma Notrust. Bewaffnet mit einem schwarzen Anzug, einem nigelnagelneuen MacBook und einem ganzen Sack voll mit Projektmanagementzertifikaten. Zwischenmenschliches ist ihm nicht ganz so wichtig, denn schließlich war ja keiner der Kollegen geeignet, ein derartig anspruchsvolles Thema umzusetzen. Jahrelange Unternehmensprozesse ignorierte er zielsicher, denn er hat es ja schwarz auf weiß bestätigt, dass er weiß, wo der Hase langläuft. Auf das Team wirkt das anders: Für sie ist Alexander ein arrogantes, dahergelaufenes Greenhorn, welches versucht, theoretisches Wissen 1:1 auf ihr Unternehmen zu übertragen. Aber da sind sich die Kollegen sicher: nicht mit ihnen! Und so kommt es dann auch. Die Mitarbeiter lassen ihn auflaufen. In den Unternehmensprozessen stößt er schnell an seine Grenzen. Und schließlich ist er wieder genauso schnell verschwunden, wie er gekommen ist. Das Projekt steht noch in etwa da, wo es vor seiner Ankunft stand, nur die Stimmung ist jetzt schlechter.

Aber es gibt noch weitere Helden. Nehmen wir zum Beispiel Ulla Tentakel. Sie ist im Gegensatz zu Alexander Smart sehr erfahren, sie redet auch mit den Leuten, aber fährt trotzdem jedes Projekt gegen die Wand. Denn Ulla weiß alles und vor allen Dingen weiß sie alles besser. Nichts und niemand kann ihre Qualitätsansprüche annähernd erfüllen, nicht umsonst hat sie von den Kollegen den Spitznamen „Krake“ verliehen bekommen. Jede Aufgabe reißt sie wie ein Magnet an sich und sollte sie doch einmal etwas delegieren, dann ist das Ergebnis meist nicht zufriedenstellend. Denn Ulla hat Ansprüche auf einem anderen Level. Nicht umsonst ist sie als Erste im Büro und macht abends das Licht aus. Komischerweise scheitern die meisten ihrer Projekte und die Mitarbeiter sind frustriert. Und Ulla selbst? Nun, die ist mit Burn-out krankgeschrieben. Die anstrengende Projektarbeit, die ständig fordernden Chefs und diese dilettantischen Mitarbeiter haben sie krankgemacht.

Kommen wir zum Abschluss noch zu Ernst Bruckner, dem Meister des CYAs. Kennen Sie das Akronym CYA? Nein? Es steht für „cover your ass“. Ernst plante stets seine Verteidigung im Vorfeld.  Berühmt war er für seinen Spruch „Bei mir ist alles grün“. Wichtig war also, dass er gut dastand.  Wie es um das Projekt tatsächlich bestellt war, war zweitrangig. Ernst war auch ein großer Freund – wenn nicht gar der Erfinder – des Wassermelonen-Reportings. Nach außen wirkte das Projekt grün, aber in Wirklichkeit, also im Inneren war es tiefrot. Für Ernst war sein ungetrübtes Verhältnis zum Auftraggeber die oberste Prämisse. Denn der musste überzeugt davon sein, dass Ernst der richtige Mann zum richtigen Zeitpunkt am richtigen Ort sei. Ein weiterer entscheidender Erfolgsfaktor in Ernsts Projektwelt war das strikte Einhalten von Unternehmensprozessen. Denn schließlich hatten diese sich über Jahrzehnte bewährt.

In der agilen Welt wird alles besser

Sicherlich stimmen Sie mir zu, wenn ich Ihnen sage, dass wir auf diese zuvor genannten Typen in unserem Berufsalltag gerne verzichten können. Außerdem wird momentan ohnehin alles agil gemacht. Wir wechseln von Management zu Führung, wir ersetzen den Projektmanager durch einen Servant Leader, wie den Scrum Master, und alles wird gut. Aber wird es das wirklich?

Wie werden agile Manager ausgebildet? Nun, wenn man es clever anstellt, macht man einen 2-Tageskurs, kreuzt richtig in einem Multiple-Choice-Test an und kann sich danach Professional Scrum Master nennen. Aber wo ist dann der Unterschied zu Alexander Smart, dem Protagonisten aus unserer ersten Projektgeschichte? Glauben Sie wirklich, dass man Scrum Master mal so schnell nebenbei wird? Die Kollegen von it-agile fassen die Aufgaben eines Scrum Masters wie folgt zusammen: „Der Scrum Master ist verantwortlich für einen erfolgreichen Prozess des Scrum-Teams. Und dieses Ziel kann der Scrum Master nicht erreichen, wenn er sich nur um das Team kümmert. Er muss auch die organisatorischen Randbedingungen so verändern, dass das Team sich entfalten kann.“ IT-Agile hat darüber hinaus aber noch 44 weitere Aufgaben für einen Scrum Master identifiziert. Wenn man sich diese Punkte in Ruhe zu Gemüte führt, ist der ideale Scrum Master eine Mischung aus Team-Assistent, Coach, Enabler, Moderator, Konfliktlöser, Problemlöser, Organisator, Facilitator, Ausbilder, Schutzschild, Unterstützer, Scrum-Marketing-Manager, Scrum-Prozess-Verantwortlicher und noch so manches mehr – also auch ein Held, der einen riesigen Berg an Aufgaben bedienen muss. Und dazu noch ein Held, der sich nahezu ausschließlich in den Dienst der anderen stellt, sozusagen vollkommen altruistisch wirkt. Aber Hand aufs Herz: Sucht nicht jeder Mensch nach Anerkennung, nach persönlichen Erfolgserlebnissen, und kann er diese nur aus dem Erfolg der anderen ziehen? Und hat ein Arbeitstag für einen Scrum nicht auch nur 8 Stunden? Manchmal wirkt es auf mich so, als müsse ein agiler Leader auf das alles verzichten und seinen Sinn ausschließlich daraus zu ziehen, rund um die Uhr andere zu befähigen.

Selbstverständlich überspitze ich bewusst an dieser Stelle. Aber ich will sensibilisieren. Genauso wenig, wie eine Firma durch die Einführung von Scrum agil wird, werden Sie durch einen Kurs ein guter Scrum Master oder Projektleiter. Im Gegenteil. Gute Scrum Master benötigen Erfahrung und jede Menge Softskills (wie z. B. Empathie, Vertrauen und Geduld) gepaart mit einem möglichst prall gefüllten Methodenkoffer. Darüber hinaus sollte im Vorfeld klar geklärt werden, welche Entscheidungsbefugnis ein agiler Projektmanager hat und wofür er genau zuständig ist. Denn er braucht Handlungsfreiheit. Wenn er sich ausschließlich an die vorgegebenen Prozesse hält (z. B. des Scrum-Frameworks), kann es schnell passieren, dass nicht mehr der Erfolg des Projektes im Vordergrund steht, sondern seine Verhaltensweise, die ähnlich der von unserem CYA-Experten Ernst Bruckner ist. Oder um es mit den Kollegen von over the fence zu sagen: Wenn Sie denken, dass agile Methodik immer des Rätsels Lösung ist, sind Sie alles andere als agil.

Agiles Projektmanagement

Mein Plädoyer für Projektmacher

Aber was brauchen wir dann für Typen, um Projektarbeit in Zukunft erfolgreich zu machen? Um es vorwegzunehmen: Eine Patentlösung habe ich auch nicht. Aber es gibt ein paar Dinge, die ich für Projektmacher (ich habe bewusst einen anderen Terminus gewählt) für essenziell halte:

1. Orientierung & Klärung

Orientierung gibt Sicherheit. Projektmacher geben Projektvisionen vor. Es geht dabei nicht darum, möglichst klar SMARTe Projektziele zu definieren. Nein, es geht vielmehr darum, mit Ihrem Team ein gemeinsames Verständnis für die zu bewältigende Aufgabe zu erzielen. Aber nicht nur die gemeinsame Projektvision ist essenziell für den Erfolg eines Projektes, nein, auch eine eindeutige Rollenklärung schafft Klarheit und somit Sicherheit bei allen Beteiligten. Warum die so wichtig ist, beschreibt Monika Burg wie folgt: „Wenn man seinen Job gut macht und Leistung bringt, steigt auch das Selbstwertgefühl. Wenn man nicht weiß, wofür man zuständig ist, schwimmt man und dieses Gefühl nagt am Selbstwert.“ Als Werkzeuge zur Orientierung und Klärung eignen sich sehr gut Facilitation-Werkzeuge wie ein Projekt-Canvas oder das Role Model Canvas.

2. Authentizität, Mut und Vorbildfunktion

Mitarbeiter wünschen sich authentische Chefs. Projektmacher führen klar, sie sorgen für Transparenz und kommunizieren klar. Sie agieren nicht sprunghaft, sondern agieren mit Haltung und sind sich ihrer Vorbildfunktion bewusst. Sie treffen Entscheidungen, auch wenn diese unentscheidbar sind. Projektmacher sind also mutig. Den Spruch „wir machen das so, weil wir es immer schon so gemacht haben“ streichen sie aus ihrem Wortschatz, denn Projektmacher sind bereit, ausgetretene Pfade zu verlassen und neue Impulse zu setzen. Projektmacher sind experimentierfreudig und bereit, Fehler zu machen und daraus zu lernen.

3. Reflektieren, Einbinden und Vertrauen

Projektmacher beanspruchen nicht den Status der Allwissenheit.  Nein, sie tauschen sich aus, binden ein und geben Feedback. Eine stetige Reflexion der eigenen Rolle und der Prozesse im Team ist für den Projektmacher unabdingbar. Sie agieren mit Prinzipien statt Regeln, vertrauen und binden ihre Teams ein. Dies kann zum Beispiel durch Gamification-Ansätze wie Delegation Poker erfolgen. Projektmacher unterstützen ihre Teams und geben ihnen Halt.

Wenn Sie weitere Inspirationen für die Arbeit von Projektmachern möchten, sollten Sie einen Blick auf folgende Blogs werfen:

Wie Sie sehen, glaube auch ich daran, dass es in Zukunft Projekte geben wird – wenn auch weniger, wie in meinem Artikel über die Zukunft des IT-Projektmanagements beschrieben. Folglich werden wir in Zukunft auch Bedarf an Projektmanagern und Scrum Mastern (oder wie sie auch immer heißen mögen) haben. Wir werden aber weniger Helden benötigen, sondern authentische Menschen mit Haltung, denen es wichtig ist, ein Projektziel mit ihrem Team gemeinsam zu erreichen, und die dafür brennen: Projektmacher eben.

 

Comment créer une agence web digitale en 6 étapes

agence web digitale

agence web digitale

Le secteur du digital est un marché en constante évolution et créer sa propre agence web est un objectif de carrière récurrent pour tous les experts webmarketing possédant un peu d’expérience. Avec plus de 35 000 freelances et 2 000 agences digitales, la France offre un bassin d’opportunités important. Les raisons de cet engouement sont multiples. Pour ne citer que les plus évidentes, par exemple, les faibles barrières à l’entrée dues à un investissement initial peu élevé et une volonté d’être son propre patron. Pour autant, dans les faits, le nombre de sociétés qui dépassent les 3 ans ne sont pas si nombreuses. Alors, pourquoi un tel décalage entre la volonté profonde des acteurs du secteur et la réalité ?  C’est ce que nous allons essayer de voir ensemble au travers de cet article qui met en avant six étapes clés pour créer votre agence web et réussir.

Étape 1 – Construire son projet sur des bases solides

Créer votre agence web n’est pas un acte anodin. Le marché est très concurrentiel et l’aspect de la différenciation et de la réassurance sont des éléments indispensables. Il faut donc imaginer votre agence sur le long terme et définir des bases sérieuses et solides tant sur les sujets du droit que de la comptabilité. C’est souvent ce point qui est sous-estimé par les entrepreneurs : si votre agence web sera votre premier client en termes de webmarketing, elle vous demandera surtout en amont du projet des compétences dont vous ne disposez pas forcément. Deux angles de travail à tenir en compte :

Faire mûrir votre projet

Avant toute chose, pas de précipitation. Prenez le temps de la réflexion. Plus aurez la possibilité de vous connaître, de comprendre vos forces et faiblesses, et plus vous pourrez appréhender vos besoins et consolider votre projet de création. Vous n’êtes pas commercial dans l’âme ? Pourquoi ne pas vous associer avec une personne qui dispose de ce profil ? Vous ne savez pas gérer la comptabilité ? Envisagez donc de vous dotez-vous d’un logiciel de comptabilité.

N’hésitez pas à vous faire aider de votre entourage pour avancer sereinement. Dans votre communauté proche, vous aurez toujours des personnes capables de vous conseiller. C’est un premier cercle qui vous permettra de construire votre agence web sur de bonnes bases. Ce sont également les premiers critiques de votre projet, ceux qui n’hésiteront pas à vous dire en toute franchises les erreurs que vous allez pouvoir commettre.

Vous faire accompagner

Il faut aussi accepter que vous ne maîtrisez pas l’ensemble de la chaîne de création. Vous devrez donc vous faire accompagner par les bons acteurs. Pour un projet viable, mieux vaut prendre le temps de le poser par écrit. Un business plan est donc fortement conseillé. Il vous permettra de rassurer vos futurs partenaires et il sera même indispensable dans certains cas. Si vous préférez le faire vous même, sachez qu’il existe des outils très performants comme Jira par exemple.

Étape 2 – Définir l’expertise ou le savoir-faire de l’agence

Le terme d’agence web est plutôt générique et correspond rarement à la réalité du métier que vous allez faire. Dans le détail, il existe différentes typologies d’agences :

  • Agence de communication, plutôt axé sur l’image de marque et la cohérence de la communication globale.
  • Agence de développement, spécialisée dans le développement de site internet, d’intranet ou encore d’application mobile.
  • Agence de publicité, qui pourra créer des campagnes publicitaire média
  • Agence d’email marketing, spécialiste de la stratégie emailing
  • Etc.

Bref, il est nécessaire de savoir quel est votre savoir-faire spécifique et de vous positionner en fonction de cela pour bien vous identifier auprès de vos futurs prospects. Il ne sert à rien de vouloir être présent sur toutes les expertises, cela pourra même décrédibiliser l’image de votre agence.

Étape 3 – Se différencier, votre moteur de business

Qui dit positionnement, dit aussi différenciation. Créer une agence web, c’est aussi définir votre plus-value réelle par rapport à vos clients et concurrents. Vous devrez donc être capable de choisir quels seront les critères de différenciation de votre future agence et les assumer. Voici deux exemples d’agences web qui ont su tirer profit de leurs différences :

  • L’agence webmarketing UpByWeb mise ouvertement sur une relation client privilégiée. Composée de 3 personnes, elle valorise l’accompagnement sur-mesure et une expertise senior via les certifications de ses experts. Pour aller plus loin dans la démarche, elle propose un manifeste complet pour introduire la relation qu’elle souhaite entretenir avec ses clients. Une marque de différenciation importante pour une agence web à taille humaine.
  • Deuxième exemple de différenciation par l’expertise cette fois-ci, l’agence web de référencement Eskimoz. Contrairement à la plupart de ses concurrents (surtout sur Paris), Eskimoz a fait le choix de ne proposer que des prestations de référencement, levier qu’ils maîtrisent à la perfection. Stratégie gagnante pour cette société de 50 personnes puisqu’avec une croissance de 2 000 % en 3 ans, le média Les Échos hisse l’agence à la 14e place du Top 500 des champions de la croissance.

Si vous souhaitez pousser au maximum la logique de différenciation, voici un exemple bonus : celui de Sarbacane. Aujourd’hui, ce logiciel email fait partie des pointures du marché, mais sachez qu’à l’origine, c’est une agence d’email marketing. Toujours spécialisés dans ce domaine, ils accompagnent de nombreux clients uniquement sur cette thématique.

Bref, tous les choix sont bons, c’est la présentation et la mise en avant qui en fera une force.

Étape 4 – Se doter des bons outils

Une fois votre agence web créée, il va falloir faire des choix stratégiques. Vous allez devoir vous entourer des meilleurs outils digitaux possibles afin de garantir un travail de qualité, mais aussi, pour optimiser vos temps de production et rendre votre travail efficient. Pour autant, vous serez obligé de prioriser en fonction de vos budgets et de vos besoins immédiats.

Prenons un exemple simple. Vous développez votre agence de trafic orientée SEO d’un un premier temps. Il est évident que vous n’allez pas réaliser vos études sémantiques à la main. Au fur et à mesure de la montée en compétence de votre entreprise, vous allez prendre des licences chez des éditeurs de logiciels SEO comme SEMRush, Monitorank, Myposeo, Ahref ou Majestic SEO, parmi d’autres.

Outre les outils purement métier, pensez aussi à vous doter des bons logiciels pour le pilotage de votre activité au quotidien : CRM, comptabilité, devis, gestion RH… Il faut faire très attention aux fausses économies ! Un logiciel qui vous coûte 100 € et qui vous fait gagner une journée de travail par mois peut être très rentable (7 heures de production en plus à X € de l’heure). Comme je l’ai dit précédemment, créer une agence web digitale avec un faible investissement initial, c’est possible, mais il ne faut pas pour autant sous-estimer ces coûts trop souvent oubliés.

Étape 5 – Mettre en place des processus de travail

C’est l’un des aspects majeurs de la réussite d’une agence web dans la durée. Celui qui aide bon nombre d’agences à passer le cap de la crise de croissance. Il faut mettre en place des processus de travail pour pouvoir gagner du temps dans vos tâches. Cela vous permet également d’assurer un échange continu et de qualité avec toute la communauté autour de votre entreprise. Être en mesure de définir des processus rapidement est le meilleur moyen d’accompagner l’évolution de votre société dans le temps. Que se soit en interne ou en externe, un process écrit et établi amènera à une meilleure compréhension qu’une logique indéfinie. C’est également ce qui vous permettra de vivre sereinement l’arrivée de vos premiers salariés. On peut diviser les processus en deux catégories :

Les processus internes pour le confort de travail

Tout d’abord, il faut réfléchir à vos processus internes. Il est important que chaque collaborateur (quelle que soit la taille de l’agence web) comprenne quelle est sa place, quelles sont ses missions et quelles sont celles des autres. Il est aussi nécessaire de définir les process de pilotage de projet et de la communication entre les différentes personnes au sein de l’équipe.

Les processus externes pour valider la qualité

Avec vos clients, ce sont les processus d’échange, de compte-rendus et de livrables qu’il va falloir définir. La communication entre votre agence web et vos clients est un enjeu majeur pour assurer une qualité de prestation constante et éviter les couacs sur certains dossiers. C’est même ce qui vous permettra dans bien des cas de vous distinguer lors de votre lancement d’agence : l’assurance que votre accompagnement se fait dans la plus grande clarté et transparence.

Étape 6 – Définir un bon rapport production/commercialisation

C’est le dernier point majeur qui devra retenir votre attention lors de la création de votre agence web. Il s’agit d’avoir un rapport cohérent et continu entre la production à réaliser pour vos clients et la commercialisation de votre entreprise. L’un ne devant jamais être mis de côté au profit de l’autre. N’oubliez jamais que votre agence est votre premier client et que vous devrez toujours assurer un apport minimal en leads qualifiés exploitables.

Toujours commercialiser votre agence web digitale

Lorsque vous allez avoir des premières missions, naturellement, vous risquez de privilégier la production par rapport à votre commercialisation. Mais dans un univers de services avec une clientèle BtoB, les temps de validation des contrats peuvent être longs. Or, si vous stoppez votre commercialisation, vous risquez de ne plus générer de leads et de vivre uniquement sur vos clients existants. C’est un risque énorme en cas de perte d’un client, un compte pouvant représenter une part non négligeable de votre chiffre d’affaires. Il est donc nécessaire pour l’entreprise de toujours garder un rythme commercial minimal. Je vous conseille de faire un suivi continu et de vous équiper d’un outil CRM pour ce faire. N’hésitez pas à  comparer les meilleurs CRM en fonction de vos besoins.

Le cross canal comme facteur de réussite

La commercialisation de votre agence web passe par le cross canal, comme pour toutes les entreprises. Le développement de votre réseau, la création de documents prints, votre présentation, le phoning et le web sont autant de portes d’entrée pour faire connaître votre société. Pour une raison étrange, les agences web sont rarement matures en termes de commercialisation web. Pourtant, c’est aussi ce que vous allez vendre au quotidien. Comme quoi, l’adage qui dit que les cordonniers sont les plus mal chaussés trouve souvent écho dans la réalité. Il est donc important d’être votre propre ambassadeur et de compter sur votre site comme preuve sociale de vos compétences. Votre premier cas client, ce sera votre propre entreprise.

Bonus : développer sa marque employeur pour attirer les meilleurs profils

Développer votre marque employeur n’est pas vraiment une étape de la création de votre agence web. En revanche, c’est un facteur de réussite important dans le temps. Quelle que soit l’évolution de votre agence, il ne faut pas oublier que ce sont les profils en interne qui donnent la valeur ajoutée de votre entreprise. Il va donc falloir donner envie à des profils experts de venir travailler chez vous. Dans un milieu où les mentalités sont bercées par les start-ups “cool” à l’américaine, pas question de passer outre ce volet RH. Vous allez donc devoir proposer plus qu’un simple poste, mais bien un environnement de travail en adéquation avec les attentes du web. Il s’agit aussi de vendre la vision qui a porté la création de votre entreprise et de savoir la rendre attrayante pour de potentiels candidats.

N’oubliez pas aussi de continuellement faire évoluer vos experts. Comment ? En leur laissant des temps de veille importants sur leur domaine de référence. Cela passe également par le fait de proposer des formations web poussées pour les faire monter en compétence.

agence web digitale

Prêt à créer votre agence web ?

Créer son agence web n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Vous avez pu le constater au cours de cet article. Les clés du succès sont nombreuses et pas toujours évidentes à appréhender. Pour autant, n’oubliez pas le principal. Remettre l’humain au cœur de votre entreprise : vous, vos associés, vos salariés et vos clients, bien évidemment. C’est dans la compréhension de l’autre et l’échange que vous grandirez en bonne intelligence.

Si vous souhaitez alimenter la réflexion et faire part de votre retour d’expérience, n’hésitez pas à laisser un commentaire !


 

À PROPOS DE L’AUTEUR

agence web digitale

Maxime Ben Bouaziz est spécialiste inbound marketing et growth hacking. Depuis 6 ans il accompagne des entreprises, startups, PME et grands comptes dans la définition de leurs stratégies digitales. Fondateur du média La Pousse Digitale il ambitionne d’offrir les clés d’un webmarketing efficace au travers d’articles et de dossiers de fonds.

Marque employeur et employee advocacy : comment attirer et garder les talents

marque employeur

marque employeur

Définissons d’abord ces deux concepts complémentaires.

La marque employeur met en valeur l’attractivité d’une entreprise pour ses salarié-e-s et potentielles recrues.

L’employee advocacy est la stratégie par laquelle une entreprise ou une marque propose à ses collaborateurs-trices de diffuser ses messages auprès de leurs contacts, via notamment les réseaux sociaux. Ainsi, les porte-paroles officiels de l’entreprise ne sont plus les seuls à s’exprimer. Les salariés sont les premiers ambassadeurs de leur entreprise, à condition d’avoir les bonnes informations, des contenus enrichis, etc.  

L’entreprise peut proposer à des collaborateurs ambassadeurs de participer à un programme d’employee advocacy, avec ou sans gains (invitations à des événements, cadeaux à gagner et faire gagner à sa communauté etc). Ainsi les produits de la marque et la marque en elle-même sont mis en valeur auprès d’un public beaucoup plus large et qualifié. Certains ambassadeurs sont même déjà des micro-influenceurs. L’audience cumulée des collaborateurs serait au moins 10 fois supérieure à celle de l’entreprise.

Les objectifs de la marque employeur

Il s’agit d’afficher de façon ludique et moins formelle la fierté d’appartenance des salarié-e-s, leur permettre de s’épanouir au sein de l’entreprise, donner aux clients, prospects et candidats potentiels tout au long des étapes du recrutement une image dynamique, sincère, puisque véhiculée par les salarié-e-s, et plus seulement par les porte-paroles officiels de l’entreprise.

Donner du sens, un enjeu majeur pour la direction des ressources humaines, la direction de la communication et de la marque, et la direction relation clients. C’est une forte attente des
salariés : 
54 % des personnes interrogées en France avouent ne pas connaître la vision de leur entreprise (étude Steptone 2012). Et des futures recrues : 26 % des salariés déjà en poste souhaitant rejoindre un autre employeur s’intéressent d’abord à la culture de l’entreprise. Ainsi, le salaire, les avantages, l’intérêt du poste sont prioritaires dans leur choix, mais les valeurs véhiculées par l’entreprise et l’ambiance de travail le sont tout autant (étude Kelly Services).

A l’ère du droit à la déconnexion, l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle est devenu important, voire primordial, pour 93 % des salariés selon l’Observatoire de la parentalité en entreprise en 2017. L’entreprise se doit de répondre à ces interrogations et proposer des initiatives concrètes. Forte de ces valeurs d’écoute et de dialogue, l’entreprise développe alors un discours, un story-telling que pourront s’approprier les collaborateurs. Exemple : lorsque le DRH adjoint d’Orange explique que le PDG emmène ses enfants à l’école, et propose donc que les réunions du COMEX n’aient lieu qu’à partir de 9h30, il envoie alors un signal fort en faveur de l’égalité professionnelle, combat important pour les salariés, clients, futurs candidats et bien sûr l’Etat : 1) la parentalité concerne autant les pères que les mères, 2) s’impliquer dans sa vie de famille ne nuit pas à sa productivité, à sa réputation ou autre, et 3) les managers doivent montrer l’exemple.

Comment construire votre discours de marque employeur ?

1re étape : s’appuyer sur des expériences concrètes, sur l’histoire de l’entreprise. Si l’entreprise est récente et que la page est blanche, les success stories de vos clients satisfaits peuvent être un premier atout. Tout reste encore à écrire et à co-construire avec les salariés.

2e étape : valoriser votre particularité, les décisions prises en équipe par exemple, ou une cause chère aux collaborateurs.   

Chez Google, à certains postes, ce sont les équipes qui peuvent aider au choix du manager. Si ce n’est pas encore possible chez vous, pour des raisons de process, libre à vous de choisir un élément qui pourra être choisi collectivement. L’espace de détente, le futur team-building, la simplification d’un process ou du parcours client, ou encore la participation à une épreuve sportive dont les bénéfices sont reversées à une association.

Quels sont les obstacles et alliés de la mise en place d’une stratégie marque employeur / employee advocacy ?

D’après l’observatoire des usages du digital OpinionWay/Orange, seulement 15 % des Français suivent et promeuvent leur entreprise sur les réseaux sociaux. Mais cette pratique est fortement présente chez les CSP+ (25 %) et certaines professions. Plus précisément, 48 % des artisans, commerçants et chefs d’entreprise, et 25 % des cadres et professions intellectuelles.

Les dirigeants, communicants et salariés de TPE, PME et start-ups sont donc pleinement conscients de l’importance de la communication sur les réseaux sociaux. Le bouche-à-oreille venant des clients est important, mais la prise en main de la communication par les dirigeants et salariés est indispensable. Qui mieux qu’eux pour parler de leur entreprise, de ses produits et services ?

Le terreau est donc fertile. Mais il peut y avoir des objections de la part de certains salariés inquiets. En voici quatre :

  1. “Je ne sais pas faire.”
    Il faudra donc penser à la formation ou au mentorat. La première étape est de recenser les besoins et niveaux de connaissances des collaborateurs sur les réseaux sociaux. Des tests simples sont accessibles en ligne, ou vous pouvez concevoir le vôtre avec des questions comme “Savez-vous ce qu’est un hashtag ?” ou “Sauriez-vous retrouver les comptes Twitter et LinkedIn du Ministre français de l’Economie et des Finances ?”. Seconde étape : établir votre plan de formation, par niveaux, avec un prestataire. Ou bien, si vous n’avez pas de budget de formation cette année, faire appel à vos collaborateurs les plus expérimentés accompagnés par un(e) consultant(e) pour transmettre les bonnes pratiques.
  2. “J’ai peur de m’exposer, que mon nom soit associé à des contenus de l’entreprise ou d’un secteur, alors que je ne suis pas expert.”
    La pédagogie est indispensable pour une bonne compréhension des enjeux. Mais ce type d’arguments est rarement avancés par les commerciaux et communicants, qui sont déjà en première ligne.
  3. “C’est chronophage.”
    C’est un investissement en temps, oui, mais il peut être très vite rentabilisé
    par le collaborateur. La pratique régulière des réseaux sociaux lui permettra d’ajouter une compétence supplémentaire recherchée dans de nombreuses entreprises. En outre, les réseaux sociaux permettent d’étendre son réseau professionnel de manière exponentielle. Les barrières hiérarchiques y étant beaucoup moins présentes que dans la vie réelle. Il est très facile d’aborder sur les réseaux sociaux,  notamment Twitter et LinkedIn, une personne croisée lors d’un événement ou même simplement entendue dans une émission. Il suffit de lui envoyer un message en précisant le contexte, il y a de grandes chances que cette personne accepte la demande d’ajout. Une vraie petite révolution pour tous les timides.
  4. “Qu’ai-je à y gagner ?”
    La gamification peut être un levier pérenne pour ceux qui ne voient que les avantages à court terme. Raviver l’esprit de compétition amicale entre collègues, offrir des petits gains qui ne nécessitent pas de budget particulier (invitation à une conférence ou réunion avec des membres de la Direction, cadeaux liés au CE, places de spectacle ou de match) ou encore choisir un projet commun RSE qui a du sens pour l’ensemble de l’équipe (don à une association, etc). Par la suite, il faudra par des témoignages prouver les avantages à long terme pour un salarié d’avoir une image numérique dynamique, notamment pour entretenir son réseau professionnel.

Les outils indispensables pour créer votre marque employeur

Outils d’employee advocacy, logiciels d’ambassadeurs de marque ou encore logiciels de motivation des collaborateurs, nombreux sont les outils qui peuvent vous aider. J’en ai choisi 3 sur la base de mon expérience professionnelle. Impartialité oblige, ils sont présentés par ordre alphabétique, mais cocorico, les deux premiers outils sont français :

Limber

marque employeur

Limber est une plateforme de content et social marketing. Limber a été conçue et développée pour remettre le contenu au centre des démarches de marketing digital, de Community Management, de traffic management et de génération de leads. L’outil permet de centraliser tous vos contenus, de programmer vos publications (avec propositions de textes prérédigés) et de créer des scénarios de publications, réutilisables pour vos campagnes. Il est aussi possible de programmer des retweets sur différents comptes auquel vous avez accès. Exemple : des commerciaux ou managers n’ont pas le temps de relayer votre campagne, ils se connectent à la plateforme et vous donnent les droits (vous ne voyez jamais leur mot de passe), et ainsi vous pouvez, avec leur accord, planifier des relais sur leurs comptes. Leurs comptes sont alimentés sans qu’ils aient eu à consacrer du temps et de l’énergie, et votre campagne est relayée automatiquement. C’est un accord gagnant-gagnant. D’autres fonctionnalités très intéressantes sont proposées, comme le call-to-action implémentable à chaque publication programmée.

Pour en savoir plus, découvrez le cas client Limber, Jérôme Vosgien, Digital Marketing Manager dans le domaine de la cybersécurité. Dans son témoignage vidéo, il répond à des questions très concrètes sur son utilisation de Limber depuis 2016 et les résultats obtenus (ROI, social selling, etc.). Il recommande particulièrement le call-to-action, qu’il considère comme “un outil de conversion hyper rentable”. Vous trouverez par ailleurs les timecodes précis avec les thématiques abordées à chaque segment de la vidéo.

Sociabble

marque employeur

Sociabble, start-up française leader sur son marché et présente dans plus de 60 pays, est une plateforme qui permet aux collaborateurs, fans et partenaires de partager simplement une information. “Sociabble permet aux entreprises de transformer leurs collaborateurs en ambassadeurs sur les réseaux sociaux, expliquait déjà en 2016 Jean-Louis Benard, CEO de Sociabble, à Frenchweb. Concrètement, si 1 000 collaborateurs utilisent Sociabble, il est possible d’atteindre 500 000 personnes sur les réseaux sociaux. 

Voici un exemple de stratégie mise en place par l’équipementier automobile français Faurecia avec notamment l’outil Sociabble : il a été décidé de confier le compte Instagram de la société à un collaborateur différent chaque semaine, afin de mettre en valeur les différents métiers, expertises et environnements de travail dans les 35 pays où le groupe est implanté. Outre cette initiative réussie, ils ont mis à disposition de leurs salariés “ambassadeurs” l’outil Sociabble. Éric Fohlen-Weill, Head of Corporate Communications, explique ce choix : “Au sein de notre programme Voices, dont Instagram fait partie, nous utilisons également le réseau Sociabble, une plateforme qui nous aide à agréger l’ensemble des contenus du groupe et de nos réseaux – Instagram, LinkedIn, Twitter, Facebook et bientôt WeChat – sur une base centralisée. Sociabble est un réseau architecturé par chaînes, c’est un peu comme un entonnoir qui permet à nos ambassadeurs d’avoir accès à l’ensemble des informations du groupe à travers le monde, de savoir ce qui se passe sur leur marché. Il leur est ensuite possible de sélectionner et de relayer les informations qui les intéressent sur leurs propres réseaux. Si un salarié décide d’écrire une tribune sur les véhicules autonomes, il peut nous la soumettre pour qu’elle soit publiée et partagée avec l’ensemble du groupe sur Sociabble. Pour nous, c’est un moyen de décupler notre présence, et pour nos ambassadeurs, une façon de renforcer leur expertise.” (source)

Le choix dans cette entreprise a donc été de proposer cet outil à une sélection de salariés, les “ambassadeurs”, et non pas à l’ensemble des salariés (106 000 salariés), pour des raisons stratégiques et sans doute financières puisque la facturation se fait au nombre de licences (1 licence par personne).

Autre étude de cas : Mazars, 20 000 collaborateurs. Chez eux, en revanche, chaque salarié(e), nouveaux arrivants compris, a droit à une licence. La plateforme Sociabble est même implémentée dans l’intranet.

Smarp

marque employeur

Smarp est une plateforme finlandaise de partage de contenu lancée en 2013. Cette solution de partage permet aux salariés de retrouver facilement les informations de l’entreprise et les partager sur les réseaux sociaux.

Smarp existe aussi en application mobile. Le “mobile first” étant la norme dans le domaine du digital, il est indispensable de proposer ce service, car très peu de collaborateurs pensent à utiliser un outil de partage via desktop au bureau. Ils ont déjà assez d’onglets ouverts pour travailler.

Plusieurs utilisateurs mettent en avant la convivialité de l’outil (les utilisateurs adoptent très rapidement et facilement Smarp), ainsi que ses fonctions de reporting.

À retenir

Dans un marché de l’emploi qui retrouve, doucement, la croissance tant attendue, les talents peuvent s’avérer plus volatiles qu’avant, en particulier les jeunes cadres. L’ambiance de travail et les valeurs de l’entreprise, transmises concrètement par les contenus partagés sur les réseaux sociaux par les collaborateurs et l’entreprise, sont essentielles pour garder les talents et leur permettre d’évoluer dans un cadre positif. La bienveillance ne s’achète pas, elle se prouve au quotidien par des actes concrets. Le bouche-à-oreille existe plus que jamais sur Internet : Wikipedia, Glassdoor, LinkedIn gardent tout en mémoire. Mais c’est aussi l’endroit où s’écrivent de belles histoires mettant en valeur vos collaborateurs, qui sont avant tout des personnes, parfois extraordinaires. À vous de les écouter et de les faire connaître.


 

À PROPOS DE L’AUTEUR

 

marque employeur

Louisa Amara est Social Media Manager dans la communication corporate et institutionnelle, en contrat et en freelance (depuis 7 ans), rédactrice web, pigiste, blogueuse, booktubeuse et podcasteuse en amatrice. Suivez-la sur LinkedIn et/ou Twitter pour une veille sur le community management, l’employee advocacy, l’innovation et bien d’autres sujets.

Anders zusammenarbeiten: 5 Alternativen zu Evernote

Evernote-Alternativen

Alternativen zu Evernote

Es kann ganz schön ärgerlich sein, wenn man immer wieder nach vorhandenen Informationen suchen muss, weil sie plötzlich nirgends mehr aufzufinden sind, oder wenn die Zusammenarbeit zwischen verschiedenen Abteilungen schlecht funktioniert. Evernote kann bei solchen Problemen helfen.

Evernote ist ein cloudbasiertes Tool, mit dem Nutzer gemeinsam an Notizen, To-Do-Listen und Dateien arbeiten können, Feedback und Ideen austauschen, Texte und Skizzen redigieren und mehr.

Besonders praktisch ist eine Funktion, um interessante Inhalte aus dem Internet zu archivieren. Über eine Browser-Erweiterung kann man mühelos ganze Webseiten (mit Text, Grafiken und Links) in Evernote-Notizen ablegen.

Auch eine Integration in andere Anwendungen ist möglich, beispielsweise mit MailChimp für das E-Mail-Marketing, Trello für das Projektmanagement oder dem Customer-Relationship-Management-Tool Zoho CRM.

Es stehen drei Tarife zur Verfügung, der kleinste ist kostenlos. Für kleine und mittelständische Unternehmen (KMU) ist der Business-Tarif zu 13,99 € pro Nutzer und Monat am besten geeignet. Er bietet zusätzliche Sicherheitsfunktionen, 20 GB Uploads pro Monat, eine zentrale Nutzerverwaltung und natürlich die Funktionen der anderen Versionen.

Das Tool ist gut, aber trotzdem kann es sein, dass Evernote nicht für jeden die richtige Kollaborationssoftware ist. Wenn man eine Plattform erfolgreich nutzen will, ist es entscheidend, die optimale Kombination von Funktionen und Integrationen zum richtigen Preis zu finden – und aus diesem Grund wollen wir auch einige Alternativen zu Evernote vorstellen, die definitiv einen Blick wert sind.

monday.com

monday.com (ehemals dapulse) ist ein cloudbasiertes Projektmanagement- und Kollaborationstool, das mit einer intuitiven Benutzeroberfläche für eine einfache Zusammenarbeit zwischen verschiedenen Teams sorgt. Die kooperative Arbeitsumgebung bietet Funktionen zum zentralen Verwalten, Planen und Nachverfolgen von Aufgaben. Zu den grundlegenden Funktionen gehören Zeiterfassung, Echtzeit-Benachrichtigungen, Nutzerzugriffskontrolle, Tagging und Dateimanagement.

Um die Zusammenarbeit zu verbessern, kann man in monday.com die unterschiedlichen Phasen von Aufgaben farbig kennzeichnen. Außerdem können Nutzer Screenshots oder andere Dateien per Drag and Drop in die „Update-Box“ ziehen und direkt mit allen Projektbeteiligten teilen, um die Planung und Zusammenarbeit weiter zu beschleunigen.

Jeder „Pulse“ – das heißt, jedes einzelne Element, also zum Beispiel ein einzelnes Projekt oder eine Aufgabe – verfügt über eine eigene, anpassbare E-Mail-Adresse. Nutzer*innen können an diese Adresse schreiben und so ganz einfach einen Kommentar direkt im Feed veröffentlichen.

Wenn das Team bereits andere Tools wie Dropbox oder Google Drive für das Dateimanagement nutzt, ist der Übergang zu monday.com besonders unkompliziert: Diese und andere Apps können einfach integriert werden.

Preise: Ab 25 USD pro Monat für fünf Nutzer (Abrechnung jährlich).

Evernote-Alternative monday.com dapulse
Projektverfolgung mit Farbcodierung in monday.com, ehemals dapulse (Quelle: softwareadvice.com)

Flowingly

Flowingly ist für all diejenigen interessant, die eher nach einem Tool für die Automatisierung von Geschäftsprozessen suchen. Mit Flowingly können Geschäftsprozesse gestaltet, implementiert, getestet und verbessert werden.

Die Lösung bietet Funktionen wie Aufgabenverwaltung, Deadline-Tracking, automatische Erinnerungen und Berechtigungsmanagement.

Man kann Anweisungen für Teammitglieder hinzufügen und so zum Beispiel sicherstellen, dass sich alle an bewährte Prozesse halten. Außerdem ermöglicht die App das Speichern und Verwalten von Vereinbarungen, Standards und anderen Dokumenten, die für die Best Practices im Unternehmen wichtig sind.

Flowingly bietet Vorlagen zur Automatisierung von Aufgaben in Personalwesen und Recruiting, beispielsweise von Abwesenheitsanträgen und -genehmigungen, Onboarding- und Offboarding-Prozessen sowie Leistungsbeurteilungen. Auch die automatisierte Ausgabenverwaltung wird unterstützt.

Vertriebs- und Marketingteams können mit der App Vertriebspipeline, Genehmigungsprozesse für Preisnachlässe und Content Marketing automatisieren.

Preise: Verfügbar auf Anfrage.

Evernote-Alternative flowingly
Automatisierte Home-Office-Anfragen in Flowingly (Quelle: GetApp)

Wrike

Viele von uns kennen das Problem nur allzu gut: Täglich müssen wir auf Hunderte von E-Mails reagieren. Das Projektmanagement-Tool Wrike will sich dieser Herausforderung stellen und den gesamten Kooperationsprozess verbessern. Es bietet Funktionen für Dateimanagement und -freigabe, Aufgabenverwaltung, Projektverfolgung, Zeiterfassung und die Prüfung von Genehmigungen.

Das Tool kann von Einzelanwendern, Freiberuflern, Unternehmen und Teams verschiedener Größen gleichermaßen verwendet werden. Automatisierte Anfrageformulare machen es leicht, schon zu Beginn eines Projekts alle relevanten Informationen von den Beteiligten einzuholen. Die Formulare sind anpassbar und können so für unterschiedliche Arbeitsabläufe eingesetzt werden.

Auch der Genehmigungsprozess für Projekte und Aufgaben, der häufig Abläufe verzögert, kann mit Wrike optimiert werden. Nutzer*innen können Bereiche von Grafiken, Videos oder Dokumenten markieren und mit Kommentaren versehen, um auf etwas aufmerksam zu machen und eine zeitige Genehmigung sicherzustellen.

Die API von Wrike ermöglicht die Integration mit Kollaborationstools wie Box und Dropbox, CRM-Systemen wie HubSpot CRM und Zoho CRM sowie Buchhaltungssoftware wie QuickBooks und mehr.

Preise: Gratis für bis zu fünf Nutzer; die Professional-Version für 5, 10 oder 15 Nutzer*innen (mit Jahresvertrag) steht ab 9,80 USD pro Nutzer und Monat zur Verfügung

Evernote-Alternative Wrike
Benutzerdefinierte Workflows und Genehmigungsprozesse in Wrike (Quelle: GetApp.com)

Quip

Wer bei der Zusammenarbeit im Team Zeit sparen will, könnte auch mit Quip gut beraten sein.

Quip ist ein cloudbasiertes Kollaborationstool, das sich als zentrale Schnittstelle für das gemeinsame Projektmanagement anbietet und mit Funktionen wie Projektverfolgung, gemeinsamer Bearbeitung, Dokumentenspeicherung, Projektworkflow-Erstellung, Dokumentenwiederherstellung und Dateifreigabe für eine gute Kommunikation im Team sorgt.

Mit Quip können Dokumente im Offline-Modus bearbeitet werden und werden anschließend aktualisiert, sobald wieder eine Internetverbindung besteht.

Zu den besonders nützlichen Funktionen gehört der in jedem Dokument integrierte Chat, über den man unmittelbar zusammenarbeiten und andere Teammitglieder erwähnen kann. An allen Gesprächen kann man auch über die mobile App teilnehmen.

Über die API können die Nutzer unter anderem Workflows automatisieren, eigene Bots erstellen und Daten integrieren. Zu den Anwendungen, die in Quip eingebunden werden können, gehören Salesforce, Google Docs, Twitter, Zendesk, GitHub und Slack.

Preise: Ab 30 USD pro Monat für ein Team mit 5 Personen; plus 10 USD monatlich für jede weitere Person (jährliche Abrechnung).

Evernote-Alternative Quip
Direktnachrichten in Quip (Quelle: GetApp.com)

Asana

Das cloudbasierte Projektmanagement-Tool Asana vereinfacht mit einer benutzerfreundlichen Oberfläche und Funktionen wie dem Nachverfolgen von Fälligkeitsterminen, Dateimanagement, Aufgabenverwaltung, dem Erstellen von Projekt-Workflows, Kommentaren und einer Inbox für Aufgaben die Projekt- und Aufgabenverwaltung.

Für alle projektbezogenen Aktivitäten werden Benachrichtigungen in Echtzeit gesendet. Nutzer können Projekte und Aufgaben kommentieren, teilen und mit anderen Teammitgliedern besprechen, wodurch E-Mails überflüssig werden.

In der Liste „Meine Aufgaben“ lässt sich die Priorität einzelner Aufgaben festlegen und der „Fokusmodus“, in dem nur eine einzige Aufgabe angezeigt wird, verbessert die Konzentration. Projekte und Personen können als Favoriten gespeichert werden, sodass man über die Navigationsleiste schnell auf sie zugreifen kann.

Zu den Integrationen von Asana gehören MailChimp für das E-Mail-Marketing, Evernote für die Zusammenarbeit, PipeDrive für das Customer Relationship Management, Zendesk und LiveAgent für Kundenservice und Support sowie Campaign Monitor für die Marketing-Automatisierung.

Preise: Die Basisversion für bis zu 15 Teammitglieder ist kostenlos. Die Premium Version ist ab 9,99 USD pro Nutzer und Monat verfügbar (Abrechnung jährlich).

Evernote-Alternative Asana
Priorisieren von Aufgaben in Asana (Quelle: GetApp.com)

Auf diese Marketing-Software sollten KMU nicht verzichten

Marketing-Software für kleine Unternehmen

Alles läuft hervorragend: Du hast eine gute Marketing-Strategie entwickelt, um das Wachstum deines kleinen Unternehmens zu fördern, und deine Kunden in den Mittelpunkt gestellt. Du weißt, wie groß dein Budget für Marketing-Software sein sollte.

Da stellt sich gleich die nächste Frage: Wie geht es weiter?

Marketing-Software und MarTech-Stack für kleine Unternehmen

Einer der nächsten Schritte sollte darin bestehen, herauszufinden, welche Software du unbedingt brauchst, um wettbewerbsfähige, wachstumsorientierte Marketingkampagnen zu planen und durchzuführen.

Und das ist keine leichte Aufgabe.

Das Grundbudget für Marketing-Technologie festlegen

Einer kürzlichen Marketing-Umfrage von Infusionsoft zufolge betrachten 21 % der Inhaber*innen kleiner Unternehmen es als ihre größte Herausforderung, Zeit und Ressourcen für das digitale Marketing aufzubringen.

Sind Zeit und Geld Mangelware ist es umso wichtiger, sich auf die richtigen, unverzichtbaren Technologien zu konzentrieren, ohne allzu viel Zeit mit dem Testen von Lösungen zu verschwenden, die dir und deinem Unternehmen gar nichts bringen.

Wie wir noch sehen werden, sind es die grundlegendsten Arten von Marketing-Software – Marketing-Automatisierungssoftware, E-Mail-Marketing-Software, Social-Media-Marketing-Software und Marketing-Analysesoftware –, auf die du den Großteil deines Technologie-Budgets verwenden solltest, um ein effektives, gut einsetzbares Marketing-Technologiesystem aufzubauen: deinen MarTech-Stack. Als „MarTech-Stack” werden dabei alle dem Unternehmen zur Verfügung stehenden Marketing-Technologien verstanden.

Die 4 Säulen für einen erfolgreichen MarTech-Stack

In diesem Artikel soll es darum gehen, auf welchen vier technologischen Säulen eine solide Marketing-Strategie ruht und auf welche Funktionen du in deinem MarTech-Stack nicht verzichten solltest.

Marketing-Automatisierungssoftware

Was ist das?  Marketing-Automatisierungssoftware hilft Unternehmen beim Planen, Durchführen und Nachverfolgen unterschiedlichster Marketingkampagnen. Sie können damit manuelle Aufgaben automatisieren, die Abstimmung zwischen verschiedenen Marketing-Strukturen verbessern, potentielle Kunden erfolgreicher ansprechen, Leads qualifizieren und sie direkt an das Vertriebsteam weiterleiten.

 Warum brauchst du es?  Für ein wettbewerbsfähiges Marketing musst du Routineaufgaben automatisieren können (z. B. automatisches Follow-Up, Lead-Scoring) und die verschiedenen Unterbereiche deines Marketing-Teams über eine zentrale Ressource verbinden, die als einheitliche Datenbasis und Informationsquelle dient. Genau dafür ist Marketing-Automatisierungssoftware da und genau deshalb ist sie die wichtigste Komponente deiner technologischen Investitionen. Sie dient als Grundlage, auf der die restliche Marketing-Technologie aufbaut.

 Welche Funktionen sind enthalten?

Marketing-Software für den MarTech-Stack in kleinen Unternehmen - SharpSpring
Kampagnenbericht-Dashboard in SharpSpring (Quelle)

E-Mail-Marketing-Software

Was ist das?  E-Mail-Marketing-Software dient dem Erstellen, Durchführen und Nachverfolgen von E-Mail-Kampagnen. Interessenten erhalten automatisierte, durch bestimmte Aktionen oder Intervalle ausgelöste E-Mails, bis sie zu zahlenden Kunden werden. Diese Systeme erhöhen die Effizienz, indem sie die alltäglicheren Aktivitäten im E-Mail-Marketingprozess automatisieren und Einblicke in den Erfolg der einzelnen Kampagnen liefern.

Warum brauchst du es?  Durch die Zentralisierung des gesamten E-Mail-Marketings in einem einzigen System kannst du nicht nur Kampagnen miteinander vergleichen und Tests durchführen, um herauszufinden, welche deiner Marketing-Methoden am erfolgreichsten sind, sondern auch dafür sorgen, dass deine gesamte E-Mail-Marketingkommunikation einheitlich und in sich stimmig bleibt. Mittlerweile findet ein so wesentlicher Bestandteil des modernen Marketings per E-Mail statt, dass du nicht umhinkommst, von Anfang an in ein System zu investieren, das dir aufzeigt, was bei deinen Marketing-E-Mail-Kampagnen funktioniert – und was nicht.

Welche Funktionen sind enthalten?

  • Lead-Erfassung
  • Grundlegende Untergliederung
  • E-Mail-Vorlagen
  • Newsletterversand
  • Drip-E-Mail-Kampagnen
  • E-Mail-Öffnungsraten und Verfolgung des Klickverhaltens
Marketing-Software für den MarTech-Stack in kleinen Unternehmen - Campaign Monitor
Automatisierte E-Mail-Planungsfunktion in Campaign Monitor (Quelle)

Social-Media-Marketing-Software

Was ist das?  Social-Media-Marketing-Software hilft dir dabei, in den unterschiedlichen sozialen Medien mit deinem Publikum zu interagieren und Interessenten in zahlende Kunden zu verwandeln. Du kannst Inhalte in sozialen Netzwerken veröffentlichen, herausfinden, was auf den einzelnen Plattformen über dein Unternehmen oder deine Marke geredet wird, und den relativen Erfolg deiner Social-Media-Marketingkampagnen messen.

Warum brauchst du es?  Bestimmt verbringst du jede Woche viele Stunden auf Facebook und Twitter – und selbst wenn nicht, kennst du andere, die es tun. Schlaue Unternehmen nutzen diese Social-Media-Besessenheit für sich und starten Kampagnen, die ihre Kunden dort abholen, wo die sich besonders gern aufhalten: in den sozialen Netzwerken. Mit Social-Media-Marketing-Software kannst du Werbeanzeigen erstellen, den Veröffentlichungszeitpunkt deiner Posts planen und unmittelbar mit deinem Kundenstamm interagieren – alles Funktionen, die heutzutage für eine erfolgreiche Marketingstrategie enorm wichtig sind.

 Welche Funktionen sind enthalten?

Marketing-Software für den MarTech-Stack in kleinen Unternehmen - Hootsuite
Feed-Management-Seite in Hootsuite (Quelle)

Marketing-Analysesoftware

Was ist das?  Marketing-Analysesoftware analysiert deine Kampagnen sowie das Verhalten deiner Kunden und bietet dir mit anpassbaren Berichten Einblicke, mit denen du fundierte Entscheidungen zum weiteren Vorgehen treffen kannst. Die Software kann mit anderen Marketing-Tools kombiniert werden, sodass du immer über die aktuellsten Informationen zu all deinen Kampagnen auf den unterschiedlichen Plattformen verfügst.

Warum brauchst du es?  Wenn du keine Daten zum Erfolg (oder Misserfolg) deiner Marketing-Bemühungen hast, wirst du auch nie erfahren, was wirklich funktioniert. Anhand der Einblicke, die Marketing-Analysesoftware dir bietet, kannst du deine Kampagne – oder sogar deine gesamte Marketingstrategie – regelmäßig anpassen und so optimal auf deinen eigenen, einzigartigen Kundenstamm eingehen.

 Welche Funktionen sind enthalten?

Marketing-Software für den MarTech Stack in kleinen Unternehmen - Net-Result
Konversions-Dashboard von Net-Results (Quelle)

So findest du die richtige Marketing-Software für dein Unternehmen

Jetzt weißt du also, welche Arten von Software du für deinen MarTech-Stack brauchst. Als Nächstes geht es darum, die passenden Anbieter und Produkte für dein Unternehmen zu finden.

So findest du weitere Informationen, die dir die Entscheidung erleichtern:

  • Recherchiere zu Marketing-Software und lies Bewertungen und Testberichte. In unseren Verzeichnissen von Marketing-Automatisierungssoftware, E-Mail-Marketing-Software, Social-Media-Marketing-Software und Marketing-Analysesoftware findest du heraus, welche Tools verfügbar sind, und kannst Reviews von anderen kleinen Unternehmen lesen.
  • Installiere (und nutze!) gezielt Testversionen von Lösungen, die dir einleuchten. Überlege dir, was dir gut gefällt und was weniger gut und beziehe diese Ergebnisse in deine weiteren Recherchen und Überlegungen mit ein. Vorsicht: Am besten testest du wirklich nur einzelne Programme, um nicht zu viel deiner wertvollen Zeit zu verlieren.
  • Tritt mit anderen Marketingprofis in Kontakt. Hinterlasse einen Kommentar oder stelle eine Frage, um mit anderen Marketingspezialisten ins Gespräch zu kommen und herauszufinden, welche Tools sie selbst nutzen.

Hinweis: Die Informationen in diesem Artikel stammen aus Quellen, die wir als vertrauenswürdig beurteilen. Die ausgewählten Anwendungen dienen als Beispiele, um Funktionen im Kontext zu präsentieren. Dies stellt keine Empfehlung dar.

Suchst du nach Marketing-Automatisierungssoftware? Wirf einen Blick auf Capterras Liste der besten Softwarelösungen für die Marketing-Automatisierung.

Comparatif SIRH en français : 8 logiciels en ligne de mire

logiciel SIRH

logiciel SIRH

Le SIRH connaît une forte croissance ces dernières années. Ce type de logiciel, signifiant système d’information de ressources humaines, a pour but d’automatiser un certain nombre de tâches RH et d’assurer un meilleur suivi. Permettant de combiner des logiciels de paie, des outils GPEC ou encore des logiciels ATS, le logiciel SIRH vise à accompagner les services RH dans l’exécution de tâches variées. Côté français, les solutions tricolores vivent un développement dynamique, sur un marché dont la valeur a été estimée à 2,6 milliards d’euros en 2017.

Daprès notre dernière étude sur les technologies en entreprise, plus de 90 % des personnes interrogées estiment quun logiciel de ressources humaines est indispensable et bénéfique au bon fonctionnement dune société.  

enquête logiciels rh sirh

Alors vers lequel se tourner ? Focus sur les logiciels SIRH disponibles en français qui ont le vent en poupe.

Caractéristiques principales des logiciels SIRH

Les solutions SIRH ne sont pas de simples logiciels de paie. Bien au contraire, ils permettent de couvrir un champ applicatif très large. Parmi les références dans le secteur, on peut citer Bamboo HR, ADP ou encore Zoho Recruit. Les grands domaines RH développés dans les outils SIRH sont les suivants :

• L’administration du personnel
• La gestion des temps de présence et d’absence
• La paie
• La formation
• Le GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences)
• Le recrutement
• L’ATS (applicant tracking system)
• etc.

Si les grandes entreprises ont besoin d’un outil complet, les TPE/PME utilisent essentiellement les trois premières fonctions. La mise à disposition de ces logiciels en mode SaaS, c’est à dire avec un fonctionnement externalisé et un hébergement dans un cloud, facilite la modularité des solutions SIRH et la réduction de leur coût.

Spécificités de la loi française pour le SIRH

Le contexte réglementaire et législatif propre à la France laisse entrevoir de nombreux bouleversements dans le domaine RH. C’est le cas notamment du prélèvement à la source, du bulletin de paie simplifiée, de la RGPD ou encore de la mise en application de la nouvelle loi travail.

Cette dernière prévoit, entre autres, de nombreuses évolutions quant aux notions de branches. De nouvelles formes de contrats vont apparaître, comme le CDI de projet qui sera défini au niveau de la branche. Fusions des instances de représentants du personnel et l’apparition du CSE (comité social et économique), compte professionnel de prévention… Les outils SIRH devront donc offrir autant de flexibilité que la loi n’en prévoit pour les entreprises.

Dans cette optique, le choix d’un logiciel de gestion en français peut être judicieux. Ces derniers seront en effet particulièrement au fait de la législation française.

Zoom sur 8 logiciels SIRH en français

Le SIRH se porte plutôt bien. La preuve en est avec ces 8 logiciels aux atouts divers et destinés à des entreprises de toutes tailles. Tour d’horizon et comparatif des SIRH en français, afin de vous donner les clés pour faire votre choix.

Les logiciels sont classés par ordre alphabétique.

Agendrix

logiciel SIRH

Agendrix est un outil RH conçu pour optimiser la planification du personnel de manière rentable. Au vu des fonctionnalités, il convient parfaitement aux petites entreprises, fournisseurs de services, restaurateurs et commerçants.

Il est notamment très apprécié du fait de sa possibilité daccès à distance permettant aux employés de consulter leurs horaires de travail et de transmettre leurs demandes de congés et changements de disponibilités. Agendrix est également équipé dalertes, qui sont envoyées aux employés afin de réduire les absences et les retards.

Les utilisateurs insistent sur lefficacité de son service client et sa facilité dutilisation.

logiciel sirh

Tarif

À partir de 1,32 € par mois par utilisateur.

Hello Talent

logiciel sirh

Hello Talent est le logiciel idéal pour les recruteurs. Quils soient indépendants, travaillent en agence ou fassent partie dune start-up, cette solution de recrutement dispose dune interface très claire et dune grande facilité dutilisation.

Grâce à lextension de navigateur, Hello Talent vous permet de créer des profils directement daprès des sites de CV en ligne comme LinkedIn ou même daprès des emails. Vous pouvez ajouter des tags, les réseaux sociaux des candidats ainsi que noter les différents profils.

Cette solution de sourcing facilite limplication des managers dans le processus de sélection ainsi que le reporting. Elle est personnalisable et fournit des exemples de-mail pour éviter les tâches répétitives.

logiciel sirh

Tarif

Sur devis.

Lucca

logiciel SIRH

Lucca propose un SIRH à la carte. L’éditeur met en effet à disposition 5 logiciels répondant à des problématiques RH spécifiques.

Lucca mise tout sur la simplicité de prise en main : un logiciel simple pour gérer un besoin précis. Il propose également un design dynamique et agréable, ainsi que la possibilité d’interfacer la solution avec d’autres logiciels classiques (Sage, Cegid, Success Factors) ou d’autres services SaaS (Google Calendar, Slack, etc.).

Pour l’instant, seules les solutions de gestion des congés, de notes de frais et l’annuaire du personnel disposent d’applications mobiles natives.

logiciel sirh

Tarif

Sur devis.

Payfit

logiciel SIRH

Logiciel de paie et d’outils SIRH en mode SaaS, Payfit propose une automatisation de toutes les actions RH. Gestion de la paie mais aussi des déclarations sociales, congés payés, absences, arrivées de nouveaux collaborateurs, etc.

Payfit permet aux employés, via leur espace personnel, de déposer leur demande de congés/RTT, absences, etc. Ils peuvent également transmettre leur note de frais ou encore visualiser et imprimer leur bulletin de salaire. Tout cela avec beaucoup de fluidité grâce à une ergonomie performante.

Particulièrement adapté aux start-up, TPE et PME, il ne correspond pas nécessairement aux entreprises de grande envergure, en raison de certaines fonctionnalités manquantes. C’est le cas notamment de la transmission des bulletins de salaire aux impôts ou encore de l’impossibilité de gérer des employés établis dans plusieurs pays.

logiciel sirh

Tarif

Sur devis, abonnement mensuel.

PeopleDoc

logiciel sirh

Ce logiciel SIRH s’adapte aussi bien aux start-up et PME qu’aux grands comptes et administrations. Leader en matière de digitalisation et processus RH, PeopleDoc offre une interface intuitive et agréable.

PeopleDoc est facile à prendre en main et excelle dans la dématérialisation de la RH. De l’avis général, il est difficile de lui trouver des défauts.

logiciel sirh

Tarif

Sur devis

Seeqle

logiciel SIRH

Seeqle est un logiciel de recrutement innovant. Il se propose de faciliter le processus de sélection de candidats en permettant aux recruteurs de diffuser des offres d’emploi de manière ciblée sous la forme de publicité en ligne (réseaux sociaux, applis mobiles, sites web…). Le recruteur choisit ses critères de ciblage (secteur, expérience, intérêts, langues…), définit sa campagne, puis la lance. Il recevra en retour des candidats qualifiés, déjà filtrés. L’avantage : l’annonce est diffusée sur plusieurs canaux à la fois et l’entreprise a accès à des talents qui n’iraient pas d’eux-mêmes consulter les offres d’emploi.

Avec une belle croissance et une dizaine de recrutements prévus en 2019, la startup Seeqle a clairement le vent en poupe.

logiciel sirh

Tarif

Entre 199 € et 699 € par mois + 10 euros par jour par canal de diffusion. La facturation annuelle permet de faire baisser la note de 25 %.

Talentsoft

logiciel SIRH

Talentsoft est le leader européen en matière de solution SaaS GPEC. Cet outil va bien au-delà de la gestion de paie. Il propose une plateforme collaborative complète qui facilite la relation entre les acteurs de la RH et les collaborateurs. Elle permet ainsi de gérer les compétences, la formation ou encore l’évolution de carrière.

Talentsoft est un outil complet qui permet de gérer tous les aspects RH. Puissant, il offre une grande visibilité aux équipes RH. Néanmoins, ce logiciel SIRH peut demander du temps avant d’être prix en main convenablement.

logiciel sirh

Tarif

Sur devis, flexible selon les fonctionnalités.

Zenploy

logiciel SIRH

Ce logiciel en mode SaaS permet de gérer les recrutements de bout en bout : du sourcing des candidats à l’embauche, en passant par la gestion des entretiens. Centralisé sur un seul outil, Zenploy peut aussi bien être utilisé de manière individuelle que collaborative. Il s’agit d’un ATS nouvelle génération.

Visant le marché des startups et PME, mais aussi les cabinets de recrutement (incluant quelques fonctionnalités dédiées pour ces derniers), Zenploy dispose de tarifs très abordables, par abonnement mensuel, principalement en fonction du volume de recrutements et du nombre d’utilisateurs sur le logiciel.

Un vrai plus pour les entreprises en plein développement qui souhaitent optimiser et accélérer leurs recrutements.

logiciel sirh

Tarif

Abonnements mensuels (29, 79 et 129 euros).

Comment choisir son logiciel SIRH ?

Il semble désormais acquis que les logiciels SIRH gagnent du terrain en entreprise. Véritables adjuvants pour les équipes, ils permettent d’automatiser de nombreuses tâches et de faciliter aussi bien l’ATC que le GPEC, la paie ou le recrutement. Il faut cependant garder à l’esprit toutes les spécificités de la législation française, qui complique les processus d’automatisation. Dans cette optique, le choix d’un logiciel SIRH français peut garantir une plus grande adéquation avec ces problématiques. Quant à savoir quel outil SIRH choisir, il est important de garder à l’esprit quels sont vos besoins. Un outil trop puissant et inadapté à la taille de votre structure pourrait vous handicaper par trop de complexité et un coût inadéquat. Ainsi, il est important de définir les tâches que vous souhaitez automatiser, puis de comparer les logiciels afin de détecter ceux qui sont adaptés à vos attentes. Consulter notre liste étendue de logiciels RH peut constituer un bon point de départ !

Cette sélection vous semble-t-elle attractive ? Utilisez-vous d’autres logiciels SIRH français dont vous êtes satisfaits ? N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques et expériences en commentaires ou sur nos réseaux sociaux : @Capterra_FR.

Vendre aux PME en 2019 : ce que le secteur technologique doit savoir

marketing pme

marketing pme

À tous les marketeurs spécialisés dans les technologies : la question suivante s’adresse à vous.

Combien seriez-vous prêt à débourser pour une boule de cristal qui vous prédirait exactement ce que vos leads potentiels auront envie d’acheter dans les prochaines années ?

Probablement une somme considérable.

Dans le secteur technologique, où tout change à la vitesse de l’éclair et où l’entrepreunarial marketing prend tout son sens, il est très difficile de créer des campagnes marketing informatives, captivantes et originales à la fois.

Comment les éditeurs de logiciels peuvent-ils capter l’attention des prospects alors que des nouveautés semblent sortir tous les mois ? Comment faire du marketing pour les PME ?

Pour réussir à vendre leurs produits et services aux PME, les marketeurs doivent connaître sur le bout des doigts leurs considérations, leurs objectifs commerciaux et leurs projets d’investissement dans le domaine des technologies.

Pour en savoir plus, Gartner Digital Markets a proposé aux PME de participer à une enquête consacrée à leurs investissements technologiques et à la planification de leurs objectifs. Les principaux résultats de cette recherche sont résumés dans cet article.

Vous y trouverez également 4 conseils pour les distributeurs de logiciels et leurs équipes marketing, notamment concernant la création de campagnes et le développement de fonctionnalités logicielles répondant aux objectifs et aux attentes des PME.

Ces recommandations devraient vous aider à mener une stratégie marketing PME de haut niveau et à planifier vos activités pour 2019.

Méthodologie de l’enquête

En juin 2017, une enquête menée par Gartner Digital Markets aux États-Unis a permis à 699 personnes travaillant dans 14 secteurs différents de s’exprimer sur les liens entre la technologie et leurs activités. Tous les répondants étaient issus de PME employant moins de 499 personnes et déclarant un revenu annuel inférieur à 100 millions de dollars.

Ci-dessous, vous trouverez quatre enseignements majeurs tirés des résultats de cette enquête. Ils devraient vous aider à créer ou à adapter vos campagnes marketing pour les PME en 2019.

1. Ciblez les objectifs des PME

Pour que votre produit s’impose comme une solution évidente aux yeux de vos clients potentiels, vous devez aligner votre marketing sur leurs objectifs.

Mais pour y parvenir, vous devez connaître ces objectifs.

Nous avons donc demandé à des PME de définir leurs objectifs principaux, et la réponse majoritairement choisie par les répondants n’est pas surprenante.

marketing pme
179 des 699 PME participantes ont indiqué que l’augmentation du chiffre d’affaires était leur objectif principal (Gartner Digital Markets)

L’augmentation du chiffre d’affaires caracole en tête des objectifs des petites et moyennes entreprises, avec 26 % des 699 répondants l’identifiant comme leur but principal.

Quelle leçon en tirer pour votre prochaine campagne marketing pour les PME ?

Si votre logiciel permet à une entreprise de gagner du temps, il lui permet aussi de gagner de l’argent. Après tout, le temps, c’est de l’argent, n’est-ce pas ?

Une campagne marketing qui met en avant l’efficacité et la simplicité d’utilisation d’un outil donnera plus envie aux acheteurs de choisir ce produit parce qu’ils savent qu’il leur permettra de faire des économies de temps et d’argent, et donc d’augmenter leur chiffre d’affaires. Vous devriez donc mettre l’accent sur l’accessibilité de l’expérience utilisateur (UX) et de l’interface utilisateur (UI).

Votre message pourrait prendre cette forme : chaque minute que vos clients perdent à apprendre comment utiliser un produit peu intuitif est une minute qu’ils ne consacrent pas à alimenter une source de revenu potentielle.

Les PME travaillent généralement selon des processus et des flux particuliers et rencontrent des défis différents de ceux auxquels sont confrontées les plus grosses sociétés. Si votre produit est intuitif et facile à prendre en main, montrez aux PME (vos clients potentiels) à quel point il peut leur faciliter la vie.

EN BREF : concevez votre campagne marketing en pensant à y intégrer des exemples soulignant la facilité d’utilisation de votre produit par rapport à celui de vos concurrents. Vous pouvez aussi présenter une étude de cas allant dans ce sens.

2. Centrez-vous sur les facteurs influençant les stratégies de PME

Parmi les 699 répondants, 41 % ont indiqué que la concurrence dans [leur] secteurinfluençait de manière non négligeable la définition de leurs objectifs.

Les campagnes marketing de 2019 devraient donc montrer comment le produit à vendre permet aux PME de venir à bout de la concurrence ou, à défaut, de reconnaître la forte concurrence à laquelle elles sont exposées.

Mais ce n’est pas tout. Vous pouvez faire la différence sur un autre point. Si la concurrence est le premier facteur de définition des objectifs pour 41 % des interrogés, pour 37 % d’entre eux, il s’agit plutôt du progrès technologique.

marketing pme
Trente-sept pour cent (261) des 699 PME interrogées ont désigné le progrès technologique comme le facteur influençant le plus fortement leurs objectifs commerciaux (Gartner Digital Markets)

Que faire de cette information ? Si vous pouvez montrer en quoi votre produit est à la pointe des tout derniers progrès technologiques, vous devriez mettre vos clients potentiels en confiance et apaiser une partie de leurs craintes.

Une campagne marketing qui assure à vos clients qu’ils profitent d’une nouveauté susceptible de leur donner l’avantage sur leurs concurrents devrait influencer positivement vos résultats.

EN BREF : améliorez la vente de vos solutions logicielles en créant des campagnes marketing centrées sur les grands axes de planification stratégique des PME : la concurrence et les progrès technologiques.

3. Soyez prévoyant et misez sur les technologies de pointe

C’est assez évident, mais si vous proposez à vos utilisateurs ce qu’ils attendent (et que vous ajoutez un “petit truc en plus”), votre produit se vendra.

Les PME savent déjà (plus ou moins) ce qu’elles veulent. Les fournisseurs de logiciels doivent simplement ajouter une touche supplémentaire à leur offre, une fonctionnalité à la pointe de la technologie qui vaut le détour.

Les PME de différents secteurs prévoient que les technologies auront un impact significatif sur leurs activités dans les deux prochaines années.

marketing pme
Pourcentage des répondants (489 au total), dans six secteurs différents, qui pensent que les technologies influenceront significativement leurs activités au cours de l’année prochaine ou des deux années qui viennent (Gartner Digital Markets)

Pour profiter de cet état des choses, les éditeurs de logiciels devraient penser aux fonctionnalités ou aux solutions qu’ils pourraient proposer dans différents domaines en plein développement :

  • Impressions 3D
  • Intelligence artificielle (IA) et machine learning (ML)
  • Véhicules autonomes
  • Blockchain
  • Chatbots
  • Interfaces utilisateurs conversationnelles
  • Drones
  • Réalité virtuelle et augmentée
  • Technologies portables

Soyons clairs : inutile de réunir ses équipes produits et de leur demander de revoir l’ensemble de l’offre. L’idée, ici, est de jouer sur les forces actuelles de votre produit pour les intégrer au message marketing.

Par exemple, si un éditeur de logiciels de gestion des interventions (FSM) propose un outil adapté aux technologies portables, il doit le souligner dans son message marketing.

EN BREF : les marketeurs de solutions logicielles peuvent convaincre les acheteurs des PME en axant leur communication sur les technologies de pointe. Ils devraient programmer des campagnes marketing centrées sur les sujets mentionnés ci-dessus, car, selon les acheteurs, ils auront un impact sur leurs activités dans les deux prochaines années.

4. Aidez vos acheteurs à identifier le produit technologique fait pour eux : le vôtre

Pour la majorité des 699 répondants (53 %), la difficulté majeure à laquelle les PME sont confrontées lorsqu’elles planifient leurs investissements technologiques, c’est identifier les outils les plus adaptés.

Ce n’est ni le manque de fonds (34 %), ni le manque de compétences en interne (34 %), ni même les changements que les technologies imposent aux pratiques commerciales en place (28 %).

marketing pme
Parmi les 699 répondants, 368 ont indiqué que choisir l’outil adéquat constitue l’obstacle majeur à la planification de nouveaux investissements technologiques (Gartner Digital Markets)

Comment les éditeurs de logiciels peuvent-ils aider les PME à identifier la solution technologique idéale ? Eh bien, en améliorant la visibilité et la disponibilité de leurs produits.

Respecter les meilleures pratiques en matière de SEO et créer du contenu de premier choix ne suffit pas à assurer une bonne présence en ligne. Il faut désormais voir plus loin que le SEO. L’apparition de vos produits dans les résultats de recherches n’est qu’une partie de la solution. Votre logiciel doit aussi apparaître en ligne sur des sites tiers pertinents, pour que vos clients potentiels voient que les spécialistes de leur domaine utilisent et apprécient votre produit.

Il s’agit donc de faire apparaître votre produit dans des répertoires de logiciels et de contacter des personnes clés dans votre secteur pour leur demander d’utiliser vos produits et de partager leurs impressions avec leur public.

Vous devez gagner la confiance de vos clients potentiels. Et à l’ère du numérique, la confiance se construit par l’intermédiaire des avis clients. La logique de l’efficacité des avis en ligne est simple : si quelqu’un utilise un produit et rédige un commentaire positif à son sujet, les utilisateurs potentiels du même produit supposent qu’ils auront aussi une expérience positive.

Les revendeurs profitent du poids du référencement de ces commentaires lorsqu’ils apparaissent sur Google et sur d’autres plateformes de recherche. Les avis clients sont donc utiles à tout le monde.

EN BREF : facilitez la vie à vos clients et gagnez leur confiance en faisant apparaître vos produits sur des sites comparateurs comme Capterra, GetApp ou Software Advice. Ces répertoires en ligne permettent à vos clients potentiels de filtrer les solutions proposées selon leurs fonctionnalités et leur donnent accès à des avis clients qui peuvent rapidement les rassurer et les convaincre.

Ce qu’il faut retenir

Les technologies dans lesquelles les PME investissent dépendent d’un ensemble complexe de facteurs spécifiques à leurs objectifs et à leur situation propresVeillez à rester attentif à l’évolution de votre marché pour vous assurer d’envoyer des messages adaptés à vos clients potentiels.

EN RÉSUMÉ : LES 4 CONSEILS À RETENIR

  1. Soulignez la simplicité d’utilisation de votre produit, qui permettra aux PME de se concentrer sur des aspects plus importants de leur activité et donc d’améliorer leur chiffre d’affaires.
  2. Axez votre argumentaire sur deux sujets de préoccupation pour les PME en 2019 : la concurrence et les progrès technologiques.
  3. Orientez la conversation sur les technologies de pointe, car les PME pensent déjà à la manière dont elles adapteront leur stratégie pour incorporer ces technologies.
  4. Faites en sorte que votre logiciel soit facile à trouver en le faisant apparaître sur une plateforme rassemblant des avis clients comme Capterra, GetApp ou Software Advice.

Bug tracking : 9 logiciels pour gérer vos tickets informatiques

logiciel bug tracker

logiciel bug tracker

Tous les développeurs vous le diront : identifier rapidement les bugs qui viennent parfois s’immiscer dans les lignes de code est la clé du succès ! Le suivi des bugs est essentiel, et bien heureusement il existe des solutions ciblées et efficaces dont l’objectif est de vous aider à suivre les problèmes et leur évolution. Mais quel logiciel bug tracker choisir ?

Dans cet article, nous nous penchons sur 9 des logiciels de suivi des problèmes les plus efficaces sur le marché, classés par ordre alphabétique.

Airbrake

logiciel bug tracker

Airbrake est capable de gérer les exceptions logicielles rapidement (en trois minutes, d’après eux) et de résoudre les bugs avec efficacité, grâce à ses traces d’appels (stack traces) détaillées.

Ce logiciel bug tracker est également capable d’organiser ces exceptions de façon intelligente dans le tableau de bord intégré, caractérisé par ses fonctions de suivi, d’enregistrement et de détection des doubles. Une solution rapide et intelligente : que demander de plus ?

Backlog

logiciel bug tracker

Backlog est une solution complète qui vous permet de gérer les projets et les tâches, de collaborer et de suivre les problèmes. Ses fonctionnalités principales incluent le tri des problèmes, en fonction des jalons, de l’état et des individus auxquels les tâches ont été attribuées, ainsi que l’historique complet de l’évolution de chaque problème.

Plateforme collaborative, Backlog vous permet d’inviter les utilisateurs à vous signaler les bugs et de suivre leurs contributions, afin d’établir une liste des fonctionnalités et améliorations potentielles.

Elementool

logiciel bug tracker

Plateforme web et intégrée, Elementool est un logiciel de gestion IT qui dispose d’une impressionnante clientèle, composée de Motorola, Wendy’s, BP et Best Buy, parmi d’autres.

Basée sur le cloud, ce logiciel vous permet d’affecter et de hiérarchiser les problèmes, d’y joindre des fichiers et de générer des rapports. En cas de modification ou de mise à jour d’un problème particulier, votre workflow automatisé l’indiquera sur l’écran d’accueil.

JIRA

logiciel bug tracker

JIRA est un outil complet de gestion de projets qui vous permet de planifier et de suivre vos équipes en toute simplicité.

Particulièrement efficace dans le suivi des bugs, JIRA offre une fonctionnalité pratique à base d’incitations, qui vous permet d’encourager votre équipe à résoudre les bugs rapidement et efficacement. Un logiciel our ticket informatiques incontournable.

Pivotal Tracker

logiciel bug tracker

Quand les réunions, les activités administratives et les e-mails font obstacle au développement de logiciels (votre activité principale), Pivotal Tracker vient à la rescousse. Outil agile de gestion de projets, il simplifie le processus de signalement des bugs affectant votre logiciel, tout en vous permettant de diviser votre workflow et vos processus en étapes plus digestes et faciles à gérer.

Toutes les communications associées à vos projets de développement étant stockées en un seul endroit, vous passerez moins de temps à rechercher les e-mails, les compte-rendus ou les rapports associés aux problèmes et aux bugs que vous suivez. Vous pourrez ainsi vous concentrer sur vos activités principales : le codage et le développement de logiciels.

Rollbar

logiciel bug tracker

Offrant des alertes et des fonctionnalités d’analyse spécifiquement conçues pour les développeurs, Rollbar vous permet de contrôler les bugs et les erreurs en temps réel. Ce logiciel de suivi des bugs se base sur des règles prédéfinies pour regrouper les erreurs automatiquement et vous permettre de les résoudre de façon plus rapide et systématique.

Rollbar vous donne également les moyens de suivre les bugs au niveau de l’utilisateur et de surveiller le déploiement de nouveau code, ainsi que son impact sur les taux d’erreur.

Spiratest

logiciel bug tracker

Si votre entreprise souhaite tester ses applications en vue d’identifier et de résoudre les problèmes, nous vous conseillons d’essayer SpiraTest, un excellent logiciel d’assurance qualité et de testing. Simplifiant le suivi des tests manuels et automatisés, ce logiciel vous permet d’identifier rapidement les bugs critiques lorsqu’ils surviennent.

Vous recherchez un logiciel de gestion des tickets informatiques offrant des fonctionnalités de testing, sans pour autant avoir besoin d’une solution mobile ? Ne cherchez plus, SpiraTest est le logiciel bug tracker le mieux adapté à vos besoins.

Usersnap

logiciel bug tracker

Basé sur des fonctionnalités de suivi en ligne, Usersnap s’appuie sur un module complémentaire, compatible avec tous les navigateurs (sur poste de bureau ou appareil mobile). Il vous permet de signaler les bugs, en cliquant tout simplement sur le bouton de signalement du site. Vous pourrez ainsi produire des captures d’écran annotées indiquant les bugs en question et les envoyer à des individus spécifiques, sans avoir à rédiger d’e-mail ni à remplir de formulaire.

Rapide et intuitive, Usersnap est un logiciel bug tracker qui vous permet de suivre les problèmes en toute simplicité.

Zoho BugTracker

logiciel bug tracker

Zoho est connu pour sa gamme étendue de logiciels cloud pour entreprises, permettant de partager les ressources ainsi que de rationaliser le service client et d’autres tâches de gestion. Cet éditeur dispose aussi d’un logiciel bug tracker : Zoho BugTracker. Cet outil vous présente les informations dont vous avez besoin sous forme de tableau de bord intuitif. Il est également doté d’une fonctionnalité d’affichage Kanban pour la gestion de projets.

Zoho BugTracker offre de nombreuses fonctionnalités de gestion des tickets informatiques, dont des réponses personnalisables et automatisées aux bugs, la capacité d’ajouter des bugs par e-mail et d’en configurer le classement de sévérité, ainsi qu’une intégration avec le logiciel de codage social GitHub.

Qu’en pensez-vous ?

Un de ces outils de suivi des tickets informatiques vous a séduit ? En avez-vous déjà testé certains ? Expliquez-nous votre expérience en commentaires !

Et évidemment, il existe bien d’autres logiciels de bug tracking efficaces ! Vous pouvez les comparer et décider par vous-même en consultant le répertoire GetApp.

4 Android-Apps für das Social Media Marketing im Unternehmen

Social-Media-Marketing-Apps für Android

Social-Media-Marketing-Apps für Android

Ob es einem nun gefällt oder nicht: Heute wird ein Unternehmen nur dann gehört, wenn es eine gute Social-Media-Strategie hat. Bei der Vielzahl an Plattformen, die es zu betreuen gilt, kann das schnell zur Herausforderung werden. Die richtigen Tools helfen dabei, schnell auf Kunden einzugehen und Produkte oder Dienstleistungen effektiv zu bewerben.

Viele aktuell erfolgreiche Social-Media-Marketing-Tools haben ausgezeichnete mobile Apps, mit denen sich Kampagnen von überall überwachen lassen. So kann man Kundenanfragen oder Beschwerden beispielsweise schon auf dem Weg zur Arbeit in der S-Bahn bearbeiten.

Heute stellen wir vier Social-Media-Marketing-Apps für Android vor, die dazu dienen, Aufgaben zu automatisieren und zu beobachten, wann, wo und wie in den sozialen Medien über eine Marke gesprochen wird. Alle vier haben ein Abo-Modell mit kostenloser Android-Version.

Zoho Social

Zoho Social erlaubt es dem Nutzer, im Auge zu behalten, worüber im Internet geredet wird, und liefert Einsichten und Ansätze zur Erstellung von besserem Content. Mit Zoho Social lassen sich Social-Media-Kanäle überwachen und Posts für verschiedene Netzwerke erstellen, planen und veröffentlichen – ganz einfach von unterwegs.

Die intelligenten Planungsfunktionen helfen dabei, den richtigen Zeitpunkt für einen Post zu ermitteln und dafür zu sorgen, dass neuer Content in der Informationsflut der Netzwerke auch gebührend Beachtung findet.

Mit Zoho Social kann Content offline erstellt werden, Entwürfe werden beim nächsten Einloggen automatisch synchronisiert. Die Überwachung von Schlüsselwörtern und Hashtags sowie Analysen und Statistiken erhöhen die Schlagkraft des Social Media Marketing zusätzlich.

Preis: Ab 10 $ im Monat

Social-Media-Marketing-Apps für Android - Zoho

Falcon.io

Falcon.io hilft, das Engagement zu verbessern und liefert gleichzeitig Einsichten darüber, wo die Kunden (und potenziellen Kunden) online zu finden sind. Die Lösung umfasst unter anderem einen Content-Kalender, der es einfach macht, die Profile in verschiedenen sozialen Medien zentral zu verwalten.

Mit der App Engage von Falcon.io hat man alle Social-Media-Feeds in der Hosentasche dabei. Ob Facebook, Twitter, YouTube oder Instagram: Mit Wischgesten können Posts aller Kanäle kinderleicht als gelesen markiert oder den Favoriten hinzugefügt werden. Die App ermöglicht es außerdem, Aufgaben an Teammitglieder zu vergeben, Antwort-Vorlagen zu erstellen bzw. zu nutzen und Push-Benachrichtigungen für bestimmte Ereignisse einzurichten.

Preis: Auf Anfrage. Es gibt drei verschiedene Pakete: Starter, Pro and Premium

AgoraPulse

AgoraPulse ist eine Wohltat für gestresste Social-Media-Manager. Die Funktionen sind darauf ausgelegt, den Alltag so einfach wie möglich zu machen. So gibt es zum Beispiel ein Feature zum schnellen Abarbeiten von Direktnachrichten. Außerdem stehen Analysen aller Kampagnen zum Download bereit, die sogar hübsch in Powerpoint-Präsentationen verpackt werden können. Ebenfalls erwähnenswert ist die Möglichkeit, das Publikum in verschiedene Gruppen einzuteilen: Wer schreibt über das Unternehmen, wer kommuniziert mit ihm, welche Follower haben selbst eine große Reichweite?

Die Android-App ist eine Ergänzung der Webversion. Mit ihr können Privatnachrichten, Kommentare und Tweets auch von unterwegs bearbeitet werden.

Preis: Ab 39 € im Monat

Social-Media-Marketing-Apps für Android - AgoraPulse

Brand24

Will man wissen, was die Online-Welt von einem erfahren möchte, muss man ihr aufmerksam zuhören. Brand24 bietet Unternehmen die Möglichkeit, immer genau zu wissen, was über ihre Marke gesagt wird – und über die Marken der Wettbewerber. Wenn ein Unternehmen online irgendwo Erwähnung findet, kann dessen Social-Media-Team so zeitnah reagieren (egal, ob es um positives oder negatives Feedback geht).

Die Android-Version dieses Tools zum Social Media Listening bietet eine praktische Möglichkeit, auf alle online über eine Marke geführten Gespräche zuzugreifen. Auf der intuitiv gestalteten Nutzeroberfläche werden sämtliche Erwähnungen auf einer Zeitleiste dargestellt und es sind Analysen der Gespräche über eigene und fremde Marken verfügbar.

Preis: Ab 49 $ im Monat

Social-Media-Marketing-Apps für Android - Brand24